Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Affaire Newton Ahmed Barry/Sidwaya : Dossier renvoyé au 26 novembre 2007

Accueil > Actualités > DOSSIERS > La liberté de presse au Burkina • • mardi 13 novembre 2007 à 10h48min

Le procès pour diffamation intenté par Newton Ahmed Barry contre le quotidien Sidwaya est renvoyé au 26 novembre 2007. C’est la décision prononcée par le juge Ibrahim Séré, président de la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou, lundi 12 novembre 2007.

L’affaire Newton Ahmed Barry contre les Editions Sidwaya est renvoyée au 26 novembre 2007. C’est la décision de la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou présidé ce lundi 12 novembre 2007 par le juge Ibrahim Séré. Dans ce procès en diffamation intenté par Newton Ahmed Barry contre les Editions Sidwaya, le journal est défendu par Me Patricia Sawadogo du cabinet de Me Benoît Sawadogo et la partie demanderesse par les avocats Prosper Farama et Apollinaire Kyelem. Dès citation de la référence du dossier (RP720), les juges ont constaté la disparition du dossier. Une suspension de plus d’une quarantaine de minutes a été observée pour le retrouver. Après quoi, la procédure a pu rependre son cours.

C’est alors que l’avocat des Editions Sidwaya, Me Patricia Sawadogo, a demandé le renvoi du dossier à la semaine suivante. Dans sa plaidoirie, elle a avancé deux arguments essentiels : d’abord le fait que son cabinet n’a pas suffisamment pris connaissance du dossier, ensuite, l’absence (pour raison d’une mission à Bobo-Dioulasso) de la personne citée à comparaître, M. Jean-Paul Konseibo, Directeur général des Editions Sidwaya. Pour les avocats de la partie demanderesse, ces arguments ne sont nullement valables.

Mais Me Patricia Sawadogo est revenue à la charge pour signifier que la demande de renvoi n’est pas due au fait que son client a l’intention de se soustraire à la justice. Pour elle, l’argument majeur de la demande de renvoi est le fait que le conseil n’a pas suffisamment étudié le dossier. Me Prosper Farama, 2e avocat de la partie civile qui s’est entre-temps entretenu avec son client, a finalement avancé que de commun accord avec Newton Ahmed Barry, ils pouvaient concéder au renvoi du dossier. Le dossier a été renvoyé au lundi 26 novembre 2007.

Les faits qui opposent Newton Ahmed Barry aux Editions Sidwaya remontent au mois d’août 2007. Newton Ahmed Barry reproche à Sidwaya de l’avoir diffamé dans la relation des faits liés à une histoire de vente de voiture entre lui et son ami togolais, Lucien Messan, directeur de publication de l’Hebdomadaire "Le combat du peuple". Au palais de justice de Ouaga 2000, ce lundi 12 novembre 2007, les équipes de reportage étaient nombreuses. L’équipe de la RTB (la Télevision nationale) a vu sa cassette d’enregistrement confisquée par le juge Ibrahim Séré. Pour lui, il est interdit de faire des images pendant l’audience (...).

Ismaël BICABA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés