Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • jeudi 10 février 2011 à 02h06min

Dans la crise postélectorale ivoirienne, les chassés-croisés diplomatiques se suivent et se ressemblent. Et dans cette kyrielle de faiseurs de paix, il y a naturellement les missions officielles telles celles, d’abord, du triplé présidentiel conduit par le Béninois Yayi Boni, puis du président de l’UA, le Malawite Bingou Mutarika, ou encore du Premier ministre kenyan, Raïla Odinga. Toutes ces tentatives de médiation furent des bérézinas, en attendant l’entrée en scène des panélistes de luxe, dont les experts sont sur la brèche sur les bords de la lagune Ebrié depuis quelques jours.

En fait, dans un grave problème comme celui de la Côte d’Ivoire, aucun effort n’est de trop pour tenter de rapprocher les positions, très difficiles à concilier.

C’est ainsi qu’à côté des initiatives dûment mandatées par des Etats ou des structures, il y a les démarches officieuses, pour ne pas dire la diplomatie secrète.

Faut-il alors ranger le présent séjour abidjanais de Hermann Yaméogo, présent de l’UNDD et héraut du "tékré" (changement), dans ce registre ? Dans la capitale ivoirienne, Hermann est comme chez lui à Koudougou, il se sent dans son jardin, héritage de son président de père Maurice Yaméogo dont la complicité avec Houphouët-Boigny était de notoriété publique. Hermann a donc des accointances avec de nombreux hommes politiques ivoiriens de tout bord.

De ce point de vue, son entregent peut être utile dans ce travail ; seulement, a-t-il été instruit par les responsables burkinabè ou est-ce une action privée et personnelle ?

On est d’autant plus enclin à se poser cette question que l’homme n’a jamais fait mystère de sa position sur la Côte d’Ivoire, notamment de sa gbagbophilie. Souvent, il a ramé à contre-courant de l’opinion burkinabè, avec des options qui ont l’avantage d’être limpides et surtout courageuses.

Ce fut le cas dès l’éclatement de la rébellion en 2002, quand il a clairement affiché son point de vue. A l’époque, alors que le Burkina Faso officiel faisait monter la fibre patriotique, lui, Hermann, donnait de la voix de façon discordante à telle enseigne que d’aucuns l’ont présenté comme une espèce d’apatride.

A la vérité, Hermann avait socialement raison, mais politiquement tort. En son temps, il était impensable pour Blaise Compaoré et son gouvernement de rester silencieux alors que notre diaspora en Côte d’Ivoire était victime de ratonnades, de tueries et de spoliations de toute sorte.

Les Burkinabè n’auraient pas compris leurs dirigeants ; mais en même temps, avec plus de 3 millions de compatriotes en terre d’Eburnie, Blaise ne devait peut-être pas trop trancher, jusqu’à prédire que "Gbagbo devrait finir devant le TPI". Enfin ! c’est du passé, même si c’est un passé qui ne passe pas avec les récents événements.

A la faveur du hold-up électoral de Laurent Gbagbo à l’issue de la présidentielle de 2010, Hermann a encore, sans ambiguïté, prôné le respect de la légalité, c’est-à-dire la reconnaissance de Gbagbo comme le président élu alors que la Communauté internationale adoubait ADO. Cette clarté positionnelle constitue la force et le ventre mou d’Hermann dans la pétaudière ivoirienne :

- étant un ami du locataire du palais de Cocody, le président de l’UNDD peut avoir son oreille attentive pour écouter ses conseils et propositions plus que ceux venant d’ailleurs ;

- mais ses atomes crochus avec Gbagbo constituent un obstacle presque rédhibitoire, car cela le rend tout de suite suspect vis-à-vis du clan ADO.

N’en rajoutons pas pourtant, car, futé comme il est, on se doute que c’est bien en toute connaissance de cause qu’Hermann a entrepris cette expédition qu’il sait pertinemment délicate. Il doit savoir où il met les pieds.

Parviendra-t-il à réussir là où beaucoup d’autres ont échoué ? A supposer même que sa mission soit couronnée de résultats tangibles, ce serait trop prétentieux de lui en attribuer seul la paternité. Au-delà de cette randonnée noble chez le voisin, Hermann est aussi un homme politique burkinabè, et il ne peut manquer légitimement de jauger les dividendes qu’il pourrait engranger au Burkina Faso.

Quel genre de calcul concernant son propre avenir politique ? Une telle question effleure probablement l’esprit de l’intéressé. Et il n’y a rien de scandaleux en cela, dans la mesure où il ne sera ni le premier ni le dernier à tirer partie d’un problème extérieur pour rebondir au plan national !

Ce n’est pas Blaise Compaoré qui dira le contraire, lui qui, en janvier 2003, alors que venaient à peine de s’estomper les miasmes crisogènes du drame de Sapouy, avait eu droit à un bain de jouvence en ce temps-là : une foule en délire l’avait accompagné lors de son départ et de son retour de Linas-Marcoussis.

8 ans après, et presque jour pour jour, seuls les Etalons cadets, revenus du Rwanda avec la CAN, ont bénéficié d’une mobilisation analogue.

En attendant peut-être celle que promet le mouvement "J’aime ma patrie", qui veut battre le macadam prochainement pour soutenir le président du Faso en réponse aux patriotes de Blé Goudé ?

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 10 février 2011 à 07:51 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    il a faim !

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 21:14, par Hess En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Permettez un hors-sujet !

      « Hermann Yaméogo, présent de l’UNDD et héraut du "tékré" (changement), »

      Il y a t-il une différence entre « échange » et « changement » ? Car "tékré" semble signifier en mooré : « échange ». Exemple : n tek liguidi = échanger de l’argent, faire la monnaie. "tédgré" serait plus proche de « changement ». Exemple : sous la RDP le mot "révolution" était traduit en mooré par : "tédg-songo". Paaga tedga min = la femme a "changé" ; elle est enceinte.

      Si un linguiste pouvait aider ça sera grandement apprécié !

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 22:45, par na En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Ho ho c’est petit cette reflexion, c’est juste bête et méchant.
      Il faut voir un peu plus loin.
      Heureusemùent qu’il y a de vrais humanistes !

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 10:03, par AN En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    qu’il aille aider gbagbo à voler les banques, dans tous les cas personnes ne vote l’UNDD encore même à koudougou

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 10:12, par Fouipiim En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Ecoutez ! Je parle a tous les burkinabe...les vrais ! Pas ceux qui ont vecu sur le dos de l’etat du fait de leurs parents, ou sur le dos de presidents ou de pays qui maltraitaient au meme moment leurs ressortissants : a bas la mendicite !
    Passe encore qu’on ne veuille pas que nous repondions aux Ble Gourdins et autres pour ne pas envenimer la situation ; il faudrait toutefois qu’une " parole de guerison" nous soit adressee pour que nous puissions nous occuper fermement de nos traites en attendant. Le message n’a pas besoin d’etre tres clair : nous le comprendrions.
    A bas l’UNDD !
    A bas Hermann !
    Dieu fasse que plus de 100 generations de ce type de Yameogo la ne voit jamais leurs pieds foulles le sol de Kossyam , de la Presidence ou qu’elle pourrait se trouver un jour.
    Je suis en colere.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 12:38, par nou En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      tu es en colère pour rien décolère toi mon type. herman est un grand type pas comme ceux qui partent pour pouvoir avoir accès au cacao et autre richesse de la cote d’ivoire et oublier leur ressortissant après ils veulent nous faire croire qu’ils sont là pour nous.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 12:59 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Fouipiim, tu as peut être raison mais, je pense que Hermann a le droit d’avoir sa vision sur le probleme ivoirien. sans contester la victoire de Alassane, je reste persuadé que les élections dans les zones CNO ,’ont pas été transparentes. j’ai eu la chance d’y faire en tour pendant les élections. Quelque soit ce que nous pensons de Gbagbo, laissons le droit à d’autres de voir le contraire de ce que nous pensons. je me demande où sont passés les modérateurs, ton poste n’a pas de place ici. en plus le journaliste s’est posé des questions sur le sens du sejour de Hermann. arrêtons ce genre de message, ce qui se passe l’autre côté a commencé ainsi.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 14:17, par jimmy En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Pourquoi es-tu en colère ? Parce que Yaméogo est Burkinabé, il ne peut par conséquent être ami qu’avec Ouattara, qui est réellement un des vôtres ?

      Mon dieu quelle bassesse d’esprit. Tes écrits sont d’une nullité inégalable.
      Si tu veux régler tes problèmes avec les Ivoiriens, tu es libre de le faire.
      Vous au Faso, vous supportez Ouattara et Soro Guillaume.
      Vous acceptez que votre pays serve de base arrière, lieu d’entraînement des rebelles pour attaquer abidjan. Ça c’est juste à vos yeux.
      Vous admettez que Ouattara arme des rebelles pour verser le sang de pauvres paysans ivoiriens à l’ouest. Ça c’est normal
      Vous êtes heureux qd Ouattara appel les troupes étrangères à rentrer dans Abidjan, pour faire la guerre. C’est justement cette attitude de va t-en guerre qui a emmené tous les sceptiques et les modérés Ivoiriens dont je fais parti, à réaliser pour de bon que Ouattara n’est pas Ivoirien.
      Si guerre il y a, n’oubliez pas que l’armée de Côte d’Ivoire est prête. Oui nos FANCI attendent l’assaut final.
      Si guerre il y a, il n’y a pas que les Ivoiriens qui vont mourir. Les Burkinabés de Côte d’Ivoire vont mourir, ainsi que les Maliens, Sénégalais, Nigérians et j’en passe.
      Nous n’en sommes pas encore là ; car je ne crois pas votre blaise aussi fort, pour convaincre Zuma de faire la guerre à une nation africaine…
      Vous adulez SORO guillaume, homme politique, 1er ministre...
      Mais vous ne voulez pas admettre et comprendre que des Ivoiriens soient avec Blé Goudé et Gbagbo. En fait il n’y a que votre cause qui compte. Pas celle des Ivoiriens et celle de la Côte d’Ivoire.
      Nous ne sommes pas prêts pour laisser cette nation aux mains d’étrangers (Ouattara, Compaoré etc..). Notre pays est une terre d’accueil, mais à condition que l’étranger reste à sa place.
      On sait pertinemment toute l’énergie que dépense votre président pour préparer une attaque militaire. Tout ça pour rien.

      En fait avec ou sans Gbagbo,OUATTARA NE SERA JAMAIS PRESIDENT EN COTE D’IVOIRE. C’est un leurre.

      VIVE LA COTE D’IVOIRE
      VIVE LES IVOIRIENS ET RIEN QUE LES IVOIRIENS qui se reconnaissent, pas les parvenus

      Répondre à ce message

      • Le 10 février 2011 à 17:40 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        C’est ça oui. Vive la côte d’Ivoire et puis quoi ? C’est parce que Blaise à assurer la médiation que la paix est revenue et que tu as l’occasion de respirer un bol d’air pour faire des commentaires aussi ridicules que inexactes. Tu n’as aucune preuve de ce que tu avances. Tu as vu un rebelle s’entrainer où ? Où as tu vu le soutien du Burkina dans cette histoire. Si tu trouves que Blaise n’est pas aussi fort pourquoi avez vous chanté pour lui hier (pour le succès de la médiation) et aujourd’hui vous le huez (en un temps record). Il n’y a que les ivoiriens qui peuvent faire cela. C’est tout simplement de l’ingratitude qui vous aveugle et qui risque de vous conduire droit dans le mur de la déception avec ce malade mental à la tête de votre pays.
        Yako hein !!!!

        Répondre à ce message

      • Le 10 février 2011 à 18:51, par Birko En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        Je voudrais sincerement dire que lorsque je lis un article de ce genre j’ai un pincement au coeur en tant que citoyen ivoirien. Hermann Yameogo, s’il devait etre le prototype du Burkinabè, ce pays n’aurait pas la stature et le respect qu’il a aujourd’hui sur la scene internationale. Je connais bien Monsieur Herman. Il a ses entrées au palais de Cocody et il est suffisamment financé pour nuire. Il fait partie des personnes recrutées par Laurant Gbagbo pour distraire les bonnes personnes. Monsieur Herman, est ce que vous vous rappelez de vos reclamations faites à Laurant Gbagbo pour l’argent qui vous avait été promis et que vous n’avez pas obtenu dans la totalité ? Je sais que vous savez de quoi je parle. Lorsque vous avez voulu menacer, rappelez vous aussi qu’un ami de GBagbo vous a dit de tempérer car toutes les informations que vous aviez apportées aux autorités ivoiriennes pouvaient etre communiquées aux autorités Burkinab♪8 et vous serez accusé de "haute Trahison". Vous avez gardé le silence et vous avez laissé tomber. Aujourd’hui vous ne pouvez rien faire car tout le monde sait que vous avez pris fait et cause pour votre ami, bien qu’il assassine les Burkinabè chaque jour, humilie vos copatriotes et insulte votre pays à toutes les occasions. Trop c’est trop. Herman n’est pas un digne fils du Burkina Faso , car pour l’amour de la patrie tout homme doit avoir de la retenue. Voulez vous que l’on vous rappelle vos rencontres avec le Sieur Kima vomi de la communauté Burkinabè, ami de Blé Goudé ? vous avez conseillez Kima de rencontrer certaines personnes du camp GBAGBO et c’est connu de tous que vous oeuvrez dans l’ombre pour nuire au Burkina Faso. Vous et le sieur Kima, vous repondrez devant de vos actes devant le peuple du Burkina Faso. En politique vous avez totalement échoué et vous voila dans l’expertise de la prostitution politique, dans l ;expertise du mal. Rappelez vous que vous vous êtes trompés car vous ignoriez que j’avais personnellement quitté le camp de GBAGBO depuis un an et vous avez continué à m’informer de vos demarches sournoises contre votre propre pays et parfois à l’écrit. Je puis vous assurer que ces écrits seront mis à la disposition du public pour information afin que tout le monde sacje qui ce Herman Yameogo, fils de l’ancien President Maurice Yameogo, est. Salut et à Bientot. Un ami indigné de Monsieur Herman Yameogo

        Répondre à ce message

        • Le 10 février 2011 à 22:43, par aslan En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

          Non mais il faut arrêter là !!
          j’ai honte quand je lis ce que certains sont prêt à inventer !!
          Franchement si cela était vrai cela ferait longtemps que l’on aurait vu cela dans les journaux !
          Il y en a qui nous prennent pour des idiots.
          Il faut rester clair dans ses propos.
          Hermann yaméogo a été clair dans les siens, et je pense qu’il a raison de s’opposer à la guerre et de cherche une solution pacifique.
          Si on veut critiquer, il faut au moins s’appuyer sur des arguments solides.
          Toi qui critiques qu’est-ce que tu as comme arguments solides ?
          Rien ! que du vent !
          Et pour ramener la sérénité, la paix...rien !!!Tu veux juste cracher ton venin !
          La colère ou la bêtise t’aveugle.
          Moi je suis pour tout e qui est constructif.
          Alors bravo à hermann yameogo s’il a envie d’essayer de participer et de trouver une solution face à cette crise terrible qui nous menace nous les burkinabé.

          Répondre à ce message

      • Le 10 février 2011 à 19:02, par Wend wa nê laafi En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        Wend wa nê laafi

        Merci PATRIOTE, TU ME FAIT GRANDIRRRR ! Même le MOSSI n’a jaamis tenté d’être ROI dans un village de la RCI, par contre il cherche a être le CHEF des MOSSIS !!! c’est pas plus intelligent et cohérent ça ?

        Répondre à ce message

      • Le 10 février 2011 à 21:25 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        Hey jimmy pas besoin de t´enerver toi meme tu le sais BurkinabÈ est trés puissant en cote d´ivoire, sur tout les plans ,dans tout les domaines ils les restes maintenant la presidence,LOL

        Répondre à ce message

      • Le 11 février 2011 à 17:58, par mikeismo de dakar En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        sl ! M. Jimmy, es tu né avant ADO ? vs choisissez ki vou voulez pr etre ivoirien ! la cause de la crise n’est plus la nationalité de ADO. faites un effort pr depasser cela. Des candidats ont été votés et il y a un vaiqueur ; le perdant refuse sa defaite. te crois tu plus ivoirien k ceu ki ont voté ADO et plus ivoirien k le RHDP ? les rapports des prefets et des milatires n’ont rien signalé de grave lors des élections. Mangou le sait bien. donc, dire k ADO ne sera jamais Président, c de la mauvaise foi ; et ceu ki ont cett mentalité aggrav la crise... que DIEU vous mette sur le droit chemin.

        Répondre à ce message

      • Le 11 février 2011 à 18:27 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        Merci mon frère, il nya rien à ajouter car tout a été dit et ceux qui veulent comprendre comprennent, la présience appartienne qu’aux ivoiriens et non aux étrangers comme Ouattara DRAMANE et Blaise COMPAORE sachez que cela ne passera pas en côte d’ivoire même au prix de nos vies et sachez que si vous attaquez nous ferons de même,ca rnous n’avons pas peur de vous parce que nous sommes vos sources de vies, pour ca seulement nous vous battrons, espèces de burkinabés va-en-guerre, à bon entendeur salut

        Répondre à ce message

      • Le 15 février 2011 à 10:41, par Sagesse En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

        BONJOURS JIMMY
        Ton problème n’a rien avoir avec l’actualité tu es complètement hors sujet et c’est dommage et honteux , tant que les Ivoiriens ne s’auront pas ce qu’ils ont trébuchés , et s’aveuglent toujours a regarder d’où ils sont tombés il leur sera difficile de résoudre cette crise post électorale. Le probléme de la Côte D’Ivoire c’est Mr Laurent Koudou Bagbo.

        Répondre à ce message

    • Le 10 février 2011 à 22:46, par az En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      ha tu es en colère !!!!
      Mais tu es risible mon pauvre !
      En colère de quoi ? Laisse les braves gens travailler pour le bien des autres et tais toi un peu !

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2011 à 22:59, par FDialo77 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Toi qui critiques Hermann, qu’as-tu fais pour ton pays ? Toi, Fouipiim, qui es-tu ? Hermann lui, a le courage de ses opinions. Toi tu es ridicule. Et au lieu de semer le mensonge et la discorde quand d’autres, soucieux du sort de leurs compatriotes en Cote d’Ivoire, essaient de résoudre la crise de façon pacifique, tu ferais mieux de te taire !

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 10:57, par mytibkèta En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Relever le fait que Hermann avait raison lorsque en 2002 il préconisait le respect de la légalité me donne des sueurs froides. Ceci me fait dire que la politique ressemble ffortement à un programme de mensonges dans lequel chacun de nous est un pantin. Alors ne venez plus nous dire d’aller aux elections si c’est pour tordre le cou aux textes qe vous nous aviez fait voter, je parle de la constitution. La légalité, voilà ce mot source de tous les maux tant en côte d’ivoire au burkina et un peu partout en Afrique. Quelle légalité ? Vous prenez un ami que vous nommez au conseil constitutionnel, vous instrumentalisez quelques militants à coup de feuilles et vous recrutez quelques mercenaires à à coup de millions et vous voilà paré pour fouler au pied le choix librement fait les citoyens. S’il y a une race d’intellectuels qui est source de nos problèmes c’est bien les juristes qui s’amusent avec les textes juridiquesau pour simplement assouvir leurs ambitions. Etudiants, nous fondions en larmes lorsque en lieu et place des disciplines scientifiques nous étions orientés en droit. Et pourtant c’est là que se trouvent les bases pour assoir une morale et une société d’hommes intègres, libérés de toute forme d’injustices afin qu’ils puissent s’adonner aux tâches de developpement. Hermann aurait été visionnaire s’il avait en face de lui un Gbagbo humain donc normal. Gbagbo est un concentré de tout ce qu’il y a de mauvais dans le comportement d’un homme . Malhonnété ,"2000 morts à gauche, 2000 morts à droit je continue", ingrat et c’est ce type sans parole , sans foi qu’hermann soutient.J’en suis vraiment déçu à moi que nous soyons tenté de dire " dis moi qui tu fréquentes je te dirai qui tu es". Evidemment en cette période ou Gbagbo est dans une situation qui frôle le désespoir il est prêt à banquer toute personne qui lui ferait croire qu’un retournement de situation est possible.La crise ivoirienne bien qu’elle soit source de destruction de vies humaines notamment pour les burkinabe installés en cote d’ivoire, elle aura le mérite de revèler aux africains la véritable nature de nos hommes politiques.Les boulangers, les pseudo intellectuels nous n’en voulons plus sur la scène politique africaine car ils nous empêchent de progresser.

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2011 à 23:08, par Mwaga33 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

      Comment est ce qu’on peut écrire un aussi long message sans rien dire ? Il faut prendre des cours ou faire quelque chose vraiment pour apprendre à écrire ! Et si l’idée était d’attaquer Hermann en disant qu’il ne respect pas le droit, ce n’est même pas la peine que je me fatigue à répondre à cela parce que s’il y a bien un homme ici qui connait la loi et respect la loi, c’est Hermann.

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 12:25, par Burkindlem En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Il faut laisser Hermann. Il est bien malade. C’est aussi simple que cela ! Comme le reconnaît un confrère, il agit sur commande. C’est un opposant par principe. Comme c’est bien triste d’être aussi déterminé ! Hermann, courage à toi ! Peut-être la lumière et la liberté viendront-elles un jour ! Puisse Dieu t’éclairer et te libérer de ta posture !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 12:31, par Burkindlem En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Il faut laisser Hermann. Il est bien malade. C’est aussi simple que cela ! Comme le reconnaît un confrère, il agit sur commande. C’est un opposant par principe. Comme c’est bien triste d’être aussi déterminé ! Hermann, courage à toi ! Peut-être la lumière et la liberté viendront-elles un jour ! Puisse Dieu t’éclairer et te libérer de ta posture !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 12:38, par MBATINGA En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    de grâce , il faut éviter la haine et les propos ethnicistes de ce genre car c’est pas bon pour la nation en construction

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 15:12 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Ce Monsieur n’étonne que ceux qui ne le connaissent pas.
    1-Ce Monsieur croit qu’il a toujours un rôle à jouer parce que fils de président ;
    2- Boulanger comme GBagbo, il croit être le plus malin et à même de pouvoir rouler tout le monde !
    3- Ce monsieur pactisera avec le diable dès lors qu’il sera convaincu qu’il a quelque chose à tirer (financièrement) !
    4- Voilà un burkinabe qu’il ne faille pas souhaité qu’il accède un jour à la magistrature suprême de notre pays !
    5- Homme sans principe, fils de Houphouet hier, et copin de GBAGBO aujourd’hui, c’est bien le fruit de son...

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 15:28 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Je pense qu ?Hermane Yaméogo fait une politique du ventre comme l’a souligné Jean François Bayart à ce concerne les politiques en Afrique. Il soutient maladroitement Gbagbo parce qu’il sait que le départ de Gbagbo, signifie la coupure d’un soutien financier de poids du côté de la CI. Il est étonnant que l’homme de l’UNDD s’entête à cet exercice, pour lui qui passe pour être démocrate et farouchement opposé à la confiscation du pouvoir. Pour un juriste comme Hermane sait très bien que le conseil constitutionnel ivoirien au delà de l’annulation des résultats n’a aucun pouvoir d’inverser lesrésultats des élections issues des urnes. Au pire des cas, le conseil constitutionnel ne pouvait que faire reprendre les élections soit, des régions annulées (si on tient compte des questions économiques), soit la reprise des élections sur l’ensemble du territoire comme le stipule la constitution ivoirienne. Entre la Cei et le conseil constitutionnel, qui est donc dans l’illégalté ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 15:34, par Inoussa Verité En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Je comprends la reaction de Fouippim que je partage en partie. Ce monsieur, Herman Yameogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a toujours été traitre et apatride. Nous avons toujours en memoire sa forte contribution à la destabilisation de l’opposition burkinabe et surtout ses accointances avec le regime gansgteriste de Gbagbo, regime qui a fait coulé le sang et les larmes de milliers de Burkinabes qui ont été abusés physiquement, moralement, psychologiquement...Herman ne sera jamais president au Burkina mais si par accident de l’histoire il en devenait un, comme l’a été son ami Gbagbo, je quitte le Burkina et je change ma nationalité

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 18:44 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    0Bgabo et Hermann sont des apatrides.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2011 à 23:11, par Traoré D. En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Arreter ça mes freres ! Arreter ces critiques cela ne va pas emmener la paix en CI. N’oubliez pas que nous avons beaucoup de ressortissants dans ce pays et si ce pays venait a prendre feu ? Et si par hasard c’est hermann qui ait arrivé a convaincre Gbagbo a quittée le pouvoir ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 23:07, par MoDerek En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Vriament il faut arreter tous ces commentaires mechants et sans valeur.
    si ce monsieur essait de participer au processus de paix, c’est tant mieux. c’est un politicien de renom et vu les relations entre ivoriens et burkinabes il est normal qu’il apporte son expertise.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 23:10, par IYT78 En réponse à : Hermann à Abidjan : Un gbagbophile dans la médiation

    Bravo à ce Mr Yameogo pour afficher ainsi ses opinions qui,au demeurant,sont vraies !!!Vive Mr Gbagbo qui a la vérité pour lui !!!Honte à loccident et à cette pseudo communauté internationale menée par le bout du nez par la France de sarkozy !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés