Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un œil expérimenté ne s’y trompe jamais.» Charles Baudelaire

Beog Neeré : La foi en l’avenir !

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • mardi 25 janvier 2011 à 01h37min

Regrouper les villages de Boassa, de Sandogo, de Zagtouli et de Zongo pour le développement socio-économique des populations. C’est l’un des objectifs de l’Association Beog Neeré, qui entend traduire sur le terrain sa foi en l’avenir. Quelque un an après sa création, elle a procédé au lancement de ses activités le samedi 22 janvier 2011 sous le coparrainage de Mahamoudou Ouédraogo, ancien ministre, conseiller à la présidence, et d’Edouard Ouédraogo, directeur de publication de l’Observateur Paalga.

Le top de départ inaugural a été marqué le samedi 22 janvier, dans la matinée, par une course cycliste à l’intention des femmes des quatre villages concernés à Zagtouli. Elles étaient ainsi une quarantaine à prendre le départ devant la station Sogel-B. Destination : la voie qui mène à Diamond Cement Burkina en aller et retour, soit une distance de 7 km.

Les concurrentes, sur des vélos de tous genres, partent dès le baisser du drapeau dans le cliquetis en faisant entendre le bruit de leurs pédales. Mais à peine le départ donné, certaines ont du mal à avancer ; la défaillance des chaînes étant, pour la plupart, la cause de leur infortune.

On en a même vu à terre, qui se sont relevées ensuite pour se mettre en route bien que les autres aient pris une bonne avance. Non loin du poste de contrôle de l’usine qui marque la bifurcation, Fatimata Bonkoungou du village de Boassa se détache et persévère dans ses efforts. Derrière, ses poursuivantes n’arrivent pas à la rejoindre et c’est en solitaire qu’elle remporte la compétition.

Concomitamment à cette course, un tournoi maracana minime interscolaire avait lieu à Sandogo. En cette matinée, l’ambiance n’a pas manqué à l’école dudit village, où les spectateurs étaient essentiellement des élèves. Un tournoi à quatre dont le règlement prévoyait une élimination directe. A l’issue des matches, c’est l’équipe de Zagtouli qui est sortie victorieuse.

Dans l’après-midi, la cérémonie tant attendue, c’était le lancement officiel des activités de l’Association Beog Neeré à l’école primaire publique A de Sandogo. Elle fut survoltée et bonifiée par l’exploit historique que venaient d’accomplir les Etalons en terre rwandaise. Les invités étaient nombreux, à commencer par les chefs des quatre localités et, bien sûr, les deux coparrains.

Assis côte à côte, ils ont écouté les interventions du représentant du chef de Sandogo, Simon Simporé, et du président de Beog Neeré, Lassané Pierre Yanogo. Le premier a salué l’initiative de l’association dont la mission est noble et dit qu’elle avait la bénédiction du chef de Sandogo et de ses collègues de Boassa, de Zagtouli et de Zongo. Ils adhèrent tous à cette union, qui est la preuve que les fils de ces villages sont soucieux de tout ce qui concerne leurs populations respectives.

Pierre Yanogo, dans un mooré à l’académisme surprenant pour un jeune de son âge, a demandé, lui, le soutien de leurs parents pour mener à bien les activités de Beog Neeré qui sont, entre autres, la promotion de la culture, de la citoyenneté et le plaidoyer pour la prise en compte des besoins des populations dans les politiques de développement telles la réalisation d’infrastructures scolaires pour le secondaire.

« On ne jette pas la pierre sur son village », a-t-il prévenu. Ces mots, du coparrain Mahamoudou Ouédraogo, ont fait du bien à l’assistance ce, d’autant plus qu’à son tour il s’est montré également bien à l’aise dans le mooré. Beog Neeré, a-t-il dit, a des raisons d’exister et si l’association n’existait pas, il eût fallu l’inventer.

La cérémonie ayant été ponctuée de manifestations culturelles du genre « wiiré », « warba », « kibga » et « dodo », il a en outre insisté sur l’influence et la nécessité de ne pas oublier nos traditions. Peu avant le coucher du soleil, la cérémonie s’est clôturée par la remise des prix des deux compétitions.


Le bureau

Président : Lassané Pierre Yanogo Vice-présidente : Rachel Kouraogo Secrétaire : Emmanuel W. Tassembédo Secrétaire aux finances : Firmin Nongkouni Secrétaire aux relations publiques et à la prospection : Anatole Kaboré Secrétaire à l’éducation : Sébastien Ilboudo Secrétaire aux activités socioculturelles : Achille W. Kaboré Secrétaire à l’organisation : Eustache Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 25 janvier 2011 à 14:22, par Une ressortissante de Zagtouli En réponse à : Beog Neeré : La foi en l’avenir !

    Bon vent à Béog Neeré !
    C’est avec fierté que j’ai lu cet article. Aussi, je salue l’initiative et bien entendu les initatiateurs.
    Seulement, l’information sur cette série d’activités ne semble pas avoir été suffisamment diffusée.
    Aussi, je propose que pour la suite des activités et en vue de l’implication de tous les fils et de toutes les filles de ces 3 localités, des annonces de tels événements soient faits très largement (mosquée, chapelles...)
    Bravo aux initaiteures et bon vent à Béoo Neeré.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Plan International et BØRNEfonden ont officiellement fusionné
Aide au développement : Des députés français reçus par Salifou Diallo
Droits de l’homme au Burkina Faso : Les Nations unies font le point les 28 et 29 juin prochains
Décennie d’Actions des Nations unies pour la Nutrition
Le Burkina Faso renforce ses capacités en matière de gestion des frontières avec l’appui du PNUD
Diakonia lance la phase 5 de son programme Justice économique et sociale
ONU : Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à l’épidémie de SIDA d’ici 2030
Soins obstétricaux et néonataux d’urgence : Vers une validation consensuelle
Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle : LA FAO et l’Union européenne visitent les réalisations dans le Centre-Nord
Sécurité alimentaire : Promouvoir les systèmes de stockage alimentaire en Afrique de l’Ouest
Intégration du genre dans les programmes de développement : Christian Aid et ses partenaires en quête d’un plan d’actions
Rapport 2015-2016 d’Amnesty international : Le Burkina épinglé à cause du coup d’Etat du RSP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés