Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites de votre vie un chef-d’oeuvre ; n’imaginez pas de limite à ce que vous pouvez être, avoir ou faire» Brian Tracy

LEVEE DU CORPS DU GOUVERNEUR DU NORD : Hommage rendu à un grand commis de l’Etat

Accueil > Actualités > Nécrologie • • vendredi 2 septembre 2011 à 02h45min

Jean Sié Traoré, tout nouveau gouverneur de la région du Nord décédé le 25 août 2011, a reçu un hommage mérité de la Nation le 1er septembre 2011 à Ouagadougou.

Les corps constitués de la Nation ont rendu un vibrant hommage à Jean Sié Traoré, tout nouveau gouverneur de la région du Nord, décédé dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 août 2011 à Ouahigouya. Cela s’est passé le jeudi 1er septembre à son domicile sis à la cité An II. C’est à une famille éplorée et attristée que les corps paramilitaires, militaires, cadres de la Fonction publique, personnels du MATDS, gouverneurs, avec à leur tête Jérôme Bougouma, ministre de l’Administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité (MATDS) sont allés s’incliner devant la dépouille mortelle. De Jean Sié Traoré, l’ensemble des intervenants ont unanimement reconnu en lui un "grand commis" de l’Etat burkinabè.

Le ministre Bougouma dira de lui que c’était un administrateur civil dévoué et acharné au travail et très enthousiaste. Il ajoute que c’était un fonctionnaire modèle en qui l’Etat perd une grande valeur. Pour l’oncle du défunt, Daniel K. Traoré, la mort de Jean Sié Traoré est un "gâchis pour la famille." C’est aux environs de 11h que la dépouille mortelle a été transférée à Toussiana dans son village natal. Il est prévu le vendredi 2 septembre une prière suivie de son inhumation. Ce grand commis de l’Etat quitte les siens en laissant derrière lui une veuve et quatre enfants. Mais avant le recueillement des délégations, collègues, amis et connaissances, a eu lieu la levée du corps à 7h à la morgue de l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Avant d’être gouverneur, Jean Sié Traoré, 57 ans, était conseiller technique au MATDS et était également à trois ans de sa retraite. Il a pris fonction le 28 juin dernier en remplacement de Viviane Yolande Compaoré.


Quelques témoignages

- Jérôme Bougouma, ministre de l’Administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité : "Nous perdons un grand commis de l’Etat"

"Nous perdons un grand commis de l’Etat, c’était un administrateur civil dévoué et acharné au travail et très enthousiaste. Il restera pour nous un modèle et nous sommes donc venus lui rendre un dernier hommage en lui souhaitant que la terre burkinabè lui soit légère".

- Pascal Témaï Bénon, gouverneur de la région du Centre : "Il avait le sens du service public et le souci de l’intérêt général"

"Je retiens de Jean Sié Traoré un grand commis de l’Etat burkinabè. Nous avons exercé ensemble au ministère de l’Administration. Il a occupé des postes de commandement à plusieurs reprises et a été largement apprécié par ses supérieurs. Il a occupé des postes au niveau central et je crois que le poste de gouverneur est celui qui couronnait sa carrière. Véritablement, c’était quelqu’un qui était habitué au travail acharné. Le MATDS a perdu un grand commis, quelqu’un qui avait le sens du service public et également le souci de l’intérêt général. C’est vraiment une grande perte pour nous, pour notre ministère, pour l’Etat et pour la nation. Jean Sié Traoré a également été un grand cadre exemplaire pour la génération montante du ministère car c’était quelqu’un qui connaissait le commandement au bout des doigts. Nous sommes tous affligés et attristés par cette mort brutale de notre collègue. Nous souhaitons qu’il repose en paix et que la terre libre du Burkina lui soit légère".

- Daniel K. Traoré, oncle du défunt : "Sa disparition est un gâchis pour nous, sa famille"

"Jean Sié Traoré est un père de famille que nous perdons. Car il a toujours eu le souci du bien-être de la famille. C’est quelqu’un d’assez sympathique et qui a un abord facile. Il était également très attaché à son village et ne manquait aucune occasion de s’y rendre. Sa disparition est vraiment une déception pour nous, c’est vraiment un gâchis pour la famille. Personne n’est irremplaçable. La mort étant le rendez-vous qui nous attend tous, on se soumet à la volonté de Dieu. Il était à trois ans de sa retraite et a quatre enfants. Une de ses filles est partie à Abidjan et nous nous sommes gardés de l’en aviser au risque de créer un choc en elle".

- Justin Damo Barro, conseiller spécial du président du Faso : "Sa compétence des dossiers et son professionnalisme doivent être un exemple pour les générations montantes"

"C’est une grande douleur en nous. Nous sommes dans l’épreuve depuis que la nouvelle est tombée. Cela a été une semaine très difficile que nous avons vécue. Jean Sié Traoré est un jeune frère à moi avec qui j’étais très souvent en contact. C’est quelqu’un qui était très direct, éclatant et passionné de tout ce qu’il faisait. Il était plein de vie et avec lui, on ne voyait pas le temps passer. Il avait également une foi inébranlable en Dieu, c’est ainsi qu’il confia tout en Dieu. Je crois qu’à cause de cela, pas grand-chose le surprenait. Il laisse derrière lui une foule de sympathisants ; son exemple doit certainement servir aux jeunes générations. Nous disons que la mort, ce n’est pas la fin d’une vie. Nous sommes dans ce contexte très affligés. C’est quelqu’un qui aura marqué son passage sur la terre. Il avait souhaité être gouverneur pour achever sa carrière et comme par enchantement, cela a été le cas. Il a gravi tous les échelons du commandement de l’Administration. A le regarder travailler et le voir comment il était apprécié de ses supérieurs, cela lui a valu d’être nommé à des postes de responsabilités où sa compétence était souhaitée. Sur le plan professionnel, c’est quelqu’un qui aura laissé de très bons souvenirs".

Ambèternifa Crépin SOMDA (Collaborateur)

Le Pays

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de NIAMEOGO/TRAORE Marie Claire : Remerciements et faire part
Décès de BARA MOHAMED STEPHANE ADOLPHE : Faire part
Décès de Traoré Lamine Laurent : Faire part
Décès de Joachim ZONGO : Faire-part et remerciements
Décès de OUEDRAOGO Somwoumyan Léocadie : Faire part
Décès de Jean Marie COMPAROE : Faire part
Décès de KINI née TRAORE MARIAM HORTENSE : Remerciements et faire part
Décès de Henri Bruno BESSIN : Remerciements et faire part
Décès de DONDIRE / OUEDRAOGO Anasthasie : Remerciements et faire part
In memoria : Marie Claude MELLANO
Décès de Hadja WARA née DRABO Mankounandji : Remerciements et faire part
Décès de GUEL Zila Joseph : Remerciements
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés