LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Environnement : Une forêt communale pour Bondoukuy

Publié le vendredi 8 août 2008 à 10h19min

PARTAGER :                          

Le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, Salif Sawadogo, a procédé le dimanche 27 juillet 2008 à l’inauguration de la forêt communale de Bondoukuy. Placée sous le parrainage du député Korotimi Koté/Abou, la cérémonie a connu la présence effective du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Zakalia Koté, du gouverneur de la région du Mouhoun, Siaka Prosper Traoré, et de nombreux invités.

Placée sous le thème « Implication et responsabilisation des collectivités territoriales dans les campagnes de reforestation », la campagne de reforestation se justifie, selon la marraine Korotimi Koté/Abou, par la nécessité de promouvoir une bonne gouvernance locale des ressources forestières, à travers la responsabilisation effective des collectivités territoriales dans un contexte national marqué par la communalisation intégrale.

Dans le souci de développer la conscience écocitoyenne sur la nécessité de mieux gérer l’environnement, le ministère de l’Environnement et du Cadre de vie a institué, pour compter de cette campagne 2008, trois (03) concours en direction des communes urbaines et des associations.

C’est pourquoi la marraine a, dans son intervention, lancé un appel à toutes les communes de la province à s’engager fortement dans les campagnes de reboisement et de préservation de l’environnement. Car, selon elle, cet engagement devrait leur permettre de se hisser parmi les meilleures communes du pays au "concours national des meilleures réalisations et pratiques en matière de préservation des ressources forestières".

sont au total 1300 plants composés de jatrofa et de néré qui ont été mis en terre sur une superficie d’un hectare. Sur les douze (12) kilomètres de Bondoukuy le long de la route, des pieds de caïlcédrats ont été également plantés.

Une œuvre salvatrice, a qualifié le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, Salif Sawadogo, car dira-t-il, le tracé d’une nouvelle voie entraîne obligatoirement un abattage d’arbres ; preuve que ce reboisement est la bienvenue. L’action de la commune de Bondoukuy devra servir d’exemple aux autres communes qui devront s’inspirer de cette école écocitoyenne.

Une chose est de planter, mais il faut savoir protéger, et pour sauvegarder cette forêt communale qui fera désormais la fierté de la population de Bondoukuy, la marraine a promis de doter la commune de grilles de protection, un geste salvateur, car non seulement les jeunes plants seront protégés contre les animaux, mais aussi contre certains fléaux.

Dramane Sougué

L’Observateur

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km