Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un œil expérimenté ne s’y trompe jamais.» Charles Baudelaire

AFDI : Investir dans l’humain et dans la compétence

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • lundi 21 juin 2010 à 23h26min

Souleymane Traoré, responsable AFDI pour le Burkina

Créé en 1975, au lendemain de la terrible sécheresse qui frappa le Sahel, l’association AFDI (Agriculteurs Français et Développement International) accompagne aujourd’hui les organisations paysannes burkinabè vers un développement autonome.

Le début des années 1970 marqué par une forte sécheresse dans le Sahel, des agriculteurs français se mobilisent pour apporter une aide d’urgence dans la région. L’association AFDI (Agriculteurs Français et Développement International) est ainsi créée en 1975, mais rapidement, le choix d’une aide au développement à long terme s’impose. Trente-cinq ans plus tard, pas moins de huit sections AFDI françaises (quatre régionales et quatre départementales) ont des partenariats au Burkina Faso, l’un des dix-sept pays d’intervention de l’organisation française. L’objectif est à la fois d’informer les agriculteurs français sur les situations dans le sud et d’établir des partenariats avec des organisations paysannes dans les pays en voie de développement.

Le choix de l’ouverture donc, mais aussi de l’accompagnement. Ainsi, AFDI n’intervient que par le biais de douze organisations paysannes burkinabè partenaires. Loin d’un interventionnisme parfois reproché aux ONG travaillant dans le développement, l’association privilégie l’autonomie des organisations paysannes qu’elle appuie. « Accompagner, se rendre utile, et savoir se retirer quand il le faut », telle pourrait être la devise d’AFDI.
Une volonté illustrée par les axes d’actions choisis : appui et aide à la structuration des organisations paysanne, au renforcement des services économiques et de conseil (commercialisation des produits agricoles, conseil à l’exploitation familiale), au lobbying et plaidoyer pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques agricoles… L’accent est également mis sur la formation, et la découverte d’autres modes de fonctionnement. Ainsi, chaque année une quarantaine de Burkinabè part à la rencontre d’autres agriculteurs, dans les pays voisins ou en France, un autre moyen d’élaborer des stratégies collectives.

Les résultats de cette dynamique se font déjà sentir, notamment dans l’amélioration de la gestion des exploitations familiales. Les mentalités évoluent et le niveau de vie augmente. L’investissement dans l’humain et dans la compétence semble donc payant. Un schéma gagnant-gagnant qui passe par beaucoup d’échange et de dialogue comme le souligne Souleymane Traoré, responsable AFDI pour le Burkina. Un travail de l’ombre donc, et de longue haleine, pour aider les Burkinabè à sortir de l’insécurité alimentaire.

Céline Landreau

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Plan International et BØRNEfonden ont officiellement fusionné
Aide au développement : Des députés français reçus par Salifou Diallo
Droits de l’homme au Burkina Faso : Les Nations unies font le point les 28 et 29 juin prochains
Décennie d’Actions des Nations unies pour la Nutrition
Le Burkina Faso renforce ses capacités en matière de gestion des frontières avec l’appui du PNUD
Diakonia lance la phase 5 de son programme Justice économique et sociale
ONU : Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à l’épidémie de SIDA d’ici 2030
Soins obstétricaux et néonataux d’urgence : Vers une validation consensuelle
Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle : LA FAO et l’Union européenne visitent les réalisations dans le Centre-Nord
Sécurité alimentaire : Promouvoir les systèmes de stockage alimentaire en Afrique de l’Ouest
Intégration du genre dans les programmes de développement : Christian Aid et ses partenaires en quête d’un plan d’actions
Rapport 2015-2016 d’Amnesty international : Le Burkina épinglé à cause du coup d’Etat du RSP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés