Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Décès de Alcinou Louis Da Costa : Le Burkina Faso perd un grand ami

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 5 septembre 2011 à 02h30min

Notre père, ami et confrère Alcinou Louis Da Costa est décédé, le mardi 30 août 2011, à Paris. Celui que toute la famille de la communication, et particulièrement les membres et sympathisants de l’Union catholique africaine de la presse du Burkina (UCAP) pleurent, fut un grand ami de notre pays et une figure emblématique de la presse en Afrique.

Nous le savions malade mais l’optimisme avec lequel il affrontait le mal qui le rongeait nous avait donné l’assurance qu’il vaincrait cette maladie. En effet, nous avions eu un long entretien téléphonique, le lundi 6 juin 2011, au cours duquel il m’informait de l’opération délicate qu’il a subie et me rassurait qu’il suivait avec optimisme la chimiothérapie. Durant nos autres entretiens à travers les mails, nous avions fini par avoir la conviction que nous nous verrions en fin novembre prochain dans le cadre de la tenue de la Triennale de l’éducation, organisée par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et le gouvernement burkinabè. Mais le Seigneur en a décidé autrement et nous ne pouvons que nous plier à sa volonté.

Da Costa est l’un des membres fondateurs de l’Union catholique africaine de la presse (UCAP). Fervent catholique, grande figure du journalisme et de la communication en Afrique, il avait fait du Burkina Faso sa deuxième patrie. Le Conseil supérieur de la communication et le ministère en charge de la communication ont bénéficié de son accompagnement. Les directeurs de la communication des institutions et des ministères ont encore en mémoire les formations qu’il leur a dispensées. Les membres de l’UCAP-Afrique n’oublieront pas non plus la brillante formation qu’ils ont reçue en septembre 2001 à Ouagadougou à l’occasion du Refresher Programme que l’UCAP-Burkina avait abrité. Malgré son calendrier très chargé, il savait trouver du temps quand il était sollicité et acceptait partager sa longue et riche expérience. Homme généreux et très fidèle en amitié, Da Costa comptait de nombreux amis et connaissances au Burkina Faso et dans le reste du monde.

Celui qui s’en est allé à 72 ans a fait son entrée en 1965 au Centre international d’enseignement supérieur de journalisme de Strasbourg. Au sortir d’une formation spécialisée en agence de presse, il effectua un stage à Maghreb Arab Press à Rabat puis à l’AFP à Paris. De retour au Sénégal, il est affecté à l’agence de presse locale dont il devient le rédacteur en chef en 1967. Membre du syndicat de la presse, il est actif dans les grands combats qui marqueront son pays en 1968. Il œuvrera avec d’autres camarades à l’aboutissement de l’adoption de la convention collective des journalistes et à la nouvelle grille des salaires. Da Costa entre en 1972 au quotidien « Le Soleil » avant de rejoindre plus tard l’hebdomadaire catholique de l’Afrique de l’Ouest « Afrique Nouvelle » qu’il dirigea jusqu’en 1980. Il a succédé à la tête de la rédaction de « Afrique Nouvelle » à un Burkinabè, Simon Kiba. C’est en 1980 qu’il quitta ce journal pour rejoindre l’UNESCO, notamment le service d’information où il passa près de vingt (20) jusqu’à sa retraite en 1999.

Depuis cette date, il était consultant international en communication. Très indépendant d’esprit, il affichait toujours un optimisme à toute épreuve. Il croyait à un avenir glorieux de la presse africaine et pour ce faire il pariait sur la formation notamment des jeunes journalistes. Et il sillonna tout le continent africain pour faire bénéficier de sa riche expérience aux jeunes journalistes et communicateurs.

Le fils d’immigré capverdien au Sénégal, particulièrement attaché au Burkina Faso s’en est donc allé en nous laissant l’image d’un homme qui n’a pas vécu inutilement. L’UCAP-Burkina adresse à Madame Da Costa et à ses enfants ses condoléances les plus sincères. Que son âme repose en paix !

Pour l’UCAP-B, Simon YAMEOGO : Secrétaire général

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2011 à 18:48, par René ODOU En réponse à : Décès de Alcinou Louis Da Costa : Le Burkina Faso perd un grand ami

    Au moment où j’écris ces lignes AL est inhumé à Dakar. Je m’incline devant sa dépouille. C’est un grand journaliste qui nous quitte, un Africain hors-pair. Professionnel et généreux, il m’a fait aimer ce métier passionnant. En effet, j’ai eu le bonheur de faire mes premières armes avec lui dès ma sortie du CESTI. Nous avons travaillé ensemble à "Afrique Nouvelle" de 1977 à 1980. J’ai connu le Burkina et bien d’autres pays africains grâce à lui. Et si j’ai été l’un des membres fondateurs de l’UCAP, avec l’Abbé Jean-Paul BAYEMI de l’"Effort" camerounais", avec Barthelémy CAKPO de "La Croix" du Bénin et Bernard MACKIZA de "La Semaine" de Brazzaville, c’est grâce à notre ami et frère Alcino DA COSTA. Que la terre lui soit légère.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de SAWADOGO Larba Louis Gilbert : Remerciements
Décès de Yéri Clémence DIARRA née SIB : Faire part
In memoria KI Jean Baptiste Doulaye Corentin
Décès de BAKYONO Jean Luc : Remerciements et faire part
Décès de NIAMEOGO/TRAORE Marie Claire : Remerciements et faire part
Décès de OUEDRAOGO Léocadie Somwoumyan : Remerciements
Décès de BARA MOHAMED STEPHANE ADOLPHE : Faire part
Décès de Traoré Lamine Laurent : Faire part
Décès de Joachim ZONGO : Faire-part et remerciements
Décès de OUEDRAOGO Somwoumyan Léocadie : Faire part
Décès de Jean Marie COMPAROE : Faire part
Décès de KINI née TRAORE MARIAM HORTENSE : Remerciements et faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés