Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Ville de Ouagadougou : La mairie fait le bilan de son action

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 4 février 2009 à 00h50min

En vue de rendre compte de l’action municipale de 1995 à 2008 à la population ouagalaise, la mairie organise, du 2 au 8 février 2009 à la maison du Peuple, ses journées-bilan. La mairie de Ouagadougou veut faire connaître le bilan de ses actions au grand public. Pour cela, du 2 au 8 février 2009, les élus de la commune de Ouagadougou organisent les journées-bilan de l’action municipale de 1995 à 2008.

Deuxième du genre, ces journées, selon le maire Simon Compaoré sont “une excellente opportunité de jeter un regard dans le retroviseur pour évaluer le chemin parcouru et appliquer un éventuel ajustement”. Après treize années de gestion de la ville de Ouagadougou, les élus locaux se sont imposés cette auto-évaluation et le devoir de la rendre compte aux populations.

Et selon le bourgmestre, “ces journées répondent aussi à l’obligation politique des élus locaux de rendre compte de la mise en œuvre des engagements pris devant les électeurs”. Durant ces six jours, les conseillers municipaux entendent faire le bilan de leurs actions par une exposition de photographies et de chiffres. “L’exposition que vous visiterez est un condensé des initiatives mises en œuvre pour le développement de notre cité dont certains ont fait des émules au-delà de nos frontières”, a précisé M. Compaoré.

C’est le 23 avril 2006 que le Conseil municipal actuel a été élu. Cette délégation de pouvoir était fondée sur un programme en dix points dont les plus saillants étaient la réhabilitation et équipement d’infrastructures éducatives et des centres de santé, l’amélioration de la voirie urbaine, le renforcement des capacités financières de la commune, etc.
Profitant de l’occasion, le maire a noté que le budget cumulé de 1995 à 2008 injecté dans le développement de Ouagadougou s’élevait à cent trente milliards des francs CFA. Il est mentionné que Ouagadougou a grandi sur tous les plans et dans plusieurs domaines.

En rappel, c’est le 2 juin 1991 que le Burkina a adopté sa Constitution. Ce qui a consacré du même coup l’organisation du territoire en collectivités. Et selon le maire, “la décentralisation ainsi reconnue, consolide progressivement et contribue efficacement au renforcement de la démocratie, à l’élargissement de la participation citoyenne à la gestion publique, à la consolidation du développement endogène et de l’Etat de droit”.

Jacques Théodore BALIMA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés