Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

ON EN PARLE : Gorom-Gorom, la mosquée de la discorde

Accueil > Actualités > On en parle... • • mercredi 7 septembre 2011 à 02h17min

Une mosquée divise des fidèles musulmans à Gorom-Gorom, dans l’Oudalan. La crise a connu un pic le 2 septembre 2011, quand des musulmans ont organisé une marche de protestation contre ce qu’ils considèrent comme la récupération de leur mosquée. Dans une lettre qu’il a adressée le 3 septembre dernier au ministre de la Justice, garde des sceaux, le vice-président de l’association islamique sunnite « Tartite », explique les raisons de cette montée de colère. Il s’agit d’une mésentente entre l’association Tartite et Abdoulaye Moussa dit Touna, résidant à Niamey, autour d’une mosquée construite sur financement saoudien.

Touna, qui a été le maître d’œuvre de l’ouvrage grâce aux fonds qu’il a pu recueillir, aurait des prétentions de récupération totale de la mosquée. Il a ainsi, selon le vice-président de Tartite, nommé un imam, imposé un représentant permanent auprès de l’association, lancé des communiqués pour recruter des jeunes pour l’Arabie Saoudite. Toutes choses qui ont suscité la méfiance des membres de l’association. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est quand Touna a esté en justice, pour s’approprier la mosquée et a obtenu gain de cause par décision du tribunal de grande instance de Dori, le 26 août dernier.

Mais les membres de Tartite estiment que rien n’est réglé car « Touna a esté en justice en se positionnant non pas comme personne ressource de l’association mais comme propriétaire de la mosquée », et interpellent le ministre de la Justice « sur les conséquences de cette décision qui divise les musulmans et peut engendrer des troubles à l’ordre public ». En rappel, le gouverneur de la région du Sahel, qui avait été saisi du dossier en 2009, avait indiqué à qui appartenait cette mosquée. Il avait aussi prôné le consensus et la sérénité dans le mode de gestion de la mosquée et de désignation de l’Imam. Apparemment, son appel n’a pas été entendu.


Naaba Kiiba offre un bélier blanc au CDP

Le dimanche 4 septembre 2011, une délégation du CDP conduite par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Alain Bedouma Yoda, a rendu une visite de courtoisie au roi du Yatenga, Naaba kiiba. Composée de plusieurs anciens ministres, d’élus locaux et nationaux, la délégation est venue féliciter le roi suprême du Yatenga pour ses nombreux efforts en faveur de la paix au Yatenga et au Burkina. En retour, Naaba Kiiba s’est dit honoré et a remis un gros bélier blanc aux pontes du parti majoritaire. Pour joindre l’utile à l’agréable, la parenté à plaisanterie s’est invitée à la partie. En effet, Alain Yoda (Bissa), qui portait un bonnet à l’occasion, ne l’a pas enlevé, comme le veut la tradition, d’où cette mise en garde du Député Aboubacar Ouédraogo : "Vous aurez remarqué que le petit Bissa, devant les Yadéssés, s’est embrouillé et a même oublié d’enlever son bonnet". L’intéressé, tout en qualifiant les Yadéssés d’esclaves des Bissa, a immédiatement ôté son bonnet blanc.


Ouahigouya : la presse indésirable lors d’une rencontre du CDP

De mémoire de Ouahigouyalais, depuis les évènements du 9 mars 2011 ayant entraîné des incendies d’édifices ; le CDP ne s’est pas encore réuni à son siège, même après sa réfection. C’est désormais chose faite, puisque les barons du parti au pouvoir s’y sont retrouvés le dimanche 4 septembre 2011 dans la soirée, pour dit-on, faire le bilan de la crise nationale. Si l’on s’est congratulé par moments, il n’en demeure pas moins que les débats ont été parfois houleux. En somme, des vérités crues ont été dites entre militants. L’autocritique a été le mot clé de la rencontre. Venue pour assister aux débats, la presse locale a été gentiment refoulée de la salle. "Sortez, nous n’avons pas besoin de la presse ici", a dit un responsable CDP visiblement agacé par la présence des journalistes.


79 étudiants de Koudougou se ressourcent à Ouahigouya

Depuis le 3 septembre 2011, 79 étudiants de l’université de Koudougou séjournent à Ouahigouya. Hébergés au lycée municipal, ces étudiants ont déjà visité des sites touristiques du Yatenga et sont allés demander des conseils auprès du roi suprême du Yatenga. Beaucoup parmi eux foulent pour la première fois le sol du Yatenga et de ce fait sont surpris. Est de ceux-là Alain Tapsoba, étudiant en économie, qui trouve paradoxal que Koudougou ait été choisi comme 3e ville du Burkina au détriment de Ouahigouya. "En termes d’infrastrures, Ouahigouya est plus urbanisé que Koudougou", a-t-il dit.

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2011 à 12:30, par le king cdp mecontent En réponse à : ON EN PARLE:presse indesirable rencontre cdp yatenga

    pour nous qui etions la .la delegation etait mal venu.les militants ont dit simplement que sans SALIF DIALLO personne ne connait le cdp au yatenga.il ya eu la bagarre,la rencontre s’est mal terminée.les femmes ont dit qu’elles attenden l cdp que ceux qui sont venus sont des plaisentins.ou est SALIF ? ils ont raison de faire un guerre injuste à la presse.ils sont tous vomis ici.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés