Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Libye : Fin de parcours pour le Guide

Accueil > Actualités > International • • mardi 23 août 2011 à 04h12min

Sauf ultime (mais improbable) retournement de situation, c’en est fini politiquement de Mouammar Kadhafi, qui ne fêtera donc pas, le 1er septembre 2011, le 42e anniversaire de son arrivée au pouvoir. En effet, le cours de l’histoire libyenne s’est subitement emballé ce week-end et menaçait d’emporter d’un moment à l’autre (si ce n’est déjà fait au moment où vous nous lisez) le Guide, qui fait face, depuis six mois, à une rébellion soutenue politiquement, militairement et financièrement par la communauté dite internationale...

A l’issue de l’offensive fulgurante de l’opération baptisée "sirène", les insurgés, mieux organisés, semble-t-il, et manifestement aidés de supplétifs pudiquement appelés « binationaux » sont ainsi entrés dans Tripoli qu’ils avaient investie depuis quelques jours, la capture du tyranosaure relevant presque de l’anecdote. Dans un scénario qui rappelle étrangement la bataille d’Abidjan, puisque, là aussi, les forces internationales, celles de l’OTAN en l’espèce, ont nettoyé la ville (pour protéger les populations civiles) et réduit presqu’à néant les capacités des troupes loyalistes avant que les éléments du Conseil national de transition (CNT) ne prennent possession des lieux..

Il ne restait guère plus qu’à brandir le scalp du Bédouin de Syrte, bunkérisé, dit-on, dans sa forteresse de Bab-al-Aziziya, comme jadis Laurent Gbagbo dans la résidence présidentielle de Cocody, pour que le parallèle avec le précédent ivoirien soit parfait, à moins que le traqué, dans un dernier sursaut d’orgueil, ne décide de mourir en martyr. Là s’arrête cependant la comparaison, car ici il s’agissait d’établir dans son droit un président démocratiquement élu que son adversaire voulait flouer de sa victoire, là de dézinguer un autocrate qui se fichait de la démocratie et des élections comme de sa première barboteuse ; puisque lui n’était qu’un simple Guide de la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, le vrai pouvoir, prétendait-il, étant détenu par les masses. Une fumisterie en réalité qui cachait mal la férule dictatoriale d’un homme et de son clan.

On peut émettre de sérieuses réserves sur cet interventionnisme à tout crin et à géométrie variable des gendarmes du monde (qui gagneraient aussi à prendre le chemin de Damas pour convertir Bachar-le-boucher), mais son triste sort, le malheureux se sera attelé méticuleusement à le tisser en quatre décennies de règne.

Quand le jeune lieutenant dépose, à 27 ans, le roi Idriss 1er alors en Turquie pour raisons de santé, il est plein de promesses et suscite de nombreux espoirs, tant dans son pays natal que dans la galaxie tiers mondiste toujours en quête de mascotte. Mais très vite, le régime va révéler sa vraie nature, une chape de plomb tout aussi oppressive remplaçant la féodalité. La révolution, tel Chronos qui dévorait sa progéniture au fur et à mesure qu’il les engendrait, ayant l’habitude de manger ses propres enfants, le despote commença par liquider ses compagnons de route à l’image d’Omar El-Mechri, extradé du Maroc et égorgé comme un mouton de la Tabaski ; puis ce fut le tour des réactionnaires ennemis du peuple pour enfin s’attaquer carrément à l’impérialisme international par des actes terroristes : le petit village écossais de Lockerbie porte encore les stigmates de l’attentat contre l’avion de la PanAm, et le Ténéré nigérien a toujours, enfoui dans ses dunes de sable, les débris du DC10 d’UTA.

Ces dernières années pourtant, le trublion avait commencé par acheter une conduite pour être plus fréquentable, en livrant certains de ses compatriotes ; en dédommageant à coup de pétrodinars les ayants droit et en recevant sous sa tente, quand il n’allait pas les narguer chez eux, de nombreux responsables occidentaux, de Silvio Berlusconi à Nicolas Sarkozy en passant par Tony Blair, tous éblouis par les belles promesses d’affaires avec un émirat pétrolier qui renaissait après de longues et éprouvantes années d’embargo.

On se souvient encore du célèbre et pitoyable baise-main du cavalier lors d’un sommet de la Ligue Arabe. Kadhafi voulait se refaire une virginité politique, manifestement la mayonnaise n’a pas eu le temps de prendre. Ajoutons à ces charges sa volonté supposée ou réelle de léguer son affaire à son fils Seif el-islam ou les ridicules bouffonneries de ce pitre, autoproclamé roi des rois d’Afrique, mais qui ne faisait plus rire grand monde et l’on finit de se convaincre que son dossier était trop lourd pour être supportable.

On a beau vouloir lui voter des circonstances atténuantes en se disant que lui, au moins, était le poil à gratter des puissants de ce monde (si fait qu’il reste populaire auprès d’une frange considérable des populations africaines) ; qu’il avait su contenir l’hydre islamiste (présente actuellement au sein du CNT) ; et que, sur le plan social et économique, la manne pétrolière aidant, il avait su bâtir un Etat providence, l’acte d’accusation du mis en cause est suffisamment épais pour que, fût-on avocat du diable, on puisse le défendre.

Pour tout dire, le Guide, en fin de parcours, est victime de ses propres turpitudes, et comme nul ne peut s’en prévaloir…Sa chute sonne d’ailleurs comme un nouvel avertissement à tous ces monarques des temps modernes qui rêvent de pousser des racines sur le fauteuil suprême comme s’ils y étaient nés, se disant peut-être, in petto, que ça n’arrive qu’aux autres. Jusqu’à ce que…Sinon après quarante-deux ans d’exercice solitaire du pouvoir, quelle idée avait-il de s’y accrocher ainsi avec l’énergie du désespoir ?

Ousséni Ilboudo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 23 août 2011 à 04:50 En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    Un article à la limite du complexe du colonisé...Toutes les informations reprennent fidèlement les telex des agences "mainstream"..aucun recul..c’est bien, vous êtes bon pour une recolonisation..encore que votre indépendance...

    Répondre à ce message

    • Le 23 août 2011 à 11:10, par Un africain triste pour l’Afrique En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

      Je partage votre avis ! C’est vraiment dommage pour les africains !
      Quand la démocratie sert leurs intérêts, les occidentaux font tout pour l’imposer quelque soit la manière. Quel gâchis en Lybie ! Regardez comment l’Afrique est piétinée pire, avec l’aval ou le silence coupable des leaders africains eux mêmes, c’est vraiment regretable. Vous pensez qu’il ya la démocratie en chine ? en corée du nord, à cuba, en bielorussie, en russie même , en Iran,etc etc ! Le malheur d’un pays comme la Lybie c’est son pétrole !

      Mieux, des milliers de morts Lybiens et africains surtout, qu’ils vont se depêcher de mettre, tous ces morts, sur le dos du Guide et de ses partisans, Pas de mort de leur côté et le pétrole à eux !!!

      Afrique reveille toi !!! Tes enfants souffrent à cause de leur naïvété et leur manque de clairvoyance !

      Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 04:56, par Habibou SORE En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    Parlez de celui qui est a` cote’ de vous. Peux-tu nous expliquer comment en Syrie on tue plus et que ce n’est que dernierement que les "puissants" se font entendre timidement ?Ne pas aimer le Guide est comprehensible et acceptable.Que L’union africaine soit baffouee est detestable.On nous "fait et puis y a rien". Pour la Syrie je ne crois que l’on ose meme envoyer de drones de peur d’ embraser toute la region. La Lybie aura du temps pour retrouver la paix reelle.On n’est qu’a` la PREMIERE phase des evenements.Par exemple que feront-ils du clan ou de l ethnie du Guide et des FUYARDS KADHAFISTES qui ont rejoint la Rebellion ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 août 2011 à 12:20 En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

      la honte de l’Afrique. un contienent ou les leader font la politique de leur foteiulle et non pour le develloppement du continent.
      la guére en libye viens temoigner à quel point l’Afrique n’est pas solidaire.
      Mais je vous parie que le guide ne perdera pas cette guère.

      Répondre à ce message

      • Le 24 août 2011 à 06:10, par Rachou T En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

        Nato and the UNO have lost credibility as well the international court of justice. As the international court has going after the Libya guide and his children I am hoping they are also insuring one for the NATO members starting with Sarkozy that sent arms illegally to kill civilians in Libya.
        There is no democracy in China or North Korea. North Koreans are suffering more than Libyan. Why don’t NATO goes there to protect the civilians and bring democracy ? God will punish you for you greed and arrogance. Don’t impose democracy. Now that you have put your owner leader for Libya, yes Libya will be democratic. Right ! Yes go and sign your contracts and still what you !
        The Libyan money you froze will be used to pay the arms you sold to the rebels ! What a Shame ! We are powerless before you but God is watching !

        Répondre à ce message

    • Le 23 août 2011 à 15:15, par PAPA En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

      Je pleure pour notre chere Afrique

      Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 10:00, par Filsdepaysan En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    Wait and see !
    Les Africains viennent une fois encore de prouver que l’UA ne sera qu’un nom, pas une réalité.
    Après Lumumba, Kwame N’Krouma,.....SANKARA, voilà le Guide que l’Afrique "abandonne"entre les mains des africains assoifés de gains faciles, qui veulent vendre leur territoir aux occidentaux. Ces gars qui n’ont rien de dignité chez eux. Honte totale à vous.
    Mais, ne soyons pas pressés car KADHAFI n’a pas encore dit son dernier mot.
    Ses fils ne sont pas aux mains des rebelles comme les medias le font croire ! Attention !

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 10:17, par le Pacifiste En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    Vous êtes très sévère.
    "La capture du tyrannosaure (et non tyranosaure), le scalp du Bédouin de Syrte, comme jadis Laurent Gbagbo, un autocrate qui se fichait de la démocratie et des élections, la férule dictatoriale d’un homme et de son clan, Féodalité, le despote victime de ses propres turpitudes, Monarque", ce sont là des mots que vous avez utilisés dans ce petit papier Mr Ilboudo. Ne tombez pas dans le « m’as-tu lu ». Soyez un vrai journaliste et analysez les événements avec beaucoup de recule. Le triomphalisme béat que vous affichiez quand vous rédigiez cet article n’est plus de mise. Vous êtes passé à coté. Car le monde entier sait actuellement que Kadhafi n’est pas encore tombé et que son fils Seif Al islam n’a pas été arrêté. C’est un monde de la désinformation et évitez Mr Ilboudo d’en être le complice et de tomber dans ce travers. Nous savons comment la presse mondiale, africaine et certaine presse burkinabè ont contribué à diaboliser le Guide et son régime. Un terrorisme médiatique auquel elle s’est livrée depuis le début de la rébellion en février dernier. Cette même presse aura du sang libyen sur ses pages quand au carnage que les rebelles viendraient à commettre. Évitez de tomber dans ce travers Mr Ilboudo. Vous êtes un journaliste talentueux. Restez tel sans tomber dans des commentaires alambiqués comme ce que vous avez fait ce matin.Traitez, analysez et commentez les événements avec beaucoup de recul.Cette guerre est une guerre impérialiste pour réoccuper la Libye (qu’ils avaient commencé à quitter un certain juin 1970) et exploiter son pétrole. Africain que vous êtes Mr Ilboudo, êtes incapable de comprendre cela ? Voyez-vous les langues commencent à se delie:les repartitions sont dejà faites.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 11:14 En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    monsieur kadahi a instaurer le système socialiste et jusqu’à preuve du contraire il à put faire le bonheur du peuple libyen
    avec ce système !contrairement au autre pays démocrate même avec leur pétrole le Nigeria par exemple !pour ton information dans cet système quand on est président c’est à vie !!!si ça dérange tant les occidentaux pourquoi ils délogent pas Fidel Castro !!!peuple africain il est temps de dire non à cette autre forme de colonisation !!

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2011 à 06:07, par Rachou En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

      " Les ennemis de l’Afrique ce sont les africains ". On attend de voir la suite car s’il s’agit de la " Liberté et la prospérité du Peuple" qui est en jeu en Libye ; les Irakiens et les Afghans seront les premiers à se réjouir car les occidentaux et l’Otan sont entrés dans ces pays et ils ont tout détruit, les pauvres, ils les ont mêmes donnés des armes pour s’entre-tuer sous prétexte d’aider ces peuples. Aujourd’hui tous ces pays sont devenus des champs de ruines, des terrains de guerres sanglantes.

      Quelle Honte !

      Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 11:56, par zakaria En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    L’IGNORANCE EST LA PIRE DES CRIMES
    La guerre n’est même pas encore fini que ces OCCIDENTAUX commence la gueguerre pour le partage du gâteau !
    Eni-Italy ? Total-France ? BP-Grande Bretagne ? OMW-Autriche ? Compagnie nationale-Qatar ? Société de négoce VITOL ? Wintershall-Allemagne ??? voici un passage de l’article de TF1
    Un retour des producteurs étrangers attendu
    L’entrée des rebelles à Tripoli a permis à certains producteurs étrangers d’annoncer leur retour en Libye. C’était le cas lundi de l’italien Eni, principal acteur étranger du secteur en Libye avec une production de près de 110.000 barils de pétrole par jour avant le conflit. Selon le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini, des employés d’Eni sont arrivés sur place pour superviser le redémarrage des installations pétrolières dans l’est du pays.
    D’autre part, son président Giuseppe Recchi a indiqué lundi que la Libye pourrait redevenir une source pétrolière et gazière avant l’hiver, une fois le conflit terminé. Le britannique BP, qui a dû suspendre en début d’année le lancement d’une campagne d’exploration pétrolière dans le pays, espère y rédemarrer ses activités dès que la situation le permettra, et en a informé le Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion.
    De son coté l’autrichien OMW n’a dit entamer aucune négociation avec les rebelles pour l’instant. Quant au français Total et l’allemand Wintershall, ils se sont refusés à tout commentaire sur le sujet.
    Malgré un retour progressif des compagnies pétrolières étrangères en Libye, de nouveaux acteurs, comme la compagnie nationale du Qatar ou la société de négoce Vitol, seront en concurrence avec les géants occidentaux déjà présents. Selon les analystes, Total et Eni pourraient sortir grands gagnants de la redistribution des cartes dans le secteur grâce au soutien précoce apportés par Rome et Paris à la rébellion.
    C’est une honte… Pauvres libyens, que Dieu vous vienne en aide !!!
    Bon Courage à tous les Bloggeurs Résistants

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 12:41, par yy En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    ok eb avant le guide

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 15:14, par gamataire En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    Triste sort pour un guide !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 16:16 En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    le problème est réel : on vous attaque tout en refusant de vous écouter ; vous n’avez pas d’avis qui puisse compter. vous suivez les évènements sans agir. où se trouve alors cette indépendance tant fêtée par de nombreux pays africains seulement en 2010 ?
    En plus la démocratie devrait elle être imposée ? En quoi la démocratie est elle le modèle le plus parfait pour conduire au développement.
    Si l’on a pu ignoré la voix de l’afrique dans ce conflit, sachons que désormais il en sera pareil

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2011 à 17:35, par adolphe En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    l’histoire n’a jamais menti a-t-on coutume de dire.Le sort de l’afrique est scellé depuis la colnisation.Vous remarquerez que la lutte pour le developpement de l’afrique par les africains est vaine.Les chefs d’Etats africains qui voudraient s’unir pour la cause africaine sont en permanence sous pression de la part des grandes puissances du fait de la force que rep^resenterait leur union.
    Actuellement,il est question de kadafi,certes mais chaque africain devrait trouver sa part de honte à ce qui lui est fait.
    Et pour terminer refléchissez sur ce proverbe "la honte du bouc est aussi la honte de la brebis"

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2011 à 01:54, par Burkinabé En réponse à : Libye : Fin de parcours pour le Guide

    triste analyse d’un journaliste, qui certes se dit intello. Peut t’ont compter sur de tel individu pour défendre un jour l’Afrique et l’aidé a sortir du sous développement. L’Europe a eu combien de monarque. Napoléon était comment mon frère. Toutes les armées du monde s’inspire de ses stratégie. Sniff mon cher intello ayant laissé ses siens quelques part dans un hameau de culture. Pourtant, tout le village comptait sur lui quant il partait a l’école

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
Togo : Les élections locales fixées au 30 juin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés