Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Sites touristiques du Burkina : La mare aux crocodiles sacrés de Sabou

Accueil > Tourisme • • lundi 19 juillet 2004 à 00h00min

Dans le paysage touristique du BURKINA FASO, on trouve un bien curieux site : la mare aux crocodiles sacrés de Sabou. Sabou est un village , chef lieu de département situé à 80 km au sud de la capitale OUAGADOUGOU, sur l’axe OUAGA-BOBO dans la province du Boulkiemdé.

Dans la mare que cette cité abrite, vivent des sauriens naturellement dangereux mais curieusement inoffensifs voire dociles. Les visiteurs qui se rendent à Sabou peuvent les voir sur la berge ou avec l’aide de jeunes qui en font leur business. Grâce à un poulet , ils attirent les crocodiles sur le rivage . L’ on peut alors s’adonner à des séances de prise de vues avec la possibilité de monter sur eux si on le souhaite.

L’opération coûte tout au plus deux mille francs CFA (2000 CFA) aux visiteurs . La mare aux crocodiles de Sabou est très prisée des touristes qui arrivent au Burkina Faso . Le célèbre musicien jamaïcain JIMMY CLIFF y a même tourné des séquences de son film « Bongo man » . Il serait fastidieux de citer les noms des célébrités qui sont venues se ressourcer ou se changer les idées auprès de ces célèbres crocodiles . Mais comment ces crocodiles sont-ils arrivés en ces lieux ?

Selon les anciens , par les temps immémoriaux , l’ancêtre des habitants de Sabou, un chasseur, s’est retrouvé dans la brousse sans la moindre goutte d’eau . Déshydraté et affamé , il était promis à une mort certaine . Mais un crocodile ; à l’aide de sa queue mouillée est venue lui sauver la vie. Après avoir retrouvé ses forces , il a transporté son bienfaiteur dans la mare actuelle en se promettant d’assurer sa protection. Comme quoi, un bienfait n’est jamais perdu.

Même si le site a besoin de travaux de réaménagement, pour être un lieu d’accueil digne d’un tourisme performant, on peut néanmoins trouver sur place un campement avec des chambres de couchage . On peut également se procurer des souvenirs chez les bronziers du centre Zoodneeré.

Ismaël Bicaba
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
Promotion du tourisme interne : Les tarifs hôteliers en baisse de 25%
Restaurant l’eau-vive : Spécial Saint valentin
Spéciale Soirée Saint Sylvestre au Restaurant "L’Eau Vive" de Ouagadougou
Tourisme : « Le Burkina Faso est toujours un endroit où il fait bon vivre », dixit Nelson Congo, directeur de l’ONTB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés