Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Inondation des sites rizicoles de Manni et de Dakiri au Gnagna : La fondation Bill Gates visite les deux plaines

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Inondations au Burkina • • vendredi 6 novembre 2009 à 01h49min

Une délégation de la Fondation Bill Gates a séjourné à Manni, un des départements de la Gnagna où elle a visité les plaines rizicoles de Manin et de Dakiri inondées par les dernières crues (lundi 28 septembre 2009).

Les inondations de cette année n’ont pas été le seul apanage des centres urbains, elles ont aussi touché les productions agricoles dans les campagnes. Les plaines rizicoles de Manni et de Dakiri, dans la province de la Gnagna ont été touchées par les dernières pluies diluviennes qui ont provoqué des inondations importantes.

A titre illustratif, ces deux périmètres de plus de 225 hectares ont été totalement submergés par les eaux, compromettant ainsi dangereusement les récoltes de cette année. Sur une production attendue des deux plaines de 1285 tonnes avant inondation, soit une valeur monétaire de 258 millions de F CFA, le millier de producteurs va se contenter finalement de 773 tonnes, soit une valeur monétaire de 154 millions de F CFA. Un manque à gagner considérable car en plus de la riziculture, les deux plaines offrent des opportunités de productions de spéculations de contre saison comme la tomate, le maïs, les choux et autres, malheureusement tous engloutis par les eaux. En plus du riz et de ses corollaires qui sont dangereusement atteints, les ouvrages le sont également comme les radiers, les diguettes, les canaux d’irrigation etc. C’est ce triste décor que la Fondation Bill Gates, conduite par Mme Valérie Bemo est venue constater, mais aussi apporter sa compassion et son soutien aux nombreux et vaillants producteurs de la zone face à ce sinistre.

La Fondation n’a pas d’ailleurs manqué de relever le courage, l’abnégation et les élans de solidarité propres aux Burkinabé face aux drames comme c’est le cas des inondations cette année. Pour ce faire, la Fondation s’est engagée à apporter son soutien aux différents producteurs et aux populations en plus de ce qu’elle fait déjà. Elle apporte un soutien inestimable évalué à plusieurs millions de F CFA dans le cadre de la coopération dans la gestion de la plaine. Ce soutien se caractérise par des apports en intrants et des semences. La Fondation intervient sur ces deux sites depuis déjà une année par le biais de Catholic Relief service (CRS) et de l’Association Tin Tua, à travers le Projet de gestion des ressources naturelles (PGRN). D’où d’ailleurs la présence à Manni des délégations de ces deux organisations, CRS et Tin Tua, conduites par Mme Débra Anne Shomberg et M. Benoît Ouoba, secrétaire exécutif de l’Association Tin Tua. Ces derniers ont également encouragé les producteurs des deux plaines à plus d’ardeur au travail, seul gage pour braver l’adversité de la nature et promouvoir un développement réel.

Issaka OUEDRAOGO

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Inondations du 1er septembre 2009 : L’Unité de gestion des secours d’urgence a remis son rapport final au Premier ministre
Aménagement de la trame d’accueil de Yagma : 58 km de caniveaux pour assainir le cadre de vie
Bilan chiffré du gouvernement : "Voilà ce que nous avons eu, voici ce qu’on a fait"
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit
Aide aux sinistrés du 1er septembre 2009 : L’Afrique du Sud contribue pour 15 millions
Aide aux sinistrés du 1er septembre : nos ambassades font parler leur cœur
Dons aux sinistrés du 1er septembre 2009 : on est encore loin des 70 milliards de francs
PAROISSES DE KIEMBARA ET DE TOMA : Des foires humanitaires au profit des sinistrés
Relogement des sinistrés : Yagma et Bassinko en voie de viabilisation
Contribution aux sinistrés du 1er Septembre 2009 : La communauté Burkinabé des Etats-Unis d’Amérique donne sa part
Aide au relogement : les sinistrés ont commencé à passer à la caisse
Déluge du 1er du Septembre : Bilan de santé avant évacuation de l’hôpital Yalgado
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés