Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • samedi 12 mars 2011 à 17h56min

Par lettre datée du 7 mars 20I1, l’ANEB a informé le maire de la Commune de Ouagadougou de son intention d’organiser une marche le vendredi Il mars 2011, en vue de transmettre un message, en indiquant un itinéraire qui manifestement, comportait des risques élevés, en raison de la nature commerciale et administrative de la zone à traverser.

Le maire de la Commune de Ouagadougou tout en acceptant le principe de la marche, a proposé un itinéraire plus adéquat et un lieu de remise du message conformément aux prérogatives que lui confèrent les dispositions légales. L’ANEB accepta le lieu et l’autorité désignée pour la réception du message..

Mais contre toute attente, en lieu et place du message, les autorités et les forces de l’ordre reçurent une pluie de pierres et d’objets divers. Les manifestants forcèrent le barrage de sécurité, entrainant la dispersion de la marche qui était censée se dérouler pacifiquement.

Du reste, pour prévenir ces dérives ; les ministres en charge de l’enseignement supérieur et de la sécurité avaient reçu par deux fois des responsables de l’ANEB en vue de réunir les conditions d’une marche pacifique.

Le gouvernement prend l’opinion publique à témoin que l’ANEB, par cette marche marquée par des actes de vandalisme, ainsi que son intention d’organiser d’autres manifestations, fait planer de graves menaces sur la poursuite normale des activités académiques sur les campus malgré tous les efforts du gouvernement pour traiter dans la transparence et le respect de la règle de droit les tragiques événements de Koudougou.

Le gouvernement en appelle une fois de plus à la retenue et au sens de la responsabilité de tous.

Ouagadougou, le 11 mars 2011

Le Service d’Information du Gouvernement

Vos commentaires

  • Le 12 mars 2011 à 21:02 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    Cette version des faits ne convainc personne. Sauf ceux qui croient naïvement en ce régime. Même pas le thuriféraires les plus farouches de se pouvoir qui commencent sincèrement à s’inquiéter de la suite que prendra les évènements dans notre pays. C est trop facile de vouloir jeter le discrédit sur l’ANEB. Cette organisation s’est illustrer dans l’organisation de marches pacifiques depuis belle lurette. Pourquoi refuser pour des raisons fallacieuses l’itinéraire choisie par les marcheurs. Quel trajet aujourd’hui à Ouaga ne comporte pas de risque ? Ou bien vous vouliez qu’il aille marcher à bangr weogo ? Encore que même là on peut incendier la forêt. Qui dit marche dit nécessairement risques. Mais si l’ANEB était une structure vandale, il ya bien longtemps qu’aucun bien public n’existait dans ce pays. Les étudiants et même l’opinion nationale que le gouvernement prend à témoins ne sont pas dupes. Ils savent qui est de bonne foie dans ce pays et ils ont toujours fait confiance en l’ANEB.
    Et puis, au fond ce gouvernement doit chercher les vraies raisons du comportement actuel des manifestants. Le peuple burkinabé à mare de ce pouvoir qui à montrer qu’il est incapable de lui apporter un minimum de bien être. C est pourquoi il ne manque pas une occasion pour manifester sa colère, et cela en s’attaquant aux symboles de l’Etat. Il est évident que personne ne peut encourager cela. Mais c est dire que le ras le bol est patent. Le peuple à soif de justice sociale. Pourquoi réclame t on la paix haut et fort et non la justice ? Il n y a pas de paix sans justice, c est là une loi naturelle et irréversible de l’évolution historique de l’humanité. L’histoire est en marche. Le gouvernement doit en lire les signes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2011 à 23:32, par Hamane En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    De mon point de vue, pour cette marche, l’itinéraire proposé par l’ANEB est plus longue. Il permet de rendre plus visible la marche, de prouver à la population que les élèves et étudiants sont mécontents, etc. l’itinéraire proposé par le maire est plus court, il rend la marche moins visible tout en diminuant le risque de casse et d’altercation entre les marcheurs et les forces de l’ordre. Pour ma part, dehors du fait que le maire veut réduire la visibilité de cette marche et la rendre la plus courte et la moins longue possible, rien ne justifie son itinéraire. Mr le Maire, voulez vous nous faire comprendre que l’Avenue de la Paix- l’Avenue Yateng Naaba Tigré- l’Avenue BABANGUIDA Ibrahima - le Boulevard du Général Charles De Gaulle ne présentent pas des infrastructures commerciales et administratives ? Qu’en est-il de toutes ces boutiques et marchés le long de Babanguida ? Si les étudiants acceptent votre itinéraire, un jour, vous allez leur demander de marcher de l’université, boulevard charles De Gaulle et de remettre leur doléances à l’intersection charge de gaulle Babanguida puis de passer devant la shoppette de Zogona et de rejoindre l’université. Navez vous pas encore compris que toutes ces marches pour revendiquer plus de libérer et non réduire davantage le minimum déjà acquis ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2011 à 00:24 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    Encore du mensonge et de la propagande.
    Au lieu de résoudre le problème (en rendant justice), vous avez opté pour la fuite en avant.
    Quand le problème va vous emporter, vous n’auriez qu’à vous en prendre à vous-même.

    LE PEUPLE VAINCRA TOUJOURS

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2011 à 12:25, par XXXL En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    Je pense que le gouvernement veut utiliser le fait que beaucoup de Burkinabè n’ont pas accès aux médias pour nous servir des mensonges. Ce que le gouvernement n’a pas souligné dans son communiqué, c’est que l’ANEB a signifié aussi à Simon son intention de maintenir son itinéraire qu’il juge à "haut risque". Que redoute Simon par rapport à l’itinéraire ? N’est-il pas le garant de la sécurité dans sa ville ? Il était donc de son devoir d’encadrer la marche pour éviter ce qu’il redoutait. Et d’ailleurs il y a des textes en la matière pour poursuivre les organisateurs de la marche qui sont bien identifiés en cas de casses. En tous les cas, la volonté de Simon c’est de "casser de l’ANEB" qu’il n’a jamais supporté dans son coeur. Il doit savoir qu’il vient de jeter de l’huile sur le feu.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars 2011 à 15:06 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

      Ce que toi tu n’as pas souligné non plus c’est que l’ANEB a accepté de remettre sa note au niveau du lieu indiqué par l’autorité.Pourquoi refuser de le faire une fois sur place ? Cela temoigne de leur manque de parole (eux qui crient partout que les autorités n’ont pas de parole !).
      L’ANEB dit lutter pour le respect des textes alors qu’il commencent par donner le bon exemple. Qui sont-ils pour braver l’autorité,pour maintenir l’itinéraire malgré l’objection ? Ils ont le droit de marcher,ils ont le droit de choisir l’itinéraire de la marche mais cela sous reserve de l’approbation de l’autorité compétente.
      Toi qui a accès aux media et qui semble si bien connaitre les textes comment as tu pu ignorer l’echange de courrier entre l’ANEB et la Mairie ? Comment peux tu cautionner de tels actes d’incivisme de la part d’une organisation d’INTELLECTUELS ? C’est des gens comme vous qui intoxiquez le peuple avec vos propos irréfléchis et peu rationnels.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2011 à 17:33 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    Y a rien d’autre à faire cette fois-ci que d’ouvrir le procès des policiers incriminés et de relever de leurs fonctions le Directeur de l’hôpital et le procureur de Koudougou. Comme on le dit chez nous "nul n’est plus grand que la honte il suffit de ne pas la chercher".

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2011 à 09:32 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    on ne peut mentir eternellement à un peuple . Dieu decidera du reste

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2011 à 12:59 En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    trop de mensonge au sein de l’ANEB, comment peut-on comprendre des étudiants qui n’acceptent jamais comprendre quelque chose ? On est face à une situation où des intrus participent à des marches et brulent les edifices publics. on vous demande pour cela de changer d’itineraire afin de proteger certains biens et puis vous refuser. des rencontres en ont eu lieu même avec le ministre pour ça et ils insistent toujours de vouloir bruler les biens publics. dans tous les cas, c’est sur notre dos qu’on reconstruira edifices brulés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2011 à 19:13, par Kanzankasan En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    En fait le maire est allé vite en besoin, moi je vois qu’il a supprimé que les rues tres importantes comme Thomas Sankara,.....sinon pourquoi les etudiants ont accepté de remettre la lettre au lieu qu’il a suggeré. Soyons serieux et honnete.
    C’etait juste une marché pour remettre une lettre et une marche de casserie. En plus vue les tensions survenues à Koudougou avec les forces de l’ordre(Policiers) pourquoi remettre les coprs habilés dans les rues soit disant que c pour la securité, voilà le resultat.
    Kanzakansan

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2011 à 20:09, par Burkinbila En réponse à : Marche de l’ANEB du 11 mars : Le communiqué de presse du Gouvernement

    Salut mes freres Burkinabé, je pense que ce n’ai dans l’interêt de personne que ce pays prenne feu et ce, pour plusieurs raisons :
    1- Notre pays a ses réalités qu’il ne faut pas rester à Ouaga dire qu’on connait le Burkina car, une crise de 2 semaines dans notre pays où les banques et marchés ferment c’est des milliers de cas à gerer, combien sont les Burkinabé qui ont une autonomie de 2 jours sans marchés et banques ? alors Attention !!!!!!!
    2- Aujourd’hui, nous avons le cas de notre frère Obama qui doit nous inspirer toi, lui, moi et le Burkinabé x peu par tout le hazar du monde et du Tout puissant étre au devant de son service, de son quartier, de la ville etc....
    Je vous assure que ce n’est qu’une messe à faire de dehors, alors pensons plus et parlons moins en disant et si c’était moi aujourd’hui Simon ou un ministre queconque, ou un gourverneur ? je sou assure que c’est dure mes Frères....
    3-En fin je dirai, aime toi et on t’aimera et ne laisse pas ta honte se propager si tu peux la contenir, la honte du Burkina est ta honte, toi l’étudiant de l’ANEB tu aspire être parmi des camarades en Europe, aux USA et partout dans le monde, sauve ton pays de cette honte.
    Vive le Burkina Faso et Vive la Paix....Un Fils du Burkina...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés