Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Ministère de l’Information : un conseil de discipline pour moraliser le département

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 17 novembre 2003 à 12h21min

Le ministre de l’Information M. Raymond Edouard Ouédraogo a procédé à l’installation officielle du Conseil de discipline du département dont il a la charge le 14 novembre dernier.

La création d’un tel Conseil répond au souci d’affirmer davantage la morale qui doit guider l’ensemble des services du ministère de l’Information.

Partant du fait que le ministère de l’Information est une maison de grande visibilité, M. Raymond Edouard Ouédraogo dira qu’obligation est faite à ses agents de montrer "patte blanche" en matière de conduite. Ils devraient toujours selon lui, faire preuve de rectitude dans leur comportement afin que tout le monde comprenne qu’ils ont la conscience à la tâche et qu’ils méritent d’être soutenus.

"Le premier acte de discipline est la ponctualité," selon le ministre de l’Information. Pour le développement du Burkina Faso, les bureaux ne méritent pas d’être transformés en palais de la belle aux bois dormant. En clair chaque agent devrait être au service à 7 heures, de l’avis de M. Raymond Edouard Ouédraogo. De même il faudrait éviter le maximum de traquenards (congés prolongés, refus de rejoindre son poste en dépit des nombreux communiqués radio...).

Concernant la stratégie, le ministre a demandé aux membres du Conseil de faire preuve de tact dans l’approche.

A la suite de M. Raymond Edouard Ouédraogo, le président du Conseil de discipline, M. Ernest Ilboudo au nom de ses collaborateurs a tenu à être rassurant. Après avoir remercié le ministre pour la confiance en eux placée, ils ont pris l’engagement d’œuvrer à redorer le blason du ministère. Pour cela, ils entendent s’inspirer au maximum des textes de la réforme globale de l’administration publique (RGAP) tout en y associant un minimum de coercition.

Arsène Flavien BATIONO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Concours « GENIE TIC » 2021 : Les candidatures attendues jusqu’au 8 août 2021
Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso : Le nouveau président, Lamoussa Jean-Baptiste Sawadogo, s’engage à relever les défis
Algérie : Les autorités annoncent le retrait de l’accréditation de la chaîne France 24
La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina
Immersion dans le quotidien des médias : Les étudiants de l’ISCOM visitent les Editions Lefaso
Suspension des médias du groupe Omega : Les Organisations professionnelles dénoncent « une décision disproportionnée et abusive »
Suspension de Oméga Médias : « Ce n’est pas pour faire diversion », se défend le Conseil supérieur de la Communication
Santé : Des journalistes et communicateurs outillés sur la résistance antimicrobienne
Valorisation des technologies, inventions et innovations : La stratégie expliquée aux communicateurs et aux journalistes
Etats-Unis : Facebook interdit Donald Trump de toute publication sur sa plateforme
CanalBox Burkina : Internet de très haut débit enfin accessible à Ouagadougou !
Burkina Faso : Le CSC lance le processus de numérisation de ses archives
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés