Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 7 janvier 2010 à 00h52min

Jean Magloire Somé

"Le codex grammatical égyptien", c’est l’oeuvre que ce chercheur burkinabè a mis 25 ans de sa vie pour édifier. A travers cette oeuvre, il invite les intellectuels africains à revenir s’abreuver aux sources de la science de l’Egypte antique. Mais une oeuvre qui a besoin d’être éditée et développée. Il invite pour cela toutes les bonnes volontés, publiques comme privées, à l’aider à le réaliser. C’est la quintessence de cette interview.

"Le Pays" : Peut-on savoir qui est Jean Magloire Somé ?

Jean Magloire Somé : J’ai été professeur d’anglais en Angleterre. J’étais devenu complètement blanc dans ma tête et je m’attendais à être reçu avec tous les honneurs dans la société occidentale. Mais cela n’a pas été le cas. Ne pouvant devenir un caïman, autant revenir à mes sources. Je suis passé par Cheikh Anta Diop. Il a réussi à faire admettre par l’UNESCO que l’Egypte pharaonique était une civilisation africaine. C’est bien beau. Mais qu’en avons-nous, Africains, tiré comme profit ? La pensée égyptienne, tout le monde y a puisé. Mais nous, Africains, sommes en reste. Aucune curiosité africaine ne s’y intéresse. On a un trésor intellectuel qui est là, mais personne n’y touche et on court chercher en Occident ce que nous avons déjà ici. Anta Diop a ouvert la porte. Moi je viens enfoncer cette porte déjà ouverte.

Peut-on avoir une idée succincte de votre oeuvre ?

L’oeuvre est vaste. Elle est multidisciplinaire. Les mages égyptiens ont mis 5 000 ans pour reconstituer la pensée animiste. Les Romains, les Grecs, tous ont puisé dans cette science. Elle est donc gigantesque et on ne peut la résumer.

Votre oeuvre repose sur l’animisme. Est-ce une religion ?

On a tendance à prendre l’animisme pour du fétichisme, du maraboutage, de la sorcellerie. Or le mot vient du latin "anima", la science de ce qui est animé. Or ce qui est animé, c’est la vie. Tout ce qui vit est animé. L’animisme n’est pas une religion. C’est une science qui étudie le rapport de l’être à Dieu et le religieux n’est que le millième de ce rapport. La civilisation humaine part de l’animisme et je tiens à le souligner. J’en ai les preuves, réunies grâce à 25 ans de fouilles et de lecture.

Vous pensez que les problèmes des hommes viennent de leur ignorance ?

Absolument. La pensée animiste est un langage symbolique. L’alphabet alpha, bêta, gamma, oméga, etc., est un alphabet symbolique et donne tous les éléments essentiels de l’humanité. Avec cet alphabet, vous pouvez écrire toutes les équations de toutes les disciplines du monde. Il faut réapprendre à recomprendre ce langage symbolique et toutes les mathématiques deviennent alors un jeu d’enfant.

Vous avez un message à lancer à l’endroit de l’intelligentsia africaine ?

Il faut que les Africains sachent que le développement ne s’achète pas. Aujourd’hui en Afrique, on pense qu’il faut avoir des milliards de francs pour que le développement arrive. Cela fait plus de 40 ans d’indépendance que nous jouons au jeu des marchés internationaux, mais à quoi sommes-nous arrivés ? Le produit d’un créateur peut s’acheter, mais le génie de ce créateur ne peut l’être. Si vous vous maintenez à l’état de consommateurs vous resterez toujours à la traîne des autres. Il est temps que les Africains se réveillent. Il faut relancer la capacité de l’Africain à réfléchir par lui-même, investir son intelligence. Le Japon, l’Inde, la Chine ne se sont pas développés à se bornant à consommer des produits. Nos ancêtres ont créé des pyramides que les Blancs ne peuvent imiter. Et nous, héritiers de cette science phénoménale, nous sommes incapables de nous intéresser à ces oeuvres-là. Pendant que nous restons là à dormir, à compter de l’argent, à compter des villas, à compter des voitures, les 0ccidentaux, eux, quittent chez eux pour venir, à notre nez, puiser dans cette science, améliorer ce qu’ils ont déjà créé pour venir nous les revendre. Tout cela parce qu’on refuse d’aller à la science. Les pyramides, ce n’est pas le passé mais l’avenir.

Quelles sont vos attentes par rapport à votre oeuvre ?

Cette oeuvre peut permettre à toute l’Afrique de rebondir scientifiquement. Que cela soit pour l’étude des langues africaines, la construction des machines, tout est contenu dans cette oeuvre. Il n’y a qu’à tirer conséquence pour continuer à travers la mise en place d’une équipe de chercheurs. Je mets donc cette oeuvre à la disposition des intellectuels, des politiques et même des simples civils, qui veulent apporter une pierre à cette renaissance africaine afin que l’Afrique sorte de son marasme.

Propos recueillis par Abdou ZOURE

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 7 janvier 2010 à 01:58, par koutou En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Pas du tout convaincant. J’ai même l’impression que le "saambiga" a perdu le Nord. On lui demande "Peut-on savoir qui est Jean Magloire Somé ?" et il commence par dire que "j’ai été professeur d’anglais en Angleterre. J’étais devenu complètement blanc dans ma tête et blablabla...". Trop ésoterique comme reflexions et presque inexploitables pour le developpement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 03:35 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    J’étais devenu complètement blanc dans ma tête et je m’attendais à être reçu avec tous les honneurs dans la société occidentale. Mais cela n’a pas été le cas. Ne pouvant devenir un caïman, autant revenir à mes sources.

    Mr. Some, et moi alors, si je reussis ici aux USA en trouvant un tres bon emploi qui me permet de nourrir ma famille et rever qu un jour mon enfant aura la chance de devenir president comme Obama ? Je suis un peu decu de votre parcours. Vous etes un decu de l Occident, c est simplement parce que les Blancs (Angleterre) ne vous ont pas accepte que vous avez ete obliges de chercher autre chose en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 05:57, par lebig En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Priere publier les lieux oú sont vendues l´ouvrage, au pays comme en Europe.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 07:55, par Barkbiga En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Toute mes felicitations au chercheur SOME. Ou peut-on trouver cet ouvrage ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 08:11, par gerard.aria En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Je suis très intérressé par cet article, et tout ce qui touche à la civilisation Egyptienne du continent Africain !

    En particulier le rapport au corps à travers les exercices décrits sur les fresques, papyrus, tombeaux.Je suis professeur de yoga.

    Comment en savoir plus et avoir accès aux travaux de M. SOME ?

    le toubabou

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 10:41 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    merci pour cette article je suis à Paris j’aimerais avoir le mail de Jean Magloire SOME merci
    je suis au webwinkoun@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 10:53, par bouba En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Hélas professeur,les gens ne savent que compter les liasses et contempler leurs biens. Il nous reste beaucoup à faire. Je vous soutiens.

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier 2010 à 12:20, par KILI KAN SOSSO (en langue Dioula) En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

      salut,

      La question n’est pas de soutenir ou non M.SOME. Il s’agit de réflichir à ces propos de ’’scientifique’’. Je pense qu’un scientifique se definit fondamentalement par l’objectivité de son approche qui construit par ailleurs sa crédibilité.Les prémières lignes de cette interview laissent une marge franche au scepticisme quant aux propos de M.SOME qui, apparaît un "homme" de science désenchanté comme l’a été Fama, personnage principal dans Le soleil des indépendances de A.KOUROUMA ! La science c’est aussi le langage. Cependant, je pense qu’on pourrait utilement tirer profit de son oeuvre.
      Bon vent

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 11:08, par Akily En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Vraimment félicitation à Monsieur Somé pour le travail abattu. Bravo pour l’article... Nous sommes nombreux à vouloir revenir puiser dans les sources de l’Animisme mais manquons cruellement de repères. Il y a des charlatants qui discréditent l’Animismes sans parler des religions dites révélées qui essaient d’y trouver tous les mauvais exemples de comportement. Pour ma part je pense qu’il faut créer une Association qui pourrait recueillir des fonds pour financer ces genres de projets. Les Africains n’ont pas été les seuls peuples colonisés. Et je reste convaincu que l’état de misère dans nos pays est dû au moins en partie à notre deconnection de nos valeurs socioculturelles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 12:20, par dao En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    helas on est jamais prophet ce soi !!la grandeur des recherches de ce homme merite d’etre s’aluer et nous afraicain devrons l’exploiter sur toutes les dimensions qu’il soit avant ke cela ne soit trop tard.je suis etudiant o usa mais j’ai assiter a une des ces conferences et j’avous qu’il detient un savoir au meme titre que des savan comme anta diop.felicitation mr.some et surtou courage

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 12:23, par TRAORE En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Voila un qui a encore trop bu. Beaucoup trop.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 13:03 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Ce chercheur me parait dérouté. Il est scientifiquement incohérent, et je ne souhaite pas que nos enfants lisent son œuvre, il va contribuer à les embrouiller d’avantage. De nous jours, la civilisation est devenue globale dans un monde global, et la connaissance scientifique est transversale, claire pour tous le monde et non ésotérique !!!!
    Pr. O. K. Watam, PhD,

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 13:51, par leplan En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    merci à vous professeur !! on dit souvent "vaut mieux tard que jamais" si cet ouvrage peut aider l’afrique à revoir son modèle de developpement on ne peut qu’encourager le professeur. 25 ans ce n’est pas 25 jours cela montre le travail qui a été abattu est potentiellement riche.
    nous voulons des intellectuels pareil pour ce continent et non des intellectuels dont l’esprit est constipé par la corruption et les basses besognes.

    vive professeur et viva Africa !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 14:18 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Aux premières réactions je dis ceci : le chercheur n’est pas venu pour parler de lui mais plutôt pour mettre en avant son œuvre.Si vous voulez le connaitre, lisez son œuvre.

    Une fois de plus où peut-on trouver cet ouvrage et bon courage professeur, les africains finiront par comprendre que le développement des africains ne viendra que des africains et pas des institutions de bretton woods.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 16:20, par ismael zizien En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    à l’heure où la tendance est de plongé dans la vague du superficiel,savoir que dans la masse il y a quelque personne qui ne vont pas à l’abattoir tête baisser est la proposition d’une autre alternative !
    une foie de plus l’afrique et le burkina en particulier a le doit sur l’interrupteur de son devenir. nos dirigeants et acteurs politique sont comme plongés dans un sommeil épouvantable qui les empêchent de faire la part des choses. imaginons
    un instant que ce genre de savoir soit encourager par le gouvernement et tout ceux qui peuvent et doivent apportés leurs contributions pour faire reculé les limites de l’ignorance et la pauvreté on ne serrais sans doute pas entrain de courir après les autres pour régler nos soucis et se faire traiter de gamins incapable de quoi que ce soit.
    osons inventés notre avenir !!!
    par ce qu’on a les moyens !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 17:32, par Soum Bila En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Le Burkina Faso n’a pas de petrole ni de cacao pour tenir economiquement dans ce monde mais il ,peut compter sur la matirere grise de ses enfants pour s’en sortir . Je n’ai aucune idée de l’oeuvre de l’honorable Some Magloire. Je m’entete à croire qu’il faut prendre ce monsieur au serieux pour tirer les meilleures parties de sa reflexion. C’est une perle rare qu’il faille proteger encourager et accompagner dans la recherche . ces idées me semblent justes pour envisager le Burkina et l’Afrique sous de meilleurs auspices dans l’avenir

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 20:35 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    J’ai l’impression que les deux premiers intervenants n’ont rien compris à l’article, a moins que leurs reactions ne soient que le signe de leur acculturation car ce que dit M Somé est tellelement vrai !!! c’est peut etre ce qui les agace !! SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 22:10, par Bass- ziiri En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Bonjour, débat fort interessant ! Mais au fond que veulent les Africains ? Là est la question fondamentale. Nous sommes gouvernés de l’extérieur, nos chefs d’Etat sont des pantins, des marionnettes à souhait. Vous avez oublié "l’authenticité (ex Zaire), consommons burkinabé ( ex Burkina, le vrai Burkina est mort avec son géniteur Sankara.) ". Quand vint un "messie" pour nous éclairer on nous fait croire que nous avons à faire à un fou. Nous abattons ce fou au bazouka( Sankara, Lumumba, N’gouabi, Norbert Zongo... ) pour ensuite les pleurer et les "adorer". Pauvre Afrique, et ça continue. Si Castro n’a pas été assassiné c’est parce que son peuple est resté digne et Cuba est aujourd’hui bien placé en matière de soins de santé. Les pyramides et le phare d’Alexandrie font partie des 7 merveilles du monde. Les momies existent et sont millénaires. Alors ! Si Mr Somé peut nous aider à etre mieux que nos aieux (Egyptiens) tant mieux. Bon courage professeur.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier 2010 à 21:47 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

      Quand vint un "messie" pour nous éclairer on nous fait croire que nous avons à faire à un fou. Nous abattons ce fou au bazouka (Sankara, Lumumba, N’gouabi, Norbert Zongo...) pour ensuite les pleurer et les "adorer". Pauvre Afrique et ça continue. Si Castro n’a pas été assassiné c’est parce que son peuple est resté digne et Cuba est aujourd’hui bien placé en matière de soins de santé

      merci pour ton analyse. Tout est dans ce que tu as dit : que voulons nous au fait nous les africains ? quand sankara etait la on l’a traité de tous les noms meme jusqu’a sa mort ensuite on pleurniche, on l’encense, etc. Comme tu le dis si bien seku ture, lumumba, cabral, etc. et bien d’autres beaucoup moins connus car ils sont moins dans le politique direct. Que dire d’une sommité comme le monde ne l’a pas connue (je n’exagere pas), je parle de Cheikh anta diop ? Mais combien d’africains le connaissaient a peine avant sa mort dans presque la misere presque ? Et qui l’a conduit a cette situation : les africains eux memes. En premier Senghor qui l’a emprisonne des annees pour qu’il ne donne pas ses idees aux africains. Il fut interdit d’enseigner a l’université, ses ecrits n’etaient pas diffusés, etc. Meme les intellectuels africains l’ont boycotté, y compris notre "heros" national Joseph Ki Zerbo qui pourtant était la meilleure personne la mieux placée pour le seconder, etc. Plein de d’africains soi disant docteurs en ceci, agrégés en cela n’ont pas osé soutenir Cheikh anta diop par peur de perdre leur beurre et leurs honneurs que les europeens leur procuraient a condition de ne pas divulguer les idees de diop, etc. Seul le congolais Theophile Obenga l’a soutenu. Meme aujourd’hui ceux qui essaient de rattraper ces erreurs sont encore sont attaques de toutes parts et descendus au bazooka comme tu dis. Si les Cubains n’étaient derriere castro, cuba serait aujourd’hui pire que Haiti et n’aurait meme pas resisté au blocus depuis plus de 50ans face à un ennemi aussi puissant et si proche que les USA. Aujourd’hui les americains cherchent a avoir le tiers de ce que les cubains ont gratuitement depuis pres de 50ans : 100% de la couverture sociale et les soins medicaux gratuits... Au moins les venezueliens ont donné une vraie lecon de courage et de responsabilités politiques aux Burkinabe et aux africains : seuls les interesses, seuls les gens concernés qui se prennent en main s’en sortiront. c’est une loi de la nature. Nous n’avons soutenu sankara, il a été vilipendé, traité de dictateur autocrate pour etre ensuite éliminé et nous on a laissé faire. Aujourd’hui tout le monde se met a louer sankara mais personne ne se mobilise pour sankara. Soyons des convaincus ou restons des vaincus et taisons nous et subissons.
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 17 janvier 2010 à 21:59 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

        Personne n’a dit que Sankara, Lumumba, Castro etaient des fous. Ceux qui ont tue certains des cites savent pourquoi ils l’ ont fait. Ne m’associez pas a eux. Mais voudrais- tu aller vivrer a Cuba rien que pour leur politique de sante ? Qelle hypocrisie/ J’aimerais savoir d’ abord ou tu vios et pourquoi tu n’installes pas tes penates a Cuba.

        Répondre à ce message

        • Le 6 avril 2010 à 12:38 En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

          ecoute je n’aime pas les polemiques steriles et surtout les attaques personnelles, non que j’en ai peur, etc. Mais si tu as ton temps a fouiller internet et les forums comme un moyen de chercher a noyer ton ennui et tes frustrations comme le font beaucoup des intervenants ici en polemistes professionnels comme en regorgent tant le pauvre burkina. Moi je n’ai pas ce temps ni cette energie. Tu as lu mon intervention de facon intentionnellenment belliqueuse, a y deloger ce que tu veux entendre : c’est ton affaire, a moins que ce soit de l’inculture de ta part. Nous autres africains tant que nous n’arreterons pas les guerres inutiles, le petit ego mesquin, etc. nous serons toujours les victimes (de nous memes d’abord !!!). Tu me desoles... mais je ne desespere pas que tu te resaisiras par toi meme, par ta capacité de mener une vraie reflexion sur toi meme d’abord, afin de pouvoir le faire sur un sujet. Bon courage et sans rancune aucune !
          SOME

          Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 22:14, par Sinkouna En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Hamadou Hampateba disait qu’en afrique, tout veillard qui meurt eat une bibliotheque qui brule.je pense que sous cet angle tout oeuvre merite d’etre scruter pour en tirer le maximum d’idées posives.c’est comme cela que les autres se sont developpés.l’essentiel c’est de voir l’oeuvre.

    sinkouna

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2010 à 22:35, par m.a.m En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    reponse à Koutou

    je crois que vous etes bête monsieur koutou ! car Mr somé a bien reflechi en occident et savoir qu’on est pas aimé et que rien n’est extraordinaire dans "l’exploit du blanc" alors que des gens comme vous,qui ne voyez pas au delà du bout du nez preferent l’hypocrisie et se rassasier du "bien-etre" ephemère tout en oubliant que les generations futures ne retiendront de vous que votre mediocrité !

    Respect à vous quand même !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2010 à 00:05, par Mytibkèta En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Je suis de ceux qui veulent avoir des informations pouvant me permettre d’acceder à ce document.Des faits portent à croire que l’interessé sait de quoi il parle.Sans verser dans un racisme à la façon Le Pen, reconnaissons que les pharaons étaient pour la plupart des noirs. Les savants qui ont contribué à l’édification des pyramides étaient des noirs et les ouvriers et esclaves commis à cette tâche etaient des noirs. Les données des chercheurs contemporains ont bel et bien démomtré celà etque rien de ce qui a été bâti ne se faisait au hasard. tout se retrouvait dans les pyramides ; les mathématiques, le génie civil, l’astrologie la philosophie la réligion.Et c’est à propos de cette dernière que je veux être d’accord avec le chercheur Somé pour dire que l’animisme loin d’être une religion de sauvages est une manière de vivre en harmonie avec ses semblables,avec le milieu et le cosmos. Les religions monotheistes ou religions revélées puisent dans les croyances anciennes ce qui améliore l’être humain. Les lois édictées par dieu sont absolument necessaires pour une vie qui valorisent l’homme en proscrivant certaines pratiquent qui du restent ont été abandonnées par les groupes de sociétés à un moment donnée de leur évolution. Nier l’apport de l’animisme dans la modernisation de l’Homme est une attitude qui frise le ridicule. L’animisme se revèle aujourd’hui comme des comportements recherchés par les défenseurs de la nature ; Le cours d’eau, le bosquet, le grand baobab qui trône à l’entrée du village sont habités par des esprits protecteurs. Défense de les souiller, de couper une branche etc. Y atil meilleurs protecteurs que les garants de cette façon de voir les choses ?? Bien sûr la chefferie actuelle et sous toutes ses formes s’est dévoyée et est incapable de permettre une meilleure exploitation de ce patrimoine.Et pourtant si les chefs blancs ont envoyé chez nous des soldats et des prêtres,s’étaient pour effacer les traces de cette supériorité qu’avaient les noirs sur les blancs de l’époque. Et ces missions civilisatrices n’étaient rien d’autre que la préparation du terrain pour s’accaparer de nos richesse et nous assevir et culturellent moralement etc.Il faut à l’Afrique des centaines d’Anta Diop, de Some Magloire pour nous permettre de refléchir sur l’apport de l’homme noir à l’humanité tout court. De même,nous ne devons pas avoir honte de nos religions dont une lecture audacieuse peut nous permettre de croire à d’autres valeurs que nous cotoiyons sans jamais nous retourner pour les vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2010 à 01:32, par Sada ILBOUDO En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Bonjour à tous ceux qui encouragent l’effort de ce courageux Jean Magloire Somé car c’est la nouvelle vague de personnes dont l’Afrique attent pas des inconcients qui se permettent de dénigrer ouvertement des travaux qu’ils ne sauront entamer parce qu’ils sont assez peu intélligents(...réfléchissent peu-avalent beaucoup...), démunis de toute ambition ayant vocation à éveiller toute conscience, enfuis dans les profonds ténèbres de l’extrème ignorance.

    Vous, ignorants(qui se reconnaissent parfaitement par le miroir que je leur expose à la face),qui critiquez ignoblement, quelle est votre découverte ? par quel message d’espoir l’on vous reconnait ? où est le fruit de votre recherche ? que faites-vous dans la vie ? qu’avez vous tirez comme lesson des propos de l’honorable Jean Magloire Somé ?

    Répondez d’abord à ces questions pour espérer que l’on pense à remettre en question vos aberrantes critiques.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2010 à 16:16, par létudiant En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    très intérréssant ce dont parle mr SOME.mais en ces temps de crises à l’université de OUAGADOUGOU au BURKINA FASO,dont le manque crucial de professeurs paralyse les années universitaires les unes apres les autres,il serait temps pour lui d’envisager un retour aux sources.transmettre son savoir aux futurs battisseurs de l’afrique serait la meilleur stratégie pour un continent en construction.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2010 à 01:11, par Jean Magloire SOME En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Bonsoir très chers frères et soeurs
    Je suis très touché de l’attention que vous avez portée à mon travail de recherche .Certes, je ne voudrais pas être juge et partie à la fois et je tiens donc à remercier tout le monde selon son niveau de compréhension et donc son niveau de participation au débat.Je souligne que je ne suis frustré en rien, ni par la couleur de ma peau ni par le fait que je ne suis pas resté en europe pour jouir des oeuvres du blanc comme l’un de mes frères l’a observé.D’ailleurs je suis un admirateur du blanc pour sa rigueur au travail...Mais que cela ne m’empêche pas de me définir par rapport à lui et de me déterminer.C’est peut être ce qui manque à l’Afrique:L’admiration qui pousse à l’émulation ...et je désesperais de l’Afrique jusqu’à ce que Anta Diop arrive ...La suite vous la connaissez !
    L’oeuvre que je propose n’est une oeuvre à débats mais une oeuvre à engagements à plusieurs niveaux ;d’abord personnel si on se sent fier d’être noir(si on ne l’est pas c’est tant pis) ;ensuite culturel si on tient à avoir une identité dans le monde ( mais si l’on pense que avoir une identité est sans importance alors c’est tant pis) ;enfin c’est un engagement pour la dignité humaine tout court parce qu’il serait abérrant de parler de dignité humaine à des Africains qui auraient perdu toutes leurs valeurs identitaires culturelles ...De quoi pourraient ils être fiers en tant que êtres pensants ?Et aux yeux du reste du monde que représenteraient ils ?Pour toutes ces questions je pense qu’il serait temps que les Africains se ressaisissent et qu’ils remettent à la page le Culte de l’Espritc’est à dire le culte de l’Intelligence Divine qui fut dans l’antiquité la préoccupation fondamentale de nos Ancêtres Animistes ,culte qui a donné naissance à la Science et la Civilisation. Aujourd’hui surtout il s’agirait de trouver des voies et moyens de financer la science du Codex que j’ai largement développpée (en 25 ans je souligne )et non de s’escrimer à couper les cheveux en quatre ou pire de s’anihiler dans l’attitude contemporaine de totale démission que nous offrons au monde à tous les niveaux :politique et culturel ;économique et cultuel ; scientifique et intellectuel ; artistique et moral...En fait je vous ai donné rendez vous en amont ,c’est à dire pour construire l’Afrique de demain avec les instruments de la méthodologie animiste que j’ai retrouvés et vous allez m’attendre en aval croyant que je ne fais que rêver béatement comme vous dans le passé ou bien vous abolir servilement dans le présent...C’est bien dommage ! Si seulement vous pouviez être un tant soit peu plus pragmatiques et plus pratiques ,vous m’auriez déjà fait des propositions concrètes pour avancer la cause du Codex.Mais hélàs, j’ai suivi votre débat et je n’y ai pas trouvé les réponses que j’y attendais...Comment réussir en quoi que ce soit avec des gens qui ne croient plus en rien et plus grave qui ne croient plus en eux mêmes ?Qui ne croient plus en leur capacité de penser ,de créer ?En un mot comme en plusieurs, des gens qui se nient eux mêmes ? Voilà donc tout le mal africain et à bon attendeur....

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2018 à 21:50, par Zongo En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Nous ne pas obligés d’épouser les mêmes idées. Rassurez vous qu’il a des gens aujourd’hui qui ne se comprennent pas eux-mêmes. La culture occidentale constitue pour eux un sac noir avec lequel ils se sont fourés la tête. Conséquence, ils ne peuvent plus voir autrement. Lonque vie au papa Somé. Bonne lecture à tous. Dieu bénise le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:47, par Cyrille LALADEWA En réponse à : JEAN MAGLOIRE SOME, CHERCHEUR SOCIO-MATHEMATICIEN : "L’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique"

    Nous avons plus besoin de le voir près de nous, dans un laboratoire en train de bouger les véritables lignes...que de faire de la littérature (nous simplement en train de le lire). Le lire oui, mais le voir sur le terrain, c’est ce que je veux ! Je me donne deux ans pour réunir les conditions à le voir à l’œuvre.
    Quel le Faso se dépêche où je l’emmènerai travailler avec nous ici au Togo dans deux ans

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés