Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Audiences présidentielles : Deux émissaires de Laurent Gbagbo ...

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • lundi 26 novembre 2007 à 18h38min

Samedi 24 novembre 2007 dans la matinée, le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu messieurs Charles Koffi Diby et Amadou Koné, respectivement ministres en charge de l’Economie et des Finances et de l’Intégration africaine de leur pays.

A leur sortie d’audience, les émissaires du président Gbagbo ont déclaré être venus échanger avec Blaise Compaoré sur le volet financier de la mise en œuvre de l’Accord politique global interivoirien de Ouagadougou et sur la signature(?) prochaine des Accords de partenariat économique (APE) entre l’Europe et l’Afrique. Sur le premier point, ils ont noté que le processus “avance bien” et donne “beaucoup d’espoir”.

Et d’ajouter qu’ils ont “rassuré “ le président Compaoré en lui disant que le processus “ne souffrira pas d’absence de financement de la part du gouvernement ivoirien”. S’agissant de ce que la presse a qualifié “d’affaire Désiré Tagro” (le ministre ivoirien de l’Intérieur aurait claqué la porte lors d’une rencontre entre les signataires de l’Accord et la partie burkinabè), les émissaires ivoiriens ont annoncé qu’il “n’ y avait pas” d’affaire Tagro. “L’Accord ne piétine pas car la circulation est libre jusqu’à Korogho où les services du trésor ont été installés en attendant le redéploiement de l’administration financière aux frontières”, ont-ils tenu à préciser.

Quant aux rackets, ils ne peuvent pas s’arrêter “du jour au lendemain” mais, “avec les instructions tout sera réglé d’ici trois mois”. S’agissant de la signature à venir des APE, les deux ministres ont indiqué que leur pays est décidé à “réconforter” les positions communes, mais, en même temps ils ont présenté au Président du Faso “le travail qui est en train d’être fait par la Côte d’Ivoire dans le cadre de la préparation de ces négociations”.

Un travail “lourd, important”, car, “il faut travailler pour le développement de nos économies”. Ils ont aussi donné la “position” de la C ôte d’Ivoire au président en exercice de la CEDEAO qu’il est. Laquelle consiste “à faire en sorte que les intérêts de tous les peuples soient préservés”.

Boubakar SY

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réformes politiques, programmes et projets de l’UEMOA : La 7e revue annuelle salue la performance de leurs mises en œuvre au Burkina Faso
Diplomatie : Hadrammah M. Sidibeh, nouvel ambassadeur de la République de Gambie dans notre pays
Diplomatie : Mohamed Abdallah Al-Khalidi pour la consolidation de l’axe Ouagadougou-Koweit City
Coopération Burkina Faso-Norvège : Vegar Sundsbo Brynildsen, nouvel ambassadeur du royaume dans notre pays.
Burkina Faso-Roumanie : un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération entre les deux pays
Coopération Burkina Faso/Suède : un nouvel ambassadeur à Ouagadougou
Coopération Burkina Faso-Côte d’Ivoire : un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Diplomatie : Le Royaume des Pays-Bas accrédite un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Coopération : Un nouvel ambassadeur du Ghana au Burkina Faso
Burkina Faso - Canada : Un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération
CEDEAO : Le président Roch Kaboré à Accra pour un sommet extraordinaire sur la situation politique au Mali
Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Mali : Le Burkina a intérêt à marcher comme sur des œufs à Accra
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés