Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le bien se fait , mais ne se dit pas. Et certaines médailles s’accrochent dans l’âme et pas sur la veste» Jino Bartoli

ZONES INONDABLES DE OUAGA : Le programme de démolition des habitations

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Inondations au Burkina • • mercredi 4 novembre 2009 à 01h50min

Ce communiqué de presse annonce l’opération de démolition des zones inconstructibles et submersibles de Ouagadougou.

Le Conseil des ministres en sa séance du 19 septembre 2009, a adopté un décret portant réglementation des bandes de servitudes de canaux primaires d’évacuation des eaux pluviales, des zones inondables inconstructibles et des zones submersibles dans la ville de Ouagadougou. L’adoption de ce décret fait suite aux inondations du 1er septembre 2009 et à la menace permanente des changements climatiques. Dans le cadre de son application, le gouvernement lance à partir du jeudi 5 novembre 2009, la première phase d’une opération de démolition des habitations dans les zones non loties concernées.

Cette opération concerne prioritairement les maisons d’habitation totalement ou partiellement détruites par les eaux. Elle se déroulera, dans les arrondissements de la ville de Ouagadougou, selon le planning suivant :
- du jeudi 5 au vendredi 13 novembre 2009 : les villages Lanoa Yiri et Balkuy dans l’arrondissement de Bogodogo ;
- du samedi 14 au mercredi 18 novembre 2009 : les quartiers Kolog-Naaba, Ouidi et Dapoya dans l’arrondissement de Baskuy ;
- du jeudi 19 au mardi 24 novembre 2009 : Nioko I et Kossodo dans l’arrondissement de Nongr-Maassom ;
- du mercredi 25 au lundi 30 novembre 2009 : les secteurs 18 et 19 dans l’arrondissement de Boulmiougou ;
- du mardi 1er au dimanche 6 décembre 2009 : les secteurs 20 et 22 dans l’arrondissement de Sig Noghin.

Le gouvernement sait compter sur l’esprit citoyen des populations pour le bon déroulement de cette opération.

Le service d’information du Gouvernement

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2009 à 10:34, par Ben Ischam En réponse à : ZONES INONDABLES DE OUAGA : Le programme de démolition des habitations

    Pourquoi une telle célérité dans la destruction des habitations alors qu’à notre connaissance, les lotissements prévus dans les trames d’accueil et les modiques aides à la reconstruction ne sont même pas entamés. N’est-ce pas là créer une deuxième "inondation" en venant délibérément détruire et raser toute vie dans ces zones dites inondables et submersibles. Finalement où doivent aller ceux qui ont rejoint leur maison ou tenter de reconstruire un abris en entendant de mieux se loger ?
    Il nous revient que dans le cas du projet ZACA, un délai de grâce a été donné aux déguerpis avant l’entame de la destruction des maisons. Mais ici, moins de deux mois après le décret, un communiqué de démolition est publié.
    Ainsi va la république des puissants c’est-à-dire sans état d’âmes. Le sort de ces pauvres gens et gens pauvres ne concernent qu’eux-mêmes. Débrouillez-vous...

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2009 à 13:41 En réponse à : ZONES INONDABLES DE OUAGA : Le programme de démolition des habitations

    Ainsi ce qui urge c’est de démolir les maisons alors que la question du relogement n’a pas encore été réglée.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2009 à 17:39, par lhyse En réponse à : ZONES INONDABLES DE OUAGA : Le programme de démolition des habitations

    La question qui reste a savoir

    Est ce qu’une expertise a été faite pour savoir si l’espace est exploitable ? car on se souvient toujours du projet Zaca. le gouvernement devrait plutôt passer a l’action en ce qui concerne les relogements. Ôtant de tapage pour la démolition des zones inondables n’en valent pas la peine

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2009 à 11:43, par lenga En réponse à : ZONES INONDABLES DE OUAGA : Le programme de démolition des habitations

    on le savais, tôt ou tard, ces zones allaient êtres détruites. c’est tout de même dommage de profiter d’un sinistre pour le faire et de faire en plus autant de pub autour. ces zones, le gouvernement savait qu’elles étaient à risques, alors pourquoi n’avoir pas pris de mesures plutôt ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Inondations du 1er septembre 2009 : L’Unité de gestion des secours d’urgence a remis son rapport final au Premier ministre
Aménagement de la trame d’accueil de Yagma : 58 km de caniveaux pour assainir le cadre de vie
Bilan chiffré du gouvernement : "Voilà ce que nous avons eu, voici ce qu’on a fait"
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit
Aide aux sinistrés du 1er septembre 2009 : L’Afrique du Sud contribue pour 15 millions
Aide aux sinistrés du 1er septembre : nos ambassades font parler leur cœur
Dons aux sinistrés du 1er septembre 2009 : on est encore loin des 70 milliards de francs
PAROISSES DE KIEMBARA ET DE TOMA : Des foires humanitaires au profit des sinistrés
Relogement des sinistrés : Yagma et Bassinko en voie de viabilisation
Contribution aux sinistrés du 1er Septembre 2009 : La communauté Burkinabé des Etats-Unis d’Amérique donne sa part
Aide au relogement : les sinistrés ont commencé à passer à la caisse
Déluge du 1er du Septembre : Bilan de santé avant évacuation de l’hôpital Yalgado
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés