Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Laurent Gbagbo, une imposture théologique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • lundi 4 avril 2011 à 10h58min

Evariste Zong Naba, Pasteur, Angers, France

Nous avons reçu il y a quelques jours ce texte d’Evariste Zong-Naba, Pasteur à Angers, en France (Voir Lefaso.net du 16 avril 2007), sur la situation en Côte d’ Ivoire et la posture antidémocratique de Laurent Gbagbo, le candidat du Front populaire ivoirien battu à l’élection présidentielle de novembre.
L’auteur avait souhaité y apporter quelques modifications quand les évènements se sont accélérés ces derniers jours, changeant radicalement le contexte. Mais cela n’altère en rien le fond de la réflexion, raison pour laquelle, en accord avec l’auteur, nous avons décidé de le publier. Il apporte un éclairage sur les causes profondes de la crise socio-politique que connait ce pays depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny en 1993.

Ce texte est le premier volet d’une contribution qui se propose de dénoncer les impostures de Laurent Gbagbo et l’attitude pour le moins troublant de certains intellectuels africains.

Cela fait déjà plus de dix ans que des criminels préparent en Côte d’Ivoire un génocide contre les populations du Nord et contre les « étrangers ». Aux origines de cette crise, un concept qui cristallise la haine d’une partie de la classe politique ivoirienne contre un individu dont on veut empêcher coûte que coûte, par tous les moyens politiques et juridiques, l’accession au pouvoir politique. Selon les promoteurs du concept il y’aurait des ivoiriens de souche multiséculaire, les vrais ivoiriens de sang pur, de confession chrétienne de préférence et les ivoiriens de circonstance, venus profiter de l’essor économique de la Côte d’Ivoire. En plus de cela, ces derniers s’arrogent des droits à une hégémonie politique avec la prétention de gouverner la nation Ivoirienne. Le concept « d’ivoirité » était ainsi l’arme fatale pour récuser Alassane Ouattara de toute prétention à la candidature à quelle que élection que ce soit en Côte d’ivoire.

En 1995 il fut ainsi empêché de se porter candidat à la présidentielle. En Juillet 2000, une Constitution sur mesure fut votée contre lui dont un article stipule que tout candidat à la présidence doit être né ivoirien de naissance et de parents nés ivoiriens. Cet article visait explicitement la candidature d’Alassane Ouattara, présenté alors comme burkinabè.

Le concept de l’Ivoirité fut progressivement étendu à tous ceux qui portent des noms à consonance nordiste : Ouattara, Bamba, Coulibaly, Soro, Konaté. Etc.
Une véritable chasse aux sorcières fut organisée contre ces « étrangers » aux prétentions hégémoniques. Les vexations, humiliations, voire, des violences physiques systématiques furent le lot quotidien de ces « étrangers ». Aux barrages militaires, ou de police, les populations nordistes sont rackettées, leurs cartes d’identité arrachées et déchirées. On leur dénie leur identité ivoirienne.

En octobre 2000, à l’élection présidentielle, suite logique de la constitution votée en Juillet 2000, Alassane Ouattara ne put se présenter. De même qu’aux législatives qui suivirent. Des violences inqualifiables contre les partisans d’Alassane Ouattara furent systématisées.

Cette « Ivoirité » évolua pour concerner tous les nordistes. Le concept devint ainsi un concept d’exclusion ethnique et régional. Les populations du Nord furent ainsi assimilées à Ouattara lequel est la cristallisation de toutes leurs frustrations et aussi de leurs espoirs à un avenir meilleur où ils pourront jouir enfin de leur droit à la citoyenneté pleine et entière.

Comme une pieuvre, ce concept qui renferme une pratique d’exclusion a gagné toutes les sphères de la société y compris l’armée. Les militaires originaires du Nord sont tenus en laisse, surveillés comme du lait sur le feu. Des tentatives fictives de coup d’état sont l’occasion pour réprimer férocement les militaires originaires du Nord. On les dépossède de leur commandement, on les radie de l’armée, on assassine certains, etc.Des charniers furent découverts dont la plus part de corps identifiés sont des nordistes.

Toutes tentatives d’expression démocratique furent réprimées dans le sang.
L’ivoirité concept ô combien dangereux s’aventura dans la sphère religieuse avec des conséquences terribles. C’est dans ce contexte, d’exclusion et de stigmatisation que survint en 2002 la crise militaro-politique ivoirienne dont on espérait l’épilogue le 28 novembre 2010 à l’occasion du deuxième tour de l’élection présidentielle.

Mais Hélas, hélas, hélas.

Battu au deuxième par un score sans appel de 54,10% contre 45,90%, Laurent GBAGBO opère un véritable braquage électoral digne du fameux Al Capone. Aidé en cela par son ami du Conseil constitutionnel qui, au mépris de la loi fondamentale dont il est sensé défendre, proclama Laurent GBAGBO vainqueur après avoir pris soin de rayer de la carte électorale 13 départements devant une communauté internationale, atterrée, tétanisée par la surprise.

Pour ceux qui paraissent surpris, Laurent GBAGBO est dans sa logique de diabolisation de l’autre : les populations du Nord ne sont pas de vrais ivoiriens et n’avaient pas à voter dans une élection présidentielle.

Dans une unanimité, la communauté internationale a reconnu Alassane Ouattara comme président élu de la Côte d’Ivoire, et a condamné Laurent en adoptant des sanctions sévères contre lui et son camp. Dès lors, dos au mur, Laurent GBAGBO usa de tous les stratagèmes pour déplacer le débat sur un plan continental et religieux, se revendiquant simultanément héritier et champion du nationalisme africain et du fondamentalisme évangélique.

Il a ramené le débat sur le terrain de l’affrontement occident colonial contre Afrique qui veut se libérer ; le néocolonialisme contre l’anti-néocolonialisme, l’impérialisme contre les anti- impérialisme ; les patriotes contre les apatrides, le peuple contre les ennemis du peuple. Sa stratégie opportuniste et scélérate vise à esquiver le vrai problème ivoirien, qui est que Laurent Gbagbo est un usurpateur, un bandit-chef, un faussaire, un braqueur.

Dans ce positionnement, il se présente comme victime des forces capitalistes et impérialistes mondiales liguées contre un président qui affirme une volonté d’indépendance. Il peut espérer ainsi s’allier les milieux patriotiques et progressistes africains. Par ailleurs, surfant sur la tendance du moment, il peut espérer le soutient des chrétiens-évangéliques contre Alassane Dramane Ouattara, présenté comme un islamiste dangereux, comme une excroissance tropicalisée d’Al Quaeda.

Face à une telle imposture intellectuelle et religieuse, et surtout face au génocide planifié et qui est entrain de se mettre en place, nous voulons apporter notre contribution au débat en trois volets :
- Laurent Gbagbo est-il vraiment chrétien ou est-il simplement un imposteur, un boulanger, enfarinant ainsi ceux-là dont la maturité spirituelle ne laisse aucune possibilité de discernement d’une part et d’autre part ceux qui ne résistent pas à l’appât du gain facile, les disciples de Mammon, le dieu de l’argent ?
- Peut-il se prévaloir du qualificatif de socialiste, de panafricaniste ou d’anti-impérialiste ?
- Enfin, le jeu trouble des intellectuels ou mieux des clercs africains dans cette crise majeure.

Qu’il me soit donc permis de questionner sérieusement la chrétienté de Laurent GBAGBO.
Cela fait plus de dix ans que nous entendons dire que Laurent GBAGBO se serait converti. Dans le langage biblique, on dit qu’il serait né de nouveau. Autrement dit, qu’il est enfant de Dieu : « Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu ». Jésus dit à Nicôdème « En vérité en vérité, je te le dis à moins qu’homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu ».

Par la nouvelle naissance, nous sommes renouvelés, changés, régénérés en Jésus-Christ, nous acquérons une nouvelle nature, la nature de Christ en contraste avec l’ancienne nature de péché. 2 Corinthiens 5 : 17 nous dit « si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles ». Bien entendu c’est de façon progressive.

A quoi reconnait-on que quelqu’un est né de nouveau ?

Dans Galates 2 : 20 la Bible dit : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi » ; autrement dit, la vie du chrétien doit être le reflet de la vie du Christ. Dans la même épitre aux Galates, la Bible oppose l’ancienne vie et la nouvelle à laquelle doit tendre le chrétien régénéré : « Je vous dis donc ceci : laissez le Saint-Esprit diriger votre vie et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Car ses désirs sont diamétralement opposés à ceux de l’Esprit ; et l’Esprit a des désirs qui sont à l’opposé de ceux de l’homme livré à lui-même…. Tout le monde voit bien ce qui procède de l’homme livré à lui-même : l’immoralité, les pratiques dégradantes, l’adoration des idoles et la magie, les haines et les querelles, les jalousies et les excès de colère, les rivalités, les dissensions, les divisions, l’envie, les orgies… » Etc.

Contre l’homme régénéré dont voici le fruit :

« Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur la maîtrise de soi ». La Bible conclut ainsi : « Or, ceux qui appartiennent à Jésus ont crucifié l’homme livré à lui-même avec ses passions et ses désirs. ». (Traduction du semeur). En tous les cas, il doit y tendre.

Le Christianisme n’est pas une théorie seulement, ni une pratique aveugle mais une praxis, c’est-à-dire un vécu où, intimement, la théorie et la pratique s’éclairent l’une, l’autre. Etre chrétien induit donc un comportement caractéristique qui permet d’identifier à coup sûr un chrétien d’un non chrétien. Ce n’est donc pas au discours, aux proclamations seulement, encore faut-ils que ces proclamations soient vérifiées par une pratique irréprochable.

Jésus dit : « On reconnait l’arbre par ses fruits ». C’est un critère essentiel dans le christianisme. Car « ce ne sont pas ceux qui me disent Seigneur, Seigneur qui hériteront de la vie éternelle mais ceux qui font la volonté de mon père ». Jésus lui-même dit que c’est l’amour que nous avons pour notre prochain, y compris pour notre ennemi, le fait de prier pour lui, qui constitue le critère déterminant de la chrétienté. « Comment peux-tu dire que tu aimes Dieu que tu ne vois pas si tu n’aimes pas ton frère que tu vois ? »
Quel est témoignage porte Laurent GBAGBO ? Sa vie reflète-t-elle la vie de Christ ? Est-elle l’expression de l’amour que Christ nous a enseigné ?

Examinons froidement les faits

Laurent Gbagbo est venu par l’épée, dans le sang et les soupirs inexprimables des mères pleurant leurs enfants assassinés par la soldatesque à ses ordres. Souvenez-vous du charnier de Yopougon en octobre 2000.

Il s’est maintenu en offrant en sacrifice aux forces démoniaques, sataniques, le sang des innocents qui manifestaient pacifiquement, les mains nues pour la liberté, le pain, la santé. Combien d’âmes crient devant l’Eternel : venge-nous !!! Nous n’avons pas oublié non plus mars 2004 quand plus de 500 manifestants pacifiques tombèrent sous les bales assassines de la soldatesque sur ordre de Laurent Gbagbo. Et que dire de novembre 2004 lors de « l’opération dignité » ou des bombardiers supersoniques furent utilisés pour larguer sur des populations civiles des bombes à fragmentation ?!

« Cher chrétien », combien de personnes furent ligotées et brûlées vives ? Je dis bien brûlées vives. De quelle culture, de quelle civilisation êtes-vous, car même chez les païens, on ne brule pas vif même un animal que l’on s’apprête pourtant à manger ?

Pendant plusieurs années, l’eau et l’électricité furent coupées aux populations dans les zones dites rebelles ou pour parler comme Gbagbo, dans « la Côte d’Ivoire inutile » engendrant des conséquences catastrophiques non encore évaluées à ce jour.

Son témoignage ?

Il a vécu, et vit encore et toujours dans le mensonge, la ruse, la roublardise et quand cela ne suffit pas, il ajoute la violence brutale et sauvage. Il n’a pas de parole. Plusieurs accords ont été signés par Gbagbo depuis le début de la crise sans qu’il ne respecte un seul : Lomé, Linas- Marcoussis, Accra I, Accra II, Accra III. Pretoria I, Pretoria II, Les Accords politiques de Ouagadougou, plusieurs fois amandés à son initiative.

Laurent Koudou Gbagbo ment en permanence, même quand il est sincère. Il est comme ça, passé maître dans l’art de la manipulation, de la roublardise et du mensonge. Pour Un chrétien, c’est un contre témoignage fatal. « Que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON. » Ce sont là des recommandations, des commandements des impératifs chrétiens.

La sentence de Jésus est sans appel en Jean 8,44 « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le Père du mensonge » (traduction Louis Segond)

Monsieur GBAGBO, il est encore temps pour vous de vous repentir et de revenir de tout votre cœur au Dieu de gloire. Dans votre volonté de vous accrocher coûte que coûte au pouvoir, vous avez bafoué le Nom très saint du Seigneur Jésus-Christ en l’invoquant pour commettre des crimes, pour justifier votre forfaiture, pour couvrir vos mensonges.

Il vous incite à lâcher prise, pour sauver votre âme de sa colère, les âmes de ceux qui vous suivent aveuglément. Mais pour le pouvoir, vous êtes prêts à tout, même à vendre votre âme et la vie des autres au diable. Vous avez manipulé, trompé, vous avez séduit une frange importante du peuple de Dieu qui a osé croire que vous étiez sincère dans votre confession de foi en Jésus- Christ.

Vous les avez instrumentalisés pour faire des prières iniques, des incantations pour que vous continuez à offrir en sacrifice au diable le sang des innocentes personnes. Vous êtes un blasphémateur, voire un imposteur. Vous avez suscité des « pasteurs » dévoués à la cause de votre soif de pouvoir. Des « pasteurs-prophètes » qui continuent de vous bercer dans l’illusion que vous êtes l’Elu de Dieu, que vous en avez au moins jusqu’en 2015.

Vous avez même, vous et votre femme, créé des « églises » qui chantent votre gloire. Vous avez, avec l’argent du contribuable, corrompu une partie du corps du Christ. Vous avez financé des véhicules 4x4, des villas pour vos « pasteurs-prophètes » qui travaillent pour la consolidation de votre pouvoir. Les églises sont devenues les lieux où les « pasteurs » se livrent à la propagande politique en votre faveur. L’intimidation des fidèles est la règle dans vos « églises ».

N’est-il pas vrai que ce sont des militaires sous vos ordres qui ont violé la sacralité d’un lieu saint, en l’occurrence la Cathédrale d’Abidjan avec la complicité passive du cardinal Agré, par ailleurs votre parent, pour y extraire et exécuter froidement le Général Robert Gueï, puis jeter son corps dans la rue, à la merci des chiens et des oiseaux ? Les mêmes militaires sous vos ordres se sont ensuite rendus chez lui et ont exécuté sa femme, ses enfants, son personnel domestique et son garde de corps. Leurs âmes crient au Seigneur : vengeance !

Ho !!! Dieu, quel est ce chrétien rempli du Saint-Esprit ? !!! Imposture et blasphème !!!

Vous avez, pendant plus d’une année, organisé des escadrons de la mort qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire : des professeurs, des médecins, des comédiens-artistes, et bien entendu ceux que vous soupçonniez de ne pas penser comme vous. Toute velléité d’indépendance intellectuelle était sanctionnée de mort. Votre propre cousin, le docteur Dakoury Tabley a ainsi subi la rigueur de votre loi, son corps fut jeté dans une décharge publique. Son tort est d’avoir un petit-frère qui est membre de la direction de la Rébellion. C’est après la supplication des parents que vous avez bien voulu que son corps soit rendu à sa femme et à ses enfants. Transporté pour être enseveli dans son village selon la tradition, son cercueil fut intercepté par vos partisans et profané avant d’être interdit du village. Revenu à Abidjan, c’est après plusieurs jours de négociation que le corps put enfin être enseveli.

Tout chrétien digne ne peut qu’être simplement dégouté par une telle ignominie. Une telle horreur est insupportable par un chrétien.

A tous les Evêques de Côte d’Ivoire sous l’influence de votre parent, le Cardinal Agré, vous avez réussi à vendre un mensonge selon lequel, le conflit actuel vous oppose aux musulmans qui, par Alassane Ouattara veulent imposer l’islamisme à la Côte d’Ivoire. Pour vous et vos affidés, Alassane Ouattara serait même une excroissance tropicale d’AL Quaeda.

C’est à coup de milliards que vous avez acheté ces consciences, que vous avez trompé d’autres. « Les prophéties » qu’ils proclament à votre endroit ne viennent pas de Dieu, et vous le savez, mais c’est poussé par Mammon, le dieu de l’argent, qu’ils parlent et prophétisent. Leur ventre est leur dieu et les prophéties qu’ils proclament sont en abomination à l’Eternel des Armées. C’est Mammon, le dieu de l’argent, qui les anime. Ils en paieront les conséquences à moins qu’ils ne se repentent vite. Aucune de ces prophéties ne s’accomplira car c’est le fruit de l’imagination dont le but est de grappiller un peu du butin que vous avez-vous-même extorqué au peuple ivoirien.

Qu’avez- vous fait des 20 000 milliards que vous avez eu en vos mains pendant vos dix ans de règne sans contrôle, soit un peu plus de 2000 milliards du budget annuel de l’état. Qu’avez-vous fait de l’argent du pétrole ? Qu’avez-vous fait des 8 000 milliards représentant le budget dit de souveraineté pendant les dix ans de votre exercice de pouvoir ? Etc.

Vous avez appauvri les ivoiriens. Vous avez aussi réussi l’exploit dans le même temps de diviser les musulmans en vous rattachant une frange importante de cette communauté dont l’imam Idriss Koudous est votre obligé. Certainement que le même argument à prévalu. Mammon est irrésistible par ces temps qui courent.

Vous vous êtes acquis la complicité des plus grands sorciers du pays, voire de l’Afrique et d’ailleurs. L’une de ces personnalités de l’ombre n’était autre que le fameux Armand Béhanzin, qui s’étant, heureusement converti au Christianisme, dans son témoignage, a dénoncé votre Pasteur, Moïse Koré, comme étant l’une des personnalités spirituelles et politiques qui fréquentaient son obscur cabinet. Sur ordre de la présidence, l’imprudent s’est retrouvé à la MACA, jugé et incarcéré dans la foulée. Le Pasteur Soumah Yadhi, président des intercesseurs pour la Côte d’Ivoire qui joua un rôle important dans la repentance de ce sorcier fut lui aussi incarcéré. Vous assassinez des imams et les pasteurs qui ne vous sont pas acquis dans les quartiers d’Abidjan pour atteindre votre objectif, la guerre des religions.

Comment comprendre alors votre mariage avec Nadiana Bamba, une musulmane que vous avez épousée selon le rituel musulman ? Est-ce encore une de vos stratégies opportuniste dont vous seul avez le secret ? En fait quel est votre prénom de baptême musulman puis que vous le savez, pour épouser une musulmane selon le rituel de cette religion, la conversion est obligatoire et le prénom musulman donné à l’occasion est l’un des signes de cette conversion.

Moïse Koré votre guide spirituel et marchand d’armes de guerre et la multitude de « pasteurs » qui vous entourent ne vous ont-ils pas enseigné qu’il était interdit, formellement interdit, en Christ d’être polygame ? Ne vous ont-ils pas enseigné que vous vivez ainsi de façon délibérée dans l’adultère en trompant votre femme et le peuple de Dieu ?

Monsieur Gbagbo, vous avez tué la veuve et l’orphelin. La Bible l’interdit.
Vous avez pourchassé et versé le sang de l’étranger. La Bible l’interdit. Vous avez souillé la terre, la terre sainte de Côté d’Ivoire avec le sang des innocents. C’est, selon la Bible, une malédiction à la Nation. Vous avez agi, vous continuez d’agir contre l’amour de Christ. J’ai honte pour vous.

Mais j’ai également beaucoup de compassion pour vous et pour votre famille. Je continuerai de prier, sincèrement pour vous jusqu’à ce que l’Esprit de Dieu vous visite.

Mais je vous en supplie au Nom de Jésus- Christ, lâchez prise, abandonnez dès maintenant le pouvoir ; allez- vous- en. Il n’y a plus d’autres solutions, c’est fini, vraiment. Il n’y a rien à négocier. Sauver votre âme de grâce.
Je prie que l’esprit de pardon, la miséricorde de Dieu habite le président Ouattara pour qu’il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour épargner votre vie, vous donnant ainsi l’occasion de vous repentir sincèrement.

Dieu bénisse son Peuple de Côte d’Ivoire,
Dieu Bénisse la Côte d’Ivoire
Dieu bénisse le Leadership qu’il s’est choisi : Vox populi, Vox Dei.

Evariste Zong Naba,
Pasteur,
Angers, France

Vos commentaires

  • Le 4 avril 2011 à 01:41 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Bravo "Politicos" !!!
    Tu es formidable !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 06:24, par Zefron En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Ce article me semble plus politique que théologique. Et j’aurai bien aimé voir une telle déclaration plus tôt que ça.
    Je pense que c’est mieux d’amener M. Laurent à revisiter les Saintes Écritures à revoir sa doctrine, méditer sur l’importance de cette perle de prix qu’est la vie, au yeux de Dieu, au lieu de juger sa foi ou mettre en cause son salut ou sa nouvelle naissance. Pasteur, Priez aussi pour Gbagbo Simone et les vos collègues qui les ont conseillés et soutenu dans cette aventure. ils en ont besoin.

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2011 à 14:53 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Vous avez vu juste,
      Pardon au nom de la chretienté évangelique. Nous souffrons de notre extrème droite tel ce fou de pasteur qui a brûlé le coran aux usa et qui n’est pas representatif des chretiens ...
      Avant l’arrivée de cette vague d’évangelique avec un courrant nationaliste et politique ,des chrétiens évangeliques baptistes et pentecôtistes ont vécu en bonne intélligence avec les ivoiriens et les politiques du pays.Pardon encore pour ces dérapages de certains iiluminés du Seigneur.
      Nous prions et souffons pour nos frères ivoiriens sans discrimination de leur appartenance réligieuse..
      Kayouré

      Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2011 à 18:42 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Bonjour chers amis
      à la lecture des multiples commentaires je elève une seule chose. Tout ce que ce pasteur courageux a dit relève de la Bible. Oui ou non Gbagbo a t-il tué des hommes et des femmes ? Oui ou non GBagbo a t-il fait des orphelins, des veuves, des veufs parmi son peuple ? Oui ou non Gbagbo a t-il commis l’adultere en épousant sa deuxième "Femme" alors que la Bible dit que le lit conjugal doit être exempt de toute souillure ? Oui ou non GBAGBO a t-il corrompu des pasteurs, des prêtres et des évèques pour rester au pouvoir ? GBAGBO a t-il respecté les dic commandements ? Les prophètes qui "prophétisaient" sur le couple GBAGBO avaient-ils vraiment recu un message de Dieu ? Je ne les jugerai pas mais il savent que la Bible dit que les faux prophètes seront jugéssévèrement par Dieu. Certains pasteurs qui étaient vautrés au palais qu’ils avaient transformé en "lieu de culte" ont vite fait de regagner Washington par les premiers vols lorsque les FRCI ont pris Yamoussokro. S’ils avaient vraiment foi en leurs prières, en leurs prophéties, ils se seront retenus à Abidjan quelque soit la situation. Aujourd’hui c’est un Gbagbo flatté par des faux religieux qui est encerclé tout seul. Oui, il aut que ceux qui prêchent l’Evangile sachent qu’ils ne pourront jamais tromper Dieu et que l’on ne se moque pas infiniment de Dieu. Le dieu de Gbagbo n’est certainement pas le Dieu de la Bible. Gbagbo a cetainement dans sa vie confessé Christ comme son Seigneur et son sauveur, mais il a vendu son ame au Diable, il a quitté le chemin de Dieu, il a renié le Dieu d’Israel, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.
      Merci Pasteur Evariste pour ce courage. certains disent que c’est en retard, mais avec Dieu, mieux vaut dire la vérité en retard en étant vivant que de mourir dans le mensonge.
      Je crois qu’en toute chose, il faut rester positif. Cette situatio qui a destabilisé certains hommes de Dieu nous rappelle que nous ne devons pas suivre les hommes, mais Dieu et rien que Dieu. Pour ce faire, il faut rechercher la presence de dieu en méditant nuit et jour sa Parole, en recherchant le Baptème du Saint esprit pour nous conduire dans la vérité pour nous reveler la verité, la volonté de Dieu en depit des emotions, des sensibilités humaines.
      Que Dieu touche GBAGBO afin qu’il se repente sincèrement soit librement, soit en prison, l’essentiel et la preoccupation aujourd’hui c’est le salut de l’Ame de Gbagbo.
      Monsieur GBAGBO, c’est un appel pressant, ressaissisez vous, soyez humbles et revenez au Seigneur. Lui ilne rejette personne, il ne fait acception de personne, il pardonne à ceux qui se repentent sincèrement. Que Monsieur Gbagbo se rappelle des anciens presidents comme Mathieu Kerekou (Benin), Le Colonnel Saye Zerbo (Ancienne Haute Volta), ils se sont repentis et Dieu les a relevés dans leur chutte.
      Que Dieu Bénisse Gbagbo, qu’il sauve la Cote d’Ivoire du Chao.

      Répondre à ce message

      • Le 10 avril 2011 à 14:52, par Mica En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

        a votre place , je ne meprécipiterais pas à juger de la position de DIEU§

        LA BIBLE QUE VOUS INVOQUE DIT QUE DIEU ACCORDE DE GRANDES DELIVRANCES A SON OINT C’EST A DIRE CELUI KIL A CHOISI !

        ALORS ATTENDEZ DE VOIR LA FIN DU FILM IVOIRIEN AVANT DE VOUS LANCER DANS DES PROPOS QUI A LA FIN RISQUENT D’ETRE DES SUJETS DE MALEDICTION POUR VOUS !

        Mica

        Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2011 à 05:04, par Moins Idiot que vous En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Vous les Burki, vous ferez mieux de méditer sur la forte implication de votre Chef d’Etat et vos soldat dans les troubles en Côte d’Ivoire... Avez vous un pays ? si oui sur quoi repose votre nation, je me demande bien parce qu’apparemment après avoir co-parrainé la guerre en Côte d’ivoire, vous osez injurier ce président là qui refuse de faire les boys comme le votre... En tout cas je suis sûr en tant qu’Africain que les ivoiriens que je connais très bien ne laisseront jamais, au grand jamais votre compatriote gouverner dans leur pays... si vos yeux sont si petits pour voir le faux dans lequel s’inscrit votre candidat et sa horde, il y a des africains dignes du nom qui ont une connaissance claire de la valeur de ce combat et de l’importance que cela requiers pour les pays encore sous domination occidentale... Soyez en sûr Allassane Ouattara a plus de chances de remporter des élections au Burkina Faso qu’en Côte d’ivoire...
      Paroles d’un confrère Africain qui respecte le courage des vrais ivoiriens qui essaient d’arracher leur indépendance totale au prix de leur sang...

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 07:55, par ZAGLA YEELAME En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    merci pour cet éclairage !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 08:19, par ANTI BURKINABE En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    evariste va demander à ton vieux pere mamadou karambiri ce que Dieu lui adit avant de t’étaler avec toute ta chair ici dans les journaux.

    ta chair te dirige demande plutôt a ton esprit de te diriger

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2011 à 11:46, par Burkina la nation de DIEU En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Monsieur Anti Burkinabé : je ne sais pas ce que signifie ce pseudo mais sachez que si vous l’êtes vraiment votre combat est vain. Maudit soit celui qui maudit le burkina et ses fils et béni soit celui qui le bénira.

      Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2011 à 15:28 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Tu racontes des histoires. Le pasteur Karambiri a preche hier a l’eglise et il a dit que ceux sont les prophetes en CI qui ont mis la Cote d’Ivoire dans cet etat avec leur DIEU a dit...donc arretes de faire croire que Pasteur Karambiri soutient les faux propheties....

      Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2011 à 22:25 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      Pauvre con, ton speudo reflette ta maturité, tout comme ton champion vous etes genetiquement hostile à la vérité ; une chose est certaine bientot votre entetement aura raison de vous

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 10:05, par Fokama En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    C’est plutot vous qui etes un pasteur hypocrite.Sinon pourquoi attendre aujourd’hui pour denoncer Bagbo ? Quand il etait au pouvoir n’est pas vous autres qui vous targuer d’avoir des personnalités telles des presidents dans vos rangs ? Et quand il chute vous vous precipitez pour l’accabler de tous les maux ! Le jugement de Dieu vous attend
    pasteurs hypocrites !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 10:06, par Tapsoba En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Très propre !!

    Que Dieu vous entende.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 11:42 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    L´article bien qu il soit dûr en mon sens nous revèle beaucoup de choses emanant de la Verité que nous enseigne le Christ. C est dommage que beaucoup d Hommes de Dieu en Cote d´Ivoire n aient pas le courage de dire les choses tel que la Parole de Dieu nous enseigne. Pour avoir vecu en CI pendant un bon moment je peux donner raison au pasteur Evariste. Le chritianisme a perdu de sa credibilité dans ce pays. Chacun est a la recherche de l argent. On ne peut pas vouloir une chose et en même temps son contraire (pretendre être dans la lumière et cooperer avec le mal). Loin de vouloir juger Gbagbo je peux affirmer avec force qu´il n´est pas annimé de l´Esprit de Dieu. C´est par les oeuvres que l on reconnait un enfant de Dieu. Mais ce qui nous ai donné de constater temoigne que Gbagbo et son clan ont besoin de conversion. Il ne faut surtout pas faire l amalgame entre la politique et la religion en recherchant une solution religieuse a un probleme hautement politique

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 12:44, par DABLAKUS En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Concernant votre titre de pasteur je ne porterai pas de critique, mais votre analyse politique portant sur la crise en Côte d’Ivoire est soit partisane soit tribaliste ou tout simplement emprunte de méconnaissances.

    En Côte d’Ivoire personne n’a jamais été mis à l’écart pour son nom et surtout pour sa religion. Dans l’administration et à tous les postes du pays on trouve des Koné, des Bamba, des Yéo et autres. Les mariages inter ethniques nord-sud sont légions. La religions, il faut bien le noter, n’a jamais été un problème ici.

    Pasteur, il ne faut pas prendre les dérives du fou Gbagbo pour la norme chez nous. Aussi quand ont veut faire une analyse critique d’une crise telle que celle que nous vivons en Côte d’Ivoire, il faut prendre le temps de se documenter, de s’informer sinon on se tait. Au risque de désinformer, pire, de jeter de l’huile sur le feu.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 13:27, par atso En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Pasteur, sans vous juger car seul Dieu est juge des hommes, est-ce votre rôle de soulever/envenimer les consciences déjà surchauffées par cette violente crise qui touche la Côte d’Ivoire, un pays frère et donc l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique toute entière ? Je pensais que dans de telles situations, le pasteur que vous êtes contribuerait à appeler les hommes à la retenue, à l’amour du prochain afin d’éviter ces tueries.
    Dans cette crise, chacun de nous doit faire un effort d’interpeller les parties belligérantes à cesser les combats. Et je pense que si Dieu, le maître suprême a bien voulu que vous soyez pasteur, c’est parce qu’il savait qu’à un moment donné de l’histoire de l’Afrique, vous pourriez intervenir. De grâce, Pasteur Evariste, que votre rôle ne soit comme de l’essence au feu. N’inciter pas les fidèles à la violence. Vos fidèles vous serons reconnaissants, si vous éloigner votre faiblesse d’homme qui pousse chacun de nous à soutenir ou récuser un camp. Bien que vous soyez appelé guide du peuple pour le chemin de Dieu (la vérité), j’estime que les fidèles chrétiens se doivent également de prier pour vous afin que les faiblesses de la chair de l’homme n’emportent sur votre consécration à cet important service.
    Que la paix revienne en Côte d’Ivoire, malgré cet atmosphère tendu. Que Dieu nous garde et nous donne la force d’éloigner le mensonge/fraude, objet de tout ce qui arrive dans ce cher et beau pays africain.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 13:31, par atso En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Pasteur, sans vous juger car seul Dieu est juge des hommes, est-ce votre rôle de soulever/envenimer les consciences déjà surchauffées par cette violente crise qui touche la Côte d’Ivoire, un pays frère et donc l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique toute entière ? Je pensais que dans de telles situations, le pasteur que vous êtes contribuerait à appeler les hommes à la retenue, à l’amour du prochain afin d’éviter ces tueries.
    Dans cette crise, chacun de nous doit faire un effort d’interpeller les parties belligérantes à cesser les combats. Et je pense que si Dieu, le maître suprême a bien voulu que vous soyez pasteur, c’est parce qu’il savait qu’à un moment donné de l’histoire de l’Afrique, vous pourriez intervenir. De grâce, Pasteur Evariste, que votre rôle ne soit comme de l’essence au feu. N’inciter pas les fidèles à la violence. Vos fidèles vous serons reconnaissants, si vous éloigner votre faiblesse d’homme qui pousse chacun de nous à soutenir ou récuser un camp. Bien que vous soyez appelé guide du peuple pour le chemin de Dieu (la vérité), j’estime que les fidèles chrétiens se doivent également de prier pour vous afin que les faiblesses de la chair de l’homme n’emportent sur votre consécration à cet important service.
    Que la paix revienne en Côte d’Ivoire, malgré cet atmosphère tendu. Que Dieu nous garde et nous donne la force d’éloigner le mensonge/fraude, objet de tout ce qui arrive dans ce cher et beau pays africain.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 14:07 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    C’est vrai que pasteurs et imams ou cheicks sont devenus des diseurs de bonnes aventures, prennent des enveloppes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 14:46 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Cher collègue,
    J’ai lu la partie qui s’intérroge sur la chrétienté de Laurent GBAGBO avec attention .
    J’y ai noté quelques vérités mais aussi beaucoup d’affirmations limites (quelle preuves avez vous en affirmant que Moïse Koré est aussi un marchand d’armes par exemple ?)Votre adresse manque de retenue et comporte un excès de jugement pour répondre à l’objectivité en théologie.
    Merci néanmoins de dire à la fin que vous priez pour tout ce monde qui s’est égaré en confondant ce qui relève de Dieu et ce qui relève de César.
    Sachez le je suis contre l’entêtement de LB qui doit se retirer car il n’est pas le messie de Dieu en RCI.
    Je voulais simplement vous dire que vous avez dans le coeur beaucoup trop contre Laurent Gbagbo qui comme tout homme a besoin de la miséricorde du pasteur que vous êtes...
    Que Dieu délivre la côte d’ivoire de la violence et des haines...Je souhaite que les français ne se contentent pas de mettre les leurs à l’abri mais que l’on s’occupe aussi de la sécurité physique des millions d’ivoiriens victimes de cet état de situation.. sinon c’est trop facile de nous chanter la démocratie et les droits de l’homme !
    Confraternellement
    Kayouré

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 15:25, par mikel En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    pasteur ! tu ferais mieux de prier pour le Burkina plutot que de parler de choses que tu ne comprend. c’est valable pour ts les burkinabés

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2011 à 04:50, par fireman En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

      il s’agit pas du burkina mon frère du Burkina... le pasteur parle d’un individu qui se moque de Dieu... Arrétez de tout rejeter contre les burkinabè... on gouverne pas une nation dans la haine... Dieu te bénisse en tt cas et bénisse la cote d’ivoire...

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 15:26, par Merline En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Pasteur, continuez votre travail : apprendre à ceux qui ne savent pas, éclairer ceux qui sont dans les ténèbres. Votre contribution a au moins l’avantage de faire une chronologie scrupuleuse de la situation. On n’a pas besoin de savoir si vous êtes partisan ou pas. L’honnêteté réclame que nous analysions vos propos, que nous fassions des recherches et qu’en cas d’erreur, nous vous apportions la contradiction sur les points contestables.
    Pour ma part je pense que c’est la tâche des vrais intellectuels. Quant à nos lettrés panafricanistes planqués en Europe. Je voudrais leur dire qu’au lieu d’envoyer des correspondances alimentaires honteuses pour se faire un peu de notoriété et d’argent, il ferait mieux de se pencher sur la misère, la famine, la maladie, la corruption, le manque d’éducation, les exactions et violences faites aux populations faibles, et s’intéresser au pillage organisé par les dirigeants et leur clan. Ce combat pour la dignité de la population africaine suscitera respect et considération à ces "INTELLOS-PANAFRICANOS-ALIMENTAROS-PARTIAUX".
    A mon avis les vrais panafricains sont morts, eux ils appelaient à l’Unité et à l’Union de l’Afrique et de ses fils.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 15:56, par Merline En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Pasteur, continuez votre travail : apprendre à ceux qui ne savent pas, éclairer ceux qui sont dans les ténèbres. Votre contribution a au moins l’avantage de faire une chronologie scrupuleuse de la situation. On n’a pas besoin de savoir si vous êtes partisan ou pas. L’honnêteté réclame que nous analysions vos propos, que nous fassions des recherches et qu’en cas d’erreur, nous vous apportions la contradiction sur les points contestables.
    Pour ma part je pense que c’est la tâche des vrais intellectuels. Quant à nos lettrés panafricanistes planqués en Europe. Je voudrais leur dire qu’au lieu d’envoyer des correspondances alimentaires honteuses pour se faire un peu de notoriété et d’argent, il ferait mieux de se pencher sur la misère, la famine, la maladie, la corruption, le manque d’éducation, les exactions et violences faites aux populations faibles, et s’intéresser au pillage organisé par les dirigeants et leur clan. Ce combat pour la dignité de la population africaine suscitera respect et considération à ces "INTELLOS-PANAFRICANOS-ALIMENTAROS-PARTIAUX".
    A mon avis les vrais panafricains sont morts, eux ils appelaient à l’Unité et à l’Union de l’Afrique et de ses fils.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 16:11 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Merci, Zongnaba !
    Mieux vaut tard que jamais ! Cet article est très intéressant parce que émanant d’un Pasteur qui connait bien son milieu...on ne peut le soupçonner d’anti- église. Nos religieux devraient faire plus preuve de rigueur morale !
    Que Dieu te bénisse !
    Zombré A.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2011 à 00:14 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Vite ; une version en PDF de l’article qui est à faire circuler.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2011 à 04:21 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    je pense que un leader religieux ne doit pas etre pour des tueries organiser meme si c’est en democratie, ce que nous devons faire c’est de prier pour que la paix revienne, car Dieu est le seul juste juge.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2011 à 05:00, par fireman En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    C’st vraiment triste de voir ce que la Cote d’ivoire est devenue aujourd’hui... Le coeur de l’homme est mauvais surtout quand il se détourne de Dieu...
    je suis triste quand je vois des voyous comme Blé Goudé un fainéant sans niveau qui se revendique de panafricaniste après avoir pillé l’argent de l’état... aujourd’hui millardaire... je refuse que cet imposteur salisse le nom de Thomas Sankara, Patrice Lumumba...
    Aujourd’hui tt le monde sait que ces individus ne défendent que leur millards.... Merci Pasteur de proner la paix entre les chrétiens et les non chrétiens...
    Le président de la Cote-d’ivoire doit etre le président de tous les ivoiriens... ON NE MOQUE PAS DE DIEU...

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2011 à 11:05, par laurent En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    merci. chers pasteur, parce que vous relevez par cet article l’image des pasteurs. Aujourd’hui la situation de la cote d’ivoire a terni l’image de nos guides religieux et même de l’éthique de ses guides. si cet article pouvait être publié sur le site de l’info d’Abidjan ( Abidjan.net) je serai encore plus heureux parce que beaucoup d’ivoirien pourrons le lire.
    je suis un jeune burkinabé résident en Cote-d’Ivoire. merci pour cet article.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2011 à 16:18, par Jeanne En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    il est vrai qu’après cette crise il y aura une autre celle de la foi en Cote d’Ivoire à cause des prêtres comme Abekan des évêques alimentaires comme Kutwa, Aké et surtout Agré qui n’ont pas eu le courage de suivre le Christ qui est Amour, Justice et Vérité.Meme si vous n’aimez pas Alassane Ouattara sachez nos pères et Seigneurs que la vérité est UNE et c’est nous ivoiriens qui avons votés pour lui et non l’ONU ou la France que vous accusez. c’est vraiment dommage, mais nous prions pour vous afin que la haine que vous nous avez montré pour un homme n’étouffe pas l’église catholique car votre attitude et vos agissements ont semé le doute dans l’esprit de beaucoup de chrétiens.
    je voudrai cependant vous dire pasteur, que Agré n’est pas le parent de Gbabgo mais plutôt son dévoué et en cela il a fait beaucoup de mal à notre église par sa haine pour certains peuples

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2011 à 15:29 En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    Cet article , c’est Evariste lui-même ,avec tout ce qui le fait à la fois grand et presque unique dans ces vérités que nous venons de lire .Cette langue savante et enflammée qu’il a toujours su utiliser au service de bien de choses se trouve dans cet article bien au-delà du bien fondé :c’est la recherche de la vérité au service de la vertu.Abraham Lincoln disait à l’époque de l’esclavage des Noirs "Ce peuple ne peut vivre à moitié esclave , à moitié libre". Dans le même ordre d’idées je dirai au sujet des nordistes de la Côte d’ivoire qu’ils ne peuvent vivre "à moitié burkinabè,maliens,..etc(esclaves) ,à moitié ivoiriens(libres) ".C’est ce que dit ce magnifique article du pasteur Evariste contrairement à ce que certaines
    réactions ont pu lire .Elles ont dû prendre l’effet pour la cause .Chose que je peux comprendre vu la longueur de l’article .Pour une réconciliation positive , il est nécessaire que certaines choses soient dites qu’on soit pasteur ou non .La sainteté de la cause qu’il défend dans cet article a certes épuré son éloquence , mais les évènements ne lui ont-ils pas donné raison ?
    Merci Evariste et à bientôt !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2014 à 09:38, par peyo En réponse à : Laurent Gbagbo, une imposture théologique

    chers frères burkinabés connaissez-vous très bien le président LAURENT GBAGBO ? je ne le pense pas...ne reprenez pas la rengaine de ses adversaires politiques ivoiriens,burkinabés et européens.je suis ivoiriens, je jamais porté de jugement sur votre président parce que je ne le connais pas très bien et je ne fais des préjugés à partir de ce que ses adversaires disent de lui...SVP laissez les ivoiriens régler leur problème.un pasteur qui fait une analyse politique...la Bible :"ne jugez point et vous ne serez pas juger"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La Justice lance un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro et 3 autres personnes
Côte d’ivoire : Macron demande à Ouattara d’« accorder aux nouvelles générations la place qui leur revient »
Côte d’Ivoire : Un passeport diplomatique pour Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à intensifier la désobéissance civile
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara réélu avec 94,27% des voix, l’opposition crée un Conseil national de Transition
Côte d’Ivoire : « Je vous rassure que Ouattara ne sera pas le futur Président », déclare Boubaker SY, porte-parole de la jeunesse du parti de Guillaume Soro
Côte d’Ivoire : 18 Burkinabè meurent dans un accident de la circulation
Côte d’Ivoire : Des proches de Guillaume Soro libérés
Elections en Côte d’Ivoire : La Cour africaine, l’avocat des causes perdues ?
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans le processus électoral
Présidentielle en Côte d’Ivoire : Les raisons du rejet des candidatures de Gbagbo et Soro
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La candidature d’Alassane Ouattara validée, celles de Soro et Gbagbo rejetées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés