Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

Accueil > Actualités > Portraits • • mardi 8 novembre 2011 à 02h20min

Boukary Ziba fait certainement partie des enseignants de vocation que notre système éducatif a encore la chance de disposer. Dans son entendement, le maître doit être le garant des résultats de ses élèves. Aussi ne ménage t-il pas ses efforts pour la réussite de ses apprenants. Pour l’année scolaire 2010 -2011, M. Ziba a fait 100% au Certificat d’études primaires (CEP) avec 52 admis sur 52 candidats.
L’année précédente, c’est-à-dire 2009-2010, il avait presque fait autant au CEP avec 62 admis sur 63 présentés. Depuis qu’il a commencé à tenir les classes de CM2 (Cours moyen deuxième année), « Monsieur », comme l’appellent ses élèves, n’a pas encore enregistré plus de deux échecs au CEP parmi ses apprenants.

Que ce soit à Espoir Tegawendé où il enseigne et assume les fonctions de directeur d’école depuis 2008, ou à Académie où il a été directeur d’école de 2004 à 2008. Pour l’année scolaire en cours, Boukary Ziba vise encore 100% au CEP avec un effectif de 69 élèves. Mais, quel est son secret ?

« Il n’y a pas de secret. Seulement, je trouve le temps, en dehors des heures de cours, de prendre individuellement les élèves en difficultés. Je le fais généralement à partir de 13 h. » explique t-il.
Pour ce faire, nous confie t-il, il ne rentre pas à midi et la « sieste » ne fait pas partie de son vocabulaire parce qu’il n’en fait jamais. Pour l’absence que cela crée au sein de sa famille, le grand passionné de l’enseignement assure bénéficier de la compréhension de son épouse, qui sait qu’il doit travailler dur pour toujours mériter les certificats d’excellence et les lettres de félicitations de l’inspection accrochés dans leur maison. Et il y a le fait qu’il ne sort jamais de chez lui les jours fériés, toute chose qui permet, selon lui, de compenser ses absences pendant les jours ouvrables.

En outre, les bons résultats au CEP de Boukary Ziba lui ont parfois valu des « Bonus ou enveloppes surprises consistantes » de la part de son Administration. En ce qui concerne ses enfants, il leur consacre les lundis et mercredis soirs, aidant ceux qui sont déjà scolarisés dans leurs devoirs de maison.

L’enseignement nourrit-il son homme ?, avons-nous voulu savoir.
La réponse de l’ex-pensionnaire du lycée Philippe Zinda Kaboré tient en ces lignes : « Avec la vie chère, c’est dur pour nous les enseignants. Donc, l’enseignement ne nourrit pas toujours son homme. Mais, avec les CAD (Cours à domicile) on arrive quand même à joindre les deux bouts ». Malgré les difficultés dont il fait cas, Boukary dit se sentir bien dans sa profession. Sa passion pour l’enseignement ne date pas d’aujourd’hui. « Quand j’étais encore au lycée (il a arrêté ses études en terminale C), je donnais déjà des cours à domicile. L’enseignement et moi, c’est une vieille histoire. Et si Dieu me donne les moyens un jour, je n’hésiterai pas à les mettrai au service des enfants à travers l’ouverture d’une école », indique t-il.

Ainsi, ce qu’il déteste dans l’enseignant, c’est quand des élèves arrivent en classes supérieures sans avoir le niveau requis du fait de leurs enseignants.
Ce fort engagement de M. Ziba en faveur de l’éducation lui vaut souvent des satisfactions morales de la part de ses apprenants. Certains, même étant au secondaire, continuent de lui vouer respect et considération.

Par exemple, quand il lui arrive d’être en panne avec sa moto et que par hasard ses anciens élèves le croisent, ceux-ci n’hésitent pas à venir prendre son engin pour le pousser chez le mécanicien.
Pour lui, ce genre d’expérience est source de motivation supplémentaire dans son travail dont les avantages ne sont pas que matériels ou financiers.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2011 à 06:30, par Nongodo du Faso En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Merci au journaliste de faso.net d’avoir fait cet article sur cet enseignant hors pair. Je m’incline d’ailleurs devant Monsieur Ziba Boukary pour son service à la nation. C’est la meillleure facon de donner un coup de fouet à l’éducation en encourageant ses acteurs à travers une politique de visibilité qui devrait etre doublée de recompense. C’est des serviteurs d’Etat de ce genre qu’on devrait promouvoir. On devrait aussi faire la publicité des eleves qui ont des resultats extraoridinaires dans la presse. Ca me chagrine quand je vois à longueur de journee dans la presse des concours de danse, musique, beauté... L’art c’est bien mais les succes scolaires devraient etre la priorité des priorités pour un pays tel que le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 06:36 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Toutes mes félicitations à M Zida.
    Des enseignants exemplaires comme M Z devraient être reconnus . .
    Le simple fait de parler de lui est une très grande reconnaissance et c’est très important.
    Les hommes et les femmes de ce type d méritent mieux que les décorations et les enveloppes surprises .

    Les récompenses doivent être assez significatives et motivantes pour tout le corps enseignant.
    Si l’Etat octroyait 1000 terrains lotis chaque année aux 1000 enseignants les plus méritants en plus des décorations (ou bien autres choses ) ?
    que se passera t-il ?
    Avec de sérieux critères bien sûr ; notre enseignement s’améliorera à coup sûr
    Si j’étais le maire de la commune de résidence de M Zida, je lui attribuerai un terrain devant les écrans de la TNB et ça aura des effets positifs dans la société.

    Bon courage M Zida, vous méritez mieux !

    LeYoug

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 08:03, par simpos En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Très bien Mr Ziba. Des gens comme vous, le Faso en a vraiment besoin.
    Aidez moi a comprendre quelque chose. Les enseignants des ecoles privées qui sont sans formation font 3x plus de resultats que ceux recrutés par l’etat et formé a cout de millions. Pourquoi ? A qui la faute ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 08:11, par mass En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    J’apprécie personnellement son effort moral qui fait profiter une minorité.Comparativement aux autres pays, les élèves sont en avance sur leur niveau d’étude par contre chez nous ils sont en retard de 2 a 3 ans ou plus.affaire a suivre...

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 10:00 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Félicitations à M. Zida. Mais des enseignants comme lui, consciencieux, il y’en à foison à l’intérieur du pays. Il n’ont juste pas la chance ou ne veulent tout simplement pas etre sous les feux des projecteurs.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2011 à 15:01, par YAMAME En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

      oui il y en a encore quelques uns mais je ne suis pas sûr que beaucoup atteignent les excellents résultats de M. ZIBA aux examens comme dit dans l’article. S’il yen avait à foison cela se serait senti sans doute sur les résultats scolaires publiés chaque année.

      Encourageons les tous à leur juste valeur !

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 10:05 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    je fait un chapeau bas à ce monsieur qui fait vraiment un travail formidable. par ailleurs, je propose qu’on lui trouve une classe avec 10 000 élevés ce qui permettrait de minimiser le taux d’échec au CEP.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 10:36, par bouba En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Félicitations M Ziba. Voilà des gens qui méritent plus que leurs salaires. N’y a t-il pas des moyens de prévoir officiellelement des primes pour ces genres de fonctinnaires. Une autre alternative serait de les faire des bonifications d’échelons. Il mérite plus que quiconque une décoration.
    Chapeau bas Monsieur Ziba

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 10:39, par phantom En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Juste pour féliciter monsieur ZIBA, nous l’encourageons dans son travail et tous les enseignants devraient le prendre comme exemple pour booster l’éducation, mais malheureusement la plupart sont dans l’enseignement juste pour avoir un salaire en fin de mois.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 11:09, par eltog En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Très bel article qui plus est émouvant. En plus son niveau de terminal C me rassure bocou. Je pensais k la période où les enseignants avaient la vocation du métier était révolue mais heureusement kil en reste une poignet.
    Je tire mn chapeau à la presse mè je pense ken fouillant plus ils veront d’otres enseignan et élèves méritants.

    Répondre à ce message

    • Le 12 novembre 2011 à 15:01, par LE PENSEUR LIBRE En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

      Bonjour à tous.En lisant tous les commentaires,on se rend compte du problème récurrent des burkinabè:la jalousie,la médisance et autres vices moraux.Au lieu de saluer le bon travail de M.ZIBA,d’autres passent leur temps à le relativiser et à y trouver du négatif.Chèrs frères,changeons de mentalité et jugeons les choses à leur juste valeur.Et puis,à l’intention de ceux qui trouvent qu’il ya beaucoup d’enseignants qui font autant de bon boulot que M.ZIBA,vous croyez qu’on peut parler d’eux tous dans un seul article ?
      Changeons,changeons,changeons de mentalité.C’est la base du developpement véritable.Bye.

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 11:52, par dougoutigui En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Toutes mes félicitations à M Zida.
    J’ose croire que vous ne faite pas partie des enseignants d’établissements qui récupèrent les élèves qui préparent l’entrée en 6ème et les font passer à nouveaux le CEP+l’entrée rien que pour qu’on dise à la fin qu’ils ont effectué 100% de taux de réussite au CEP.
    Félicitation donc Monsieur et que l’on puisse un jour récompenser tout ceux et celles qui comme vous travaillent à mettre au top le système éducatif.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 11:58, par papahy En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Madame le Ministre

    M. Ziba est un modèle ! le gouvernement doit l’encourager !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 12:40 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Que Dieu le Tout-puissant te bénisse, te donne longue vie et le courage nécessaire pour poursuivre ton sacerdoce. Qu’il t’accorde également les moyens de pouvoir accomplir ton rêve qui est d’ouvrir une école pour contribuer davantage à l’éducation de notre population !
    Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 13:29, par Verita En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Félicitation à M. ZIDA pour le travail qu’il abat. Mais j’ai quelques inquiétudes quand au fait pour lui de rester après les cours avec des élèves pour relever leur niveau. Cette manière de faire peut le conduire dans des situations fâcheuses si ces élèves sont des filles. Parce qu’on a rencontré des enseignants qui couchent avec leurs élèves à l’occasion de certaines activités.
    Faites attention monsieur ZIDA dans votre passion pour l’enseignement.
    Par ailleurs, j’aimerais savoir pourquoi le journaliste évite d’utiliser le terme "élève" ou "écolier" et préfère parler d’"apprenant" comme s’il s’agissait d’apprentis ouvriers ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 13:31, par YAMAME En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Chapeau bas ! Monsieur Ziba.
    Le dévouement de cet enseignant est à saluer et a récompenser à la plus haute valeur car transmettre le savoir n’a pas de prix et encore plus si cela est fait de la plus belle manière. Le pays a besoin d’hommes et de femmes comme vous Monsieur ZIBA, continuer comme vous l’avez toujours fait ; pour vous cette parole de Jaures "Le courage c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle recompense réserve à notre effort l’univers entier, ni s’il lui réserve une récompense".
    La vertu trouve toujours sa recompense !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 14:58 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    J’ai eu un grand honneur d’avoir rencontre ce Monsieur en 2006 alors qu’il etait enseignant a l’Academie.Il a ete celui qui" a remit mon fils sur les rails".Ayant ete moi meme enseignant j’ai admire le courage de ce Monsieur.
    Monsieur Ziba si vous lisez ce message sachez que je vous admire toujours pour votre devouement et votre honetete.C’est le pere de Brice-Martial et il me rejoint bientot.
    Souhaite nouer le contact avec vous.mon adresse email ;romualdi@juno.com

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 15:32 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Je suis sur que ce jeune n’ a pas encore ete decore alors que des individus inutiles qui ont ete nommees ministres par accident de l’ histoire ont ete "automatiquement" decores. Mais, esclave Ziba, t’ en fais pas. Parfois etre decore par un systeme inique n’est pas honorable puisque comment deceler le bon grain de l’ ivraie. Tu es un exemple. Tu es un grnad homme. Moi j’ enseigne au superieur mais malheureuement, je ne peux meme pas evaluer la portee de mon action parce que je suis cloisonne dans une matiere enseigne a 400 etudiants qui me connaissent mais je ne connais meme pas 40 par promotion. Mon boulot est alienant au sens Marxiste du terme. Mais dans ton cas, c’est clair. Tu te fixes des objectifs et a la fin tu vois le produit fini qui te definit. Mais menages- toi un petit temps pour la famille aussi. Car tu n’es pas un ascete/un fakir. Toutes mes felicitations.

    LOP

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 16:01 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Toutes mes félicitations !

    Ce que cet enseignant fait est vraiment formidable. Je suis enseignant et j’avoue que je faisais comme lui en restant parfois à 13h pour m’occuper de certains élèves qui avaient des difficultés. Mais une année vers la fin d’année, je suis tombé en classe à cause du stress. Je n’ose pas vous raconter ce qui s’est passé après. Tirant léçon de ce qui était arrivé, j’ai décidé de ralentir, c’est pourquoi je félicite très sincèrement ce monsieur. Le metier d’enseignant est un métier très noble, mais de nos jours et très ingrat. Il n’y a pas un seul enseignant qui ne travaille pas à la maison, qui paye pas lui meme son materiel didactique. Demander aux femmes qui se sont mariées à des enseignants, elles vous dirons ce qu’il est exactement.Personne d’entre nous ne fait ce qu’il aujourd’hui sans avoir été enseigné, mais aujourd’hui quel place donnons nous à l’enseignant, à l’enseignement ? C’est dommage. Un de nos professeurs, paix à son ame, pour justifier son refus d’etre décoré disait"je n’accepterais jamais etre décoré avec certaines personnes, qui soit disant, sont de bons gestionnaires financières avec des indémités collossales et moi qui gèrent des individus sans indémités : lequel est le plus difficile ? "

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 17:15, par le douanier En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Chacun a choisi son boulot. Ne confondons pas le fait d’assumer un métier et être amoureux de ce métier. La nature du boulot de ce métier, le temps qu’il y consacre et le salaire qui en découle ne permettra pas à ce Ziba de construire ni à Saaba, ni à Ouaga 2000 où je vis. Il ne peut donc pas dire qu’il est fier. Avec ses revenus d’instituteur, son enfant ne dépassera pas niveau C.E.G car une fois à l’U.O ce Ziba ne pourra pas supporter le loyer. Ziba et sa famille ne se soigneront que dans les CSPS (et jamais à la clinique comme moi et mes 4 enfants). Ziba ne se nourrira que des riz et huile subventionnée. C’est dommage qu’il n’ait jamais dormi pendant au moins 2 mois d’affilée sous la clime. Au regard de ce qui précède, je vous exhorte à arrêter chers forumistes vos hypocrisies de louanges aux actions de ce Ziba comme si vous alliez encourager votre fiston ou vos filles à devenir enseignants assidu comme ce Ziba. On a tous aimé la santé et l’enseignement mais quand on a fait les calculs financiers, on a vu que ça ne tombait pas et on est allé faire autre chose. Ziba quitte dans ça car si tu restes dans ça dans ce pays tu vas mourir aigre et Dieu t’en voudra peut être si bien que le paradis sera = ??????
    Un jeune financier.

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre 2011 à 01:22 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

      Je trouve que tu es un agent provocateur, pas un douanier. Tout le monde ne veut pas en realite etre douanier ou financier ou tout ce que tu crois etre un boulot qui rapporte. Ne generalise pas comme ca par ta provocation qui empeche un debat serieux ur ce forum. Si tu trouves ton bonheur etant ce que tu es, sache que d’ ; autres personnes peuvent auiss trouver leur bonheur etant ce qu’ ils sont. Tu as souvent l’ occasion de faire ces sorties hasardeuses ou tu joues au douanier qui dort sous la clime et les moustiquaires impregnes. Et ca fait quoi a qui ? A supposer meme que tu sois un vrai douanier, c’est toi qui mets le sel dans la sauce des autres ? Esprit petit. Ziba, encore mes felicitions. Et sois ce que tu as vocation d’etre. Chaque homme a une mission. Il n’ est pas dit que la mission d’ un nministre, d’ un banquier, d’ un avocat, etc, est plus noble que celle d’ une vendeuse de bouillie. Que chacun fasse bien ce qu’ il doit faire.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 17:21, par bièdji En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Lui là c’est un gars maudit. Au lieu de faire douane ou ENAREF, il est assis qu’il est fier d’être enseignant tout en reconnaissant que ce métier ne nourrit pas son homme. Au Burkina on est enseigant par défaut non par option. Regarder son bureau et son regard. Il est inquiet pour son avenir matériel.

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2011 à 21:27 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

      Merci, Biedji. C’est le proces du gouvernement que tu viens de faire en fait. Sinon, il faut bien des enseignants pour notre pays. La division sociale du travail est tellement importante. Tout le monde ne peut pas etre uen seule chose. Je l’ ai dit plus haut. Relis- moi.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 17:43 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Monsieur ZIDA merci pour votre exemple dans notre monde où le bien public n’est considéré. Dieu voit et aime ce que vous faite à votre niveau pour vos frères et soeurs et il vous recompensera.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 20:21 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Mr Ziba mérite juste une promotion, courage et encore courage

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2011 à 23:29, par Ange d’Allemagne En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Chapeau bas ! Je suis plein de respect et d’admiration pour des gens comme vous qui avec abnégation exercent leurs metiers. Votre metier est noble, mais ingrat vu la retribution que nos einseignants ont. Bonne continuation !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 16:26 En réponse à : Boukary Ziba, un grand passionné de l’enseignement

    Félicitations M.ZIDA. Vivement que nos autorités vous le reconnaissent vite et bien. Quand on travaille bien, c’est d’abord pour soi-même. Le réconfort moral, pour vous est plus que tout avantage pécuniaire. Vous êtes le genre d’enseignant à qui on devrait accorder plus d’égards. Du courage pour la suite de votre carrière et que vos élèves vous le reconnaissent un jour.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina
Roger NIKIEMA, Directeur de la Radio Salankoloto : Le parcours d’un pionnier du journalisme au Burkina Faso
Salimata MANDE (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »
Mode : Le styliste Saint Laurent sur les traces de François 1er
Filière avicole : Moablaou, la poule aux œufs d’or d’Abou Simbel Ouattara
Entreprenariat : Fadilatou Kaboré, une femme qui « mange » dans la pomme de terre
Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 : « Je suis disposé à transmettre mon savoir-faire »
Député Tini Bonzi : « Le serpent a mordu l’UPC au talon ; nous allons lui écraser la tête »
Bernadette Gansonré : Un modèle de réussite dans la haute couture
Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara
Assemblée nationale : Abdoulaye Ouédraogo, le premier député sous-officier subalterne
Artisanat : Malick Zoungrana, l’homme qui transforme les pneus en objets d’art
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés