Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • mardi 15 février 2011 à 01h04min

Nana Tibo, homme politique de "l’opposition modérée", refait parler de lui. En effet, il revient de la Côte d’Ivoire où il aurait participé au meeting du "général" Charles Blé Goudé et sa troupe qui récusent le président Blaise Compaoré dans le panel des cinq chefs d’Etat choisis par l’Union africaine pour trouver une issue pacifique à la crise post-électorale. "Faux et archifaux", rétorque l’intéressé qui jure, la main sur le cœur, qu’il était en visite privée en terre d’Eburnie et a de ce fait tenu une rencontre avec la communauté burkinabè pour distiller un message de paix et de fraternité entre les deux pays. Mémoire donc en défense d’un homme connu comme une girouette politique.

Comment se porte Nana Tibo ?

• Je me porte bien. Je viens de rentrer d’un voyage en Côte d’Ivoire en parfaite santé.

Justement, dans quel cadre vous étiez au bord de la lagune Ebrié ?

• Il s’agissait d’une visite privée et j’ai profité constater de visu la réalité du terrain et aussi rencontré nos compatriotes pour leur tenir un discours de fraternité et de cohabitation pacifique avec les frères Ivoiriens. Il n’y a jamais eu de problème entre les deux peuples et la situation actuelle est une crise politique.

Qu’avez-vous constaté sur le terrain ?

• Il y a trop de méfiance aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Il est difficile surtout pour un homme politique de fouler le sol ivoirien sans être inquiété. Quand je suis arrivé, j’ai cherché à rencontrer le plus grand nombre de Burkinabè pour parler de paix, de sagesse, de fraternité et d’amour au cours d’un meeting qui a eu lieu à Assia, dans le département de Boala, à 80 km d’Abidjan où se trouve beaucoup de Burkinabè. J’ai des cassettes et vous pouvez vérifier mes affirmations (NDLR : Il nous remet des bandes audio). Tout ce qui se raconte sur mon compte est donc faux et archifaux. Je n’ai pas rencontré Blé Goudé et je n’ai pas participé à son meeting contre le président du Faso. C’est à la télévision ivoirienne que j’ai d’ailleurs appris cette vague de protestation contre la présence de Blaise Compaoré dans le panel de l’UA.

Jusque-là vous n’avez pas répondu à ma question. Quel constat avez-vous fait sur le terrain ?

• Quand on lit les journaux, on pense que la situation est alarmante. Sur place, on ne sent pas la crise. J’ai rencontré des Burkinabè et je n’ai pas entendu parler de tueries. Certes, il y a des assassinats mais ce n’est pas vrai quand on dit que nos compatriotes sont maltraités et tués quotidiennement.

Vous étiez en bonne compagnie d’Emile Kima, connu comme pro-Gbagbo ?

• En bon révolutionnaire et en homme honnête, je ne connaissais pas Emile Kima. Je l’ai rencontré pour la première fois à Ouagadougou lors du Forum national de la jeunes (FNJ) à Bagré en 2010. Il était avec un groupe de jeunes Burkinabè en Côte d’Ivoire parmi lesquels un du nom de Tiama. C’est ce dernier qui m’a invité avec ses propres moyens et sur place il m’a présenté Emile Kima comme un de nos compatriotes qui a été décoré ambassadeur de la paix.

Qu’avez-vous dit à Kima quand vous vous êtes rencontrés ?

• Je lui ai craché la vérité en lui faisant comprendre que la roue tourne. Aujourd’hui, il est en Côte d’Ivoire, demain il peut chercher à rentrer au Burkina Faso. Je lui ai donc demandé de se démarquer de la politique et de dire aux Burkinabè de chercher leur argent sans se mêler des affaires intérieures du pays d’accueil.

Vous étiez sur le plateau de la RTI. Or c’est connu, en ce moment, on y invite ceux qui épousent les idées du régime Gbagbo

• Quand je tenais mon meeting à Assia, le ministre Issa Malick Coulibaly était de passage. Il s’est arrêté pour se renseigner sur cet attroupement. Il m’a félicité et encouragé pour mon initiative et m’a proposé d’aller à la RTI lancer le même message de paix et d’inviter les Burkinabè à ne pas s’ingérer dans les affaires politiques de la Côte d’Ivoire. C’est ainsi qu’il a appelé un journaliste qui est venu s’entretenir avec moi pour préparer l’émission.

Quel était le menu des discussions à la RTI ?

• Avant l’émission, j’ai dit à l’animateur que je ne suis ni pro-Gbagbo ni pro-ADO. A la RTI j’ai défendu mon pays et mon président. J’ai fait honneur au Burkina Faso et à Blaise Compaoré. J’ai dit que le chef de l’Etat burkinabè est un homme sage qui peut, avec ses pairs, aider à trouver une solution à la crise ivoirienne surtout que le président Compaoré ne s’est pas affiché comme un fervent défenseur de l’intervention militaire. Sur la question du cacao dont le Burkina serait un exportateur, j’ai souligné que je n’ai jamais vu le cacao dans mon pays et que la Côte d’Ivoire peut mener des investigations pour être mieux située.

L’animateur a réagi en déclarant que tous les rapports internationaux disent pourtant que le cacao passe par le Burkina. Je lui ai répondu que c’est justement ces rapports internationaux qui font que le pays d’Houphouët est en ce moment en crise. A propos des rebelles, j’ai soutenu que la base- arrière des rebelles est plutôt à Bouaké, une ville ivoirienne et non en territoire burkinabè. Tout ce que je dis est vérifiable et je demande aux gens de suivre l’émission Raison d’Etat sur la RTI. Si les journalistes ivoiriens sont honnêtes, il ne vont pas censurer mes propos et tous ceux qui m’accusent découvriront la vérité.

Propos recueillis par Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 15 février 2011 à 02:16 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    hey thibot ! fom nè wendé ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 04:00, par Inoussa Verité En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    He Nana Tibo, attention ! Tu es entrain de flirter avec le danger. Quitte dans ca. Il ya trop de contradictions dans ce que tu dis.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 07:38 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Moi je ne suis pas contre toi, je demande surtout a la population d être indulgent aux hommes politique et de les comprendre largement.Comme lui même là si bien souligne la vie est une roue qui tourne et il faut savoir s adapter en politique on saisie les opportunités sans se référer a une ligne morale pourvue que cela aboutisse

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 08:20 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Bonjour à tous,
    Merçi pour cet article dans lequel NANA Thibaut tente de se disculper. Malheureusement ces dires ne trompent personne. En ce moment, il faut être un pro Gbagbo pour passer à la RTI. Inutiles de nous embobiner avec déclarations foireuses. Qu’il sache que lui et Herman sont dans le collimateur des burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 09:10, par Sydney En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Pourquoi même faire un meeting en côte d’ivoire ??? c’est encore agraver la situation des compatriotes. Pourquoi accepter une interview sur la télé LMP (ex RTI) ; ce monsieur n’a pas assez refléchit, c’est interview qui te manque ou quoi ?? je suis désolé mais ce type n’est pas...

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 09:56 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    pendant que nous avons des problème de flambé de prix au faso il fait des miting en CI. kil fasse une marche contre la vie chère c’est sa son devoir

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2011 à 12:59, par TAZ En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      NANA Tibo récent moins la vie chère par rapport à toi. c’est pas à lui de faire la marche pour la vie chère, mais toi même, tu dois te lever car ta vie est chère. En 2008, qd NANA Tibo, était emprissonné, vous n’êtes pas rentrer chez vous ? c’est comme ça on lutte ? copier l’exemple des braves Tunisiens et Egyptiens qui ont accepté donné leur vie pour leur nation.

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 09:58, par tignè kènè En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    moi je dirais que nana tibo n’a meme pas reflechie.cè un comportement indigne qu’il a méné. En temps que burkinabè digne on doit pas mettre nos interèts personels devant l’interet commun.tout le monde sait très bien que tant qu’on n’est pas un pro-gbago est est meme pas fou pour s’azarder à tenir un meeting dans une zone favorable à gbago en ce moment. en fevrier 2008 nous avions tous suivi son mouvement parce que c’etait veridique mais cette fois-ci il depasse les limites.

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2011 à 23:04 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      A tous ceux qui font ce faut procès a Nana Thibaut, je voudrais dire de se calmer.
      En quoi ce mec est indigne pour s’être rendu en CI. Pourquoi ne peut-il pas s’y rendre, pourquoi ne doit-il pas être reçu à la RTI ? Autant vous êtes libres de soutenir ADO, autant il peut choisir librement son camp, ya wana ?

      Répondre à ce message

      • Le 19 février 2011 à 16:34, par Teng’NAABA En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

        Qu’il arrête de mentir alors. Quelle coïncidence, NANA Tibo fait un meeting et un ministre passe par là et le felicite !!! Il faut certains politiciens vereux nous prène au serieux. Je ne suis contre qu’il soutienne Laurent mais qu’il ne se fou pas de nous en racontant une histoire à dormir debout

        Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 09:59 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Nana Tibo, vous n’avez pas à vous justifier pour votre présence en Côte d’Ivoire. Hermann Yaméogo y est allé non ? Bien de personne y vont.

    Au Burkina des gens se sont réunis contre Charles Blé Goudé. Même si vous l’aviez rencontré cela n’aura pas changé grand chose à la crise.

    Par contre les gens veulent vous mettre en difficultés face à la Présidence du Faso.

    Moi je vous attends dans la modification de l’article 37.

    Là il va falloir mouiller le maillot. Cela intéresse chaque Burkinabè.

    Répondre à ce message

    • Le 19 février 2011 à 22:17 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      Libre a chacun de prendre position selon sa conscience, encore que certains comme Hermann et Tibo n’ en ont aucune. Ce qu’ on exige des uns et d’autres, c’est d’etre honnete. Tout simplement. On ne peut pas aller tenir un meeting a Agbovile aujourd’ hui comme si Agboville etait son Samandin natal et venmir apres dire qu’ on a defendu Blaise Compaiore. Le probleme n’est pas de defendre Blaise Compaore mais de defendre laes interets de ce peuple. Est-ce que Blaise t’a dit qu’ il avait envie ou meme besoin d’etre defendu ? Tu es son avocat. Tais- toi. Tu es alle manger avec Gbagbo sur le dos des Burkinabe. Ce n’est pas grave. Lave ta bouche et tais- toi. Le peuple saura reconnaitre les siens. ca aussi c’est son droit comme c’est le droit de certaines coquilles vides de monnayer la position inconfortable dans laquelle nos citoyens se trouvent en CI pour soutirer les derniers millions du Causaque d’ abidjan.

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 10:05 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    hé Nana TIBO fo nè wendé ti fo touma wooto. ZOé WENDE
    Encore toi tu n’a même pas pitié de tes compatriotes pour allez te jetez dans cette histoire ? tu n’a pas dit que c’est toi qui met toujours les pieds dans toutes les sauces toujours à te monter pour exploiter tout à ton profit.Tu es égoiste pourquoi te faire interviewé à la RTI dans ces conditions.
    Tu ne mérite plus la confiance des burkinabés
    Quitte dans ça

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 10:19 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    J’avais toujours pensé qu’on faisait parfois des faux procès à ce Monsieur. Mais l’acte qu’il vient de poser m’intrigue. Si c’est pas un traitre, c’est alors un faux burkinabè. S’il a agit ainsi de bonne foi, c’est certainement dû à la pauvreté. Car ne l’oublions pas, la crise ivoirienne est un bon deal. Sinon, en temps normal, ce sont des individus à plaindre.Pauvreté de sous, pauvreté d’esprit et pauvreté de patriotisme. Quel dommage !

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2011 à 11:04, par DOS En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      Alors comme ça mon cher Nana est en meeting en pleine CI et par "coincidence" un ministre de ADO ou de Gbagbo passe et voila à la RTI. Tu as pu dire quoi à cette émission.
      Hé NANA balle à terre

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 11:12, par Un Burkinabé de Côte d’Ivoire En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Quelle est cette visite privée qui conduit à un meeting LMP et au plateau de la RTI ! Nous savons ce que ce monsieur a empôché comme argent à l’issue de cette visite.Le Ministère de l’Administration Territorile ou le Ministère de la Sécurité doit entendre cet individu tout comme Hermann YAMEOGO ou Emile KIMA.
    La raison est bien simple. Il faut leur faire comprendre que dans un Etat de Droit et dans la situation que nous vivons ici en Côte d’Ivoire, n’importe qui (homme politique soit il)ne peut venir faire son "malin". Nous voulons savoir les mobiles des démarches de ces trois individus cités plus haut. Est ce pour l’argent du président sortant ou une intention d’aggraver la fracture entre les Burkinabé taxés de pro OUATTARA et les autres ? Même ceux qui ne sont pas en CI ici savent la situation qui vivent les Burkinabé taxés de pro OUATTARA et même Burkinabé tout court. A quel titre ces démarches individuelles ? Si l’Etat burkinabé n’interpelle pas ces individus,il ya risque que les millions de Burkinabé et même d’autres ressortissants de la CEDEAO ne se fassent justice. Ils sont libres de leurs mouvements et de leurs opinions mais ne doivent pas mettre en danger la vie des autres par leurs comportements.
    Merci aux politiciens du Faso en quête de publicité d’avoir pitié de nous vivant ici.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 11:54, par Un Burkinabè de CI En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Quelle est cette visite privée qui conduit à un meeting LMP et au plateau de la RTI ! Nous savons ce que ce monsieur a empôché comme argent à l’issue de cette visite.Le Ministère de l’Administration Territorile ou le Ministère de la Sécurité doit entendre cet individu tout comme Hermann YAMEOGO ou Emile KIMA.
    La raison est bien simple. Il faut leur faire comprendre que dans un Etat de Droit et dans la situation que nous vivons ici en Côte d’Ivoire, n’importe qui (homme politique soit il)ne peut venir faire son "malin". Nous voulons savoir les mobiles des démarches de ces trois individus cités plus haut. Est ce pour l’argent du président sortant ou une intention d’aggraver la fracture entre les Burkinabé taxés de pro OUATTARA et les autres ? Même ceux qui ne sont pas en CI ici savent la situation qui vivent les Burkinabé taxés de pro OUATTARA et même Burkinabé tout court. A quel titre ces démarches individuelles ? Si l’Etat burkinabé n’interpelle pas ces individus,il ya risque que les millions de Burkinabé et même d’autres ressortissants de la CEDEAO ne se fassent justice. Ils sont libres de leurs mouvements et de leurs opinions mais ne doivent pas mettre en danger la vie des autres par leurs comportements.
    Merci aux politiciens du Faso en quête de publicité d’avoir pitié de nous vivant ici.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 11:59, par Jeu En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Tout simplement Quitte dans ca Nana Thibaut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:36, par galère En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    c’est très honteux, piteux Mr NANA tu n’es plus digne de ton père. tu dois te repentir

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:39 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    c’est un opposant succeur ns ns voulons de vrai opposants pas de succeur tu fais honte à ta patrie

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:41, par TAZ En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    laissez NANA Tibo tranquille, c’est un homme politique ; et s’il peut apporter un plus dans la résolution de la crise en Côte d’Ivoire, tant mieux. Vous ferez mieux aussi d’apporter votre contribution dans la résolution de cette crise au lieu de vous en prendre aux autres. ça ne nous amène nulle part.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:51, par TAZ En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    laissez NANA Tibo tranquille, c’est un homme politique ; et s’il peut apporter un plus dans la résolution de la crise en Côte d’Ivoire, tant mieux. Vous ferez mieux aussi d’apporter votre contribution dans la résolution de cette crise au lieu de vous en prendre aux autres. ça ne nous amène nulle part.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:56, par "TOUCHE PAS A MA PATRIE" En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Une simple question å mr Nana Tibo : Combien a tu empoché pour vilipender ta chére PATRIE ? reste t-il un peu de dignité en toi ? loin de moi de te faire de la morale, mais un Burkinabè digne et intègre reste loyale a sa PATRIE.
    Il n’est pas tard de te ressaisir.
    "TOUCHE PAS A MA PATRIE"

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 12:59, par GSOUL En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Ce monsieur est un homme de petite vertu qu’il faut trainer sur l’écchafaud.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 13:00, par "TOUCHE PAS A MA PATRIE" En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Une simple question å mr Nana Tibo : Combien a tu empoché pour vilipender ta chére PATRIE ? reste t-il un peu de dignité en toi ? loin de moi de te faire de la morale, mais un Burkinabè digne et intègre reste loyale a sa PATRIE.
    Il n’est pas tard de te ressaisir.
    "TOUCHE PAS A MA PATRIE"

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 14:38 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Eh ! Tibo, combien de millions a-tu empoché dans ce deal ? mais n’oubli pas ...

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 15:20, par justicier En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    un trouble fête de plus comme hermann.vous allez tous répondre après la résolution de la crise et payés le préjudice causé par votre naïveté auprès de la diaspora burkinabé en CI. Des moins que rien ici qui veulent profités de la situation ivoirienne pour se mettre à la lumière ! t’as pas à jurer nous connaissons tout ! Encore toi Nana thibault !!D’accord !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 15:26, par N’dabi En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi les médias du Faso s’intéresse tant à ce bonhomme. Est-il en train de se faire une place en politique de contestation ? Ou serait-il un opportuniste qui cherche à gratter quelques ronds sur le dos du peuple frère Ivoirien souffrant ?
    Mon seule conseil serait que vous ignoriez ce moins-que-rien pour qu’il comprenne que même s’il a envie de jouer dans la cour des soit disant grands politiciens, il lui reste beaucoup à apprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 16:31, par le cytoyen En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    C’est trop ridicule et humiliant car ce que tu dis est très décousu au point de ne pas avoir parfois de sens !
    A Mr Émile KIMMA que vous connaissez à peine selon vos dires,vous l’intimez de se démarquer de la politique et de dire aux autres compatriotes de faire autant alors que vous mêmes vous aller en cote d’ivoire en temps qu’"homme politique".si vous estimez que je mens,dites moi ce que vous êtes allé faire là bas en ce moment délicat.et puis vous prétendez avoir défendu notre président Blaise COMPAORE à la RTI. vous a- t-il envoyé là bas ? était-il même au courant de votre présence en cote d’ivoire ? vous êtes même connu comme opposant au Burkina et comment pouvez vous défendre le président du Faso en cote d’Ivoire ? Je vous rappelle Mr TIBO que le Président du Faso à un représentant spécial en cote d’Ivoire.
    Mr TIBO ayant le courage de dire que vous êtes allé vilipender notre président et même le peuple Burkinabe en cote d’ivoire en compagnie des Blé goudé,Émile Kima et autres pour en retour recevoir quelques CFA afin d’assouvir un temps soit peu votre pauvreté.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 20:43, par Sidnoma En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Tibo ! fo na wan tenga !
    que diable es-tu allé chercher làbas ? depuis quand as-tu une plantation en RCI ? toi dont la politique ne dépasse pas la commune de Ouagadougou tu compte conquérir une popularité au niveau internationale. un conseil : bukin ya burkina. vole bas. sinon ...

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2011 à 22:03, par BADO En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    A travers l’interview, on comprend entre les lignes que NANA est entrain de se repentir.Il commence à comprendre ce que c’est "etre citoyens du meme pays". Opposants ou partisans tout les Burkinabè doivent chanter à l’unisson derrière le PF en ces temps-ci. Nana est entrain de se ranger donnons-lui la chance de le faire. Quant à Hermann Yameogo, le PEUPLE Burkinabe attend son mea culpa. Et qu’il le fasse tout de suite. Sinon Le peuple Burkinabè va politiquement jeter l’anathème total sur sa personne et cela pour de bon. ON ATTEND SA REPENTANCE ET SANS DELAI.

    Répondre à ce message

    • Le 19 février 2011 à 22:27 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      On bat sa coulpe, mea culpa, quand on a une coulpe, des scrupules dans un coeur. N’attendez rien de ce fils d’ancien chef d’ etat qui rame dans un ocean d’ illusions ou il se voit au- dessus de tout le monde, comme il etait fils de president. Il n’arrive pas a se decoloniser des annees 60 ou il etait au Zinda a l’ internat mais ou on lui dressait une table speciale au moment de manger. Un repas special lui etait envoye de la presidence. Pendant que nous autres on mangeait le riz vapre, lui mangeait les meilleures choses sous une table dressee a l’ occasion avec assiettes en metallique a l’ epoque. mais nous ca ne nous derangeait meme pas puisqu’ on le battait en classe avec ca. Mais comprenez pourquoi Hermann ne pourra jamais etre president meme d’ une commune. Il n’ a pas appris a se battre dans la douleur. C’est pourquopi il y a toujours comme de l’ inacheve dans ses idees. il ne peut noon plus se lier avec personne car il se prend pour le centre du monde. Hermann reviens sur terre. Tu es un burkinabe comme tout le monde et on ne te connait pas des qualites speciales sauf l’accident de la nature qui t’a fait naitre dans une famille. Nous aussi on est ne dans une famille. Des fois que tu en viendrais a l’ oublier, obnubile que tu es dans ton mirage des annees 1960 qui sont belle et bien revolues. Le peuple ne supportera pas pour longtemps ce fauxtypisme qui derange maintenant.

      Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 02:28, par Alpha En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Il est vraiment grave ce type-là. Sur Abidjan.net on a tous suivi ce que tu as fait à Abidjan. N’aie pas peur, si tu penses que tu es garçon dis la vérité. Dans tous les cas, les burkinabé t’ont à l’oeil. Aujourd’hui on sait qui peut passer sur la RTI. Donc, ne nous prends pas pour des nez percés.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 09:43, par Inch ALLAH En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Je n’ai rien a dire a ce monsieur particulierement. Mais a tous les chasseurs de CFA ivoirien, je vous dis vous n’etes pas mieux que les hommes politiques que vous critiquez au pays. C’est dommage !
    N’oubliez pas que bientot Gbagbo ne pourra plus payer ses fonctionnaires peut etre qu’il ne pourra plus vous payer non plus.
    Et priez le ciel que le Procureur de la republique ne se saisisse de votre cas au meme moment. Vous risquez de ne meme pas avoir de quoi vous offrir les services d’un bon avocat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 13:48, par Zùnéwendé En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    A une autre époque, ce NANA THIBAUT méritait d’être pendu à la place publique pour haute trahison. Mais je demande à ce que cet energumène de "revolutionnaire fantoche" soit entendu ne serait-ce que pour apprendre aux gens que quand on a la vies de plus de 3 millions(en effet un grand nombre de Burkinabè vivant au pays dépendent de ceux vivant en CI) en jeux dans une crise comme celle de la CI on ne doit pas prendre des positions aussi dangereuses pour ses concitoyens et de l’image du FASO, Que la Justice Burkinabè demande l’extradition d’Emile KIMA pour qu’il réponde de l’ensemble de son oeuvre contre la nation Burkinabè et de ses autorités !J’ai voté contre Blaise au scrutin passé, mais je respect la volonté des Burkinabè qui l’ont élu dans leur grande majorité ; donc il est mon Président pour les 5 ans à venir ;Mon pays est sacré, ses institutions aussi !Le peuple burkinabè est sacré partout où il se trouve ! Et nous devons agir à tout point de vue pour préserver leur tranquilité et promouvoir leur mieux être !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 13:51, par Zùnéwendé En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    A une autre époque, ce NANA THIBAUT méritait d’être pendu à la place publique pour haute trahison. Mais je demande à ce que cet energumène de "revolutionnaire fantoche" soit entendu ne serait-ce que pour apprendre aux gens que quand on a la vies de plus de 3 millions(en effet un grand nombre de Burkinabè vivant au pays dépendent de ceux vivant en CI) en jeux dans une crise comme celle de la CI on ne doit pas prendre des positions aussi dangereuses pour ses concitoyens et de l’image du FASO, Que la Justice Burkinabè demande l’extradition d’Emile KIMA pour qu’il réponde de l’ensemble de son oeuvre contre la nation Burkinabè et de ses autorités !J’ai voté contre Blaise au scrutin passé, mais je respect la volonté des Burkinabè qui l’ont élu dans leur grande majorité ; donc il est mon Président pour les 5 ans à venir ;Mon pays est sacré, ses institutions aussi !Le peuple burkinabè est sacré partout où il se trouve ! Et nous devons agir à tout point de vue pour préserver leur tranquilité et promouvoir leur mieux être !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 15:04, par un frère de la diaspora En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Bonjour !
    je suis issue de parents immigrés en CI. Je suis de la 2ème génération. Mes enfants constituent la 3ème génération. Burkinabé de naissance, je suis par ailleurs ivoirien d’adoption.
    Vous savez, il faut que des personnes arrêtent de mettre en mal la quiétude des ressortissants burkinabé en CI.
    Les KIMA Emile et consorts qui viennet tjrs parler au nom de cette communauté ; doivent se méfier et arrêter de tromper l’opinion nationale et internationale.
    Nana Tibo et Kima Emile doivent clairement dire pour qui ils roulent ? En réalité, la communauté burkinabé connait sa place en CI. Elle n’a jamis voulu se substituer au peuple ivoirien ds le choix de leur président.
    Kima Emile a demandé aux étrangers de ne pas faire la politique. Mais lui même, que fait-il ? N’est ce pas de la politique ? Alors attention ! et surtout merci de ne pas exposer vos compatriotes à la vindicte populaire. Vous en aurez la conscience chargée.
    Sachez être dignes et surtout ne faites pas des burkinabé en CI un fonds de commerce

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 15:31, par un Burkinabe de l’exterieur En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Toute personne a le droit de ses convictions. Meme si Nana soutient Gbagbo ou est le probleme. Je suis etonne de le voir on traiter de traitre national parce qu’il soit disant flirt avec le president sortant en Cote d’Ivoire. C’est son droit, si il se defend de ne pas soutenir Gbagbo et que il le fait pourtant c’est soit par manque de courage politique ou simplement il fait des calculs politiciens. Tous les politiciens de ce monde en font. Les dirigeants actuelles du Burkina ont souvent ete accuses par les meme qui soutiennent en ce moment Allasane de soutenir des rebellions sanglantes en Afrique (Sierra Leone,Angola...etc). Si c’est vrai, ils defendaient leurs interrets, c’est tout.
    C’est dommage que les gens reagissent sur le sujet actuel avec le coeur et sans reflechir, sachez que nous vivons dans un monde ou chacun protege ses interets, les etats aussi bien que les hommes politiques.
    Tous les Burkinabes n’ont pas les memes interets, puisse qu’ils ne sont pas du meme bords politiques, meme classe sociale donc normal qu’ils ne soutiennent pas les memes personnes. C’est ca meme l’essence de la democratie. SVP ne diaboliser pas ceux qui soutiennent Gbagbo, ils le font surement par conviction mais surtout pas interet tout comme ceuz qui soutiennent Ouattara. Pour ma part je crois que le Burkinabe moyen gagnerait a s’occuper plus de ce qui se passe dans son pays. Chez le voisin c’est normal de s’y interresser mais nous avons trop de soucis a gerer chez nous ici.
    De grace occupons de nous PLUS de nos oignons, nous avons notre propre democratie et justice a faire grandir. Essayons de faire changer les choses positivement chez nous au lieu de tjrs jeter la pierre sur les gens visible. Quand vous lisez certaines reactions vous vous rendez compte comment est-ce le Burkinabe est intolerant. Sachez que que c’est la diversite des oppinions qui fait la richesse d’un pays.
    SVP, ne me sensurez pas, lefaso.net doit rester credible et respecter les points de vue de chacun. C’est ca aussi la liberte d’expression. Merci de toujours nous informer lefaso.net.

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2011 à 13:44, par vérity En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      a suivre votre idée aucun ivoirien n’est crédible puisque vous êtes africain mais raciste, intolérant, voyous si je puis le dire ainsi. Depuis votre affaire de Bagbo je n’ai plus confiance a aucun ivoirien ce n’est pas un péché non plus de s’occuper des affaires de son voisin si le bruit de ton voisin t’empêche de dormir.... aujourdhui ceux qui insulte les Burkinabès et qui disent que le Burkina se mêle des affaires des autres non aucun sens de l’histoire ! après avoir participer au développement de ce pays de fainéant pendant près d’un siècle il se lève maintenant pour vous traiter de racaille et d’indésirable, et ce voyou de Nana Tibo aussi se lève pour raconter n’importe quoi, le Burkinabè a toujours le souvenir surtout de son passé..........

      Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 19:01, par yayoro En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    votre Nanan tibo a fait les choux gras ici
    qu’est ce qu’il est allé faire à l’intérieur ?
    n’est ce pas un meeting planifié avec Kima Emile le soit disant neutre qui a retapé sa maison à Koumassi à la faveur des elections presidentielles ?
    nous l’avons vu tous battre campagne ici pour LG et il dit aux Burkinabés de ne pas s’ingerer dans la vie politique ?
    Kima Emile se deplacait avec garde de corps et girophares à Abidjan chose que des presidents comme Bedié n’avait même pas
    Aujourd’hui il raconte du n’importe quoi votre type là

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 19:51, par ble chantal En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Je ne comprends pas ce Monsieur qui va en RCI Pendant cette grande crise se pavaner a la television de gbagbo qui est interdite a nous meme ivoirien qui ne sommes pas leur avis comment tu as pu traverser toute l arme pour atteindre cette tele. Et retourner au BF mentir et jurer de toutes les manieres personne n avaient besoin de tes conseils moi je vie en RCI tous les habitants de la CEdeao sont menaces mais cette fois tous ont l intention de se defendrent car trop c est trop personne ne se laissera tuer va dire ca a ton ami gbagbo.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2011 à 21:44 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Votre compatriote est indigne. Moi je suis ivoirien en Suisse. Mais j’avoue que de mémoire d’homme, c’est la premiere fois que je vois un burkinabé indigne. Et puis dites à Kima Emile qu’il arrête d’exposer les burkinabé. Il est allé trop loin. Gaffffffff encore gaf sinon tu verras qui a mis l’eau dans coco

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2011 à 13:40, par le natif En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

      je pari que tu n’es pas ivoirien. un vrai ivoirien à l’heure actuelle des choses, qui connaissant la realité du terrain ne peut pas dire et ne dira pas des choses comme ça ? j’en suis convaincu. ce type a du cran ce nana thibaut c’est un homme qui a du courage et est intelligent car il se souçie de ses freres parfois illetrés et pauvre constituant des proies facile pour la rebellion qui les utilises comme bouclier humain. depuis 2002 savez vous que lors des affrontement entre rebelle et loyaliste la plupart des tués sont des burkinabés( on n’a jamais vu un soro tué). reveillez-vous reveillez-vous . je travail avec mr Nombre adama un burkinabé ici en cote d’ivoire il ne souffre de rien. il vient au travail tranquillement sur son velo et retourne tranquillement à la maison il n’a rien et ne se mele pas de la politique. ceux qui souffre c’est ceux qui veulent à tous prix etres ivoiriens et se melent de la politique ivoirienne

      Que la sagesse de Dieu nous habite

      Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 13:27, par vérity En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    je ne comprend pas naana tibo tu es aller en côte d’ivoir a quel titre tout en disant dans tes propos de blaise ne devait pas partir ? pire tu es allé a RTI parler au hazar quand tu affirme que le cacao ne passe pas par le burkina est ce que tu maitrise ce que tu dis ? il y a pas de péché a ce que le cacao passe par le burkina si le port d’Abidjan n’est pas accesible ou est politisé ? si tu s’est qu’on va retirer ton cacao au port d’abidjan naturellement tu va a Lomé en passant par le burkina ! je ne vois aucun péché, ni aucune fraude dans ce domaine ! et si le cacao passait par le Burkina ya quoi même dit le !sale ignorant..........

    Répondre à ce message

  • Le 20 février 2011 à 17:41, par Fasoden En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    Mr Verity. Faites preuve d’un peux de tolerance, ne jeter pas de l’huile sur le feu car nous en avons pas besoin. La retenu est une valeur au Faso, SVP faites en preuve dans vos reactions. Lisez bien et reflechissez avant de reagir, le faso.net est un site serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2011 à 06:44, par leos34 En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    s’il avait rendu visite à ouattara ou a un de ses proches, il aurait été accueilli en héros. comme c’est pas le cas on soupçonne le pauvre d’être de conivence avec l’ennemi du peuple burkinabé "les ivoiriens du sud en général et gbagbo en particulier.
    votre parti pris est tellement fort que le dernier commun des mortels ivoiriens est obligé de croire que cette crise n’est pas simplement ivoirienne. Votre pays est impliqué depuis 1998. Vous avez pris fait et cause pour un des votres : Ouattara.
    Sur cela tous nos politiques : BEDIE, GUEI, Bombet et Gbagbo nous on fait un bien fou....ON A TOUT COMPRIS

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2011 à 10:00, par lougué En réponse à : Nana Tibo à Abidjan : "Je jure..."

    hier c’était Herman.aujourd’hui Tibo.Dans ça vous allez jamais devenir président au faso ;un pays digne ,honnette.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés