Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • mercredi 8 décembre 2010 à 01h56min

La situation pourrit de plus en plus aux bords de la lagune Ebrié. Le pire est à craindre, M’Beki et l’Union africaine (UA) ayant trouvé à Abidjan une situation difficilement gérable : le président élu et le "président autoproclamé" étaient alors sur des positions irréconciliables. Suite à l’échec de la mission de l’ancien président sud-africain qu’on dit pourtant proche de Gbagbo, un dialogue est-il encore possible en terre ivoirienne ? Les chefs d’Etat de la CEDEAO, reunis hier à Abuja, ont en tout cas brandi le bâton des sanctions, dont la première est la suspension de la Côte d’Ivoire des instances de la communauté.

Depuis plusieurs jours, ADO et Gbagbo se sont retranchés dans des positions figées et haussent continuellement le ton comme pour convaincre l’opinion qu’ils sont décidés à aller jusqu’au bout. Guillaume Soro, qui a repris du service, mais comme Premier ministre des Houphouëtistes, semble même piaffer d’impatience. Il n’écarte pas l’idée de déloger son ancien patron Gbagbo de son repaire. De vieux comptes à régler, outre le lourd contentieux électoral ? En cette fin d’année qu’on espérait moins triste, il apparaît que le scénario du pire est bien celui que Gbagbo et ses compères avaient réservé à tous. Un vrai gâchis.

Le navire chavire et le pourrissement de la situation est tel que les rats se sont décidés à le quitter. Les Nations unies ont ainsi décidé de mettre le personnel administratif non indispensable à l’abri, dans les pays voisins. Si nul ne connaît le plan du "président autoproclamé" de Côte d’Ivoire, personne n’ose nier cependant l’évidence : ça risque fort de pétarader dans les jours à venir, à moins qu’un miracle se produise. Maintenant qu’il se sera suffisamment fait prier par la planète entière, peut-être, le messie d’Abidjan daignera-t-il enfin renoncer à son trône ? Reste à savoir si avec l’évolution de la situation, Alassane Dramane Ouattara, le président élu, ne sera pas conduit à revoir sa copie.

Sa première proposition tendant à amnistier le clan Gbagbo tiendra-t-elle encore la route, vu le temps qui passe, et les nerfs qui sont de plus en plus à fleur de peau chez les Houphouëtistes ? Les affrontements de rue qui se multiplient, de jour en jour, sont un signe que les partisans de ADO risquent fort de ne pas accepter de voir partir comme un saint, celui qui aura tenté de leur "voler" la victoire.

En Afrique et ailleurs dans le monde entier, l’unanimité se fait de plus en plus autour de l’idée que "Gbagbo doit partir". Du président Obama des Etats-Unis, qui lui a adressé une lettre dans ce sens en proférant même des menaces (sanctions), au chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, et depuis hier, les dirigeants de la CEDEAO, il ne se passe désormais de jour où l’infortuné dirigeant ivoirien n’est stigmatisé pour sa forfaiture. Chaque acteur politique trouve l’occasion de placer son mot. Jusqu’à ses propres amis du Parti socialiste français qui l’ont poliment mais fermement invité à respecter les règles du jeu démocratique. Pour l’heure, Gbagbo peut se féliciter de devoir laisser à ses anciens pairs, de quoi méditer.

En effet, ses excès et son aventurisme pourront faire réfléchir nombre de chefs d’Etat africains qui ne tirent jamais suffisamment leçon de certaines expériences. Selon toute vraisemblance, les dirigeants africains ne pourront plus continuellement et impunément se jouer du citoyen électeur. Si certains n’ont aucune compassion pour leurs populations qui croupissent dans la misère, en dépit de l’immensité des ressources de ce continent, il s’en trouvera toujours des défenseurs ailleurs, pour se substituer aux acteurs politiques défaillants et sans scrupules.

Hier candidat battu, aujourd’hui "président autoproclamé", Laurent Gbagbo donne en ce moment de son pays, une image que personne ne lui a jamais souhaitée. Le fait d’envoyer des émissaires dans la sous-région (Ghana, Togo, Nigeria, etc.) n’y changera rien. Le mur d’hostilité qu’il a lui-même construit tout au long de son règne, et consolidé au lendemain de sa défaite électorale, ne sera pas facile à lézarder. Tôt ou tard, il devra se résoudre à remettre le pouvoir au véritable vainqueur, ainsi que vient de le demander la CEDEAO. Peut-être, ne sera-t-on même pas obligé de passer par le "gban gban" pour y arriver !

"Le Pays"

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2010 à 02:03, par Tapsoba En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Le regime Gbagbo ne tiendrait qu à un file ?

    Lisez et meditez

    www.lenouveaureveil.com/a.asp ?n=382581&p=2691

    www.lenouveaureveil.com/a.asp ?n=382583&p=2691

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 02:22 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Votre analyse de la situation en Côte-D’ivoire aurait pu être pertinente si elle prenait en considération les règles les plus élémentaires de la démocratie. si Gbagbo est un président autoproclamé comme vous semblez le dire, pourquoi donc le Conseil Constitutionnel le déclare vainqueur ? N’est-ce pas ce même Conseil Constitutionnel qui a validé les élections du premier tour pour que Ouattara soit présent au second tour ? Pourquoi ce dernier veut-il maintenant se passer de la décision de ce même Conseil Constitutionnel pour s’ériger en président élu ? Il y a quelque chose qui ne marche plus !!!

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 04:04, par la verite du peuple En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      stp mn type laisse les intelligents ecrirent et contente toi de lire les articles. merci pour ta comprehension

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 06:04, par sauvy En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Cher ami(e),
      Si tu es sincère dans ton post et que tu es vraiment interessé(e) a avoir la réponse à ta question, lis cet article qui est actuellement sur le faso.net et tu seras édifié(e). Merci pour ta participation au débat. Voici le titre de l’article : LUC MARIUS IBRIGA, JURISTE : "Le Conseil constitutionnel ivoirien s’est fourvoyé"
      Merci

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 06:20 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Avant de vomir des propos comme ceux la, il faut se rassurer de ce qui se passe... On connait tous cette conspiration autour de ce Conseil la... Les puissants de ce monde (USA et France) plus les institutions Africaines meme ne seraient pas retournees contre le Mr. s’il avait gagner selon les principe de la democratie... Il est plutot a l’origine de la 2mocatie oui !!!!
      N’importe quoi oui !!!
      Les Ivoiriens (es) perdent la vie a cause trucs comme ca !!!

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 07:55, par missiri En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Vous êtes "anti-démocratie, anti-développement, anti-constitution". Un Conseil constitutionnel qui vogue au gré des humeurs et des intérêts d’un candidat !! quand même, soyons sérieux et regardons la vérité en face, ne défendons pas l’indéfendable

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 09:11, par el virus En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      ne viens plus jamais sur ce site.
      sinon je grille ta machine.

      elvirus.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 10:16, par OBV En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      C’est trop facile mon frère... Le conseil conseil constitutionnel n’a qu’on rôle de confirmation des résultats dans ce contexte particulier ou nos élections, la crise a été soutenu par l’ONU qui avait un rôle de certification. Et du moment où c’est son "gars" qui est la bas tu pense qu’il dirait autre choses de tripatouiller les résultats et de donner LG vainqueur ? Si ce conseil avait la moindre dignité, ce sera de faire reprendre les votes dans les zones suspectées non respectueuses du jeu électoral. Et non de purement annuler les votes dans ces zones car il savait que les résultats seraient favoirable à LG. Une question : pourquoi ce conseil à validé les résultats du premier tour, alors même qu’elles avaient été proclamé à 1h du matin, le dernier jour, un délai dépassé selon "la loi". Arrêtons ces comportement hypocrite comme tu le fais, soit objectif ! pauvre partisan de LG... qu’il le veuille il ira tôt ou tard.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 10:25, par Daoud En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Arretez de vous gargariser le gosier. gbagbo est le 1er à savoir qu’il est bel et bien un usurpateur. Son conseil constitutionnel, s’est mis hors-jeu en ne reconnaissant pas la vérité des urnes. Il doit sa défaite à Bédié. Maintenant qu’il s’est tout seul foutu dans la merde jusqu’au cou, il doit s’appreter à subir les conséquences. Les défections dans son camp commencent : les signes d’une mort prochaine de son fantomatique pouvoir sont nettement palpables. Il ne finira pas l’année.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 11:17, par maxim En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      toi tu es un idiot. si gbagbo ne s’est pas autoproclamé qu’a til fait alors ? dis-nous. tu ne vaut vraima rien toi.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 11:21, par Qui perd gagne En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      ta soit disant court constitutionnel est- elle indépendante ? qui gère cette histoire de court constitutionnelle ?

      Supposons même qu’elle est independante et que le peuple ivoirien penchent pour Bagbo, a-t-on besoin de retrancher jusqu’à 500 000 voies à Ouattarra pour devoiler la popularité de Bagbo ? Et même avec cela, il n’est qu’à 51%. oh, de qui se moque-t-on ? la democratie, c’est pour les autres !!! cessons de faire semblant, de nous moquer du peuple !!

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 11:55 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      mon ami, on voit bien qu’en fait tu veux susciter un débat. A ma connaissance, le Conseil Constitutionnel n’a même pas pris 24 heures pour examiner le recours du FPI pour annuler plu de 700.000 voix et declarer Gbagbo Président. Si par exemple au cours d’election au Burkina il ya eu des troubles à Kalgodin (quartier de Ouaga), est-ce pour autant qu’on annule toutes les voix de la Région du Centre ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 12:23, par Alexio En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Non voyons ! Qui a nommer ce conseil constitutionnel son declareur ?Mr Dre ?Un marche de dupes.Gbagbo en roublard qui a fini par se rouller soit meme.La confiscation etait claire.On instaure le couvre-feu bien avant les resultats et puis on annulle les resultats du nord au second tour mais pas au premier tour.C est du vol electoral que l afrique dans son histoire na jamais vu.En sosialist qui vole pouvoir ?Il doit demissioner de l international sosialist.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 12:45, par Bouba En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Monsieur, allez au bout de votre raisonnement. Au 1er tour, l’ONUCI a validé les résultats en dernier ressort après le conseil constitutionnel conformément à un engagment de l’état ivoirien qui avait prévu une validation (Accord politique de Ouagadougou).

      Pouruoi, vous avez accepté la validation au 1er tour et au 2e tour, vous ne voulez pas de cette validation de l’ONUCI ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 13:10, par TSI En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Mon frère, ouvre ton oeil sinon ton reveil sera douleureux
      La RTI vous flate, vous n’avez aucune information labas.
      Votre cher Bagbo est entrain de ramasser ses bageges pour un exil au Ghana.
      Les jours de ce regime sont comptés et vous avez interêt à vous rendre à l’évidence.
      Fini l’ère des Président autoproclamé car l’Afrique a changé. Vive la démocratie !

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 13:22, par ZEP En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Vous avez raison, cher ami, quelque chose ne marche pas, et ce "quelque chose", c’est justement le Conseil constitutionnel ivoirien.

      Pour valider les élections, il faut valider les PV bureau de vote par bureau de vote. Au lieu de ça, ce Conseil se permet d’annuler les élections dans toute une région. Et alors que la CEI a mis plus de 72h, ce Conseil met environ 24h pour analyser plus de 20 000 PV et donner des résultats.

      Le Conseil constitutionnel s’est tout simplement discrédité. Et je dis que ceux qui aiment la RCI et GBAGBO doivent faire preuve de plus d’honnêteté. La situation de crise actuelle est la conséquence logique de l’inconséquence du Conseil constitutionnel, j’espère que ses membres rendront compte un jour de cette forfaiture.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 13:46, par TIEBA En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Vraiment il ya quelque xhose qui ne marchent pas quang on voit des gens comme pablo ndri venir tripatouiller tout au devant du monde entier s’il était digne homme de justice il aurait dit de reprendre les éléctions et encore sur ce son COUDOU serait lamentablement lavé
      ALLez Y VOUS FAIRE VOIR AILLEURS
      VOLEURS

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 14:07, par Le démocrate En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Avec tout le respect que je vous dois,de quel conseil Constitutionnel vous parlez ?
      Celui de gbagbo ou celui de la CI ?
      Si vous êtes pro gbagbo de grâce,pensez à l’Afrique de demain et des analyses pareilles ne peuvent être acceptées par nous la jeune génération.
      Quand on dit LIBERTE D’EXPRESSION cela ne veut pas dire LIBERTINAGE D’EXPRESSION.
      A bon entendeur salut !

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 17:49, par johnblacksad En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Comment peut-on à ce point manquer d’intégrité ?

      Non, sérieusement !

      A nous, Pablo N’Dri peut s’asseoir et prendre son air le plus sérieux pour annoncer la seule décision qui permettrait à son épouse de conserver le poste de Directrice Générale Adjointe des douanes, mais ce n’est pas tant cela qui me consterne... non, c’est surtout comment il fait pour regarder cette même femme et ses enfants dans les yeux après cela ?! Là par contre, très très fort... j’aimerais bien qu’il m’explique.

      On entend toutes sortes de plaintes à propos des jeunes générations, mais très franchement, à la vue de pareils personnages, je suis profondément déçu, et ne peut plus accorder automatiquement mon respect à un "vieux" sous le seul prétexte qu’il est "vieux". Il existe des vieux qui ne sont pas sages, pour ne pas dire idiots !

      Pablo, si tu me lis...

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 10:05 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Mon cher pour quoi te laisses tu aveugler !pourquoi defends tu Gbagbo ?ce parias de la democratie ?Es tu le seul a ne pas comprendre le coup de ce aprenti dictateur ?ne reste pas cole a la theatralisation des textes aux ordres.Utilise ton bon sens et evites de subir le sors que NALMAMBA GBAGBO va subir dans les jours a venir

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 14:15, par Kumankan En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Toi, t’étais dans une cave ou quoi ? Trop bête ! Que tu le veuilles ou non Gbagbo s’en ira. Il a intérêt à le faire le plus vite possible avant qu’il n’ait plus de porte de sortie si toutefois il en a toujours une. Cette idiotie a assez durée et il est temps que des gens sérieux se retrouvent à la tête de la Côte d’Ivoire et non des fanfanrons comme Gbaggbbgboo suporté par des ânes comme toi. Arrêtez d’amuser la gallerie oui et foutez-nous la paix. Les gens en ont marre maintenant. Connais pas le mot honte, ok ; mais connais pas aussi la sueur froide qui te parcours le dos ? C’est que tu es trop bête.

    Gbagbo se calle là-bas pour dire à Alassane que celui qui t’a élu à un droit sur ton siège. L’ironie est qu’il a parfaitement raison. Il ne réfléchis même pas avant de parler. Alassane c’est le peuple qui l’a élu et ce peuple est celui qui a un droit sur son siège. Ce qui doit être la norme dans tout Etat qui se dit démocratique. Gbagbo, c’est son parti et ces cancres de la cours constitutionnelle qui l’ont élu. C’est eux qui ont un droit sur son siège. Malheureusement pour lui et pour toi, ce siège est le siège à Gbagbo et non celui du président de La -République de Côte d’Ivoire. Arrêter de nous pomper l’air-là.

    L’idiotie, le ridicule, la bêtise, l’ignorance, l’incapacité à dirriger la RCI vers un lendemain prospert, le manque de dignité, de scrupule et de fierté ont atteint leur limite.

    Bienvenue dans la cours des grands, allez jouer ailleurs !

    Ja’i toujours tenté d’être respectueux dans mes interventions sur ce forum, mais y en vraiment marre de ces âneries.

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2010 à 21:32, par dedou En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      un frere c comment laisse les ,bientot tout ce beau monde la figurerons sur la liste nécrologique de l’histoire de la CI.c’est dieu qui à le dernier mot ,actuelement là ils sont comme des margouillats à qui ona couper la queue,et dont cette queue continu de gigoter avant sa fin .c’est l’homme qui à peur sinon ya rien.

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 17:08 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Pourquoi vous vous exciter de la sorte ? Qui vous dit que Laurent Gbagbo va partir ? C’est vrai qu’il s’en ira mais je ne suis pas sûr que ce soit où vous pensez. Je reste convaincu qu’il s’en ira très très loin et très très vite. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 17:31 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

    Mes frères restez et veillez, car la fin est proche. Que ce soit gbagbo ou blé goudé, la FIN est vraiment proche pour eux. N’oubliez surtout pas que TOUT SE PAYE SUR TERRE. On parle de jugement dernier, mais Dieu juge chacun ici même avant qu’il n’aille ailleurs, car après il n’a pas de temps à perdre sur des dossiers inutiles de gbagbo ou de blé goudé.

    Répondre à ce message

    • Le 9 décembre 2010 à 21:52 En réponse à : CÔTE D’IVOIRE : Le "gban gban" (1) est-il inévitable ?

      Ble Goude, quand je pense que la fuite n’est plus loin, je te plains. Je plains tes milliers de stations d’essence qui t’ ont appartenu tres subitement. Je te plains aussi parce que le TPI va t’ emmerder. Tu faisais partie des escadrons de la mort. Je te vois loin la- bas tout seul dans ta cellule dans l ;a prison pas trop doree de la Haye, une prison tres froide dans le pays des blancs, coupe de toutes les bonnes choses que tu avais a ta disposition dans la CI qui etait devenu la basse- cour des brigands du FPI. je te oplains. Serieusement. meme si le Karma ne fait que s’ appliquer a toi peiti idiot qui n ;’a meme pas pu decrocher ta licence en angalis et qui a du trafiquer une licence pour etudier en angleterre. Heureusement qu’ ils t’ ont repecher et chasse de Londres. Tu seras tres seul. seul comme un epileptique dictateur ouest africain.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés