Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

Accueil > Actualités > On en parle... • • vendredi 4 novembre 2011 à 00h15min

Courant octobre 2010, le jeune artiste ivoirien DJ Arafat signait un contrat de prestation de spectacles par les soins de son manager Djaguen Abouet avec une agence prestataire de spectacles à Ouagadougou. Selon les termes dudit contrat, 50% du cachet devraient être versés dès la signature du contrat. Ce qui fut fait. Mieux, cinq billets d’avion furent offerts à la demande expresse de l’artiste. Ces billets d’avion devraient lui permettre d’effectuer le voyage aller-retour avec son manager et ses trois danseurs. Le contrat signé, DJ Arafat et son manager entrèrent en possession de leur dû, c’est-à-dire les 50%, soit deux millions (2 000 000) de F CFA, plus les cinq billets d’avion. Le spot publicitaire conçu en prélude à l’événement a été réalisé par leur agence à Abidjan.

Ce spot fut diffusé par la RTB. Des Burkinabè prirent goût et attendirent de voir la prestation du jeune DJ Arafat qui avait commencé à conquérir le coeur de nombreux mélomanes. Malheureusement, le jour J, l’artiste et tout son staff brillèrent par leur absence, laissant le nombreux public orphelin. Silence et boule de gomme. La partie contractante burkinabè n’avait que ses yeux pour pleurer. Toutes tentatives pour entrer en contact avec DJ Arafat et son manager pour en savoir plus, furent vaines. Un an passé, voilà notre célèbre DJ Arafat annoncé à coups de publicité pour participer au Kundé d’or et une prestation au Faso Park de Ouagadougou.

Informée de l’arrivée de celui-ci, l’agence burkinabè en question saisit qui de droit pour entrer en possession de ses droits. Les indiscrétions et les oiseaux de mauvais augure alertèrent DJ Arafat déjà présent à Ouaga où il fut sacré Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest le 28 octobre 2011. A cause des graves soupçons qui pesaient sur lui, DJ Arafat n’a pu se produire à Faso Park où l’attendait un nombreux public.


Les boulangers en grève pour 3 jours

Dans une note parvenue à notre rédaction, le secrétaire général de la Fédération nationale des boulangers et pâtisseries du Burkina appelle l’ensemble des travailleurs des deux secteurs d’activité à une grève de 72 heures allant du vendredi 4 novembre à 0h au dimanche 6 novembre 2011 à 24h sur toute l’étendue du territoire national. Par cet acte, les travailleurs des boulangeries et des pâtisseries du Burkina entendent obtenir la satisfaction de leur plate-forme. On lit en première position l’augmentation des salaires des travailleurs à 80% dans 6 boulangeries (Wend-Konta, Four mixte, SONAF, Fatime, Terra et Nabonswendé) et à 100% dans les autres boulangeries du Burkina.


Vol de manuels au Tuy : un sursis pour les 4 enseignants

Les quatre enseignants interpellés en mi-octobre dans la province du Tuy pour vol de manuels scolaires dans la Circonscription d’éducation de base (CEB) de Houndé 2, ont comparu devant le tribunal de grande instance de Boromo, le mercredi 26 octobre dernier. Ils ont tous reconnu les faits qui leur sont reprochés, à savoir vol et vente de manuels scolaires. Le verdict est finalement tombé ce mercredi 2 novembre et tous les prévenus ont été condamnés par le tribunal de grande instance de Boromo à des peines d’emprisonnement avec sursis. Le gestionnaire de la CEB écope de six mois d’emprisonnement avec sursis alors que ses 3 autres complices sont condamnés à trois mois également avec sursis.

Le parquet avait, quant à lui, requis des peines d’emprisonnement fermes de trois mois. Pour rappel, ce sont plus de 400 livres de lecture destinés aux élèves du primaire de la CEB de Houndé 2 , qui avaient été volés et vendus à Bobo-Dioulasso par quatre enseignants, trois de Houndé et un de Gaoua dans le Poni. Ils avaient été interpellés dans leur action par la police de Houndé qui avait récupéré tous les livres en question sur la place du marché.


Un certificat de reconnaissance pour "Le Pays"

Le ministre des Sports et des loisirs, à l’occasion du 25e anniversaire de Tour du Faso, a décerné un certificat de reconnaissance aux Editions "Le Pays" pour service rendu à la nation, à la prospérité du Tour du Faso et pour sa contribution inestimable au développement du cyclisme africain.


Cérémonie commémorative : Hommage à Michel Congo !

Les étudiants du département Arts et communication de l’université de Ouagadougou ont commémoré les 10 ans de l’assassinat de Michel Congo. La cérémonie de commémoration a eu lieu le 21 octobre 2011 à l’université de Ouagadougou.

21 octobre 2001-21 octobre 2011, cela fait 10 ans que Michel Congo, étudiant en 4e année de communication, a été abattu froidement à son domicile (secteur 28) par des inconnus. Pour la commémoration du 10e anniversaire de cet assassinat, les étudiants du département de communication ont organisé une cérémonie officielle de commémoration en sa memoire, le vendredi 21 octobre dernier. A cette cérémonie commemorative, nombreux sont ses anciens amis et collaborateurs qui ont tenu à lui rendre hommage. En effet, les étudiants présents à cette cérémonie ont eu droit à des témoignages assez émouvants. Profitant de l’événement, les organisateurs ont souhaité voir une salle de cours du département porter le nom du défunt.

Ils ont, par ailleurs, dit leur volonté de voir l’institution d’un prix "galian Michel Congo" pour les écoles de journalisme. A l’issue de cette cérémonie, Odette Ncamba née Congo, soeur aînée de Michel, a tenu à remercier les étudiants en communication pour l’interêt qu’ils ont porté à l’oeuvre de Michel malgré le fait qu’ils ne l’ont pas connu et leur a souhaité bon vent dans le métier qu’ils ont choisi.


Thiou : un fou se donne la mort

Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 novembre 2011, un jeune homme s’est donné la mort à Benh, village situé à quelques kilomètres de Thiou. Selon nos sources, feu Belem Ibrahim s’est pendu en pleine nuit non loin de chez lui. Originaire de Benh, l’homme ne jouissait pas de ses facultés mentales depuis ces dernières années. C’est en Côte d’Ivoire où il résidait qu’il a contracté la maladie. Agé seulement d’une vingtaine d’années, on le disait calme et visiblement pensif.


Falangountou : le torchon brûle entre le maire et les jeunes

Ils avaient prévu d’organiser une marche le 30 octobre dernier pour reclamer le départ du maire de Falangountou, Adama Maïga. Mais à deux jours de la marche, celui que les jeunes contestent, a annulé l’autorisation de manifestation sur la voie publique, "à cause des risques que cela présentait". Les jeunes de Falangountou, selon la correspondance adressée au ministre en charge de l’Administration territoriale, reprochent au maire de ne pas s’occuper véritablement de leurs préoccupations, notamment en ce qui concerne l’éducation, la gestion des fontaines et des forages, ainsi que la gestion des biens de la municipalité.


Relecture des manuels scolaires : le rapport est disponible

Depuis mars 2011, le cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base (CCEB) a entrepris de relire les manuels scolaires en usage au Burkina. En effet, le constat est que ces outils pédagogiques sont truffés de fautes. Et c’est pour remedier un tant soit peu à cette situation que le CCEB a mis en place une équipe d’experts à savoir des inspecteurs de l’enseignement du premier degré et des conseillers pédagogiques en activité ou retraités. Après plusieurs mois de travail, leur rapport est prêt et devrait être présenté au ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation. Ce rapport devrait permettre d’améliorer la qualité des manuels scolaires qui sont souvent édités dans des pays où le français n’est pas une langue officielle.


Centre Ziné rouge : des activités pour le premier anniversaire

Le Centre académique international Tout-puissant Ziné rouge à Kombissiri célèbre son premier anniversaire le samedi 5 novembre 2011. Il est prévu à l’occasion, un match de gala entre l’EFO et le Centre académique de football Ziné rouge.


IAEM : sortie de promotion de la licence professionnelle

Le samedi 5 novembre 2011 aura lieu la sortie de promotion de la licence professionnelle 2010-2011 de l’IAEM à partir de 8h30 à son centre de loisirs sis aux 1200 logements.


U.O : une étudiante se fait voler deux portables

Dans l’après-midi du mercredi 2 novembre 2011 à l’Université de Ouagadougou (U.O), une étudiante s’est fait voler deux téléphones portables pendant qu’elle composait un devoir. Comment ? Ses appareils étaient dans son sac posé avec ceux de ses camarades sous le tableau de l’amphi. Pourquoi a-t-elle laissé ses téléphones dans son sac dans la mesure où ce dernier se trouvait aussi loin de sa vigilance, pourrait-on se demander. La réponse est que les surveillants, par mesure de sécurité, de prudence et pour éviter toute possibilité de fraude ou de tricherie par le biais des téléphones mobiles, ont interdit que les étudiants les posent sur la table de composition, même éteints. Ses vêtements n’ayant pas de poche, la demoiselle a donc été obligée de les laisser dans son sac à côté du tableau. Le voleur n’avait alors qu’à faire semblant de se pencher sur son sac à lui, à "pêcher" ses "poissons" et s’en aller tranquillement, les sacs posés à même le sol et en vrac n’ayant pas de plaque d’immatriculation ou d’alarme pour signaler que les personnes qui les touchent ou les fouillent ne sont pas les vrais propriétaires.


DRESS du plateau central : Korsaga Dieudonné installé

Le Conseil des ministres, en sa séance du 19 octobre 2011, nommait Korsaga N. Dieudonné, inspecteur de l’enseignement secondaire, à la tête de la Direction régionale des Enseignements secondaire et supérieur du Plateau central. Une cérémonie de passation de service a donc été organisée le mardi 25 octobre dans la salle de réunions du gouvernorat à Ziniaré. La Directrice sortante a fait un bilan de son séjour à la tête de la direction. Elle a remercié tous ses collaborateurs et tous ceux qui ont œuvré d’une manière ou d’une autre à l’accomplissement de sa mission. Elle reconnaît avoir eu des acquis non seulement sur le plan relationnel, mais aussi sur le plan professionnel. Elle a rappelé que la nomination est comme le flux et le reflux de l’océan, donc un cycle immuable. Elle a estimé ses objectifs atteints et, entre autres exemples, elle a pris service avec 39 établissements, à son départ et aujourd’hui, il y en a 56. Sa région a également fait de très bons résultats au BEPC comme au baccalauréat. Il y avait également une bonne collaboration au sein de la structure.


Electrification de la commune rurale de Pâ : dure pénurie de compteurs !

La commune de Pâ est éclairée depuis 6 mois déjà. C’est un véritable ouf de soulagement pour les populations qui n’en demandaient pas plus. Elles sont donc passées de l’énergie issue des batteries et des lampes-tempêtes, à celle fournie en continu par la SONABEL. Ainsi la glace, l’eau fraîche, les boissons glacées sont désormais obtenues sur place à Pâ, plutôt que de les apporter de Houndé ou de Boromo. Le hic c’est que pendant que certains jouissent de leurs compteurs depuis plus de six mois, d’autres, par contre, et ils sont plus nombreux, sont dans la longue attente bien qu’étant à jour de leurs frais d’abonnement. Ils attendent impatiemment les compteurs qui n’arrivent à Pâ qu’aux compte-gouttes. Pour en avoir un, il faut, comme on le dit, avoir les bras longs. Les autorités en charge de la question sont donc invitées à résoudre deux problèmes : approvisionner la ville de Pâ en compteurs en nombre suffisant, et mettre fin au favoritisme dans la distribution des compteurs, en priorisant les premiers venus et en garantissant l’égalité des chances.


Commune rurale de Pâ : dur, dur de se trouver un logis !

Dans la ville de Pâ, accéder à un logement décent relève, depuis un certain temps, d’un parcours du combattant. Surtout pour les fonctionnaires de la localité. En effet, qu’il soit ancien ou nouvellement affecté, le fonctionnaire travaillant à Pâ ou dans ses environs fait face au manque et à la cherté des logements dans cette commune rurale. Cette situation est consécutive à l’avènement de l’interconnexion électrique Côte d’Ivoire-Burkina Faso, qui a engendré une forte demande en matière de logement. Conséquence : les loyers ont pris l’ascenseur. Les maisons du type une chambre-salon qui, il y a quelques mois , se négociaient à moins de 5000 F coûtent entre 7 500 F CFA et 10 000 F CFA. Pour ce qui est des maisons du type deux chambres -salon, les prix varient entre 15 000 et 20 000 F CFA. Une situation liée à l’électrification de la ville et qui inquiète plus d’un locataire, notamment les fonctionnaires affectés à Pâ. D’aucuns se posent la question de savoir ce qu’il en sera lorsque l’ONEA, à son tour, s’implantera dans la commune. Et quand on sait que le faible coût des logements en milieu rural était un avantage comparatif pouvant encourager l’installation des fonctionnaires dans les communes rurales, on est en droit de se demander si, à ce rythme, il y aura encore des fonctionnaires qui accepteront de s’installer et de travailler en milieu rural où la vie devient aussi chère que dans les grandes villes.


DPEBA-Balé : des ordinateurs portables pour les chefs de circonscription

Le souci de l’excellence a visiblement guidé la nouvelle directrice de l’Enseignement de base et de l’alphabétisation des Balé qui a, de concert avec les autorités en charge de l’éducation, équipé au titre de l’année scolaire 2011- 2012, les différentes circonscriptions d’éducation de base de sa zone administrative, en ordinateurs portables accompagnés d’imprimantes. L’acquisition de ces nouveaux outils informatiques, première du genre, vient à point nommé car non seulement elle permet de réduire le taux d’analphabétisme informatique parmi les hauts cadres de l’administration en milieu rural, mais aussi et surtout, d’améliorer considérablement leurs prestations dans le cadre du service notamment dans la réception et l’expédition des courriers, des notes de service, des actes administratifs, etc. Exit donc les dactylos obsolètes, et vivent les TIC ! Vivement donc qu’une telle démarche qui participe de la modernisation de l’administration soit élargie aux autres circonscriptions de l’éducation de base, sur l’ensemble du territoire national.


Direction régionale des Sports des Cascades : Hermann Zinguim Yabré passe le témoin à Jérôme Kadiogo

La direction régionale des sports et des loisirs des Cascades a depuis le lundi 31 octobre 2011 un nouveau responsable. Il s’agit de Jérôme Kadiogo, professeur certifié d’éducation physique et sportive qui a été nommé en Conseil de ministres le 19 octobre 2011. Il a été installé dans ses fonctions par le secrétaire général de la région, Abdoulaye Ouédraogo en remplacement de Hermann Zinguim Yabré qui occupait ce poste depuis le 31 janvier 2007. Jérôme Kadiogo hérite d’une région qui se présente en termes de résultats sportifs comme l’une des meilleures. La région des Cascades est l’une des rares qui ont des équipes en D1 telles l’USCO et l’ASFEC en football, l’AS GMB en volleyball qui termine chaque année le championnat dans le carré d’as. Au niveau des sports scolaires la région n’a jamais été au-delà du le 2e rang au plan national. Depuis la relance de l’USSUBF, elle a remporté en tout 47 trophées. A cela, il faut ajouter qu’elle détient le trophée de la dernière édition de la coupe du fonctionnaire. Autant de performances qui ont donné au directeur régional sortant des motifs de satisfaction et qui rassurent son successeur quant à l’atteinte des ses missions.

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2011 à 09:34 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Laisser le petit Arafat tranquille c’est tout le milieu du showbiz qui est pourri comme ça et il ne fait que jouer le jeu...

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 10:27, par BS Le sage En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Le pays nous informe du saut d’humeur des boulangers mais ne nous dit pas s’ils ont reçu l’aval de leur collègue détenu quelque part à Korogho. S’ils ne l’ont pas fait ce mouvement est déclaré d’office illégal car ne respectant pas la hiérarchie des boulangers.

    Un voleur de manuel scolaire a été révoqué de la fonction publique au début de la gestion ultra rigoureuse du pasteur Zongo en 2007. 4 ans plus tard le vol des manuels scolaire s’est institutionnaliser par la collaboration des enseignants de deux région supervisé par un gestionnaire. Mais hélas, entre temps les sanctions se sont allégés. plus de peine privative de liberté ne parlons pas de révocation. S’ils faut commettre ces larcins puis écoper des sanctions avec sursis, il y’a lieu de prendre le risque pour lutter contre sa vie chère.

    DJ Arafat a rouler des organisateurs de spectacles dans la farine ? je n’ai pas un mot à dire mais je ne le trouve pas comme modèle qui devrait faire ses prestations devant des bambins.

    Entre nous les Burkinabé, est ce qu’on ne s’amuse pas trop maintenant ? Distraction c’est vrai mais avec beaucoup de modération.

    Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2011 à 22:26 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

      Mon frere, tu merites vraiment le nom de sage. Des gens qui volent des livres qui vont priver beaucoup d’ eleves qui n’ en ont d’ailleurs pas assez. Ils volent, non pas pour se cultiver maisa pour sucrer leur gosier, leur ventre et surement leur bas- ventre. Et comme punition, ils ecopent de sursis. Le Burkina est vraiment trop bon meme quoi. Mais quelque part, le juge a raison. Pourquoi concincer des petits voleurs de livres alors que des detourneurs de milliards ne sont pas inquietes. Ce juge a pose un acte hautement pedagogique et significatif. C’est un juge revolutionnaire. Pourquoi enfermer les voleurs de poulets quand les voleurs d’ elephants se pavanent dans la cite. A mediter.
      J’ ai rencontre l’ autre jour un de ces bandits en cols blannc qui se pavanait dans son costume cravate en so. A la limite, tel qu’ il etait fier de lui, tu aurais cru que c’est toi qui venait de faire ces deals honteux dont toute la vile bruissait il y a tres peu de temps. Mais notre Konnaitpas la honte etait fier de lui. Fier comme un tare.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 10:35, par Lorenzo En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Comment ils ont pu laisser partir ce petit vaurien de dj arafat ? avec ce passif là, dja press a eu le courage de le faire venir ici ? Personne ne doit etre surpris du "2eme doublage" de ce type alors ! c’est plus que pathétique pour notre showbiz car ça frise la fout...

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 10:57, par Verita En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    OK, voilà qui explique le comportement de mon artiste préféré, DJ Arafat, le Yôrôbô 5500 volt, le Commandant Zabra, Sao Tao le Dictateur par rapport au concert manqué de Faso Park. Mais ça ne saurait justifier son comportement. A ce rythme là je crois que son rival Debordeau Leekufa (le DJ qui fait peur à celui qui leur fait peur), va lui ravir la vedette totalement et c’est lui qui sera invité l’année prochaine aux Kundé.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 13:44, par Zeus En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Je trouve que c’est bien fait pour les organisateurs de ce second concert manqué. Ne dit-on pas que les testos de l’aveugle ne se piétine pas deux fois ? Et puis le Burkina est bourré de DJ si vous voulez et d’artistes à même d’égayé nos enfant. Cet entêtement à vouloir faire prester quelqu’un d’aussi malhonnête qui vous a rouler une fois dans la farine, pardon, je voulais dire dans la boue, est à ne rien comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 13:45, par Zeus En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Je trouve que c’est bien fait pour les organisateurs de ce second concert manqué. Ne dit-on pas que les testos de l’aveugle ne se piétine pas deux fois ? Et puis le Burkina est bourré de DJ si vous voulez et d’artistes à même d’égayé nos enfant. Cet entêtement à vouloir faire prester quelqu’un d’aussi malhonnête qui vous a rouler une fois dans la farine, pardon, je voulais dire dans la boue, est à ne rien comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 16:54, par yve En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Je pense que la justice encourage le vole pour des gens qui veulent mettre en danger l avenir de nos enfants ils sont condamnés a des peins avec sursis allons comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 16:57, par lasanction En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Il faudrait que les organisateurs des Kundé destitue Arafat de son prix, dans un communiqué public.
    Comme ça il se rendra compte qu’on ne plaisante pas avec les burkinabé...
    A force, il a créé un précédent. A cette allure, tous les voyous comme lui, voudront rouler tout le showbizz burkinabé dans la farine.
    pensez-y !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2011 à 15:39 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

      Si c’est vrai que DJ Arafat s’est comporte comme un enfant de la rue, les Kunde, s’ ils se respectent vont le destituer. Un prix, s’ il pweut etre donne, peut aussi etre repris. Comme l’ a dit mon predecesseur, il suffit de dire publiquement qu’ il est destitue et il trainera ca comme un boulet au pied. Il va meme regretter d’avoir eu ce prix avant parce que ca va peser lourd sur lui. Zero ne fait iren mais moins 100 fait quelque chose. Sore, tu sais que les Miss (meme si je me fous mortellement des Miss comme de ma premiere pute)peuvent perdre leur couronne pour inconduite. Si vous ne prenez pas des mesures contre ce voyou, moi- meme je vais vous trouver copmme le dealer le plus sombre du Show- Biz. mon enfant a passe tout le temps a pleurer depuis que le concert a ete supprime. On vous regarde.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 17:03 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    je ne comprend pas pourquoi les organisateurs portent une grande consideration au petit Arafat.Au burkina ns avons des artistes de talent que Arafat.Pourquoi ne pas valorise ses talent au lieu de suivre des gens qui n.ont aucune consideration pour vous

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 18:11, par Bénéwindé En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    L’internaute qui demande si l’on s’amuse pas un peu trop maintenant, je dirai oui parce que la crise est terminée comme le président l’avait dit, donc place aux vielles habitudes (bombance, java, jouissance, insouciance et suffisance), jusqu’à ce que les crèves la faim leur rappelle les causes de la crise sont toujours là et que ce n’était qu’un sursis à eux accordé pour régler les problèmes. Y a rien au village, le chien aboie et la caravane passe.

    Pour le vol des deux portables de l’étudiante, je pense que c’est un banal fait divers qui valait pas la peine d’être dit ici.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 18:32 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    les burkinabès qui travaillent dans le domaine du show bise sont des gens qui étonnent a plus d’un titre . on a toujours reproché a ces gens d’éviter les bêtises . En quoi la présence de arafat au kundé est indispensable ? Il ya plein de burkinabè qui savent faire comme lui mais les gens sont des idiots ils vont chercher ce pervers pour lui donner leur argent puisque eux ils n’en ont pas besoin . pourquoi ne pas aller chercher un artiste au pays . parfois on a honte de certains comportements dans ce pays . Les organisateurs sont toujours a la télé entrain de braire des âneries pour déranger le peuple . si on leur avait dit de voir un artiste burkinabè ils allaient étaler la médiocrité de leur vision . C’EST BIEN FAIT POUR EUX AU PROCHAIN KUNDE Qu’ils contactent le cousin de arafat

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2011 à 15:46 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

      Les Kunde, s’ ils veulent etre serieux, ne peuventpas simplement considerer des artistes burkinabe. Les Kunde doivent meme avoir vocation mondiale. Il faut qu’ ils ratissent large. Maintenant, comment s’ est opere le choix de ce godelureau ? Il faut que les Kunde publient leur bareme. On anagalis on appele rubri pour voir comment ils ont note. Sinon c’est la pure complaisance. On choisit celui qu’ on veu et gna rien. Voila on tombe souvent sur les garcons enfoires de rue et ils vous jettent des oeuf pourris a la fin. A qui la faute ? A notre complaisance. Bien merite.
      Les gars de Kunde sont incorrigibles. Depuis un certain temps, les critiques sont nombreuses mais est- ce qu’ ils prennent en compte ces critiques ? Hey ! Ne faites pas comme les gouvernements africains qui oprennent les critiques pour des aigreurs veues d’ Outre- Opposition. Patatra, ils sont etonnes que le meme peuple qui les a ovationnnees a 103% les lachent deux mois apres le plebiscite stalinien.

      Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2011 à 18:55 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Rouler les gens dans la farine est une maladie Ivoirienne. Gbagbo a contaminé toute la Nation

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2011 à 14:51, par sysley En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    je pense que ce que dj arafat a fait devrait attirer l’atention de dja press sur qui il invite dans ses kundé,je di bien ses kundé parce que je trouve honteux qu’une cérémonie qui est censée recompenser des artistes burkinabés devienne un plateau pour artistes etranger,je ne sais pas si vous avez suivi mais il n’ya eu que 3 artistes nationaux qui ont presté en plus de faso combat du fait de leur prix ;contre six artistes plus l’humouriste ivoirien,soit sept artistes étrangers, convainquez moi monsieur djapress que c’est la musique burkinabé qui était a la page ;de plus tous les artistes étrangers qui ont presté ont eu droit a un kundé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2011 à 23:33, par Junior En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    Arafat=voyou.il ne meritai mèm pas d presté devant no cher petit.n’envoyé plu ce moin k rien avek sa crête d coq o faso.Du n’importe koi...

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre 2011 à 09:52, par wendlasida En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    La complaisance existe partout. Coment un artiste qui n’honnore pas ses contrats a pu être désigné comme le meilleur artiste de l’afrique occidentale au Kundé ? C’est avec quelles chansons Dj Arafat a-t-il été récompensé ? C’est les chansons du genre "niques ta mère" ? Je vous en prie, ne rabaissez pas les Burkinabe à ce niveau. Jah Press a fait ses petits calculs et s’est fait roulé dans la farine par un boulanger qui n’est pas à son premier forfait.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre 2011 à 09:53, par wendlasida En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

    La complaisance existe partout. Coment un artiste qui n’honnore pas ses contrats a pu être désigné comme le meilleur artiste de l’afrique occidentale au Kundé ? C’est avec quelles chansons d’ailleurs Dj Arafat a-t-il été récompensé ? C’est les chansons du genre "niques ta mère" ? Je vous en prie, ne rabaissez pas les Burkinabe à ce niveau. Jah Press a fait ses petits calculs et s’est fait roulé dans la farine par un boulanger qui n’est pas à son premier forfait.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2011 à 03:00 En réponse à : POT-POURRI : DJ Arafat persona non grata au Burkina ?

      Jusque - la, Arafat n’a pas ete dechu de son prix des Kunde. J’ en conclus qu’ il n’ a rien fait de mal. Donc, Sore. Tu as tort. Et puisque tu as tord, tu es tordu. Faux pas gater le nom des honnetes gens. Si Arafat avait deconner, tyu allais le dechoir de son tuitre. Tu as menti sur ce garcon qui a refuse que tu le plumes.

      Pointvirgule pointbarre

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés