Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Le « Festival Miroirs et Cinémas d’Afrique » : Un autre visage de l’Afrique avec le cinéma

Dans le cadre de la 22e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), plusieurs responsables de festivals de cinéma ont fait le déplacement de Ouagadougou. Au nombre de ceux-ci, monsieur Kélétiguy Coulibaly et Naky Sy Savané respectivement directeur et présidente du festival Miroirs et Cinémas d’Afrique. Ce festival se déroule à Marseille en France et est à sa troisième édition.

Le festival « Miroirs et cinémas d’Afrique » est porté par la célèbre comédienne Naky Sy Savané qui réside désormais à Marseille. C’est un festival qui ambitionne redresser l’image de l’Afrique longtemps chiffonnée par le colonisateur. C’est une plate forme d’expression des cinéastes africains à travers la projection de films longs et courts métrages, des débats et des remises de prix. La troisième édition qui s’est tenue du 20 au 24 octobre 2009 a enregistré la participation de deux cinéastes burkinabè (Guy Désiré Yaméogo et Issa Traoré de Brahima) aux cotés de leurs pairs africains. Miroirs et cinémas d’Afrique privilégie la notion d’échange culturel.

C’est un festival qui « donne l’opportunité aux cinéastes africains, notamment les jeunes de montrer le nouveau visage de l’Afrique et du cinéma africain » nous fait remarquer Kélétiguy Coulibaly directeur du festival. C’est dans cette dynamique que Naky Sy Savane ajoute que le festival a pour objectif de « promouvoir et montrer cette diversité des images et de cultures qui valorise l’histoire, la mémoire et le patrimoine issu des migrations ». Le cinéma africain porté aujourd’hui par des jeunes réalisateurs aux ambitions démesurées, devront désormais bondir sur cette tribune d’expression afin de porter plus loin leur vision du monde et humaniser davantage le visage de l’Afrique.

D’ailleurs, le prix de la jeunesse de la dernière édition a été attribué par le jury des jeunes à « Siraba » du cinéaste burkinabè Issa Traoré de Brahima. Le quatrième festival « miroirs et cinémas d’Afrique » est programmé pour se tenir du 30 novembre au 4 décembre 2010. Alors jeunes cinéastes africains, à vos caméras.

Nébilibié A. Bayili

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés