Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Un ex-diplomate français accuse Gbagbo d’avoir voulu tuer Ouattara

Accueil > Actualités > International • • jeudi 6 janvier 2011 à 00h50min

Dans une tribune au quotidien français Libération, l’ancien diplomate Dominique Pin, en poste à Abidjan entre 2000 et 2002, accuse Laurent Gbagbo d’avoir voulu "liquider" Alassane Ouattara en septembre 2002. Sans preuve, mais avec la conviction du témoin de premier plan, l’ancien diplomate français Dominique Pin, en poste comme premier conseiller à l’ambassade de France en Côte d’Ivoire entre 2000 et 2002, attaque Laurent Gbagbo.

Dans une tribune au quotidien français Libération, il accuse « les hommes de la présidence » d’avoir voulu « assassiner » Alassane Ouattara en septembre 2002, « au prétexte qu’il fallait éliminer tout ceux qui, selon eux, pouvaient être liés aux rebelles ».

À l’époque, les rebelles des Forces nouvelles ont lancé une offensive sur Abidjan, et le camp de Laurent Gbagbo y voit la main financière d’Alassane Ouattara.

Ouattara réfugié chez le diplomate

Sa maison de Cocody est prise d’assaut par des corps habillés, et les époux Ouattara doivent probablement leur survie au fait d’avoir escaladé le mur d’enceinte de leur propriété et s’être réfugié chez l’ambassadeur d’Allemagne.

Selon Dominique Pin, « l’ambassadeur Renaud Vignal, vêtu pour l’occasion d’un gilet pare-balles, est allé extraire la famille Ouattara de sa résidence que les “corps habillés” [militaires] de la présidence encerclaient déjà ».

« Alassane Ouattara restera deux mois et demi chez moi », affirme-t-il, dressant un portrait dithyrambique de cet « homme sage, mesuré, ouvert au dialogue, refusant toujours d’envoyer ses partisans au massacre comme le souhaitait la partie adverse ».

« Je n’oublierai jamais les charniers de Yopougon, de Monoko-Zohy, les escadrons de la mort, les assassinats du général Guéï, de Rose Guéï, du docteur Dacoury-Tabley, les morts de la mosquée de Daloa, les exécutions dans les quartiers », écrit-il.

Dominique Pin égratigne au passage deux anciens ministres français des Affaires étrangères. Roland Dumas, qui s’est rendu à Abidjan pour défendre Laurent Gbagbo, dont la visite est jugée « pour le moins choquante ». Quant à Dominique de Villepin, alors en poste au Quai d’Orsay, et dont la proximité avec Laurent Gbagbo est soupçonnée à travers un câble diplomatique dévoilé par WikiLeaks, il aurait, selon Dominique Pin, « cru qu’il pourrait raisonner Gbagbo et lui imposer une solution à la crise en relâchant la pression sur lui et en fermant les yeux sur ses exactions ».

« Erreur de jugement comme le démontreront les évènements de 2004 [bombardement de nos troupes à Bouaké, fusillade de l’hôtel Ivoire, évacuation des Français d’Abidjan] », écrit-il.

« Huit ans après, affirme-t-il encore, rien n’a changé. Laurent Gbagbo et son clan utilisent la même méthode qui a si bien fonctionné pendant dix ans : la terreur. »

Jeune Afrique

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Guerre Russie Ukraine : La guerre, partout, a le même visage hideux en Europe ou au Sahel
Lutte contre le terrorisme : Le Bénin met en garde les populations qui refuseraient de collaborer avec les FDS
Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane
RDC : La Belgique restitue la dent de Patrice Lumumba, 61 ans après son assassinat
Mali : De nouveaux témoignages font état d’homicides et de déplacements massifs sur fond de recrudescence de la violence dans la région de Ménaka
Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique
12e conférence ministérielle de l’OMC : Le ministre Abdoulaye Tall à Genève
Mali : Le prix du litre du supercarburant et du gasoil augmente de 49 francs CFA
Transition au Mali : La CEDEAO pour un chronogramme mutuellement acceptable
« Partenariats internationaux », nouveau nom de la coopération française ?
Nigeria : Environ 50 fidèles tués en pleine messe
Crise russo-ukrainienne : L’Afrique ‘‘pleure’’ son sort !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés