Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Burkina/Bénin : Un cadavre sur la frontière

Accueil > Actualités > On en parle... • • lundi 3 décembre 2007 à 13h12min

Décidément l’atmosphère paraît très tendue à la frontière Burkina-Bénin. Après Koualou (voir une Lettre pour Laye du 30 novembre 2007), voilà une sombre affaire qui serait survenue dans la localité de Porga (région de Natitingou), située dans la partie béninoise. Il semble en effet qu’un camion remorque aurait écrasé un ressortissant de Porga le 29 septembre dernier.

En représailles, des Béninois seraient allés arrêter un vieillard du nom d’Onadja Gamelé pour... charlatanisme. Pour eux, ce serait ce vieil homme qui aurait "provoqué", par mysticisme, cet accident mortel. Le malheureux Onadja aurait été torturé jusqu’à ce qu’il rende l’âme fin novembre 2007.

La partie burkinabè ayant alors réclamé son corps, c’est d’abord celui d’une autre personne qu’on a remis puis après protestations des autorités burkinabè de la région, le corps du vieux Onadja a été rendu. Aux dernières nouvelles, les Burkinabè auraient aussi arrêté un Béninois pour dénonciation calomnieuse dans cette histoire. Affaire à suivre.


Mission de la paix au Soudan : Mort d’un capitaine burkinabè

Un capitaine burkinabè envoyé au Soudan dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l’ONU et de l’Union africaine est décédé dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 novembre 2007.

Né en 1957 à Tikaré dans la province du Bam et répondant au nom de Ouabziguin Ouédraogo, il était de la 3e région militaire, au 30e RCAS au camp 11-78 sur la route de Pô. Selon une source proche de l’Armée, notre compatriote ne serait pas décédé au cours d’une opération.

C’est ce qu’a indiqué provisoirement cette source, en attendant un rapport de l’Organisation des Nations unies, sous le mandat de laquelle le capitaine Ouédraogo était au Soudan. Son corps, nous a-t-on dit, sera bientôt ramené au Burkina.

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés