Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Gratuité des manuels scolaires : Des cas de malversations découverts

Accueil > Actualités > Société • • lundi 3 décembre 2007 à 12h06min

Odile Bonkoungou

La ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation, Odile Bonkoungou, a animé une conférence-débat sur la gratuité des manuels scolaires au Burkina Faso, le 29 novembre 2007 au Centre national de presse Norbert Zongo. Au cours de son exposé, la ministre a fait cas de malversations mises à jour.

Pour tout système éducatif, les manuels scolaires occupent une place essentielle car ils constituent un élément déterminant pour la réalisation d’une éducation de base de qualité. Intéressé par la question de la gratuité des manuels scolaires que le gouvernement burkinabè a décrétée cette année, le Centre national de presse Norbert Zongo a organisé une conférence débat le 29 novembre 2007 dans ses locaux. Elle a été animée par la ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation, Marie Odile Bonkoungou. Selon le président du comité de pilotage du Centre de presse Norbert Zongo, Justin Coulibaly, la conférence s’inscrit dans le cadre des activités habituelles du centre. Pour planter le décor, il a expliqué au conférencier du jour l’intérêt que le public, sorti nombreux du reste, accorde au sujet.

Le gouvernement du Burkina Faso, dans sa politique éducative, accorde une attention particulière à la mise en oeuvre du Plan décennal de développement de l’éducation de base (PDDEB) ; La décision de distribuer gratuitement les manuels scolaires aux élèves des écoles primaires publiques et privées participe d’une volonté de l’Etat de faire de l’éducation une priorité nationale, parce que conscient que l’éducation est un facteur de croissance économique et de hausse de productivité, a indiqué la ministre dans son introduction.

Un exposé axé sur 2 points

L’exposé d’Odile Bonkoungou s’est essentiellement articulé autour de deux points, à savoir, le bilan de la première phase du PDDEB et le bilan partiel de l’opération de distribution gratuite des manuels scolaires. En ce qui concerne le premier point, la ministre a soutenu que le bilan de la première phase du PDDEB était globalement satisfaisant. Les statistiques montrent un taux brut de scolarisation en nette progression : de 47,5% en 2002-2003 à 66,55% en 2006-2007 (1 561 258 élèves dont 13,6% pour le privé et 68,4% pour le public) ; le taux brut d’admission s’élève, lui, à 78,3% en 2006-2007. S’agissant par contre des manuels scolaires, les résultats obtenus au cours de la première phase du PDDEB sont en deçà des attentes. Environ 3 670 114 exemplaires de manuels scolaires (tous titres confondus) acquis pour un montant de plus de 1,5 milliard F CFA ont été distribués, a indiqué la ministre. Les ratios livre par élève et guide par maître ont été pour la lecture (0,68), le calcul (0,57), les autres matières (histoire, géographie, observation, 0,5), les guides de maître (1).

Du bilan à mi-parcours de l’opération de distribution gratuite des manuels scolaires cette année, la ministre a indiqué que durant la période du 27 août au 10 octobre 2007, 3 298 558 exemplaires de manuels scolaires avaient été distribués gratuitement dans les 322 circonscriptions des 13 directions régionales du MEBA, sur une prévision de 3,5 millions d’exemplaires, soit un taux de réalisation d’environ 95%. Dans l’ensemble, selon la ministre, la situation des manuels scolaires à la date du 20 novembre 2007 se présente de la sorte : quantité commandée (10 468 920), quantité livrée (6 166 000), quantité distribuée dans les CEB (3 298 558), quantité restante dans le magasin (2 868 642) et quantité restante à livrer par les fournisseurs (4 302 920).

Une dotation complémentaire en vue

En ce qui concerne précisément l’opération de cette année, la situation des besoins complémentaires pour les circonscriptions de l’enseignement de base (CEB), présentement, est d’environ 874 412 exemplaires. Ces besoins seront comblés avant le 15 décembre 2007, a indiqué Odile Bonkoungou. Cela portera à terme le nombre total distribué, pour cette année, à 4 172 970 exemplaires, contre une prévision de 3 500 000 exemplaires, soit un taux de réalisation de 119,23%.

Il est clair que pour une opération du genre, des difficultés ne peuvent pas manquer. De l’exposé de la ministre, on retiendra surtout la non maîtrise de l’expression des besoins due à l’accroissement des effectifs suite aux mesures incitatives comme la distribution gratuite de manuels scolaires et de fournitures, et la non prise en considération des anciens livres en bon état au niveau des CEB ou le dédoublement de certains titres dans certaines classes, dû au niveau des élèves (certaines classes du CP2 utilisent toujours des livres du CP1 ; des classes du CE1 utilisent des livres du CP2, etc.). En dehors de tout ceci, il y a une surestimation volontaire des effectifs des élèves, ainsi que des cas de malversation. Selon la ministre, un directeur s’est fait prendre tout récemment en flagrant délit de vol de manuels scolaires et a été révoqué par le conseil des ministres du 29 novembre dernier.

Face donc à toutes ces difficultés, le MEBA promet, entre autres, une dotation complémentaire aux CEB qui ont exprimé des besoins supplémentaires après la distribution, dus à l’accroissement des effectifs, afin de réaliser le ratio d’un livre par élève en lecture, calcul et observation et livret guide de maître par enseignant et par discipline. En outre, elle prévoit la poursuite de la campagne de communication et de sensibilisation sur la gratuité et la distribution des manuels scolaires, la révision de la période de distribution pour amoindrir les difficultés liées à l’inaccessibilité de certaines circonscriptions. Par ailleurs, il sera maintenu le suivi-contrôle tout au long de l’année scolaire 2006-2007 et des sanctions seront prises pour tous les cas de malversations, de même que des comités de gestion des manuels scolaires verront le jour et comprendront des responsables de circonscriptions administratives, des élus locaux, des parents d’élèves et des enseignants.

Par Lassina Fabrice Sanou

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réformes dans la fonction publique : Des secrétaires dénoncent un saccage de leur carrière
Nayala : Des ressortissants de Gossina magnifient la culture San
Valorisation des produits locaux par les femmes : La 7e édition se tiendra du 27 avril au 2 mai 2021 à Koupéla
L’économie politique de la décentralisation en Afrique : Les défis actuels du Burkina Faso
Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne
Gaoua : La fondation Rafi Dermardirossian donne le sourire à des personnes marginalisées dans la région du Sud-Ouest
Santé et droits sexuels et reproductifs : Un nouveau projet au profit des jeunes de quatre pays ouest-africains
Gouvernance et management des OSC : L’ONG Diakonia outille 50 apprenants issus d’organisations partenaires
Danger du foncier au Burkina : Comment désamorcer la bombe, si les plus « grands propriétaires terriens sont des autorités politiques et administratives » ?
Communauté musulmane du Burkina : Des fidèles s’opposent à l’investiture du nouveau président
Préoccupation foncière au Burkina : Le flacon d’antidotes de la commission épiscopale justice et paix
Deuxième dimanche de Pâques : "Evangile Pour Tous Burkina Faso" implore la miséricorde de Dieu pour les prisonniers de la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés