Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Tourisme et intégration

Accueil > Tourisme • • samedi 26 juin 2004 à 12h37min

On continue de disserter sur l’importance de l’intégration pour le développement des pays africains. Aujourd’hui, tous s’accordent à reconnaître qu’il nous faut de grands ensembles économiques pour permettre un développement de notre continent.

Malheureusement on semble avoir devancé l’iguane dans l’eau en optant d’abord pour l’intégration économique. Or la logique d’une intégration vraie exige d’abord et avant tout une intégration culturelle à même de permettre à chaque peuple de comprendre que l’Afrique reste une et indivisible.

L’intégration ne se décrète pas. C’est un immense travail à mener à la base, au sein des populations. Sans conteste, le tourisme se présente comme le seul et principal vecteur par lequel l’intégration peut être une réalité. Quand nous prenons l’exemple des colonies de vacances qui sont organisées çà et là, et qui permettent à de jeunes Burkinabé de découvrir par exemple le Mali et vice-versa, on ne peut que louer de telles initiatives. Elles permettent non seulement des découvertes mais aussi et surtout des contacts susceptibles de faire mieux connaître l’autre, de mieux l’apprécier et de mieux le comprendre pour l’accepter.

Quand les peuples se comprennent, s’acceptent, l’intégration ne peut être qu’une réalité. Si cette intégration culturelle est une réalité, celle économique ne peut que réussir. Or, le tourisme offre la possibilité de réussir l’intégration culturelle, l’intégration au sens noble du terme. C’est pourquoi, il est important de revoir la donne marche en encourageant le tourisme dans la sous-région.

Cela pourrait éviter bien de conflits qui entravent la marche des pays africains et singulièrement la sous-région. Nos hommes politiques et autres "experts" en intégration et en développement devraient revoir la copie en proposant d’opter d’abord pour l’intégration culturelle par le tourisme et autres activités susceptibles de rapprocher les peuples, de les "aider" à mieux se connaître, à mieux s’apprécier . C’est manifestement par ce canal (le tourisme, la culture) que nous pourrons réussir ensemble l’intégration tant "chantée" et tant désirée, mais qui reste pour de nombreuses personnes une vue de l’esprit.

I.K

L’Hebdomadaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
Promotion du tourisme interne : Les tarifs hôteliers en baisse de 25%
Restaurant l’eau-vive : Spécial Saint valentin
Spéciale Soirée Saint Sylvestre au Restaurant "L’Eau Vive" de Ouagadougou
Tourisme : « Le Burkina Faso est toujours un endroit où il fait bon vivre », dixit Nelson Congo, directeur de l’ONTB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés