Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

NTIC et Médias : Les communicateurs sur plusieurs fronts

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 27 septembre 2004 à 07h37min

Semaine chargée pour les communicateurs qui se retrouvent à partir de ce matin, sur plusieurs fronts pour débattre de l’évolution de leur profession face aux multiples mutations technologiques, mais aussi apporter leur expérience et leur savoir-faire à d’autres secteurs dans leur combat.

Le ton est donné par les Universités africaines de la communication (UACO) qui ouvrent leurs portes ce matin à la Caisse générale de péréquation (CGP). Premières du genre, les UACO se veulent un espace d’échange et de partage entre spécialistes, praticiens et sympathisants de la communication et des technologies nouvelles.

Et comme l’a si bien dit le ministre de l’Information, président exécutif de ces rencontres à la conférence de presse de lancement des UACO. "C’est une nouvelle aventure dans laquelle le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, ceux de l’Information, des Postes et Télécommunications, la Délégation générale à l’Informatique, le Conseil supérieur de l’information se sont lancés.

Il a ajouté en outre que "c’est un saut dans l’inconnu, mais nous ne souhaitons pas que ce soit un saut périlleux". Pour ne pas être un saut périlleux préjudiciable à tout le monde, le comité d’organisation des UACO qui a beaucoup travaillé dans la discrétion, a certainement mis les petits plats dans les grands afin d’assurer le maximum de succès à ce rendez-vous du donner et du recevoir. Ce travail minutieux devrait se sentir à tous les maillons de la chaîne.

Au regard des différents thèmes retenus sur la problématique des médias francophones face aux mutations technologiques et le choix des personnalités pour les aborder (Hervé Bourges de l’UPF, Christine Saragosse de TV5, Benoît Jean Claude de RFI, Babacar Fall de la PANA, Luc Adolphe Tiao du CSI, Joachim Tankoano de la Délégation général à l’information, Jérémy Sigué du "Le Pays" etc.), Ces premières UACO offrent l’opportunité en trois jours, du 27 au 29 septembre, d’apprendre énormément dans ce domaine.

La cérémonie d’ouverture sera réhaussée par la présence du secrétaire général de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, Abdou Diouf.

Pendant que s’ouvrent à la CGP les UACO, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale abrite presqu’au même moment, le forum international des communicateurs traditionnels d’Afrique de l’Ouest sur les violences faites aux femmes. Environ 200 personnes issues du monde des griots, des musiciens-poètes, dépositaires de la tradition orale ressortissants de dix pays francophones d’Afrique de l’Ouest, sont attendues à cette rencontre de Ouagadougou du 27 septembre au 3 octobre 2004.

Quand on sait que ces détenteurs de la tradition bénéficient de l’écoute et de la confiance des populations en Afrique, l’objectif majeur de ce forum est de les amener à s’impliquer davantage dans les campagnes contre certaines pratiques traditionnelles néfastes en particulier les mutilations génitales féminines. Ce forum est le bienvenu.

Surtout avec les multiples cas de récidives qu’on constate aujourd’hui dans des contrées du Burkina dont le plus récent est la condamnation à six (6) mois de prison ferme de l’exciseuse de Tanghin (Ouagadougou), Adama Barry, les "combattants" de ce fléau pourront avoir des "renforts" dans leur lutte. Cette lutte doit être permanente pour éviter les surprises désagréables qui surgissent aujourd’hui.

L’épouse du chef de l’Etat, Mme Chantal Compaoré qui présidera la cérémonie d’ouverture, ne manquera certainement pas de donner une fois encore de la voix pour que cesse cette pratique avilissante pour la femme africaine.

Zakaria YEYE
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2021 : La presse nationale en synergie avec les cinéastes
Archives audiovisuelles : L’UEMOA et la Guinée se penchent sur une conservation durable
Journée internationale de la jeune fille à Kombissiri : Des adolescentes s’engagent à une utilisation responsable de l’internet
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
Émission ‘’Apéro déjeuner’’ de la Télévision nationale du Burkina : « Si elle n’était pas là ; il fallait la créer », Jacky El Feno Bassono
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés