Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Banfora : Les scolaires réclament justice pour Justin Zongo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • jeudi 10 mars 2011 à 00h37min

Les élèves de Banfora ont battu le macadam ce 9 mars 2011 pour manifester leur solidarité à leurs homologues de la ville de Koudougou, et partant, réclamer justice pour les victimes. Après une marche pacifique, ceux-ci ont été reçus au haut-commissariat de la Comoé par le haut-commissaire accompagné des responsables en charge de l’éducation et des leaders coutumiers et religieux.

La reprise des cours, après leur suspension dans les établissements publics et privés du Burkina par le gouvernement, tarde à se concrétiser à Banfora, comme pour dire que ce ne sont pas les autorités qui ont le dernier mot : le lundi 7 mars 2011, les cours ont été perturbés, les élèves, après avoir boudé les classes, sont rentrés tranquillement chez eux.

Des sources proches d’eux indiquaient qu’ils étaient invités à une marche de protestation prévue pour le 9 mars 2011. C’est pour respecter ce mot d’ordre que les élèves ont encore vidé les salles de classes hier.

En effet, c’est peu après le début des cours, vers 7h30 mn, que le mouvement est parti des deux grands établissements de Banfora, à savoir le lycée provincial Lompolo-Koné (LPLK) et le Lycée municipal de Banfora (LMB).

Alors que certains élèves s’empressaient de regagner leur domicile, un attroupement a été noté sur la route nationale n°7, non loin du gouvernorat des Cascades peu avant 8h, obligeant les usagers à rebrousser chemin et à emprunter d’autres rues, cela, pour ne pas provoquer le courroux des manifestants. Sur des feuilles leur servant de pancartes, on pouvait lire justice pour Zongo Justin, dont le décès reste des plus suspects à leurs yeux.

« Allons à la Sainte-Thérèse », s’est écrié une voix, qui semblait diriger les manifestants. Peu après, le collège Sainte-Thérèse de Banfora a été envahi par les manifestants du jour, obligeant à la suspension des cours. Le scénario s’est ensuite étendu à plusieurs autres établissements, puis place fut faite à la marche, qui les a conduits au haut-commissariat de la Comoé, en passant par le rond-point du paysan noir.

En passant devant la gare Rakiéta, les élèves sont remontés sur la RN n°7 pour retrouver les autorités qui les attendaient. « Il y a beaucoup de choses qu’on revendique », a indiqué le porte-parole des manifestants : en effet, outre la lumière et la justice sur les tristes événements de Koudougou en février 2011, les scolaires sont remontés contre l’augmentation des frais de scolarité au niveau du BEPC et du BAC, de même que contre les effectifs pléthoriques « parce que nous, les élèves, nous souffrons ».

Les élèves, qui ont répondu favorablement à l’invite des autorités administratives, coutumières et religieuses, sont repartis tranquillement chez eux, tout en signifiant aux uns et aux autres de rester disponibles pour répondre aux mots d’ordre qui suivront. Les élèves se sont dit satisfaits de la mobilisation. « Pour le moment, je n’ai rien à vous dire », a indiqué leur porte-parole concernant la reprise des cours.

Notons qu’aucun incident n’a été enregistré au cours de cette première sortie des scolaires de Banfora. Les forces de l’ordre sont restées très discrètes, ce qui a sans doute permis de contenir les ardeurs des manifestants.

Luc Ouattara

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés