Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • mardi 28 septembre 2010 à 02h44min

En marge du forum national des femmes qui se tient les 27 et 28 septembre 2010 à Bobo-Dioulasso, le Premier ministre Tertius Zongo a visité les différents chantiers du cinquantenaire. Il était accompagné des membres du gouvernement dont le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication et de celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, président du comité national d’organisation du cinquantenaire.

La visite a commencé par la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Là, le représentant de l’entreprise De Simone a rassuré le Premier ministre que les travaux pourront s’achever en fin novembre. Les grosses œuvres ont été réalisées et il ne reste plus que les travaux de finition comme le revêtement, le plafond et l’électricité.

A quelques encablures de la Maison de la culture, se dresse le monument du cinquantenaire et l’entreprise a aussi relevé que le délai contractuel pourra être respecté. A la place de la Nation, un autre monument est en cours de construction en remplacement de l’ancien. C’est un monument lumineux aux couleurs nationales.

Il aura une hauteur de 20 mètres. La réalisation de cette infrastructure est gérée par la présidence du Faso. Le Premier ministre s’est aussi rendu à la cité présidentielle construite à côté du pied-à-terre du président du Faso, sur la route de Orodara. Sur cette cité seront érigées 9 suites présidentielles et 9 villas.

Ces maisons sont au stade de finition et certaines sont déjà prêtes pour accueillir les occupants. La salle d’embarquement, le salon d’honneur et le bloc technique de la tour de contrôle de l’aéroport en réfection ont aussi reçu la visite due Tertius Zongo et des membres du gouvernement. L’entreprise en charge de la construction a estimé que les travaux sont réalisés à 80%.

Au marché de fruits et sur le site choisi pour abriter le défilé, les visiteurs ont exprimé leur optimisme quant à la fin des travaux dans les délais impartis. Le défilé se tiendra sur le boulevard de la Révolution, en face de la Semaine nationale de la culture. Le même optimisme était affiché à la « Cité des forces vives » où 300 villas sur les 500 en construction sont susceptibles de finir dans les délais. C’est plus de trois fois en une année que le Premier ministre Tertius Zongo visite les chantiers entrant dans le cadre du cinquantenaire pour s’assurer de leur bonne exécution.

Adaman DRABO

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 28 septembre 2010 à 04:05, par S. TOURE En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

    Trois cent à cinq cent sen construction à Bobo. Faut il en rire ou pleurer ? Dejà la ville n’arrive pas à faire occuper les villas existantes faute de locataire solvable la pauvreté étant la chose la plus partagée dans cette ville. Les ressources injectées dans ces villas bienque provenant de personne physiques aurait pu être canalisées vers des secteur de creation d’emploi durable dans l’industrie ou l’agrobusiness. On va se retrouver avec un clone de Ouaga 2000 avec au plan nationale des milliers de villas achevées et vides attendant des locataires surtout expatriés hypothétiques. Celà permet d’avoir de jolies cartes postales de Ouga et Bobo...etc mais ça ne fait pas tourner l’économie durablement . Combien de Villa à Ouaga Fada Ouahigouya et Bobo sont elle innocupées ? Pendant ce temps la machine à lotir des maires tourne à fond. Le modèle de developpement qui qui consiste à investir nos pauvres capitaux uniquement dans les grandes villas qui se retrouvent vide est il le bon ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2010 à 10:53 En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

    en ce qui concerne la construction du monument du cinquantenaire est ce le tronçon sarfalao en passant par le centre émetteur va rester dégradé de la sorte sans bitume ? et si l’on ne bitume pas cette voie le monument n’aura aucune valeur et sera même une honte.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2010 à 12:29, par François B En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

    A mon avis ce monument du cinquantenaire qui marque 50 ans d’independance et de developpement devrais etre érigé à Ouagadougou pour une plus grande visibilité de 50 ans de vie marqués de regime d’exception et democratique.

    Aussi un boulevard est à été baptisé Felix Houfouet Boigny, quel masturbation politique , quel manque de lucidité et de dicernement : les 50 ans sont à l’actif soit de Maurice Yaméogo soit de Ouézin Coulibaly

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre 2010 à 22:50, par Hamane En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

      Devons nous comprendre que tout ce qui veut ou doit être visible est à construire à Ouaga ? prenez la mosquée de Dioulassoba, la place Tiéfo Amoro, la Quinquette et amener à Ouaga alors. Si rien de visible en doit se faire à Bobo, qu’est-ce qui va faire la visibilité de Bobo ? et le monument des martyrs à Ouaga ? n’est-il pas assez visible ? ne propposes tu pas de le ramener à bobo parce qu’il a déjà contribué à sa visibilité et à celle de Ouaga ? ne faut-il pas amener Ziniaré à Ouaga pour qu’il soit plus visible ?

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2010 à 13:57, par Sam En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

    Ce cinquantenaire à bobo sera un vrai FIASCO.
    Je crois que les autorités devraient le déporter sur Ouaga et programmer pour bobo l’an prochain.
    Il y a trop de choses qui ne vont pas.
    Prenons l’exemple du Mali que les uns et les autres ont sur des chaines de Télé où tout était bien organisé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2010 à 14:09 En réponse à : Cinquantenaire de l’indépendance : Tertius Zongo de nouveau sur les chantiers

    Je pense qu’il faut saluer l’initiative louable du Gouvernement de faire des fêtes nationales tournantes. Seulement certaines réalisations devraient à mon sens être repensées pour les éditions à venir :
    - prévoir les réalisations des grosses œuvres dans les budgets n-1 et n afin d’éviter les réalisations précipitées et les courses contre la montre ;
    - prévoir pour la cité des forces vives des villas modestes qui serviront à résoudre le problème du logement (des travailleurs) dans les régions après les cérémonies. (A titre d’exemple, les grosses et somptueuses villas réalisées à Ouahigouya ont juste contribué à donner aux sociétés de gardiennage des marchés. Le fonctionnaire de Ouahigouya n’ose pas s’y aventurer) ;
    - pour encourager les investisseur des forces vives, que l’Etat signe des contrats pour loger ses Directeurs Régionaux qui ont droit au logement dans les cités des forces vives des villes ayant déjà accueilli la céremonie.
    - enfin juger de l’opportunité de la construction des aérodromes qui ne servent qu’à faire atterrir les avions de la base pour le défilé, et dont l’utilité à court terme n’est pas toujours évidente ;
    - réinvestir le budget des aérodromes dans la construction des routes et l’assainissement des villes devant abriter les fêtes.
    - en somme, faire en sorte que l’après 11 décembre soit bénéfique au populations des villes concernées. C’est par là à notre modeste avis que la fête tournante aura tout son sens pour les populations.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés