Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Distinctions bidon : laissez le président du Faso tranquille

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 3 novembre 2008 à 09h43min

Le club Amical des Jeunes de la diaspora Burkinabè d’horizons Divers pour le Développement Social (AJDDS) en collaboration avec l’Association le Burkina Faso Avance (ABFA) a organisé hier 30 octobre 2008 une cérémonie de reconnaissance en l’honneur de son Excellence, M. Blaise COMPAORE pour son rôle de facilitateur dans la crise ivoirienne et togolaise. Le moins qu’on puisse dire est que la cérémonie s’est terminée en queue de poisson.

Trop c’est trop, et il faut le dire. Depuis que le président du Faso a entrepris les médiations dans les crises qui secouent certains pays voisins, il ne se passe pas un jour sans que des associations, des individus et on ne sait quoi encore se casse derrière pour se faire des épinards. Chacun veut distinguer le président du Faso pour ceci, pour cela.

Pourtant Dieu seul sais ce que ces gens veules en retour. Deux associations l’apprendront à leurs dépend, elles qui voulaient remettre 200 cocotiers et un bidon d’eau lafi à Blaise Compaoré en reconnaissance de ce qu’il a fait dans la crise ivoirienne et togolaise.

Tout porte à croire que la manifestation a été boycottée par les autorités. En témoigne le départ en catimini de plusieurs d’entre eux venus pour la circonstance. Prévue pour se tenir dans la salle de conférence de la mairie centrale, c’est en définitive à la maison des jeunes et de la culture que la manifestation a été renvoyée.

Le rendez vous que CAJDDS et l’ABFA voulaient en reconnaissance des mérites du président du Faso dans la résolution des crises de façon générale et particulièrement dans celle Ivoirienne et Togolaise a donc été un fiasco.

L’heure limite d’arrivée prévue pour 16h 00mn, l’impatience se faisait sentir au fur et à mesure que le temps s’écoulait. 17h 30mn point de président du Faso ni de son représentant. Le message de soutien adressé au président fut lu en quelques minutes suivies d’une prise de vue des militants des deux structures posant à côté des plants de cocotiers qui devait être remis au président du Faso.

En effet on ne peut plus compter les cérémonies de tous genres organisés soi-disant pour reconnaître les mérites du président dans le cadre du règlement des conflits. Des structures spontanées ont été créées uniquement dans le but de se mettre plein les poches, des individus ayant trouvé là l’occasion d’exploiter un filon d’or.

Mais les organisateurs, de la cérémonie avorté du 30 octobre clament eux leur bonne foi et jurent qu’ils n’attendaient rien en retour de la présidence qui devait seulement selon eux prendre toutes les dispositions afin de récupérer ne serait-ce que les plants de cocotier. Ils exposent les dépenses effectuées pour la tenue de la cérémonie et parlent de sabotage.

Ils disent que les plants (qui ont passé la nuit à la maison des jeunes) seront acheminés samedi à leur destinataire de même que le bidon d’eau Lafi symbole de vie et de paix.

Angelin DABIRE
(Stagiaire)

L’Opinion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés