Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Conférence de Ziniaré : Me Frédéric Pacéré Titinga, la grande vedette

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • lundi 13 septembre 2010 à 02h38min

Comme il n’en manque généralement pas au cours des grandes rencontres, la conférence régionale du Plateau central a connu également ses petits faits et gestes. Nous vous en proposons alors quelques uns.


La visite surprise de la Première Dame

Certainement que les organisateurs ne s’attendaient pas à la Première Dame, Chantal Compaoré, à l’ouverture de la Conférence régionale du Plateau central. Sinon on l’aurait attendue avant le début de la cérémonie ou plutôt on l’aurait annoncée pour plus tard. Mais, toujours est-il qu’elle est venue au moment où la rencontre avait déjà commencé avec l’introduction du Pr Prosper Kompaoré. Et les gens ne se sont rendus compte de sa présence que lorsque des bonnets rouges ont commencé à se mettre débout.

Rapidement tout le monde s’est mis débout pour l’épouse du Chef de l’Etat, le temps pour elle de serrer la main des personnalités présentes. Après quoi, elle s’est installée entre François Compaoré et le parrain, Charles Bila Kaboré. La cérémonie pouvait alors reprendre son cours.

Me Pacéré Titinga, la grande vedette

S’il y a quelqu’un qui a fait grosse impression à cette conférence régionale du Plateau central, c’est bien Me Frédéric Pacéré Titinga. Manifestement, il fut la grande vedette. Programmé initialement pour intervenir en 2e position, l’on a dû chambouler le programme pour qu’il soit le dernier intervenant. Ensuite, il a fallu recomposer la scène pour lui permettre de venir présenter, dans la pure tradition moaga, la vie de Dimdolobsom Ouédraogo. Enfin, la présentation de l’avocat émérite a été rythmée de coups de canon.


« L’avoir avant le savoir »

Avant le début de la cérémonie d’ouverture de la conférence régionale de Ziniaré, ceux qui devraient livrer les communications étaient installés sur les premières chaises, juste à côté du présidium. Mais, un communicateur, enseignant-chercheur de l’université de Ouagadougou, a dû entre-temps se lever pour céder sa place à une richissime opératrice économique du pays. Un confrère, qui a suivi la scène, a fini par caricaturer la situation en laissant entendre qu’ici « C’est l’avoir avant le savoir ».


Un naaba embarrassé par la sonnerie de son portable

Alors que la conférence battait son plein, le portable d’un naaba s’est mis à sonner. Ne maîtrisant pas son portable, le chef coutumier ne savait plus que faire. Finalement, son portable a cessé de sonner au bout de quelques minutes. Il fallait voir son soulagement.

Rassemblés par GBB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés