Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Aide aux sinistrés : La participation de Plan-Burkina au secours d’urgence

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Inondations au Burkina • • lundi 12 octobre 2009 à 03h30min

La situation difficile engendrée par les inondations du 1er septembre dernier a suscité chez Plan-Burkina, une mobilisation de ressources à travers le monde pour appuyer les efforts de secours qui s’imposent. Au regard des réponses apportées, Plan Burkina a organisé une conférence de presse le jeudi 8 octobre 2009 à Ouagadougou pour présenter les résultats de l’expression d’une solidarité appréciable avec le Burkina Faso et un programme de secours d’urgence.

Témoin de la situation de désastre humanitaire qui se profilait à l’horizon à la suite des inondations du 1er septembre 2009, Plan-Burkina s’est fixé un objectif de mobilisation des ressources d’un montant total d’un milliard quatre vingt millions de Francs CFA (1 080 000 000 F CFA) pour aider à remédier à la situation au regard des besoins précis communiqués par le Comité national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR). Plan-Burkina a entrepris de collecter des fonds à travers le monde. La conférence de presse a donc pour objectif de présenter les réponses apportées par la mobilisation.

A la date du jeudi 8 octobre 2009 selon les responsables de Plan Burkina les ressources mobilisées dans l’urgence à travers les bureaux nationaux de Plan international en Asie, en Amérique du Nord et en Europe donnent la somme de cinq cent cinquante sept millions trente deux mille (557 032 000 F CFA) au profit des sinistrés de Ouagadougou et des provinces de Namentenga, du Sanmatenga et de la Bougouriba. De cette somme, les dépenses faites sont d’un montant de deux cent un millions deux cent soixante trois mille F CFA (201 263 000 F CFA). Comme réponse à la situation d’urgence, l’action de Plan-Burkina a consisté surtout à aider à endiguer les risques d’épidémies. Dès lors Plan Burkina a contacté des bureaux d’études pour faire une évaluation de la situation sur les neuf sites. Ce qui lui a permis d’entreprendre des actions dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

A cet effet 45 latrines mobiles, 15 blocs de 3 douces ont été acquis et placés sur les sites d’hébergement des sinistrés à Ouagadougou et au Sanmatenga. A ceux-ci s’ajoutent 45 dispositifs de lave-mains et 4 réservoirs d’eau. En outre, Plan-Burkina a remis des vivres, des médicaments et d’autres produits tels que savons, gobelets, ballots de friperie, moustiquaires imprégnées... aux sinistrés. Plan- Burkina a doté les populations sinistrées des provinces de Namentenga et de Sanmatenga, zones agricoles généralement déficitaires, de vivres (riz, sorgho, mil)... et des produits non vivriers. Une partie a été remise au comité national ad hoc chargé de la réception des dons pour le secours d’urgence le 12 septembre pour les sinistrés de Ouagadougou en réponse à l’appel à la solidarité nationale et internationale du Président du Faso. Le représentant résident de Plan-Burkina, docteur Mahamadou Tounkara, justifie les objectifs fixés par son institution : "Il faut reconnaître que la situation que nous avons vécue ici à Ouagadougou et dont nous continuons de vivre les conséquences est une situation exceptionnelle.

Pour une situation exceptionnelle nous devons aussi faire des efforts exceptionnels". Il a par ailleurs ajouté que les défis restent énormes, "nous sommes à peu près à 55% de mobilisation des ressources que nous nous sommes fixés mais nous devons faire plus, nous tirons un bilan relativement satisfaisant pour la simple raison qu’il reste beaucoup de défis à relever sur le plan social, économique, et humain", a laissé entendre Dr Mahamadou Tounkara. Au-delà de la réfection des écoles, Plan- Burkina s’active pour la prise en charge psycho- sociale des enfants affectés par les inondations. Des écoles endommagées au Sanmatenga, au Namentenga, et dans la Bougouriba seront réhabilitées par Plan Burkina. Plan Burkina s’engage aussi à contribuer à la reconstruction des pièces d’état civil des sinistrés. En direction des sinistrés du Namentenga, du Sanmatenga et de la Bougouriba qui ont perdu leurs habitations, Plan Burkina envisage de s’inspirer de la stratégie d’accompagnement qui sera adoptée par le gouvernement pour les appuyer dans ce sens. Il prévoit également d’entreprendre dans ces localités de concentration des activités de réduction des risques catastrophes aussi que des actions d’appui à la reconstitution de la sécurité économique des ménages.

Souaïbou BARRY

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Inondations du 1er septembre 2009 : L’Unité de gestion des secours d’urgence a remis son rapport final au Premier ministre
Aménagement de la trame d’accueil de Yagma : 58 km de caniveaux pour assainir le cadre de vie
Bilan chiffré du gouvernement : "Voilà ce que nous avons eu, voici ce qu’on a fait"
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit
Aide aux sinistrés du 1er septembre 2009 : L’Afrique du Sud contribue pour 15 millions
Aide aux sinistrés du 1er septembre : nos ambassades font parler leur cœur
Dons aux sinistrés du 1er septembre 2009 : on est encore loin des 70 milliards de francs
PAROISSES DE KIEMBARA ET DE TOMA : Des foires humanitaires au profit des sinistrés
Relogement des sinistrés : Yagma et Bassinko en voie de viabilisation
Contribution aux sinistrés du 1er Septembre 2009 : La communauté Burkinabé des Etats-Unis d’Amérique donne sa part
Aide au relogement : les sinistrés ont commencé à passer à la caisse
Déluge du 1er du Septembre : Bilan de santé avant évacuation de l’hôpital Yalgado
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés