LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Financement du FAD pour l’infrastructure routière Burkina-Mali-Ghana

Publié le jeudi 20 novembre 2003 à 12h28min

PARTAGER :                          

TUNIS, 20 nov (AFP) - 9h50 - Le Fonds africain de développement (FAD) a approuvé un financement global de 97,36 millions de dollars pour financer un programme routier entre le Mali, le Burkina Faso et le Ghana, annonce jeudi la Banque africaine de développement (BAD) à Tunis.

Le programme financé par la BAD sous forme de prêt (92,35 M USD) et de don (5,01 M USD) vise à renforcer l’intégration économique et la coopération sous-régionale des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UMOA) et de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Il doit faciliter l’accès des pays sans façade maritime (Burkina, Mali et Niger) aux ports du Ghana et réduire les coûts de transport grâce a des mesures de transit adaptées.

Le projet concerne un corridor Bamako-Ouagadougou-Accra-Tema pour relier les ports du Ghana au Burkina Faso et au Mali et, dans une certaine mesure, au Niger avec développement des activités économiques sur toute sa longueur.

Il est notamment prévu l’étude de faisabilité technique de 750 kms de route, le renforcement de 1.050 km de routes bitumées et l’installation de postes contrôles aux frontières et d’un système de communication radio sur cette voie.

Le coût estimé global du programme est de 261,14 millions de dollars, financés par le FAD, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), l’UEMOA, les gouvernements des trois pays concernés, l’Association internationale pour le développement, l’Union européenne et le fonds danois d’assistance au développement (DANIDA) et des opérateurs privés du secteur des transports inter-Etats bénéficiaires.

AFP

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le gouvernement veut maîtriser le taux d’inflation