Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Enseignement supérieur : Un bilan négatif de l’exécution des projets 2007

Accueil > Actualités > Société • • mardi 4 décembre 2007 à 10h45min

Du 26 au 28 novembre 2007, s’est tenu à Ouagadougou, le XXVe Conseil d’administration des secteurs ministériels (CASEM) du ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique (MESSRS).

"Etat de mise en œuvre des projets et programmes en cours d’exécution et bilan d’action 2007". C’est sous ce thème que le Conseil d’administration des secteurs ministériels (CASEM) du ministère des Enseignements secondaires, supérieur et de la Recherche scientifique a tenu du 26 au 28 novembre 2007 à Ouagadougou sa XXVe session.
Ce XXVe CASEM s’est tenu dans le cadre de la réfondation du système éducatif dont les objectifs sont entre autres le relèvement du niveau des indicateurs d’accès et de la qualité de l’enseignement post primaire, la recherche d’un équilibre entre les différents ordres d’enseignement et la promotion de la recherche-développement.

Trois jours durant, les participants ont fait le bilan des projets du MESSRS qui s’est révélé négatif.
Ils ont relevé qu’il y a un retard dans les passations des marchés pour les réalisations des infrastructures scolaires et l’acquisition des équipements scolaires. Ces retards sont dus à des rejets de dossiers pour avis de non-objection. Pour cela, ils ont demandé la tenue annuelle des missions conjointes entre la partie nationale et les partenaires techniques et financières pour l’exécution accélérée des réalisations prévues. Aussi, les participants ont recommandé la tenue pressante de séance de formation des acteurs de l’éducation à l’élaboration des plans d’actions, vu les difficultés d’élaboration des plans d’actions par ces derniers.

Pour sa part, le ministre Joseph Paré des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique a exprimé sa déception aux participants. Pour lui, il faut que les esprits qui sont chargés de piloter les projets soient préparés à le faire. Car "on peut prendre 365 jours pour organiser des CASEM. Mais si l’esprit qui dirige n’est pas préparé, cela ne servira à rien" a dit le ministre Paré.
Pour cela, il a encouragé ceux qui sont chargés des projets à les exécuter avec sacerdoce, en améliorant leurs suivis.
Aussi, a dit le ministre Paré : "quand on sait accepter l’échec, on apprécie mieux la réussite". Il ne faut pas rester dans une dynamique des échecs, a conseillé Joseph Paré.

Jonathan YAMEOGO
(stagiaire)

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Crises sécuritaire et sanitaire : Un projet pour renforcer la résilience des collectivités territoriales
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
Ouagadougou : Les conseillers examinent 17 points lors de la 2e session extraordinaire du Conseil municipal
Région du Sahel : Les étudiants organisent une journée culturelle pour une meilleure insertion sociale de la jeunesse
Burkina : Bassolma Bazié récuse son salaire mensuel
Projet « Semer la graine de la paix » : L’association IQRA renforce les capacités de responsables d’associations féminines
Université Norbert Zongo : Appel à contributions pour un projet d’ouvrage collectif
Infrastructures du 11-Décembre à Banfora : « On ne doit pas remettre en cause la qualité des travaux... », clame Éric Bougouma
Management axé sur la valorisation des ressources : Le ministère de l’Agriculture recycle ses formateurs sur l’approche japonaise 5S-Kaizen
Avenue de l’insurrection populaire de Bobo-Dioulasso : « Les travaux reprennent bientôt », a annoncé Éric Bougouma
Éducation : L’USTA et le CESAG s’unissent pour le développement du capital humain
Découverte de l’histoire de la ville de Toma : Les « Toé » sont les premiers occupants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés