Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • dimanche 5 décembre 2010 à 23h14min

Laurent Gbagbo

Avec Laurent Gbagbo, pas de surprise ; quoi qu’il fasse, on est toujours certain que c’est au pire qu’il faut s’attendre. Le drame, avec cet homme-là, c’est qu’il représentait, pour un certain nombre de commentateurs, une autre façon d’être président de la République en Afrique. « Opposant historique », « universitaire », « homme de gauche », « socialiste »…, il avait une image en rupture avec celle que véhiculent généralement les médias dès lors qu’ils s’intéressent à l’Afrique.

Rien d’un « sous-off » quasiment analphabète ou d’un officier subalterne putschiste ambitionnant de devenir, rapidement, officier supérieur et, pourquoi pas, général ; rien d’un « fils à papa » ; rien d’un despote mégalomane… Non, Gbagbo c’était le « prof » syndiqué qui s’était lancé en politique parce qu’il voulait une société africaine plus ouverte, plus sociale, plus juste, plus humaine… C’était le leader « socialiste » qui, en 2000, s’était opposé à la conquête du pouvoir par un général dévoré d’ambition, c’était une nouvelle génération d’homme d’Etat africain qui, ayant dit « non » à la « Françafrique » et à ses réseaux, sera confronté à une tentative de coup d’Etat en 2002 et subira, en 2004, les foudres d’une armée française d’occupation. Gbagbo, c’était tout cela.

Et beaucoup de ceux qui n’avaient jamais rechigné, par le passé, à célébrer le culte de quelques personnages politiquement douteux mais socialement bien placés, rejetant, du même coup, un homme qui était catalogué « opposant », se sont largement investis dans la promotion d’un Gbagbo, chantre d’une République de Côte d’Ivoire indépendante et souveraine. Autant dire, qu’une fois encore, avec ce qui vient de se passer à Abidjan, l’Afrique en prend un sale coup.

En l’espace d’un mois, entre un premier tour de la présidentielle (31 octobre 2010) dont tout le monde avait salué la bonne tenue (plus de 80 % d’électeurs et pas d’affrontements majeurs) et le nouveau putsch électoral d’hier soir, jeudi 2 décembre 2010, organisé par Gbagbo et ses séides, la République de Côte d’Ivoire vient, une fois encore, de se « planter grave » (comme pourrait le dire Gbagbo qui aime s’afficher « populaire »). Et quelle que soit l’issue de la nouvelle « crise ivoiro-ivoirienne » qui vient tout juste d’émerger, nul doute que les conséquences en seront dramatiques pour le pays et sa population. Il faudra faire, un jour, le listing de tous ceux qui sont impliqués dans ces dérives successives et dont le discours anachronique suscite, sans cesse, l’exclusion.

Ce qui se passe aujourd’hui n’est que l’évolution logique du mode de production politique de Gbagbo. C’est le « J’y suis, j’y reste » (Jeune Afrique du 17 octobre 2010) qu’il n’a jamais cessé d’affirmer. La première surprise (pour lui) a été qu’il ne soit pas parvenu à s’imposer (comme il le claironnait : « Vraiment y a rien en face ») dès le premier tour ; la deuxième surprise (pour lui) a été que, obligé de subir un deuxième tour, son challenger ne soit pas un Henri Konan Bédié passablement diminué politiquement (mais toujours présent « ethniquement » parlant) mais un Alassane Ouattara qui, en dix années de présence politique sur le terrain, a appris à être plus pugnace qu’il ne l’était par le passé.

Le Gbagbo 2010 n’est pas différent du Gbagbo 2000 ou 1990. C’est le même homme. Ce qui change c’est le regard que les Ivoiriens, les Africains et le Reste de Monde, portent désormais sur lui. En 1990 et en 2000, déjà, Gbagbo n’était pas l’homme de la situation. A vrai dire, en 1990, il n’y avait pas trop le choix et la question ne se posait pas vraiment. En 2000, Gbagbo s’est organisé pour qu’il n’y ait plus de choix du tout. Et en 2010, il ne supporte pas le choix qui est fait. « Planté grave ». Et il va avoir du mal à sortir de la nasse dans laquelle il s’est engouffré.

Le « prof » d’histoire aurait dû réviser la période 1993-1999. Un certain Bédié, à force de fustiger un Ouattara qui ambitionnait de faire carrière à l’international plutôt qu’à la tête d’une Côte d’Ivoire à « l’ambiance délétère », en avait fait le porte-drapeau de ceux qui ne supportaient plus une République de l’exclusion. Gbagbo vient de faire de Ouattara un homme politique crédible, responsable, sincère, authentique, cohérent… à cent mille lieues d’un Gbagbo roublard, menteur, tricheur… A gauche comme à droite, en France comme ailleurs, le vainqueur de la présidentielle 2010 est Ouattara dont la photo s’étale dans tous les quotidiens. Gbagbo est non seulement le perdant mais, plus encore, le mauvais perdant.

Son camp (ou ce qu’il en reste) peut bien affirmer que la victoire annoncée de Ouattara était une « tentative de coup d’Etat » des Français (il n’y a que L’Humanité pour soutenir cette thèse) alors que Gbagbo ne cessait d’affirmer que depuis le remplacement, à l’Elysée, de Jacques Chirac par Nicolas Sarkozy, « il dort enfin sur ses deux oreilles », Pierre Kipré, son ambassadeur à Paris, qui s’est révélé incapable d’organiser une élection présidentielle crédible pour la diaspora ivoirienne en France, peut bien affirmer que « ce n’est pas la communauté internationale qui vote en Côte d’Ivoire mais les Ivoiriens » (il convient de rappeler que Kipré, « intellectuel » ivoirien adepte de la transhumance politique, déclarait au temps de Félix Houphouët-Boigny : « Multipartisme : quand j’entends ce mot, je vois rouge »), la crédibilité de Gbagbo et de sa clique est égale à zéro.

Près de 300 millions d’euros ont été dépensés (ou, plus exactement, encaissés) pour organiser cette mascarade (tandis que l’ONUCI coûte 500 millions de dollars par an). Car c’est bien d’une mascarade qu’il s’agit dès lors qu’il était avéré, depuis dix ans, que Gbagbo était arrivé au pouvoir par un concours de circonstances qui n’avait pas grand-chose à voir avec le hasard, et qu’il s’y est maintenu grâce à la proximité de certains de ses séides avec des groupes « mafieux ». C’est à cause de ces connexions et compte tenu des engagements qui ont été pris avec les uns et les autres que Gbagbo sait jusqu’où il peut aller aujourd’hui et… demain. Jusqu’à la rupture avec une « communauté internationale » dont l’éthique est à géométrie variable et qui ne tardera pas à reprendre langue avec un pays qui demeure le premier producteur de cacao dans le monde.

Quand, au début des années 2000, quelques uns ont qualifié la Côte d’Ivoire de « poudrière identitaire » (cf. LDD Côte d’Ivoire 001/Jeudi 18 octobre 2001), les commentateurs se sont gaussés. Aujourd’hui, Georges Adon, représentant de la communauté Sant’Egidio, explique dans La Croix (vendredi 3 décembre 2010) : « Certains ont intérêt à créer des oppositions entre les membres des différentes ethnies et des différentes religions […] Auparavant, les « étrangers » n’avaient jamais été identifiés comme tels en Côte d’Ivoire. Le concept [d’ivoirité] a d’abord été utilisé dans un contexte culturel, mais il a ensuite été détourné pour devenir un instrument politique. Le problème, c’est qu’à force de répéter des slogans, les gens finissent par y croire. Si cela continue, je suis inquiet pour les générations à venir ».

Mettons un nom sur ces « certains » évoqués par Adon ! Gbagbo va rester dans l’Histoire de la Côte d’Ivoire comme le chantre du « multipartisme » dans les années 1990 et le fossoyeur de la démocratie dans les années 2000. Il risque d’y figurer, aussi, pour avoir fait basculer définitivement l’économie dans les réseaux « mafieux ». Il espère avoir encore cinq ans devant lui pour y parvenir. Sauf à penser comme Blaise Compaoré en 2002 qu’il pourrait finir devant le Tribunal pénal international (TPI) « pour répondre des nombreuses exactions commises par ses partisans ».

Jean-Pierre BEJOT
La Dépêche Diplomatique

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2010 à 22:04 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Quand Blaise Compaore disait que Gbangban va finir devant le Tribunal P.International, je croyais qu’ il le disait sous le coup de la colere. Je ne croyais pas qu’ il avait vu dans l’ eau. Deja, avec les massacres des gens du rdr a Youpougon Wassakara, cet goujat va finir au fond d’ une geole froide en suisse.

    Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2010 à 00:04, par bistec En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

      Propos tirés du site de FRANCE 24

      «  Ban Ki-moon reconnaît la victoire d’Alassane Ouattara

      Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a quant à lui entériné les résultats de la CEI donnant la victoire à Alassane Ouattara. Quelques heures plus tôt, son représentant dans le pays, Young-jin Choi, avait refusé de reconnaître le verdict prononcé par le Conseil constitutionnel.

      De son côté, l’Union européenne a également reconnu la victoire du candidat du RHDP, tout comme la France et les États-Unis qui ont félicité Alassane Ouattara pour son succès par la voix des présidents Nicolas Sarkozy et Barack Obama.  »

      De son côté que fait l’Union Africaine ?

      «  L’Union africaine (UA) a fait part, quant à elle, de sa profonde préoccupation et appelé les différentes parties à respecter la volonté du peuple. "Toute autre attitude risque de plonger la Côte d’Ivoire dans une crise aux conséquences incalculables pour le pays, ainsi que pour la région et l’ensemble du continent", s’alarme l’organisation continentale dans un communiqué.  »

      C’est tout ce que l’UA a pu faire ? Pendant que les européens et les USA, sont francs dans leurs propos et ont tous pris des positions qui par leur aspect radical montrent que Gbagbo ne peut prendre la RCI comme son champ de cacao, se foutre des gens et mettre en péril la paix dans la région, sans compter les vie humaines qui risque d’être perdus.

      Notre propre Union Africaine n’arrive même pas à prendre les décisions qui s’avèrent nécessaires. Nous les africains nous sommes trop bêtes quoi !

      La bonne chose est que Gbagbo a jouer son dernier tour et va partir, mais comment et au prix de combien de vies humaines, là est la malheureuse question. J’espère fortement que j’ai tord et qu’il s’en ira dans la paix.

      Répondre à ce message

      • Le 4 décembre 2010 à 05:28, par sauvy En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

        cher ami bistec,
        Je te garantie que Gbagbo vient de jouer ses dernières cartes. Comme toi je regrette les pertes de vie qui s’annoncent car il sait pertinemment qu’il ne gouvernera pas. Après une élection calamiteuse en 2000 on a vu comment il a dirriger le pays. Ce n’est pas alors avec une élection perdue qu’il réussira. Et pour renforcer, n’oubli pas que les rebelles sont encore en arme et malheuresement ce sont les résultats de leur zones qui sont rejétés pas le dit conseil constitutionel. Rassure toi et avec touts les démocrates africains, Gbagbo ne gouvernera pas. Je plaind aussi avec toi les pertes de vie humaine qui s’annoncent et le drame qui se joue déjà devant nos yeux. Et c’est la que je déplore la lacheté de l’UA et de la CEDEAO. Quand Chirac disait il y dix ans que nous n’étions pas murs pour la démocratie, nous nous sommes fachés, mais ils disait la vérité. Je ne croirai jamais si on me disais que Gbagbo nous ferait ce coup bat, mai rassurez vous, nous sommes en 2010 et non en 1960. La vraie liberation des peuples africaines a déja commencé. et vous me le reconnaitriez plus tard : Gbagbo vient de signé sa fin. Il ne gouvernera pas. Les vrais démocrates africains n’ont pas besoin de lUA et de la CEDEAO pour chasser Gbagbo. Il rejoindra bientôt Charles Taylor et JP Bemba à la TPI.

        Répondre à ce message

      • Le 4 décembre 2010 à 21:13, par DOPROBE En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

        Je crois que les gens n’ont pas très bien compris la situation que peut-être les dirigeants de l’UA ont très bien cerné et c’est même pour cela qu’ils ont certainement réagit mollement pour l’instant. Ce que je pense est que :

        1- Mr Gbagbo Laurent sait que s’il quitte le pouvoir, (quel que soit le marchandage qu’il aura effectué) il sera rattrapé par la communauté internationale (TPI, France etc...) pour les exactions commises dont la mort du journaliste Français (Il connait Mr Sarkozy mieux que quiconque en tant que quelqu’un qui ne lésine jamais sur les moyens pour la défense des intérêts moraux et matériels des citoyens français à l’étranger).
        2- Les Proches de Mr Gbagbo savent la même chose ce qui fait que le départ de Mr Gbagbo, qui signera la fin d’un système où beaucoup de personnes ont beaucoup à perdre, ne peut être vécue banalement (mettez vous à la place de ceux qui ont exécutés les ordres lors du charnier de Yopougon, lors du décès du journaliste Français, où des donneurs d’ordre qui sont aux différents niveaux de l’échiquier politico-militaire de la RCI).
        3- Gbagbo connaît les failles de la communauté internationale liées à l’existence du droit de VETO de même qu’à la lenteur des décisions et l’existence de la recherche d’intérêt géopolitique conduisant à la division entre les NATIONS dites FORTES, tout comme Hitler le savait aussi au moment où il a fait ce qu’il a fait (et on sait ce qui s’est passé au temps d’Hitler)
        4- Gbagbo sait que les Nations unies peuvent se contenter d’une promesse même si par la suite elle n’est pas tenue. Il n’y aura qu’une condamnation verbale, puis une sanction économique à condition qu’il n’y ait pas de VETO,...et voilà le temps qui passe... Tout cela (pour Gbagbo) est mieux que de laisser le pouvoir lui échapper, ce qui signifierai le réveil dans les 3 à 6 mois des dossiers en attente ou en souffrance avec une forte chance de passer le restant de sa vie comme ceux qu’il à vu passer devant le TPI (Caporal FODEY SANKO de Sierra Leone, Charles Taylor du Liberia, Slobodan Milocevic et Radovan Karadzic de Yougoslavie ...).
        5- N’oubliez pas que la bible déclare que "...SATAN peut bien se transformer en Ange de Lumière..". Et si c’était le cas de Mr Gbagbo Laurent qui déclare être un Chrétien Evangéliste croyant pratiquant ? Et si ce n’était qu’une mascarade de fosse croyance publicitaire destinée uniquement à accentuer les lignes de division en Côte d’Ivoire ?

        Réfléchissez !!!

        Si, en tout cas la communauté internationale veut définitivement clore le Chapitre des problèmes en RCI je crois que :

        1- Elle ne doit pas changer d’avis et doit rester crédible en respectant le choix de la population validé par les observateurs indépendants présents sur les lieux depuis le début.
        2- Elle ne doit pas avoir peur de l’affrontement mais doit plutôt s’y préparer de manière à ce qu’il dure le moins longtemps possible s’il devait avoir lieu.
        En effet si elle reconnaît Alassane Ouattara, elle pourra donc répondre légitimement si Alassane lui fait appel pour neutraliser Gbagbo et ses partisants extrêmistes qui, en réalité ne doivent pas être si nombreux que cela. Ce ne sera donc pas une ingérence car l’ONU l’a reconnu comme Président par la voix de son Secrétaire Général.
        3- Les dirrigents de l’UA ont intérêt, par Sagesse, à suivre la voie de la Vérité et non du celle mensonge et de la mascarade parce que Dieu lui même n’aime pas ça. Ils pourront au moins contribuer efficacement à éviter beaucoup de morts dans cette histoire.
        4- Comme tout le monde sait que Gbagbo s’est bien réarmé de même qu’il aurait recruter beaucoup de combattant dans les dix dernière années, il serait facile de faire dissuasion en effectuant des communiqués répétés à tous les niveaux de l’échiquier international, invitant chaque militaire ou gendarme Ivoirien de même que chaque militant de Gbabgo n’ayant pas les mains souillées, à s’abstenir de toutes actions qu’ils devraient payer tôt ou tard.
        5- Il faut (pour finir) que Mr Ouattara et Mr Soro poursuivent efficacement ce qu’ils ont commencé, c’est à dire qu’ils endossent leur costume de Président et de Premier Ministre et qu’ils jouent leur rôle jusqu’au bout y compris le fait de chercher à faire régner l’ordre dans le pays en parlant directement à tous les Ivoiriens avec assurance et détermination sans oublier de chercher à neutraliser les fauteurs de trouble. C’est à ce prix qu’il pourront freiner la Statégie de Mr Gbabgo dont il faudra reconnaitre qu’il a été parmis les plus Malins de ces dix dernières années (et je pèse bien mes mots).
        Je ne suis jusque là pas politicien, ni musulman (mais chrétiens comme Mr Gbagbo) ; je suis un citoyen lambda qui pense avoir observé des choses dont il faut parler à un moment donné, ce qui justifie cet écrit.

        Répondre à ce message

        • Le 5 décembre 2010 à 19:46 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

          Moi je sui chretien, mais pas come Gbagbo. Je prefere mourir moi seul que de decimer la vie a des milliers d’ ivoiriens ou du moins, hypothequer la vie de millions. Ma vie a moi seule ne vaut pas tant de gaspillage. Je crois que ADO et Soro n’ ont plus le choix. Comme deGaulle n’avait plus le choix en juin1941. S’ ils ne peuvent le faire, qu’ ils laissent la place aux femmes ivoiriennes qui leur traceront le chemin de la dignite. Vous pensez que si le monde entier avait continue a faire des compromis avec Hitler, on serait la aujourd’ hui ? En tout pas ls juifs ni les noirs que l’ ideologuie hitlerienne avait parques au fond des bariques de l’ histoire. Hwerueuesement que Dieu est lumiere et que les forces des Tenebres finiront toujours par perdre devant les forces du Bien. Ensemble ayons des pensees positives pour une Cote=D’ Ivoire re- Nee.
          Le Bejot Africain

          Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2010 à 00:45, par FBIKMSSI En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

        arrête de salir le nom de mon pays OK, lorsque on ne sais rien on demande OK ne prends pas partir ; mais cherchons une solution a cette situation oui car tu de la famille ici arrête de dire ce gens de bêtise OK.
        chaque pays à des droits et c’est vrai qu’elle n’est pas toujours a ton avantage mais pour l’amour de ton pays et de ton peuple com ( EN GUINÉE) ADO peu se taire et retour en EUROPE POUR TRAVAIL pour son pays .
        même GBAGBO a vécu cela avec le père de la nation mais n’a jamais envoi son peuple a la mort mais plutôt appris et a compris que la politique c’est comme une sorcellerie et qui faut être mure d’esprit pour rentrer dans se cercle.
        POUR L’AMOUR DE SON PAYS QUI ARRÊTE SA COMÉDIE.

        Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2010 à 17:37, par Boubicbaker En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

        Mon frère je suis tout à fait dacor avec tes propos
        l’UA est pleinne d’incapable qui ne peuvent même pas prendre de décision. c’est vraiment decevant
        et ils seront responsable de tout ce qui va arrivé
        en côte d’ivoire.

        Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2010 à 23:03, par Marcellin En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Excellente analyse ; je me suis pleinement retrouvé dans cette jeunesse africaine désabusée et déçue par GBAGBO. C’est triste. Mais la facilitation menée par Blaise n’était pas faite pour l’aider à comprendre que la volonté d’un peuple ça se respecte. Le facilitateur lui-même étant l’incarnation des girouettes permettant de contourner les règles démocratiques et de rester à vie au pouvoir. GBAGBO n’a pas voulu l’écouter, il a voulu apprendre de lui et il a appris.

    Ce que GBAGBO n’a pas compris, c’est que la Côte d’Ivoire représente bien trop d’importance pour la Communauté internationale qui ne peut s’accommoder d’une démocratie "tropicalisée" comme elle le fait au Burkina. Il n’y a qu’à voir les millions d’euros dépensés pour y maintenir la paix (coûts de la présence de l’ONUCI et du CCI) et pour la réussite des élections.

    Seulement, après en avoir fini avec la Côte d’Ivoire, que l’on jette un coup d’oeil sur notre Faso.

    Mais c’est triste de constater la mollesse de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Le médiateur est déjà mis au rébus et son représentant spécial mis en garde et sous la menace d’une expulsion, pourquoi ne pas rentrer de lui-même ? Pourquoi ne pas prendre clairement position ? C’est en ce moment que le peuple ivoirien a besoin de sentir que ses frères africains sont à ses côtés !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 05:42, par sauvy En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Je suis certain que beaucoup de gens qui avaient voté pour Gbagbo sont entrain de le regreter. Il vient de nous mettre la honte, pas seulement pour la Cöte d’Ivoire mais à toute l’Afrique. il vient de mettre le feu de la division sur l’UA et la CEDAO qui vraiment n’ont pas besoins de cette situation. C’est sur que le médiateur vient d’être humilié, les rebelles renforcés, le président Wade trouvera à faire et reprendra de l’aile et Soro Guillaume conforté qu’il a une Cöte-d’Ivoire qui ne les reconnait pas. Je suis profondément choqué et je ne sais ou mettre la tête. J’ai cru en Gbago en 1990 et j’étais dans le rue le 18 Février 1990 pour le soutenir dans son combat pour le pluralisme en RCI, mais très vite j’ai déchanté. Je ne sais pas ce que nous avions fait à Dieu pour mériter ce sort. Nos soit disant intellectuels sont les premiers à nous créer des ennuis. Oh dieu le père aide nous car on ne sait plus ou mettre la tête.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 09:03 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Si Gbagbo termine un mandat,c’est qu’il n’ya pas de garcons dans l’armee ivoirienne et que les voisins de ce beau pays sont des laches.Faites en sorte que nos petits fils n’aient pas honte a l’avenir d’etre ivoiriens

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2010 à 19:53 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

      On n’a meme pas besoin d’ une armee pour faire partir Gbagbo. Meme les civils, avec des fouets vont le faire partir. Je ne doute pas qu’ il peut voulouir regner sur des cimetierres parce que c’est un fou mais il ne pourra pas exterminer 12 millions d’ ivoiriens avant d ’arriver a sa fin. Trop c’est trop et les ivoiriens qui n’ ont pas peur de la mort, pour l’ avoir vu par trop de fois, sauront dire a Gbao et a son gang que leur choix compte et ne saurait etre marche dessus.
      Le Mediateur, Blaise Compaore dont j’ai toujours desavoue la politique patrimonialiste sur lefaso.net n’ y est pour rien dans cette affaire. La forfaiture de Gbagbo ne saurait etre la sienne. Il a fait ce qu’ il devait faire. Mais tout ne dependait pas de lui. Soyons honnetes dans nos jugements. Pour moi donc, felicitations a Blaise Compoare (rien que sur ce dossier ivoirien). Il n’a pas du tout demerite meme si je ne suis pas tendre sur ses ambitions a peine cachees de modifier l’ article 37 pour etre le naaba du Burkina Faso qui n’est pas un royaume mossi, mais une republique de la Terre des Hommes (dixit DeGaulle.)
      Vive la democratie en afrique, vive le develioppment au profit de nos populations.

      Le Bejot Africain.

      Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 09:23, par Chérif En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Chers frères et amis Ivoiriens ,
    Par l’entremise d’un site burkinabe, je tiens à dire mon inquiétude pour ce pays dans un avenir proche ;
    Le souvenir du Rwenda nous incite à ne pas céder devant le cynisme de quelques égarés, hauts placés soient -ils pour mener leur pays à la cata.
    Monsieur Gbagbo doit choisir entre le bien et le mal ;s’il veut le mal pour les ivoiriens pour satisfaire son égo,je souhaite que le peuple ne l’entendra pas et finira par choisir le bien pour que le sang ne coulera pas entre frères.
    Mrs Obama et le conseil de sécurité de l’onu ont félicité le vainqueur ;le petit peuple NAIF doit comprendre ou réside son interêt.
    Et je dis Merde à tous les aventuristes africains, ces sang sue, addicts au pouvoir pour le pouvoir.
    C’est honteux.
    Excusez moi de parler de la manière populaire, c’est la langue que les peuples connaissent le mieux.
    Amitiées d’un algérien en colère.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2010 à 16:15, par mass En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

      laurent gbagbo finira comme tous les dictateurs africains. il quittera le pouvoir dans moins d’un an car il sera assasiné ainsi que la femme. le forcing ne passera pas. les democrates du monde ont pris position en faveur de Alassane ouattara. Ma position est que le president elu doit prendre des decisions majeures à savoir remplacer l’ensemble des ambassadeurs à travers le monde dans toutes les institutions sous regionales, regionales et au niveau international, demander le blocage de l’ensemble des comptes dont disposent ces dictateurs et enfin nommé un chef d’etat mojor des armées qui pourras former une armée nouvelle.

      Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 09:50 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Belle analyse,dommage que cela vienne d’un pays qui refuse le droit de vote à ces ressortissants vivant à l’étranger.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 12:25, par Djabson En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    la Cote d’ivoire semblait sortir de la crise risque de sombrer dans une crise dont les consequences sront desastreuses.Nous ne le souhaitons pas mais à l’allure où vont les choses il faut s’attendre au pir.Car Gbagbo a eu le temps de s’organiser ayant une partie de l’armeé à son coté.La communauté internationale et l’union europeenne n’ont pas un reèl pouvoir sur Gbagbo pour le faire revenir sur sa decision.Si de 2000 à 2010 Gbagbo a pu tenir c’est qu’il envisage forcer les resultats des urnes pour se maintenire au pouvoir avec le soutien de certains pays africains comme le Liberia,l’Afrique du sud...foulant ainsi la democratie sous les pieds à la face du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 16:15, par un burkinabè à Lomé En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Ah l’Afrique, quand finira t-on avec toutes ces élections qui nous font reculer de jour en jour.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 17:45, par Kon N’doungtouly En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    C ’est triste et douleureux ce qui se passe en Côte d’ivoire et même dans plusieurs pays africains.
    Comment au nom du peuple pour lequel on se dit prêt à servir pour son épanouissement on n’hésite pas en meme temps marcher sur des cadavres de son peuple pour s’asseoir sur le fauteil présidentel !
    Après çà on va vouloir combattre la criminalité humaine ,financière pendant que soi-même on a triché ,tué pour accéder au pouvoir ,quelle honte ,vaincre sans gloire.
    C’est à se demander même si les coups d’état ne sont pas plus salutaires qu’en optant la voie des urnes ! c’est plus sincères et çà fera moins mal aux populations qui ne sont que des dindons de la farce.
    Les nation unis ne peuvent ils pas adopter une résolution pour que désormais tout candidat aux fonctions de Président soit soumis à une enquête de moralité et d’un examen psychanalitique ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 20:20, par LeMinez En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Bof ; rien de nouveau sous les tropiques ;
    Encore les Africains et leurs negreries.
    S ils n existaient pas, il aurait fallut les inventer.
    Le sentiment d appartenance a une ethnie est plus fort qu a celui de la nation.
    Bientot ils commenceront a se decouper a la matchette et accuserons les Francais pour cela aussi.
    Le plus dur c est que le contribuable va devoir cotiser pour soigner leur blessures.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 21:38, par N’dabi En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Nul ne pouvait douter de la stratégie de passage en force de Gbagbo, dès lors qu’il ait mis le pays tout entier à la veille de l’élection sous couvre-feu. Car craignant les débordements qui pouvaient advenir après l’annonce des résultats provisoires que plus d’un observateur de la politique Ivoirienne savaient pertinemment qu’il allait perdre, il s’est empressé de prendre le contrôle de la situation. Mais, et cela jusqu’à quand pourra-t-il tenir ?
    Il est bien vrai qu’il nous ai habitué à s’attendre au pire avec lui, cependant, si de part et autre il est lâché par la communauté internationale, il serait à mon avis certain qu’il à mis prématurément fin à sa carrière politique d’une manière ou d’une autre. Attendons de voir la suite......

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2010 à 22:32, par jj En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Pauvres Ivoiriens !!!,ils n ont rien vu venir.Depuis que Gbagbo a instauré le couvre feu,il fsllsit s en douter.Dire que beaucoup de Burkinabes se sont basés sur le succès de la mediation de Blaise pour voter pour lui.Il vient de montrer qu il est plus malin que Blaise sur tous les plans.J espère maintenant que les ivoiriens voient ce que Gbagbo est en train de faire ou ils n y voient rien.Pauvres Ivoiriens !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 01:46 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Au fait, personne n’a entendu le Blaiso, n’est ce pas ? Savez-vous ce que cela signifie ??? Que Gbagbo prie pour que ce silence s’arrete au plus vite, il en aurait plutot avantage. Rappelez-vous ce que ses silences ont parfois provoqué ? Gbagbo prie, prie seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 02:35, par Daya En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Et dire qu on est au vingtieme siecle.En afrique on est pret a tout pour arriver au pouvoir...meme tuer son propre frere.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 06:13, par Fleur Iris En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    La côte d’ivoire est à ce rythme très mal parti si rien n’est fait à temps pour arrêter ce sombre avenir (très sanglant)qui s’annonce à l’horizon.
    2 investitures, 2 présidents, 1 fauteuil pour 1 seul pays.Est ce à rire ou à pleurer ? Annuler environ 600 000 voix, est ce à dire que ces 600 000 personnes ne comptent que pour du beurre dans la Côte d’Ivoire ? Leur opinion ne compte donc en rien dans les décisions qui concernent leur pays ?
    Vraiment triste que ce genre de comédie n’arrive qu’en Afrique.
    Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon en Afrique, bon nombre de personnes à ce jour ne ferait plus parti de ce monde.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 11:29, par Aucksens En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    L’homme GBAGBO ? Un agrégats de contradictions. Et le plus grand malheur de notre pays c’est qu’il a accéder par un concours de circonstances a la magistrature suprême. Le plus surprenant ici c’est que l’homme, son épouse et son entourage sont convaincu que toutes ces intrigues sont l’oeuvre de Dieu. Nous sommes en pleine theocratie en CI. Dieu, Jésus est instrumentalise pour servir des intérêt égoïstes et partisans, justifier des dérives totalitaires.
    A tous ces illuminées l’on devra rappeler cette mise en garde biblique : "on ne se moque pas de Dieu ; l’homme récolter ce qu’il aura semé".

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 13:57, par Flouz En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    J’ai une proposition à vous faire, chers forumistes. Mais ne vous fachez pas, ne me traitez pas d’anti democrate, car je suis tout à fait le contraire. Voilà : Que l’UA prenne une résolution, un decret, ou je ne sais, moi quelle putain de loi imposant à tout président qui désire se présenter aux élections de démissioner 6 mois avant la date des élections pour se préparer. On nommera un général président de transition pour organiser le scrutin. Comme ca on verra. on peut en ce moment sauter meme le verrou de la limitation du nombre de mandats présidentiels.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2010 à 20:57 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    flouz je suis d’accord avec toi mais comment faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2010 à 08:47, par papapapa En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Vous savez la france qui est le colonisateur de la CI elle est ou envoyé des militaire comme pour le darfour, enfin que bagbo puisse pleurer, nous sommes toujours pres pour ce genre de situation, il n’est pas dieu, ni ...avec sa grosse tete,CEDEAO la balle est dans vos camps il doit payé pour ses crimes, sans pitié pour lui, la seule solution pour que la (CI) reste sans crise.Je demande a UA et CEDEAO de faire vite pour chasser laurent du pouvoir, que la paix reignes dans coeurs

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2010 à 09:37 En réponse à : Côte d’Ivoire : Dramatique et ignominieuse (possible) sortie de piste pour Laurent Gbagbo

    Flouz , j avoue que cette idée me revient à tout moment . En tout cas il faut trouver une formule comme celà.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés