Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

Accueil > Diasporas • • mercredi 8 avril 2009 à 01h25min

Edouard Nébié

Membre fondateur de l’Association des étudiants burkinabè de Limoges, Edouard Nébié, étudiant en fin de cycle, parle, à travers ces lignes, de leurs conditions de vie et fait des suggestions relativement à une meilleure contribution des Burkinabè de l’étranger au développement du Burkina. Nous l’avons rencontré lors du récent séjour du président du Faso, Blaise Compaoré, dans la région du Limousin, en France.

"Les principaux problèmes de l’étudiant burkinabè à Limoges concernent le logement. Dans le temps, la ville de Limoges avait des accords de coopération qui facilitaient l’hébergement des étudiants venant du Burkina. Vu que la relation n’a pas été totalement suivie, cet accord a été vite oublié, laissant les étudiants à eux-mêmes. Mais récemment avec notre association, nous avons ressorti ce document pour permettre aux étudiants de bénéficier du logement. Donc, l’Association accueille tous les étudiants burkinabè ou non qui viennent dans le Limousin. Nous essayons de les recevoir un tant soit peu, le temps pour eux de trouver leur logement.

Ils sont donc hébergés chez les uns ou les autres. Comme activités, nous organisons une journée du Burkinabè de Limoges, cette ville étant jumelée avec des villes du Burkina. Cette journée est une sorte de vitrine pour les objets d’art, la dégustation de repas africains, etc. En matière d’allocations sociales, il faut dire que le plus grand contingent d’étudiants burkinabè qui arrive à Limoges n’est pas boursier. La plupart des gens viennent pour des écoles privées d’informatique qui n’acceptent pas des étudiants boursiers de l’Etat.

Il y a tout de même quelques boursiers dans les universités. Globalement, même si c’est un peu dur, les étudiants ici ont les ressources nécessaires pour vivre. L’ambassade est notre premier interlocuteur et en ce sens nous allons profiter de la visite du président du Faso ici pour demander à M. l’ambassadeur de nouer des contacts plus forts, pas seulement avec les étudiants burkinabè qui viennent par une bourse, mais l’ensemble des étudiants, les recenser selon les domaines de formation pour ainsi constituer une base de données qui peut être utile pour le Burkina. Parce que quand on a ses fils à l’étranger et qu’on ne sait pas dans quel domaine ils interviennent, c’est un peu difficile d’entrevoir un développement avec eux."

Propos recueillis à Limoges par Ladji Bama

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2009 à 05:46, par SID BALA En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    bonne remarque ! l’afrique est elle meme victime de sa fuite de cerveau. comment un pays peut t’il penser developpement s’il ne met pas les moyens nécessaire pour canaliser ce qui sont succeptible de faire sa croissance ? c’est déplorable. que cette vision constructive ne soi prédication dans le desert.faite vite sinon les brebis vont se disperser .

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 08:53, par Sabari San En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Etudiant en fin de cycle ? Quel cycle, 2ème, 3ème... ? Etudiant en quoi ?...

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 11:38 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Une base de données ? Hummm !!! Qui va gérer cette base de données (les mises à jour quotidiennes), avec quels moyens (matériels et humains), à quelle fin ? Et pourquoi pour les seuls étudiants burkinabé de l’étranger, et ceux qui étudient à l’intérieur du pays alors ? A mon avis, ce n’est pas une bonne idée, il faut vite l’enterrer.

    Jean-Claude BOUYAIN

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 12:02, par Trompero En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    bon !moi je ne comprends pas bien le probleme pose.je cite "il faut une base de donnees des etudiants burkinabe a l etranger" ah yeel kanga manda wanna .peut etre que le journaliste a mal saisit ce que notre frere voulait dire sinon je pense (etant etudiant en informatik)que vous avez deja une base de donnees .il vous suffit seulement d ouvrir les yeux.
    1 vous avez une association
    2 vous avez des etudiants en informatik
    3 vous avez (je sais )la volonte
    mais k est ce ki vous manke ?travaillez , prenez de la peine c est le fond qui mank le moins" F.R

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril 2009 à 15:57, par yankouloski En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

      Oui vous avez raison, vous ne comprenez pas vraiment le problème posé. Sans vouloir apparaitre comme l’avocat de Mr Nébié, je crois qu’il touche à un point important qui est celui de la politique de notre pays en matière d’éducation. Par exemple si vous cherchez le nombre d’ingénieur en genie rural au Burkina, je peux vous assurer qu’au Ministère ils ne sauront pas quoi vous dire. L’idée de base de donnée telle que je l’ai compris devrait pallier à cela. Elle devra concerner à la fois les ressources humaines à l’intérieur et à l’extérieur du pays, et servira comme intrument de politique économico-éducative.

      Répondre à ce message

      • Le 8 avril 2009 à 19:40 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

        Pourquoi c’est l’Etat qui devrait organiser cela ? Vous ne vous imaginez pas les moyens qu’il faudrait mettre en oeuvre pour la mise à jour de cette base de données :
        - enregistrer les nouveaux diplomés
        - apporter des corrections quotidiennes aux données existantes (changements de situation, d’adresses, etc)
        - enlever de la base les informations qui méritent de l’être (les cas de décès par exemple).
        Et comment va-t-on s’y prendre pour collecter toutes ses informations individuelles au quotidien.

        Prenons l’exemple d’un nouveau diplomé qui se fait enregistré sur la base de données, six mois après il décède. Qui va informer les personnes chargées des mises à jours de ce décès.

        Pourtant si les mises à jours ne sont pas faites régulièrement, au bout d’un moment cette base de données ne sera plus fiable, ce serait donc un échec.

        NON !!! C’est inimaginable ! Ce n’est vraiment pas une bonne idée. Il faut vite l’enterrer.

        Jean-Claude BOUYAIN.

        Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 12:33, par nata En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    ah ah, base de donner mon oeil oui quand il faut avoir même un passeport burkinabé étant à l’extérieur tes parents se déplace tu prouves par A + B que tu es burkinabé et tu n’auras pas le passeport tant que tu ne rentre pas avec un laisser passer pour le faire et que feront ils de cette base de donner. On vient généralement avec un passeport on le détruit et on change d’identité pour ne pas entre rapatrié quand tout est en ordre pour les papiers en Europe tu demandes un passeport au pays avec ta nouvelle identité avec preuve que tu es burkinabé mais tu n’auras jamais le passeport alors que c’est facile pour les autres pays. bref on devrait mettre tout en oeuvre pour aider les burkinabés de l’étranger ils font parties des bâtisseurs du pays

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 14:54, par Etudiant à NY En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Il faut une base de données des étudiants Burkinabés à l’etranger !
    Ha, j’ose croire que le journaliste n’a pas bien compris ; ou
    s’il a bien compris, je dirais que l’etudiant Nebié Edouard
    n’avait pas grande chose à dire. A moins de considerer que l’etranger
    ce ne que la France , voir l’europe. Ouvrer l’oeil les gars, il faut
    savoir que le burkinabé qui est au Niger est aussi l’étranger.Juste pour que les
    monsieur voient la taille de l’affaire....
    Des base de données , il existe en pagaille, il faut plutot inciter les personnes à s’y inscrire.
    il existe le conseil burkinabé des burkinabé de l’etranger, il existe les cartes consulaires,
    l’etudiant en question est sortie du burkina avec un visa etudiant(enfin je suppose) donc
    referencé à l’ambassade de France(ou ailleurs) ...et accessible par le burkina.....!
    si je me limite là sans faire une proposition ça sera se mettre dans la peau du critique ! et ça
    meme fondé n’avance pas souvent les chose.
    Ce qu’il faut faire c’est mettre de structure suseptible de faire converger les interets de etudiants
    etudiants ; à savoir trouver du boulot apres ses etudes. il faut
    pouvoir diffuser les offre d’emploi un peu partout dans le monde pour les etudiant burkinabé ! et vous
    verais la base se constituera toutes seule. Comme on le dit en mooré ! c’est le mil qui appelle le coq.
    Slt de N-Y

    PS : la moindre des chose quanf present un etudiant est de dire quelle années et qu’est ce qu’il fait ! à moins que dans des situations pareilles ! des avanturiers s’empare du micro.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 18:07, par karim En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    l’idée des bases de données n’est pas si mal quand on sait que le cIOSPB supposé les boursiers à l’étranger ignore quelque temps après ce qu’il devienent.Il n’y a pas de développement sans organisation.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 19:27 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    AHAHAHA
    Qui cherche trouve, d’autre ce sont précipités devant les choses croyant que c’allait être du bon.
    Soyons sérieux quoi !!
    Étudiant en quoi ??Il faut préciser les choses ? il ne faut pas avoir honte de dire ce que l’on ai, pire encore ce que l’on fait. Quand vous quittez le Burkina pour l’extérieur et que vous ne faite pas grand chose faut pas vouloir que l’État fasse grand chose pour vous, comment voulez vous qu’on vous aide si vous venez à l’aventure.
    Histoire de base de données, y a tellement de base de données, je vous assure que ce sont ces genres de personnes qui n’ont rien chercher sur les bases de données qui existent déjà et qui parle pour parler, bon vent à chacun.

    LE BURKINA A COMMENCER A FAIRE QUELQUE CHOSE A CONSTRUIRE BATTONS NOUS POUR FAIRE LA SUITE MAIS CA NE SERA PAS DE CETTE MANIÈRE LA

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 19:31 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    ah affaire de base de donnée, mon cher, tu es au sérieux ,
    toi tu fais quelle étude, et puis on peut pas dire là
    comment le Burkina peut il vous aider comme ça,

    humm !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 20:11, par NEF En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Quand on parle de base de données , il faut comprendre fiche détaillée de chaque burkinabé ( interieur comme extérieur) inscrit dans une école ou une université...., aucun organisme ne peut quantifier le nombre d’étudiant Burkinabé en medecine ou en machinisme. Parler de base de données est une opportunité pour le CSBE et le Ministère de l’enseignement d’avoir une trace de ce qu’on fait comme étude, cours, dans quelle filière des uns et autres s’orientent ( les journées portes ouvertes ça sert à ça dans de nombreuses écoles et instituts : rencontre avec les anciens ). Les associations même s’il en existe ne rassemblent pas les fils d’un pays( croyez mon expérience pour faire venir aux rencontres) modestement contribuons par nos idées et projets au lieu de démonter à tout va .

    NEBIE EDOUARD
    Etudiant en Master
    Amenagement du Territoire
    et Valorisation Patrimoine

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2009 à 23:46 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

      Donc si je comprends bien ton idée, les diplomés qui ne vont plus à l’école ne seront pas pris en compte (je veux parler des anciens diplomés dont certains travaillent déjà et d’autres à la recherche d’un emploi). Les « fiches détaillées » des étudiants dont tu parles, une fois qu’elles seront enregistrées comment va-t-on s’y prendre pour les mettre à jour, tout en sachant que la situation de chacun change régulièrement. C’est quand-même un sacré boulot tout ça ! et puis ... tout cet investissement pourquoi même ? Qu’est-ce qu’on recherche ? Si c’est pour des statistiques, ce n’est pas une base de données qu’il faut, c’est plûtot des enquêtes qu’il faut mener puis dégager par la suite des tendances. Dans ce cas précis c’est un travail limité dans le temps et cela est faisable. Par contre l’idée d’une base de données dure dans le temps, ce qui est inimaginable.

      Jean-Claude BOUYAIN

      Répondre à ce message

      • Le 15 avril 2009 à 19:50, par LE FOU En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

        tu as sans doute raison pour dégager un médicament contre le palu c’est long ; le sida aussi donc on s’assois et Dieu nous sauvera , l’idée de fichier pourrait etre utile à savoir qui fait quoi et dans quelle filière , c’est pâs affaire de l’Etat ; etant travailleur en banque , j’aurais apprécié de savoir qui entre les BF est au credit agricole pour y entrer c’est un ami guinnéen qui m’a appuyé voila quand on vous cherche on sait pas où vous trouver
        Donc l’idée de base de données n’est pas fortuite , mais le cheptel des brebis et vaches est rescencé donc contunuons le debat ....

        Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 23:39 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Je crois que l’idee de base donnee arrange pas nos dirigeants. Avec ca on sera qui beneficie de bourses qui circulent dans les couloirs. D’ailleurs demander a Mr Nebie quel genre de bourse la amene laba.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2009 à 00:44, par From DC En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    He frère , il faut dire aux gens ce que tu fais comme étude, et l’année et... ! comme ça ils vont arreter de nous saouler avec ton histoire d’etude ! A moins qu’ils n’ont raison ! et là , je vais devoir me lacher aussi. Donc demain matin , nous aurons le CV de Mr Edouard Nebié de Limoges (FRANCE).

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2009 à 20:56, par D.N.K En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Walay que cette histoire là c’est un règlement de compte ! ah bas le gars là à fait quoi comme ça !!
    C’est qui qui dit que c’est quelle bourse qui l’a amené là bas !! ça c’est plus ton problème de comment il est venu en France.Il est venu avec une bourse , et alors ???
    Donc quand on vient en France avec bourse on est comment ?
    Pardon respectons nous un peu quoi. On dit de faire un commentaire sur un article, c’est devenu autre chose, retenez vous, ou allez le voir directement pour régler vos comptes.
    IL n’a qu’à amener son CV ? Toi tu es qui ? Toi même qui parle là, tu as quoi comme formation, franchement quoi si vous n’avez rien à dire abstenez vous.
    Affaire de base de donnée là mm, ya trop à dire la dessus on ne vas jamais en finir.
    En prenez vous plutôt à l’État
    C’est pourquoi vous n’allez jamais évoluez là, l’africain mm quoi c’est grave !
    Je dis ça parce que si c’était moi là, tu allais m’entendre !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2009 à 12:23, par Serge En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Tout d’abord je remercie D N K pour cette remarque pertinente.
    Mrs Nebié a proposé une solution dans l’optique d’une possibilité d’organisation de l’état pour ceux qui veulent revenir au Faso.
    Par conséquent je pense qu’il faut débattre sur ce sujet et arrêter de critiquer et de vexer les gens. On est ou là !
    débâter et si vous avez un un problème personnel avec Mrs Nebié demandé son numéros de téléphone ou son email pour le régler.
    Ayant de bonnes intentions, apportons des antithèses, et arrêtons d’envoyer des spams !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2009 à 03:01 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    slt a tous. j’aimerais faire une remarque au niveau des intervenants.
    je suis un peu decu de voire des interventions inutiles qui n’apportent rien quand au debat critique de ce article. je voulais demander aux intervenants de prendre au serieux les debats menes sur ce site.je pense que nous devons ensemble mener des reflexions constructives.trouver des idees solutions pour palier aux problemes nuisibles aux developpement de notre chere patrie.
    notre frere il a seulement donne un point de vue.il n’a pas preciser que c’est une idee qu’on doit obligatoirement adopter. ce n’est qu’une proposition.quiconque ne partageant pas la meme idee peut proposer d’autres et donner ses raisons d’opposition. voila comment on peut resortir des idees emanentes, utiles a notre pays face a un tel debat et non pas par des injures illusoires, des propos nefastes.

    lutte pour tous, luttons pour le developpement de notre chere patrie.
    un etudiant burkinabe aux usa.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2009 à 14:02 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    il y en a qui lanceront des idees juste pour se faire remarquer et preparer quelque chose a manger A quoi servirait ce fichier ? dites moi ?
    mahdou

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2009 à 10:05 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    AH yaya ! Franchement les Bleddards ne vont jamais évoluer quoi, toujours aussi agréssifs avec des interventions surdimensionnées,les gens sont foncièrements mauvais, que des hypocrites qui en veulent au monde, personne n’est à l’origine de vos humeurs. Comment des gens qui ont brassé plusieurs cultures peuvent sortir des platitudes de la sorte, moi je dis tout simplement que mon ami Edi a juste fait une suggestion, soit vous adhérez ou pas. Donc inutile d’avancer des propos blessants, de surcroit qui ne tiennent pas la route.

    A.SANFO

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril 2009 à 23:10, par jacques En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

      bonne remarque faut sortir pour comprendre la réalité quand certains parle de l’impossibilité des choses ça fait mal , comment ont ils crée des sites comme copains d’avants ? aujourd’hui on y retrouve tous ses anciens et meme collegues de classe. donc si chacun s’inscrit dans le registre et à la suite modifie selon ses changements d’orientation , c’est possible...la base de donnée peut etre réalisée ( pouvez vous dire combien d’ingenieurs en aeronotique, docteurs en cardiologie et ingenieur dieseliste ect le Pays a à l’interieur comme à l’exterieur ? c’est quand tu perce et qu’on te donne nationalité Française et gros poste que certains t’appostrophent de franco Burkinabé)
      Rien n’est facile si tout le monde pensait comme certains on marcherait toujours pour se rendre en cote d’ivoire !! jamais on aurais posé un rail , pauvre de nous...

      Construisons un débat digne de ce nom burkinbi

      Répondre à ce message

      • Le 16 avril 2009 à 21:27 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

        Dis-moi, la France s’est développée avec quelle base données de ses universitaires diplomés ? Dis-moi où peut-on trouver une base de données des universitaires diplomés de l’Inde ? Mettre en place une base de données dans l’idée de savoir qui fait quoi et où ne développe pas un pays, c’est absurde. Savoir qu’un Burkinabé se trouve à la tête de la NASA, en quoi cela developperait le Burkina ? Savoir qu’un burkinabé est sorti de la prestigieuse université des Etats-Unis, en quoi cela developperait le Burkina ? Poser le problème du développement d’un pays en terme de base de données de ses diplomés, c’est mal le poser. Si l’Etat burkinabé ou une entreprise privée du burkina veut de la compétence qu’il (ou qu’elle) passe par la voie classique (presse, internet, sociétés de recrutement, chasseurs de têtes, etc.) il (ou elle) trouvera la compétence recherchée.

        A mon avis, Il faut plutôt exiger de l’Etat Burkinabé que tous ses besoins en ressources humaines soient mis sur la place publique et que les règles de sélection des candidatures soient connues de tous. Voici ce qu’il faut et non une base de données.

        Enterrez vite cette idée de base de données de diplomés burkinabé, cela n’a pas de sens.

        Jeau-Claude BOUYAIN

        Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2009 à 00:50, par W du doc En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    ceux qui ne peuvent pas respecter les gens n’ont qu’a éviter d’écrire.
    il propose une idée, y en a qui veulent savoir quelle études il fait et quelle bourse la amené ici. qd meme.... vous aussi.

    pardon allez déverser l’aigreur la ailleur.

    on a pas besoin de parler dèguè pour se faire comprendre la. ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2009 à 17:18 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Hé ,Pitié pour un frère.
    Si vous voulez, parler de BASE DE DONNEES , mais de grace arreter de vous insulter.
    A suivre les posts, ça pue les reglements de compte.

    Ce que je peux dire , c’est qu’il ya des 2 ecoles qui s’affrontent :
    - Des Pro de l’informatique ( qui prenne la notion de base données au 1 er degré, et
    - Des Non informaticiens .

    Aller les pro soyez indulgents ! ( la redaction d’un cahier de charge ça fait tjrs galère).

    Peace !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2009 à 13:24 En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Bonjour Burkinbisi
    Je me permets juste de féliciter tous ceux qui ont intervenu . Encore une fois les burkinabé font une pathétique démonstration de leur impossibilité à se parler dans le respect et la dignité pour l’avancement du pays . Franchement bravo , maintenant c’est officiel et tout le monde entier sait désormais que la relève n’est vraiment pas assurée au Burkina Faso, avec de telle mentalité . Eh ben !!!!!!! mon cher Pays n’est pas encore sorti de l’auberge .

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2009 à 14:51, par HAMZA En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    Mon Cher Edouard, laisse moi te dire quelque chose : On n’a jamais critiqué le dernier de la classe. Il faut laisser tous ceux qui n’ont rien à dire et qui sont aigres pour un oui ou pour un non.
    C’est parce que des gens comme Thomas Edison, les frères Wright, et bien d’autres ont passé outre les critiques, les moqueries et les mauvaises langues que nous avons aujourd’hui le néon, l’avion etc.…
    Tous ceux qui ont des idées et qui veulent avancer essuient toujours ces genres de propos et de critiques acerbes. Ceux qui n’ont rien, ne font rien et ne parlent que négativement.
    Le spectateur assis sur les gradins du stade a le beau rôle : il fallait faire comme ci, il fallait faire comme ça. Il aurait dû faire la passe à l’autre, s’il avait fait la passe il aurait marqué le but.... pourtant si tu donnes le maillot à ce spectateur là, et tu lui dis de descendre sur le terrain, il ne pourra même pas pousser le ballon à plus forte raison mettre un but.
    Edouard ! Laisse-les et avance.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:28, par Sogo Armel En réponse à : EDOUARD NEBIE, ETUDIANT A LIMOGES : "Il faut une base de données des étudiants burkinabè à l’étranger"

    bonjour je suis un etudiant burkinabé je viens d’être admis a l’université de limoges pour un master en santé publique. j’aimerais entrez en contact avec un autres etudiants pour m’eberger quelques temps. voila mon mail : sogoarmel@gmail.com

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Forum national de la diaspora : Les membres du comité de suivi des recommandations en session
Côte d’Ivoire : Réflexions et partage d’expériences sur l’organisation de la diaspora burkinabè
Journée de l’Afrique 2019 à Vienne : Pour plus de liberté, de dignité et de participation constructive
Journée de l’Afrique 2019 à Vienne : Pour plus de liberté, de dignité et de participation constructive
Coopération décentralisée : Le ministre de la Jeunesse rencontre des Volontaires burkinabè à Paris
Accident mortel en Côte d’Ivoire : L’ambassadeur du Burkina présente ses condoléances au député Bienvenue Bakiono
Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire : Sylvie Marie Ida Nacoulma / Ouédraogo installée dans ses fonctions de Trésorier
Burkina Faso/Côte d’Ivoire : Hervé Bazié officiellement installé Consul général du Burkina à Soubré
Nuit des talents burkinabè : Munich, lieu de célébration des étoiles de la diaspora
France : Hommage posthume au peintre burkinabè Salifoura
Rencontre avec la diaspora burkinabè à Bruxelles : « Il n’y a pas de conflit intercommunautaire au Burkina Faso et il n’y en aura pas », rassure Paul Robert Tiendrébéogo
Côte d’Ivoire : A la découverte de la nouvelle faîtière des opérateurs économiques burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés