Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

EVENEMENTS DE KOUDOUGOU : La coordination des lycées appelle à l’accalmie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • vendredi 11 mars 2011 à 01h00min

La conférence-débat du samedi 5 mars 2011 au Lycée Philippe Zinda Kaboré (LPZK) s’inscrit dans une logique d’apaisement suite aux évènements de Koudougou. Selon les membres de cette coordination des lycées de Ouagadougou et le conférencier Alpha Yago, ancien délégué général du LPZK, tout en revendiquant la justice, il faut sauvegarder les acquis pour que l’année scolaire soit sauvée.

La coordination des lycées de Ouagadougou a tenu une conférence-débat dans l’enceinte du Lycée Philippe Zinda Kaboré (LPZK), le 5 mars 2011 à Ouagadougou. Pour cause, les élèves demandent à retourner dans les salles de classe. Pour eux, cette crise qui est née suite au décès d’un des leurs, Justin Zongo, et dans des conditions non encore élucidées, a donné lieu à d’autres agissements peu recommandables.

C’est en substance les propos de leur délégué, Flavien Karfo, dans sa déclaration. "Les manifestations des premiers jours des tragiques événements ont amené les autorités au plus haut niveau à prendre des mesures courageuses qui ont consisté au limogeage du gouverneur du Centre-Ouest et du Directeur régional de la Police et l’interpellation des policiers suspectés dans la mort de notre camarade", a-t-il laissé entendre à ses camarades. "Les anciens et les sages ont mis la main à la pâte pour apaiser le climat social et les coeurs meurtris.

A présent, le dossier est entre les mains de la Justice qui a besoin d’un peu de temps pour procéder à des investigations afin de faire jaillir la lumière", a soutenu Flavien Karfo. Pour Alpha Yago, conférencier, c’est dans un élan de partage d’expériences en termes de revendication que les élèves de la coordination leur ont adressé cet appel. Il dit être aîné de ceux-ci pour avoir été lui aussi élève au LPZK et qu’une revendication, fût-elle noble, se mène toutefois avec toute la lucidité qui sied. Par ailleurs, il a exhorté les élèves à ne pas perdre de vue la réussite scolaire qui est un devoir que leurs parents respectifs attendent d’eux. "Nous avons un contact permanent avec les élèves.

C’est sans doute ce qui a prévalu à cette invitation", a-t-il ajouté. "Nous sommes d’avis que cette lutte est bien pertinente et qu’elle consiste en l’expression de la solidarité logique des élèves", a poursuivi Alpha Yago. Pour lui, une chose est de revendiquer et une autre est d’être vigilant et de laisser la Justice suivre son cours. Les élèves, au cours de ladite conférence, ont mené un débat contradictoire autour du plat de résistance qu’a représenté la déclaration liminaire.

Roland KI (Stagiaire)

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 13 mars 2011 à 12:19, par Sll En réponse à : EVENEMENTS DE KOUDOUGOU : La coordination des lycées appelle à l’accalmie

    Je suis désolé Alpha Yagoooo, la justice n’a jamais suivi son cours. Peut être que tu n’es pas au payis.Je t’informe alors :
    - Thomas sankara : mort naturelle ;
    - Dabo Boukary : Néant ;
    - Les élèves de Garango et de Boussé : Néant ;
    - Norbert Zongo : Non lueux ;
    - David Ouedraogo : Néant ;
    - Aujourd’hui Justin Zongo : Attedez !!!!
    - etc...
    Je t’informe aussi que si c’était un membrer de la famille Compaoré en lieu et place d’un des defunts cités, justice était rendue. Pour preuve les coups d’Etats manqués ont toujours étés jugés sans effort.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés