Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • mercredi 16 mars 2011 à 01h15min

Depuis plusieurs semaines, le Burkina traverse une grave tourmente sociale qui fait désormais planer un voile opaque d’incertitude sur l’école nationale et sur l’avenir des élèves et étudiants. La fermeture des universités publiques, qui vient s’ajouter à celles des établissements d’enseignement primaire et secondaire en vigueur depuis plusieurs semaines, témoigne fortement de ce que l’heure est grave. Mais plus encore, on est en droit de s’étrangler d’inquiétude quant à l’issue de cette crise aux proportions définitivement nationales, dans un contexte international marqué par la montée des tensions sociales, de l’expression des libertés et du refus de l’oppression.

Alors que la crise sévissait depuis le 20 février dernier, et que les manifestations d’élèves, entamées dès le mardi 22 février à Koudougou, troisième ville du Burkina Faso, où un scolaire, Justin Zongo, a trouvé la mort dans des circonstances troubles, c’est seulement le 13 mars que le président du Faso, Blaise Compaoré, est sorti de sa réserve. Sans doute pensait-on, dans l’entourage du chef de l’Etat burkinabè, que le « feu » sera bien vite circonscrit et qu’au sortir de la 22e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), les choses rentreraient dans l’ordre.

D’autant que le gouvernement a tout de même pris quelques bonnes mesures pour aller dans le sens de l’apaisement, dont notamment le limogeage du gouverneur de la région du Centre-Ouest et du commissaire central de police de Koudougou. Seulement, entretemps, les manifestations se sont poursuivies, avec des commissariats saccagés et autres destructions de biens publics. En déplorant récemment le décès de Justin Zongo, Blaise Compaoré a tenu à rassurer les uns et les autres sur le fait que « les manifestations dans un Etat de droit sont tout à fait légitimes et normales ». Cependant, a-t-il aussi réaffirmé, et cela tombe sous le sens, « les destructions et les actes de vandalisme observés ça et là qui touchent à la fois des édifices publics qui n’appartiennent pas à un gouvernement » sont inadmissibles.
On peut saluer la prise de parole du chef de l’Etat sur cette grave situation, même si elle vient sur le tard. On peut, dans le même temps, déplorer que cette parole présidentielle, sur un fait qui n’en finit pas de mettre le pays sens dessus-dessous, ne prenne pas une dimension quelque peu solennelle. Le geste mortel de Mohamed Bouazizi, en Tunisie, dépité par une tourmente policière, est toujours frais dans les mémoires. De ce point de vue, le président aurait dû réagir plus promptement à la mort de Justin Zongo et là-dessus, au-delà de sa personne, ses conseillers en stratégies diverses auraient pu, auraient dû l’amener à sortir de sa légendaire torpeur.

Autrement, plus que le président, ses conseillers n’ont de raison d’être que celle de faire valoir leur capacité à anticiper sur certains événements en ayant la meilleure oreille sur l’évaluation situationnelle du pays à tout instant, sans l’isoler du contexte géopolitique sous-régional, régional et international. Sans doute que là aussi, les responsabilités devront être situées, mais tout de même, plutôt que d’enfermer le président dans une tour d’ivoire et d’essayer de « gérer » à leur manière et dans leurs cercles ce qu’ils pourraient considérer comme des sautes d’humeur vite maîtrisables, le rôle des conseillers n’est-il pas d’éclairer le président au mieux de leurs compétences ? Cela induit l’obligation, le devoir de vérité, en lui exposant franchement, que cela lui plaise ou non, tous les éléments d’appréciation, pour l’aider à prendre les bonnes décisions dans l’intérêt du pays. Ils doivent donc attirer, en toutes circonstances, sa présidentielle attention sur les dangers qui s’annoncent ici et là, sur les malaises multiformes qui traversent les différentes couches de la société.
Les conseillers ont-ils fait correctement leur travail dans ce dossier pour qu’on en soit encore là, en pleine inquiétude, presqu’un mois après ces tristes événements, et à redouter que la rue gronde de tous ses malaises ? Il n’est peut-être pas trop tard pour remettre un peu plus de sérénité dans le débat. Les peuples adorent des signaux forts, les actes solennels. Et si Blaise Compaoré s’adressait enfin particulièrement à son peuple, à la nation pour amorcer la baisse des tensions ?

Thierry Hot

Fasozine

Vos commentaires

  • Le 16 mars 2011 à 08:50 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Il me souvient cette phrase de Feu Omar BONGO, Paix à son âme en réponse à une question d’un journaliste qui lui demandait si ces conseillers ne lui ont pas orienté sur la question. Avec sa légendaire franchise, il dira ’’mais ce sont des conseillés (accent aigu) et non des conseillers (er).

    Autrement, dans de pareilles circonstances, ces conseillers sont eux mêmes conseillés par leur Chef, leur attitude ne consistant qu’à dire oui oui.

    Tout dépend de qui et de comment on arrive au poste de conseiller. si c’est un garage, une récompense politique..!

    Quand on pense régner sans encombre comme le fait le CDP, on oublie vite de bâtir une vraie intelligence stratégique et on pense plus au passage en force, aux coups fourrés..Leur dernière sortie en dit long sur l’état d’esprit...L’erreur fatale pourrait être de penser que les élèves sont manipulés...Pour ceux qui ne le savent pas ou feignent de l’ignorer, il y a ce qu’on appelle la mémoire de groupe, c’est à dire la constitution progressive pour chaque groupe d’une masse critique d’informations qui est transmise d’une génération à l’autre. Ce qui s’est passé depuis les premières en France avec la FEANF persiste toujours au sein du milieu scolaire et estudiantin...Il en est de même pour les violences, les exactions commises sur ces groupes dont la somme des frustrations est conservée et augmente à mesure qu’elles sont commises. Si elles se poursuivent, le niveau de frustration sera encore élevé dans les années à venir...

    Pour mieux dirigé, il s’agit de voir dans quelle mesure réduire cette somme de frustration et les solutions sont connues..Ne nous voilons pas la face..Ayons le courage de revenir sur certains faits et les sanctionner comme tel, même à postériori..A bon entendeur

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 15:23, par Kôrô Yamyélé En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

      - Mon cher WEBMASTER, met-moi cette réaction s’il te plait.

      Mon cher ami ci-dessus, c’est ce que je ne me fatigue pas de dénoncer tous les jours et dans tous les foras (le Faso.net, Observateur, Le Pays).

      - J’ai toujours dit que M. Blaise COMPAORÉ n’a que des Conseillers ’’En tout et EN RIEN’’.

      Autrement, comment laisser cet homme si modeste accepter des choses comme fermer les écoles et les universités du pays, pendant que dans son programme de Développement que ces Conseillers ’’Es Tout et RIEN’’ sont sensés maîtriser, il y fait figurer en bonne place le renforcement des capacités des ressources humaines comme facteur essentiel du développement et de l’émergence du pays ? Comment comprendre celà ?

      - M. Blaise COMPAORÉ devrait renvoyer tous ses conseillers et se créer un Thin Tank, un groupe de cerveaux, des gens uniquement pour réfléchir sur des thèmes variés et lui proposer des alternatives, des approches de mise en oeuvre et des moyens qu’’il faut pour celà.

      On ne dit pas des gens qui vont monter des projets parallèles et les lui soumettre, mais des fruits de réflexions pointues et faisables, mais pas philosophiques.

      De tels petits groupes (au moins 5 personnes par groupe et pas plus) vont chacun s’occuper du niveau national et international.

      Ces gens ne doivent pas être choisis selon l’accointance politique car le cas du CDP a fini de nous prouver que ce sont les incapables qui remplissent en général les partis majoritaires et qui y font le plus les trafics d’influence.

      Ces gens doivent être choisis selon leurs intelligencia, leur vaste culture, leurs connaissances multidisciplinaires, etc.

      Par exemple, le cas de la C.I. un tel groupe de 5, chargé de cette question aurait dû donner des idées lumineuses à ce monsieur au lieu de le laisser à la merci des vagabonds comme Blé GOUDÉ.

      C’est ce qui manque à cet homme en réalité, des gens capables de l’orienter de manières pertinente.

      Au lieu de celà, il y a plein de bavards autour de lui !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars 2011 à 22:42, par Hamane En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

        Koro Yam Yele, je pense que tu nous as déjà dit et ici tu essaies de le dire que le Blaiso n’est pas mauvais mais que c’est son entourage qui l’est. Eh bien peux tu nous dire si le Blaiso sais cela ? s’il le sais pourquoi reste t-il depuis 24 ans avec un mauvais entourage ? S’il ne le sais pas lui faut-il plus de 24 ans pour le savoir ?

        Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 09:26, par VK En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Quand on observe bien, tout laisse à croire que notre Président n’a pas d’amis autour de lui. car, en amitié on doit pouvoir ce dire tout face à face.
    Pour ma part, une des solutions à cette crise est que le Président est le courage d’aller à la rencotre de la famille de justin Zongo et d’organiser une rencontre avec les élèves pour un DIALOGUE DIRECTE, je crois que ceci abaisera beaucoup les coeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 09:30, par Conseiller En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Bjr M. HOT. Très bel article. Le PF, il faut se l’avouer est quelqu’un qui adore son peuple. Seulement son entourage est plein vraiment de gens bizarre partisans du "Yel kayé" alors que le pays se brule. Sinon comment peut-on comprendre, que pendant que sur la TV d’Etat, un communiqué ferme les écoles, le deuxième communiqué annonce le départ du PF à Adis-Abébas. Que le pays brûle, mais le PF a plus urgent à régler.

    Je pense aussi, que le PF devrait se mettre beaucoup plus à l’écoute de son peuple. Après chaque campagne, les burkinabè n’ont droit à leur président qu’à la TV nationale. M. le Président, allez dans les amphis, les lycées, les départements, allez à la rencontre des jeunes, des femmes dans des cadres informels et écoutez-les. Vous serai ahuris.
    Toutes ces rencontres préparées à l’avance ne sont que des foires organisées pour vous faire plaisir. Participants sélectionnés dans le tas, questions bien dirigées et préparées à l’avance. Il ne faut pas choquer le PF, sinon je perdrai mon poste. Voici ce que fait votre entourage. Sinon, les burkinabè dans leur majorité n’ont rien contre vous M. le PF. Bon courage.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 10:09 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

      très belle analyse. plus de 90% des jeunes Burkinabés n’ont jamais vue le PF à moins de 20m.Il est comme un mythe pour certains.

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars 2011 à 18:03, par Boukary En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

        Tu parles de mythe !? Il faut parler plutôt d’un masque sacré qui ne sort que tous les 5 ans et dont les conseillers même ont peur. N’importe quoi. Et puis dans ce pays on pense que c’est une faiblesse que de s’adresser à son peuple pour "si peu". C’est une conception "nabale" de la Présidence calquée sur la chefferie traditionnelle. Vous avez vu le rituel de l’intronisation, pardon, de la prestation de serment du PF, avec les tambouriniers venus de Koupèla ? On s’en sortira pas comme ça.

        Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 09:34, par Olivier TANOH En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    S.E. Mr le Président du Faso est coupé des réelités nationales, préoccupé par son positionnement international. Le problèmes, c’est que ses conseillers de Blaise COMPAORE lui ont toujours présenté une situation nationale édulcorée. Conclusion : Tout va toujours bien au "Pays des hommes jadis intègres".
    Les observateurs de la scène nationale pourraient-ils éclairer mes lanternes en me disant quand le président a t-il fait pour la dernière fois le trajet OUAGA-BOBO par la route ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 10:27 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    et oui !! si le président se déplace en personne, cela va baisser les tensions et augmenter sa popularité !!
    consillers du président "prenez en de la graine" ! venez chercher vos conseils ici si vous êts à court d’idées !! mdr !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 10:47, par Baba En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    A quoi servent les conseiller de compaore ?
    A manger, boire, draguer les petites filles et se promener dans des bolides dans la cite.
    ca vous va comme reponse ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 12:42, par Le Decu En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    cest le mepris total face a la colere legitime et comprehensible des eleves et etudiants que nous observons jusque la de la part du president du faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 12:45 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    OK, vilipendez les Conseillers. Mais franchement que peut dire un conseiller au PF ? Si votre attitude de tous les jours fait en sorte que vos collaborateurs doivent se comporter en Conseillers, ils le seront, mais s’ils doivent se comporter en Courtisans, ils le savent aussi. Ne prenez pas les Conseillers pour des nez percés. Ils savent ce qui plait au Boss ! Quel est le collaborateur le plus fidèle qui n’a pas eu son lot d’outrages et de traversée de désert ? Sauf un seul ! et vous savez tous qui sait. Alors ?????

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 12:49, par Le justicier En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    le moment est grave et notre priere est que Dieu sauve le Faso. Je veux dire aux jeunes cela doit vous servir de lecon pour vous inscrire pour les elections et pouvoir vous vanger bien dans les urnes cest la seule voie pour que vous puissiez etre entendu car ils se plaise que vous ne vous interssez peu aux elections cest ce qui fait la force de nos autorites

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 15:13, par shynkoy En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    tres belle article de mr hot mais s,il ya un fait notable a signaler c,est le silence meme du president du faso car quoi on dise de ses conseillers il est d,abord le 1 er responsable de ce pays et il a tjrs ete ainsi au faso quand il ya une crise le president se cloitre dans son palais et meme avec bcp de mepris car on a pas besoin que quelqun te dise que ta tete est en feux tu le sentira toi meme. le temps qu,il se rende compte que ces conseillers sont des benis oui oui le peuple se trouvera devant son palais c,est plus que du mepris et de l,indifference envers ton peuple il s.occupe tlus tot des autres pays que de son propre pays.......

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 17:02, par Yassuah En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Comment comprendre que la mort d’un élève puisse embraser le Burkina ?
    Est-ce la première fois qu’une personne meurt au pays des hommes intègres dans de telles circonstances ?
    Est-ce alors l’esprit de l’autre Zongo (Norbert)qui plane sur le Burkina au moment où le PF vient d’être réélu à 82% par son peuple.
    Le mal est peut être profond et il convient de rechercher les causes ailleurs plutôt que d’accuser ses conseillers.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 17:23, par eveil En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Merci hot

    je pense blaise doit prendre 10 mn de son temp pour lire les reaction des internautes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 18:34 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Blaise Compaore ne s’est jamais presenté sur les lieux d’un probleme social au Burkina, un meurte ou un accident etc. Je deplore tristement ce comportement d’un president.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 19:22 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    sachez que les conseillers ne sont pas les payeurs

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2011 à 21:55 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

      salut !
      "oh fama,toi qui incarne la sagesse,qui guide et eclaire le peuple,toi qui depuis des decenies personne n"ose te contrarier ni meme Dieu"ainsi va le bukina et les murmures qui proviennent du palais de kossyam.ils ont tellement murmuré à koulouba que meme les bruits de pas et de ringuess resonnaient de la meme manière.ce qui obligeat le fama à fuire koulouba pr kossyam(kossnaam).
      je crois que la meme monotonie a prit le dessus à yam koss au point que certains st devenus fous d"une certaine pratique,et gare à toi si tu les surprend ;ils te chanteront meme fière volta ou wangassin militaire.
      quand vs ecoutez des musik comme "on est fatigué on veut nouveau"ou encore "on est venu vous deloger" c"est la realité des choses,ce que les ames des mortels conçoit mieux et qui font trembler des anciens."cest kel impoli qui a chanté ça encore"les plus mordu avaleront dix gorgées de johny pr noyer leur surprise.
      il est vrai le changement c"est ds les urnes comme le dit la declaration du CDP tout en insultant les eleves et etudiant de sans cervelle par ce que soutient-il qu"ils st manipulées.c"est honteux tout çà.pardon,on a peur de vous si bien qu"on a du mal à vs respecter !!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2011 à 23:21 En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    Conseiller, c’est le titre ronflant qu’on donne aux exclus de la soupe à un moment donné. En fait, vous etes un chomeur tres grassement servi, proche du pouvoir apparemment (vous etes à la presidence mais n’avez pas acces au chef), avec des moyens mais sans boulot. On ne vous demandera jamais votre avis. Alors, lisez les journeaux et silence....

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2011 à 09:56, par nakibéogo En réponse à : A quoi servent les conseillers de Blaise Compaoré ?

    je suis parfaitement d’accord avec celui qui veut que le Président s"élève au-dessus de ses conseillers qui, pour moi, ne sont des assassins du régime.
    En effet, l’heure est si grave que le Président devrait prendre la situation en mains propres. Les Ministres et les conseillers ont montré leurs limites, leur manque de discernement et leur incapacité à étouffer une crise qui n’était que locale. Le Président doit chercher à rencontrer tous les élèves et étudiants du Burkina à travers leurs représentants au palais des sports de Ouaga 2000. A cette rencontre, il devrait être seul avec les élèves et étudiants, sans aucun ministre (surtout pas le premier ministre dont ils réclament la tête), pas un conseiller, pas un seul homme politique, pas un journaliste, aucune sécurité, etc. Que cette journée soit une journée d’un tête-à-tête à huis clos entre lui et les élèves et étudiants pour écouter et rechercher les solutions à leurs problèmes.
    Que le Président au cours de cette rencontre, fasse siens les problèmes des élèves et étudiants et se comporte en vrai et bon père de famille à l’écoute de ses enfants. Tout chef de famille sait que, quand à un moment donné une crise s’installe dans une famille, le chef de famille a recours aux plus jeunes pour avoir la vraie version des choses car les enfants ne savent pas mentir parce qu’ils n’ont aucune ambition. Et c’est généralement après cet entretien avec les touts petits que le chef de famille a clairement la situation de la crise familiale en mains, et il prend ses décisions impartiales.
    Sinon, est-ce un mépris qu’a le Président envers les élèves et étudiants du pays, lui qui pourtant, place le problème de l’éducation et de la jeunesse au centre de ses préoccupations et de sa politique de faire du Burkina un pays émergent. Chaque année, ce sont des millions de francs qui sont dépensés pour organiser des rencontres (devenues périodiques) avec les paysans, les femmes et la jeunesse. Pourquoi pas avec les élèves et étudiants du pays qui rencontrent beaucoup plus de difficultés dans leurs études et des problèmes de débouchés ?
    Il y a un véritable déficit de confiance entre les élèves et les étudiants et la justice, les hommes politiques, les forces de l’ordre, etc. M^me la population n’a plus confiance en notre justice, aux forces de l’ordre (police, gendarmerie, CRS), aux hommes politiques (tout bord politique confondu). Le peuple se sent abandonné et grugé.
    Face à cette situation cahotique, le Président du Faso doit aller à l’écoute des enfants qui ont plein de choses à lui dire de vive voix. L’heure n’est pas à l’exclusion et à la fermeture des écoles et universités, ni à l’accusation éhontée d’un complot orchestré de l’étranger en vue de renverser le régime, mais le ras le bol d’une jeunesse qui a pris conscience de son avenir sombre et auquel il refuse de se soumettre. Nos dirigeants oublient que la jeunesse estudiantine aujourd’hui n’est plus la m^me qu’à leur temps à eux. Le développement prodigieux des nouvelles technologies de la communication et de l’information a fait d’eux des jeunes plus ouverts mentalement et culturellement, ambitieux et donc, difficilement manipulables et corvéables à volonté comme ce fut leur cas. Refuser de voir cela en face, c’est refuser la vérité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés