Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Journée mondiale du SIDA : Le prix des ARV désormais en baisse au Burkina

Accueil > Actualités > Société • • lundi 3 décembre 2007 à 11h39min

"Leadership". C’est ce thème qui a été retenu pour la Journée mondiale de lutte contre le Sida 2007 et 2008 et qui continuera à être promue avec le slogan de campagne "Stop Sida. Tenez la promesse". Au Burkina, l’événement, qui est célébré dans le monde chaque 1er décembre de l’année, l’a été à Manga, chef-lieu du Zoundwéogo et capitale du Centre-Sud, en présence du Pr Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial.

Après Dori en 2006, c’est Manga qui a eu l’honneur d’abriter la célébration de la Journée mondiale Sida. Le choix de cette ville répond, selon le ministre de la Santé, 1er vice-président du Conseil national de lutte contre le Sida, à deux principales préoccupations qui sont : la faiblesse, là-bas, des activités de lutte contre le VIH et les IST par rapport aux autres régions de notre pays et les résultats de la sérosurveillance au Centre-Sud, qui indiquent un taux de prévalence très préoccupant. C’est donc l’occasion d’éveiller les consciences et d’inciter à renforcer les actions de prévention.

La cérémonie, qui a débuté par un défilé et la remise du message de la caravane de l’espoir du CREDO, a été marquée essentiellement par des discours (sept au total). Elle a mobilisé les acteurs du terrain engagés dans la lutte contre le Sida au Burkina, les partenaires techniques et financiers et a été honorée de la présence remarquée du Pr Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

A la date d’aujourd’hui, a indiqué le ministre Alain Yoda, le Fonds mondial a déjà décaissé plus de 6 milliards de F CFA pour la lutte contre le Sida dans le cadre du round 2, qui a pris fin le 30 novembre 2007, et décaissé plus de 800 millions de F CFA (round 6) sur le montant global autorisé d’environ 30 milliards. Pour la tuberculose et le paludisme, les montants du Fonds mondial destinés au Burkina sont très importants. Le Pr Michel Kazatchkine ne pouvait que recevoir honneur, accueil chaleureux et remerciements des plus hautes autorités pour ses efforts en faveur de notre pays. Il a été fait officier de l’Ordre national. Huit autres personnes ou associations tels l’Initiative privé communautaire (IPC), le Comité provincial de lutte contre le Sida de la Bougouriba et Alizèta Ouédraogo/Traoré (Alizet Gando) ont été faites chevalier de l’Ordre du mérite burkinabè avec agrafe santé.

La Journée mondiale du Sida est une opportunité pour marquer un arrêt et jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru durant l’année écoulée afin de mieux envisager les actions futures contre la pandémie. Le secrétaire permanent du SP/CNLS, le colonel-major André Joseph Tiendrébéogo, a fait le bilan des actions menées et souligné les difficultés rencontrées dans leur mise en œuvre, notamment les flottements entre la clôture des projets finissant et le démarrage effectif des nouveaux, le faible niveau de coordination des actions, dû à l’insuffisance de planification harmonieuse entre les intervenants ainsi que les nombreuses sollicitudes venant de divers secteurs, ce qui ne permet pas au SP/CNLS d’exécuter convenablement ses propres activités.

Les personnes vivant avec le VIH, par la voix de leur représentant, Pascal Ouédraogo, a fait six recommandations dont une sur la gratuité totale des traitements antirétroviraux pour toutes les PVVIH et des examens biologiques. Sur ce point, le ministre de la Santé a indiqué qu’à la date du 30 septembre 2007, ce sont 15 888 patients qui suivent le traitement antirétroviral dans 97% des districts sanitaires. "Nous sommes convaincus que la mise en œuvre du round 6, pendant laquelle la contribution mensuelle des patients est fixée au maximum à 1500 FCFA au lieu de 8000 actuellement, devra accélérer le passage à une plus grande l’échelle en attendant que la question de la gratuité trouve sa réponse dans la durabilité des financements. En attendant, les leaders à tous les niveaux sont interpellés à s’engager davantage pour bouter hors de nos frontières cette pandémie, qui anéantit les efforts de développement.

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réformes dans la fonction publique : Des secrétaires dénoncent un saccage de leur carrière
Nayala : Des ressortissants de Gossina magnifient la culture San
Valorisation des produits locaux par les femmes : La 7e édition se tiendra du 27 avril au 2 mai 2021 à Koupéla
L’économie politique de la décentralisation en Afrique : Les défis actuels du Burkina Faso
Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne
Gaoua : La fondation Rafi Dermardirossian donne le sourire à des personnes marginalisées dans la région du Sud-Ouest
Santé et droits sexuels et reproductifs : Un nouveau projet au profit des jeunes de quatre pays ouest-africains
Gouvernance et management des OSC : L’ONG Diakonia outille 50 apprenants issus d’organisations partenaires
Danger du foncier au Burkina : Comment désamorcer la bombe, si les plus « grands propriétaires terriens sont des autorités politiques et administratives » ?
Communauté musulmane du Burkina : Des fidèles s’opposent à l’investiture du nouveau président
Préoccupation foncière au Burkina : Le flacon d’antidotes de la commission épiscopale justice et paix
Deuxième dimanche de Pâques : "Evangile Pour Tous Burkina Faso" implore la miséricorde de Dieu pour les prisonniers de la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés