Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

KOUDOUGOU : Une journée de deuil en la mémoire des victimes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • jeudi 10 mars 2011 à 00h38min

Sur appel de la Coalition régionale du Centre-Ouest de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés, les centrales syndicales et syndicats autonomes, le MBDHP et les associations des élèves et étudiants, ont décrété, le 9 mars 2011, une journée de deuil en la mémoire des victimes des événements de Koudougou des 22, 23 et 24 février derniers. Une journée marquée par une marche pacifique, un meeting au théâtre populaire et une remise de déclaration à madame le haut-commissaire de la province du Boulkiemdé.

Outre les élèves et les étudiants, les syndicats burkinabè se sont aussi appropriés la lutte pour la vérité et la justice sur la mort de l’élève Justin Zongo. A Koudougou, la Coalition régionale du Centre-Ouest de la lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés a apporté son soutien aux élèves et étudiants le 9 mars 2011. Partis du théâtre populaire, les marcheurs ont pris l’Avenue Dreux jusqu’au monument de Maurice Yaméogo en passant par la RN 14. Une déclaration a été remise à madame le haut- commissaire du Boulkiemdé par les marcheurs qui sont revenus après à leur point de départ pour un meeting.

Dans une déclaration lue par Yacouba Ouédraogo, ils dénoncent l’usage de la force contre les manifestants, exigent la création d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur le décès de Justin Zongo ainsi que celui de toutes les victimes. Ils demande aussi que les ministres concernés par les événements de Koudougou (Santé, Enseignement supérieur, Administration territoriale, Sécurité et Justice) donnent des explications.

De son côté, le MBDHP exige, entre autres, l’arrêt de l’impunité, la réouverture du dossier Norbert Zongo et compagnons ; la réparation des préjudices subis par les commerçants dont les hangars et étals ont été détruits par le jet de grenades lacrymogènes, etc. Les manifestants se sont dispersés dans le calme et se sont donnés rendez-vous le 10 mars à 15h au lycée provincial de Koudougou pour une rencontre.

Placide ZOUNGRANA

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 10 mars 2011 à 01:49, par Cool ! En réponse à : KOUDOUGOU : Une journée de deuil en la mémoire des victimes

    Ecoutez ! que dites vous des actes de vandalisme des scolaires ? ont ils le droit de brûler le pays pour se rendre justice ? Jouez votre rôle messieurs vous êtes des parents et des éducateurs !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 16:08, par Yao yao En réponse à : KOUDOUGOU : Une journée de deuil en la mémoire des victimes

    Salut a tous. Je partage avec vous, M. Cool, que nous, parents, devons jouer a fond notre partition dans ces douloureux evenements. Au-dela de l’indignation causée par la mort de Justin ZONGO, demandons a nos enfants de savoir raison garder, a partir du moment ou le gouvernement a pris a bras le corps le dossier. La destruction des biens publics ne nous ramenera pas notre fils. Tous ces commissariats et les documents detruits seront reparés de nos poches. Si des malfrats ont pu s’echaper des differentes cellules de nos commissariats,c’est encore nous tous qui sommes en insecurité

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2011 à 19:10, par yat En réponse à : KOUDOUGOU : Une journée de deuil en la mémoire des victimes

    vous profitez toujour des cas malheureux pour vous faire entendre.c’est domage pour pour la société civile burkinabè.
    Après vous devenez directeurs de campagne du parti au pouvoir.
    shu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
10 ans après le décès de Justin Zongo : « S’il était vivant, il allait devenir quelqu’un pour prendre soin de nous », regrette sa mère
AN I DU DECES DE JUSTIN ZONGO : Les élèves et étudiants s’en souviennent
An I de l’affaire Justin Zongo : Les cœurs s’apaisent à Koudougou
Affaire Justin Zongo : Le point des dossiers connexes
Affaire Justin Zongo : Les enseignements d’un procès
Affaire Justin Zongo : L’Etat a-t-il bradé les policiers pour sauver sa peau ?
AFFAIRE JUSTIN ZONGO : Le procès d’un certain Burkina
Procès Justin Zongo : Les inculpés écopent de 8 à 10 ans d’emprisonnement ferme
Affaire Justin Zongo : Des peines de 8 à 10 ans pour les policiers
Procès affaire Justin Zongo[ Acte 2] : « Il m’appelait papa » (Officier Roger Narcisse Kaboré, accusé)
Procès de l’affaire Justin Zongo [ Acte 1] : Les trois inculpés rejettent en bloc les accusations »
Affaire Justin Zongo : la justice va trancher
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés