Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Téléphonie mobile : Celtel fête son 150 000e abonné

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 7 septembre 2004 à 12h37min

Le lundi 30 août 2004, la société de téléphonie mobile Celtel a enregistré son 150 000e abonné. La chance est tombée M. Ousmane Nadié. A cet effet, une cérémonie de remise de cadeau a eu lieu le mardi 31 août 2004 au siège de Celtel.

Il est certain que ce matin du mardi 30 août 2004, Ousmane Nadié s’est levé du bon pied. Après avoir payé un portable, sa femme tenait mordicus à ce qu’il aille lui faire l’abonnement. Son choix s’est porté naturellement sur Celtel, car dira-t-il, « moi-même, j’étais abonné à Celte ! Quand ma femme m’a dit qu’elle voulait un portable, nous en avons acquis un. Je lui ai demandé où elle voulait s’abonner. Après hésitation, elle m’a dit de m’abonner où ça me plaisait. Je lui ai dit que s’il ne tenait qu’à moi, tout est déjà clair : c’est Celtel, ou rien. J’ai toujours pris Celtel comme mon réseau ».

De chez lui donc, direction la maison Celtel. Ce que ce surveillant au lycée Bethesda ignorait en y allant, c’est qu’une grande surprise l’attendait. Il aura plus qu’un abonnement ; car il sera le 150 000e abonné de cette société de téléphonie mobile. Pour cet heureux évènement donc, la maison a prévu un cadeau. Quitte à M. Nadié maintenant de définir la nature du cadeau qui l’intéresse. « J’avais un moyen de déplacement en mauvais état que je voulais changer. En concertation avec ma femme, j’ai préféré la moto à l’argent. En plus, comme c’est un cadeau que la maison Celtel voulait me faire, j’ai choisi ce don qui est plus symbolique et qui restera un souvenir ».

Ainsi, grâce à une carte sim n° 76560598, la famille Nadié se retrouve avec une JC qui facilitera les courses de tous ses membres, En sus de ce geste, la direction de Celtel lui a remis un lot de cadeaux, composé de tee-shirt, de gadgets et d’une attestation bien encadrée, stipulant que M. Ousmane Fidèle Nadié est le 150 000e abonné de la maison.

Selon la directrice générale de Celtel, Mme Macauley, toute la maison Celtel se réjouit d’abord d’être arrivée simultanément à 150 000 abonnés, et ensuite de ce bon coup du sort qui est tombé sur la tête de M. Nadié.

« Non seulement nous célébrons une personne, mais nous célébrons également un évènement qui n’arrive qu’une fois dans la vie. « Aujourd’hui, ajoutera-t-elle, Celtel qui couvre près de 50 villes du Burkina, est arrivé à trouver le juste milieu qui a consisté à concilier qualité et prix abordables ».


Mme Macauley

Mme Emilienne Macauley, D.G. de Celtel : « Nous réservons de bonnes surprises à nos abonnés »

Lors du changement de la nouvelle identité de Celtel, vous aviez en son temps dit que l’un de vos objectifs était d’atteindre les 150 000 abonnés, d’ici la fin de l’année 2004. Qu’est-ce que vous ressentez aujourd’hui ?

C’est réellement un sentiment de satisfaction que d’avoir parcouru tout ce chemin, et de récolter les fruits d’importants investissements faits par Celtel ce dernier semestre. Depuis le changement de la marque en janvier, nous n’avons ménagé aucun effort pour l’extension du réseau. Aujourd’hui, nous sommes dans beaucoup de villes ; nous avons apporté la communication à la population.

Cela fait qu’aujourd’hui, nous sommes très satisfaits d’avoir atteint les objectifs que nous nous sommes fixés. Nous repartons vers un autre objectif qui est de toujours faire mieux, afin d’être le leader sur le marché. Pour ce faire, Celtel va garantir l’accès à un réseau fiable de qualité, et de standard international.

Quelles pourront être les prochaines couvertures de Celtel dans le pays ?

Très prochainement, nous couvrirons toutes les régions et toutes les provinces. Nous continuons donc la lutte. Pour des raisons stratégiques,- je ne pourrai vous dire quelles villes exactement. Mais je vous promets que bientôt on réserve de bonnes surprises à nos abonnés.

Vous venez également en appui au gouvernement, dans l’organisation du prochain Sommet de la Francophonie. Pouvez-vous revenir sur cet engagement et nous dire ce qui motive Celtel à le prendre ?

Celtel Burkina, comme son nom le dit bien, est une société burkinabé. Nous recevons des étrangers chez nous. Nous voulons donc que cette manifestation organisée chez nous soit un succès, et que les gens repartent satisfaits d’avoir pu travailler dans un cadre qui leur a permis de communiquer avec leur pays, leur famille et leur service. Nous nous sommes donc joints au gouvernement, non seulement pour la réussite du Sommet de la Francophonie, mais également de celui des chefs d’Etat sur l’emploi.

Quelles sont donc les prestations dont bénéficieront ces visiteurs ?

Nous avons d’abord augmenté la capacité de notre réseau pour servir un plus grand nombre de « roamers » : ce sont des utilisateurs qui quittent leurs pays avec les appareils et les numéros et les opérateurs de téléphone de leurs pays. Ici ils pourront appeler. Nous avons également augmenté la capacité des sites au niveau de la salle de conférences de Ouaga 2000. Nous avons mis à la disposition des différentes délégations une ligne Celtel gratuite. Il ne leur reste plus qu’à charger avec les cartes prépayées.

Nous avons donc réellement mis des services qui vont rehausser le Sommet. Nous mettrons à la disposition des participants des cartes qui vont indiquer les lieux des restaurants, les hôtels, les sites de conférences et d’hébergements, les hôpitaux, les médecins et les urgences. En somme, toute information utile à un délégué.

I.K.B.

L’Observateur (3/09/2004)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2021 : La presse nationale en synergie avec les cinéastes
Archives audiovisuelles : L’UEMOA et la Guinée se penchent sur une conservation durable
Journée internationale de la jeune fille à Kombissiri : Des adolescentes s’engagent à une utilisation responsable de l’internet
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
Émission ‘’Apéro déjeuner’’ de la Télévision nationale du Burkina : « Si elle n’était pas là ; il fallait la créer », Jacky El Feno Bassono
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés