Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Plein la vue : 4 x (4 x 4) : Ca roule chez les élus

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 30 novembre 2007 à 13h50min

Et on en reparle, de l’Assemblée nationale, et plus précisément des élus du peuple ! Ils attendent leur « grippe aviaire ». Une jolie formule pour parler de leur probable nouveau type de véhicule de ... fonction. Une sorte de rituel depuis le retour à la vie constitutionnelle normale et la réouverture de l’hémicycle en 1992.

Pour ceux des élus qui rempilent pour la quatrième fois le bail, ce sera donc la quatrième fois aussi que ceux-ci vont faire le choix d’un quatrième bolide pour affronter à nouveau les routes cabossées des campagnes afin de retrouver leurs électeurs.

Acquérir un véhicule est a priori une chose ordinaire, mais les bruits, consciemment ou inconsciemment faits autour de la dotation des élus du peuple en véhicules, empêchent les paisibles citoyens de dormir. Pourtant, il ne s’agit pas d’une dotation, mais bien d’achats effectués par les honorables dont les émoluments sont ensuite mensuellement charcutés jusqu’à apurement des créances. Du moins en principe, car il semble qu’ils ne soient pas très nombreux, les honorables, qui ont honoré dans les délais leurs traites.

Face à la situation, l’exécutif, pour cette législature, préconiserait que chacun ait recours à son banquier à qui il devra désormais devoir pour solder le coût du bolide de fonction comme n’importe quel citoyen. Comme ça, la représentation nationale, malgré sa souveraineté, cessera d’être une maison de crédits. Voilà qui couperait l’herbe sous les pieds de ceux qui seraient tentés de contracter deux crédits : un auprès du questeur et un autre auprès d’une banque où les émoluments sont régulièrement virés.
Cette facilité d’acquisition de véhicules régulièrement donnée aux élus n’aurait en rien été matière à réflexion si dans certains cas on ne se demandait pas si c’était vraiment la peine.

C’est comme s’il s’agissait de renouveler pour renouveler dans un pays où la voiture reste un luxe malgré l’envahissement des « au revoir l’Europe ». En fait, s’ils se contentaient de jouir de leurs privilèges en silence comme l’on prend l’hostie, les députés auraient évité les feux de rampe. Hélas, certains se sont transformés en véritables locataires de véhicules 4x4 au point de concurrencer les professionnels dans le domaine. Sur les parkings de certains grands hôtels, ces grands véhicules de grands proprios y trônent nuit et jour en quête de clients de luxe.

Aux grandes manifestations nationales et internationales, ces locataires de luxe offrent leurs services aux organisateurs, histoire de ne pas garer pour rien. Un argument de service qui cache souvent la difficulté qu’éprouvent certains propriétaires à faire face aux frais d’entretien.
Dans ce type d’affaires, il faudra cependant reconnaître que les locataires de l’hémicycle n’ont pas le monopole car des membres de l’exécutif ou des patrons de certaines grandes boîtes ne résistent pas non plus à la tentation de joindre l’utile à l’agréable. Tout est bon au pays des Hommes intègres pour arrondir les fins de mois.

Les véhicules de certains députés (pas tous les députés) ne sont que l’arbre qui cache la forêt de la débrouille. S’il y avait possibilité de sous-louer temporairement des maisons de fonction, certains Hommes intègres tenteraient volontiers l’expérience. Le commerce c’est le propre des populations sahéliennes. Ce n’est pas un hasard si tous les riverains des principales artères des villes construisent des boutiques qu’ils occupent ou qu’ils louent. C’est ce qu’il y a en bas qu’il y a en haut

Journal du jeudi

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au portillon !
Politique : Nouvelle démocratie sociale (NDS) s’affilie à l’opposition
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de l’insurrection sans Roch Kaboré et les OSC ? », s’interroge Mousbila Sankara
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et les perspectives
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques et sociales pour le suivi des engagements du président Roch Kaboré
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso inaugure son siège national
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
Conseil des frontières : Les membres se concertent à Ouagadougou pour donner un nouveau souffle aux activités
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de droit et avoir une justice équitable », s’engagent les acteurs
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la magistrature : Le président du Faso félicite les magistrats pour le travail abattu
Commission de l’Informatique et des Libertés : La présidente reçue par le Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés