Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Scam : gare à la cyberescroquerie ! • • samedi 29 septembre 2007 à 07h52min

Quatre personnes ont écopé de peines de prison pour avoir extorqué 200 000 euros à plusieurs victimes avec la méthode du « spam nigérian ». D’autres affaires similaires pourraient être jugées.

L’arnaque a rapporté en tout 200 000 euros, extorqués à plusieurs personnes dans différents pays, dont un retraité vendéen. C’est son affaire qui était jugée, lundi 24 septembre, par le tribunal correctionnel de la Roche-sur-Yon, et qui a abouti pour la première fois dans l’Hexagone à des condamnations à des peines de prison, pour ce que l’on appelle du spam nigérian.

Cinq personnes comparaissaient pour « escroquerie en bande organisée ». Deux ont écopé de cinq années de prison ferme, une de trois ans et la quatrième de dix-huit mois avec sursis. Le cinquième membre a été relaxé. Selon Libération , un sixième membre serait en fuite.

L’affaire remonte à 2006. Comme toujours dans ce type d’arnaque dite « nigériane » ou « scam 419 » (1), la bande envoie des e-mails pour demander à des internautes de l’aider à faire sortir d’un pays africain une mallette contenant 17 millions de dollars. Pour recevoir une belle récompense, ils sont invités à débourser des sommes importantes (jusqu’à 48 000 euros pour l’une des victimes) sous divers prétextes : soudoyer les douaniers africains, acquérir des documents... Des sommes demandées pour nettoyer des billets noircis...

Malgré ces arguments surprenants, six internautes (trois Français, deux Hollandais et un Belge) mordent à l’hameçon. Deux consultants hollandais semblent avoir été les plus intéressés, puisqu’ils ont, selon l’AFP, déboursé jusqu’à 150 000 euros, espérant un bon placement. Le retraité du Bocage vendéen, lui, avait accepté d’envoyer des mandats d’un montant de 8 000 euros pour aider une certaine Safia. L’homme s’est (enfin) mis à douter lorsqu’on lui a demandé 48 000 euros... pour acheter de quoi nettoyer des billets noircis, afin qu’ils puissent passer plus facilement les frontières. C’est à ce moment-là qu’il a porté plainte.

Une enquête de gendarmerie démarre alors, qui permettra, au bout de plusieurs mois, de démanteler ce réseau. Un fait rare, qui explique que l’on assiste aujourd’hui à une première en matière d’arnaque « à la nigériane ». En effet, dans ce genre d’affaires, les malfaiteurs restent anonymes derrière leur messagerie et ne se déplacent pas pour récupérer l’argent. Ils demandent toujours aux internautes d’envoyer des mandats et de transférer des fonds.

Une autre affaire similaire pourrait être jugée dans les prochains mois. En juin dernier, deux personnes ont été arrêtées à Dijon lors d’un rendez-vous organisé avec l’une des victimes. Selon une source policière, les deux escrocs avaient réussi à envoyer 30 000 euros à leurs complices au Nigeria. Début 2006, douze escrocs avaient été arrêtés à Amsterdam et Zaandam, aux Pays-Bas, pour avoir détourné l’argent d’internautes américains.

Selon le Commissaire principal Yves Crespin, chef de la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (Befti), le spam nigérian trouve toujours des victimes, car il joue sur certaines cordes efficaces, comme « le besoin d’affection » (les e-mails envoyés savent jouer de ce registre) ou « le désir d’argent immédiat ». Et il ajoute qu’en général les victimes ne déposent plainte que dès lors qu’elles ont été flouées de grosses sommes, de l’ordre de 15 000 euros.

(1) L’arnaque par envoi massif de courriers n’est pas née avec le Web, et remontent même à très loin dans le passé, jusqu’à l’époque de la Révolution française. Des escrocs nigérians l’ont remise au goût du jour au XXe siècle. Le courrier électronique a ensuite servi de support évident pour ce genre d’arnaques, dont le Nigéria n’a plus le monopole. On parle de « scam 419 », ces chiffres renvoyant à l’article du code pénal nigérian qui réprime ce type d’escroquerie.

Philippe Richard , 01net., le 26/09/2007 à 19h22

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2007 à 17:53, par Beker En réponse à : > Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

    Merci de publier de type d’article. Internautes, il faudra vous mefiez des mails qui vous promettent cieux et terre aussi facilement que dire bonjour. Lorsque vous recevez de tels mails (Lotterie, demande de partenariat, demande d’aide, immigration, etc.) il ne faut meme pas les lire. Il faut simplement supprimer ces genres de mails.

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre 2007 à 00:42 En réponse à : > Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

      Et surtout ne meme pas repondre car le plus souvent, ces gens ne sont meme pas sur si vous existez reellement ou pas. Ils savent tirer les adresses emails des databases. Donc repondre c’est leur signaler qu’ ils ont affaire a des personnes vraies et ils continueront a inonder vos boites et a perdre votre patience et votre temps.

      Répondre à ce message

    • Le 30 septembre 2007 à 14:58 En réponse à : > Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

      je suis tres content de voir ce genre de message puisqu,il n,y a pas 2 semaines quelqu,un m,a envoye un message en me disant qu,elle a de l,argent au nigeria et donc elle est malade,elle soufre de canncer elle n,a que quelque jour pour survivre et elle voudrait me confier l,argent une somme de 6millions.Et imediatement j,ai constate que se sont des escros.mefiez-vous des nigerians.celle ou celui qui m,a envoye le message a refuger de me contacter en telephone.et je n,ai put decouvrire si c,est une femme ou un homme qui me contactait en email.mais au niveau du message c,est une femme,je sais qu,en realiter c,est un big man.allors attention

      Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 20:07, par estelle En réponse à : Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

    J’ai été victime d’une grosse arnaque. Le coupable était un homme qui se dit être homme d’affaire du milieu pétrolier qui devait se rendre urgemment en afrique.Dès son arrivée, il m’a fait signe de vie et nous avons dialogué sur skype pendant quelque semaine. Suite a cela, il m’a dit qu’il a été victime d’une agression et me demandait de l’aide, c’est a partir de cet instant que mon calvaire a commencé, jai dépensé jusqu’à 12.800 euros. Compte tenu de la situation, j’ai porté plainte auprès de ma gendarmerie mais rien n’a été fait car le coupable étant en afrique ainsi donc je me suis rapprocher du service interpol luttant contre les arnaques sur internet en afrique qui a pris mon dossier en main et cette personne qui se faisait passer pour un français a été arrêté puis j’ai récupéré mon argent ainsi que des dédommagements. Soyons vigilants sur internet et surtout sur les réseaux sociaux, alors si vous pensez être victime d’une arnaque, vous pouvez prendre contact avec le service Interpol et ils vous aideront à arrêter votre arnaqueur, voici leur adresse mail :

    interpol.police.antiarnaque@gmail.com

    Ouvrons les yeux et faisons attention aux faux profils.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2017 à 14:26, par contactip01 En réponse à : Premières condamnations en France pour une arnaque « nigériane »

    AVIS TRES IMPORTANT AUX PERSONNES VICTIMES D’ARNAQUE SUR INTERNET
    Vu les nombreuses plaintes sur les forums et témoignages des victimes d’arnaques, nous constatons que ces derniers temps, il y a des victimes tous les jours et nous sommes sûr que d’autres se font avoir et ne disent rien par honte. Il faut absolument que toutes les victimes d’arnaques sur internet portent plainte. En ligne, cela ne prend que 5 minutes et la confirmation de la police Interpol n’est pas compliquée.IL FAUT LE FAIRE…

    E-mail : servicepolice_interpol@hotmail.com

    Bien sûre nous seront à l’écoute pour des solutions adéquates.
    Bon courage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés