Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Télécommunications en Afrique subsaharienne : Instaurer une concurrence juste pour le bien des consommateurs

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 20 septembre 2004 à 08h18min

La salle Seg-Taaba de l’hôtel Indépendance a accueilli du 13 au 17 septembre 2004 un séminaire interafricain qui a regroupé des agents évoluant dans le secteur des télécommunications. Cette rencontre s’est tenue sous l’initiative conjointe de l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (EMST) de Dakar et de l’Autorité de régulation des télécommunications (ARTEL) du Burkina.

Semaine bien remplie pour la vingtaine de participants venu débattre de la "Régulation et stimulation de la concurrence dans les télécommunications". Sujet bien sensible et combien important pour un secteur en pleine mutation depuis le début des années 90. Du 13 au 17 septembre 2004, les participants venus de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Burkina ont harmonisé leurs points de vue afin d’instaurer entre les différents opérateurs les bases d’une concurrence saine.

La réforme des télécommunications a entraîné la disparition des monopoles avec l’arrivée sur le marché de certains opérateurs privés qui se livrent à une concurrence. L’accroissement de cette concurrence peut être avantageux pour le consommateur, mais il peut aussi entraîner une instabilité dans la prestation des services. Si la concurrence n’est donc pas réglementée, elle peut créer des déséquilibres entre les services.

Il apparaît nécessaire de réguler la concurrence afin que chaque acteur connaisse ses missions et son rôle. Cette régulation doit alors favoriser l’exercice d’une concurrence effective et être au service du consommateur. Les juristes, économistes et ingénieurs participant à ce séminaire ont balisé le terrain pour une concurrence juste entre les différents opérateurs. En plus d’avoir partagé leurs expériences, chacun est reparti avec la ferme volonté de mettre en application les grandes décisions prises à Ouagadougou.

Romaric DOULKOUM

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
Union catholique africaine de la presse (UCAP) : Le Burkinabè Alexandre Rouamba préside le premier bureau exécutif
Coopération numérique : Le Burkina fait des recommandations à l’UEMOA et à la CEDEAO
Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter de nouveaux talents en technologie
Magazine Économies Africaines : L’édition spéciale « BURKINA FASO » 2021 est dans les kiosques
Burkina Faso : Bientôt un nouveau cadre réglementaire et trois multiplex pour la TNT
Journal « Le Pays » : 30 ans déjà !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés