Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Les ministres Jean-Baptiste Compaoré et Joseph Kahoun aux Editions Sidwaya

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 14 juin 2004 à 10h05min

Le ministre des Finances et du Budget, M. Jean-Baptiste Compaoré a visité, vendredi 11 juin 2004, le siège des Editions Sidwaya en compagnie de son collègue de l’Information, M. Joseph Kahoun. L’"argentier" du Faso y a constaté de visu l’utilisation de la subvention de l’Etat pour la modernisation de l’imprimerie du journal.

"Avant, Sidwaya avait honte de son image". Cette déclaration du ministre de l’Information Joseph Kahoun évoque les durs moments qu’a connus dans le temps, le quotidien d’Etat burkinabè. La vétusté de l’imprimerie avait conduit le journal à une suspension momentanée de sa parution. "Cette époque est maintenant révolue", confiera fièrement le ministre Kahoun à son collègue des Finances et du Budget, M. Jean-Baptiste Compaoré, venu visiter le siège des Editions Sidwaya dans la matinée du vendredi 11 juin 2004.

Grâce à une subvention de 800 millions de F CFA de l’Etat, le journal a mené une vaste opération de modernisation de son imprimerie. Des équipements modernes ont été acquis et l’on annonce la parution du quotidien en quadrichromie pour bientôt. En effectuant le déplacement au 116 rue 3.42, le gérant du "grenier national" a voulu s’assurer de la bonne utilisation du concours financier de l’Etat burkinabè à son quotidien.

Le ministre Compaoré a passé en revue toutes les sections liées à la fabrication du journal. "Cette visite a permis de voir le matériel acquis sur le budget national. La qualité des équipements témoigne de la bonne utilisation de la subvention. La dotation vient accroître les performances du journal et conforter sa place dans le paysage médiatique", a relevé l’argentier du Faso.

Si pour le journaliste - ministre Kahoun, c’était un retour aux anciennes amours, Jean-Baptiste Compaoré lui découvrait pour ses "rares occasions" le processus de fabrication d’un journal. Tout au long de la visite guidée, le directeur général (DG), M. Michel Ouédraogo et ses collaborateurs ont dû fournir des explications sur le fonctionnement des différents services et des machines acquises. Des techniciens de l’imprimerie ont procédé à des simulations sur les nouveaux outils. Ceux-ci résolvent les contraintes de temps et les imperfections liées au choix des couleurs. "L’ordinateur intervient dans tout le processus de l’impression. Ce qui donne une nette précision dans le traitement des images.

Les nouvelles machines permettent un tirage de 15 000 feuilles en une heure", a souligné le directeur de l’imprimerie, M. Salifou Ouédraogo. Toutefois, les réformes entreprises par les Editions Sidwaya ne sauront s’arrêter à la seule acquisition d’une technologie de pointe pour son imprimerie. "Le déplacement des membres du gouvernement témoigne du suivi de nos actions et d’une invite à l’abnégation. La subvention a été utilisée à bon escient. Le gouvernement n’a pas eu tort de nous soutenir et pourra comprendre désormais nos doléances", a déclaré le DG des Editions Sidwaya.

Les responsables du journal ont dévoilé leurs ambitions aux illustres visiteurs. Bientôt, le quotidien paraîtra six fois dans la semaine. Ce qui demande un renforcement du parc automobile. Des services telle la rédaction connaîtront une réorganisation et les locaux attendent d’être réaménagés. De façon subtile, Michel Ouédraogo a fait savoir au ministre des Finances et du Budget que l’outil informatique utilisé pour la saisie est de seconde main.

"C’est vrai que d’autres préoccupations demeurent. Mais, il faut aller graduellement. Les plus gros investissements ont été réalisés. D’autres subventions moins lourdes pour le budget de l’Etat pourront venir renforcer le matériel roulant, certains équipements et la formation du personnel", a promis l’argentier du Faso, M. Jean-Baptiste Compaoré.

Jolivet Emmaüs Sidibé
PAG BELEGUEM
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) : Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs chèques
Régulation des médias au Burkina : Bientôt un siège régional du CSC à Ouahigouya
Régulation des communications électroniques : L’ARCEP échange avec le monde judiciaire à Koudougou
12es Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : Le comité d’organisation et le conseil scientifique installés
Affaire espionnage Pegasus : « Je ne pense pas que le Burkina utilise ce logiciel », rassure l’expert Youn Sanfo
L’Évènement du 25 juillet 2021 est disponible !
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces
Prix Galian : Voici les réformes attendues pour les prochaines éditions
Code promo 1xBet Burkina Faso - Comment obtenir ?
24e Nuit des Galian : Pas de Super Galian en 2021 !
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Economie numérique passe en revue ses projets et programmes
Développement des compétences en TIC : Un schéma directeur pour de meilleurs résultats dans l’éducation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés