Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Sénégal/ASECNA Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • lundi 26 novembre 2007 à 18h31min

Ouf ! Le Sénégal « maintient sa présence au sein de l’ASECNA », a annoncé jeudi le Nigérien Amadou Cheffou, envoyé spécial du président de la commission de l’UEMOA, après sa rencontre avec le chef de l’Etat sénégalais. Une bonne nouvelle donc, après le coup de tonnerre provoqué le 15 novembre dernier par l’annonce du départ du « fils aîné » de la famille Asecna, à la suite de Madagascar.

Ce revirement de la part du pays abritant depuis sa fondation le siège de l’Agence ne pouvait que susciter un énorme soulagement dans les autres capitales couvertes par le parapluie aéronautique commun. Dernière en date, cette salutaire volte-face des autorités sénégalaises est intervenue quelques heures après la décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre l’opération de déguerpissement des commerçants ambulants, qui avait plongé la capitale dans la violence. Ce sera donc la troisième fois, en moins d’un mois, que le gouvernement de Me Wade se sera dédit.

Il y a d’abord eu, le 5 novembre, le retrait de la mesure de baisse des salaires des fonctionnaires, après une levée de boucliers des syndicats ; puis la trêve avec les commerçants et, enfin, le retour dans le giron de l’ASECNA. Que de reculades et de pirouettes en très peu de temps pour un chef d’Etat qui a inauguré en février, après une campagne menée tambour battant, son second mandat !

A croire que depuis lors, nonobstant la conjoncture internationale difficile, le Sénégal, qui, jusque-là, faisait figure de bon élève en matière de gouvernance, semble désormais être piloté à vue, au gré des vents et des intempéries. Où est donc passé l’engouement pour le « Sopi » ? le changement au nom duquel en 2000, l’opposant de longue date, porté par la ferveur populaire, avait remporté haut la main son duel face au président sortant.

Il a été sans doute égaré entre deux valses-hésitations ou au cours de l’une ou l’autre bataille de leadership au sein du parti majoritaire. Il est décidément grand temps que le pays rompe avec l’improvisation, qui semble depuis peu le caractériser, et remettre le cap sur la réflexion, la planification, en un mot, la gouvernance responsable.

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés