Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

Dans la déclaration ci-dessous, le député Mahama Sawadogo donne son point de vue sur la commémoration du 20e anniversaire de la mort du président Thomas Sankara, qui selon lui, est organisée par les altermondialistes plutôt que par les sankaristes. Aussi se pose-t-il des questions sur la légalité de cette manifestation au Burkina Faso.

Dans « L’appel à contribution » du comité national d’organisation du 20e anniversaire (signé par le président et le vice-président) publié par certains journaux de la presse nationale, on peut lire entre autres :
« Lors de la commémoration du 19e anniversaire, le 15 octobre 2006 à Ouagadougou, au Burkina Faso, l’année 2007 a été déclarée Année Thomas Sankara.

Cette déclaration fait suite à un vœu des altermondialistes réunis à Bamako, en République du Mali, en 2005 et le justifient non seulement par la nécessité d’encourager la mobilisation des organisations populaires du Nord et du Sud dans leur dynamique autonome, mais aussi par la volonté de canaliser les différentes et diverses initiatives vers un point unique pour des activités intégrées aptes à créer ou à déterminer ensemble les conditions d’un progrès vers cet autre monde possible ».

De la citation précédente, il découle clairement que la commémoration du 20e anniversaire de la mort du président Thomas Sankara est organisée par le mouvement altermondialiste non gouvernementale et informelle. Ils (les altermondialistes) proviennent d’ONG, de syndicats et de regroupements en tous genres opposés aux politiques néolibérales. Les réseaux altermondialistes ou antimondialistes peuvent être analysés comme des formes temporaires et informelles de coopération transnationale entre des acteurs nationaux.

A la suite de la contestation de la réunion de l’OMC (Organisation mondiale du commerce) à Seattle, en juin 1999, les rassemblements, manifestations et forums « antimondialisation » se sont multipliés. Très souvent, ils ont été l’occasion d’échauffourées entre militants altermondialistes et forces de sécurité des pays abritant ces événements.

Dès lors, les questions qu’on peut légitiment se poser sont les suivantes :
- au plan juridique : comment légalement peut-on justifier l’organisation au Burkina Faso d’une manifestation ou le parrainage de celle-ci par une organisation non reconnue par la législation burkinabè ?
- au plan sécuritaire : peut-on avoir de sérieuses garanties quant à la préservation de l’ordre public du fait de la charge politique de l’événement et au regard des précédents constatés à l’occasion de nombreuses manifestations altermondialistes ?
- Poser les questions précédentes et tenter d’y répondre ne constituent pas un simple exercice intellectuel mais plutôt une manière de fournir des éléments d’appréciation aux citoyens abusés par la polémique née à propos de cette commémoration.

Le président Thomas Sankara est reconnu par notre peuple comme un héros national. De ce point de vue, sa mémoire doit être respectée et glorifiée. Cependant, la manifestation de cette reconnaissance nationale ne saurait être exprimée dans n’importe quelle condition, notamment dans celle où cette manifestation est porteuse d’évidentes dérives.

Mahama SAWADOGO
Député

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2007 à 10:10 En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    vous les cdpistes, votre objectif est d’empecher la celebration de ce douloureux anniversaire. continuez à diviser les fils du pays, personne n’y echappera !!!

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2007 à 12:58 En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

      Il se trouve que certaines personnes ont le plaisir de se rendre ridicule. Aussi, il faudrait que cesse la divertion du peuple. Que se soit ceux qui disent que Sankara est mort de sa propre mort ou ceux qui disent qu’il a été assasiné, ce qui est clair et net est qu’il a été élévé au rang de héros de la nation. A-t-on besoin de conditions particulières pour rendre hômmage à un héros.
      Je dirai que ceux qui ont eux l’idée qu’ils soient nationaux ou internationaux, ils sont à féliciter et à encourager, car il faut avoir le courage de le dire, cette manifestation grandiose et honorifique trouble le sommeil de plus d’une personne et surtout de ceux qui sont proche du pouvoir.
      La vériité est que le peuple à travers son premier responsable qu’est le chef de l’Etat devrait prendre des messure de façon à ce que cette célébration soit le rflet de cequ’un héros à vécu et inviter tout le peuple à descendre dans les rue pour clamer le héros SANKARA. S’il y a des gens qui n’ont pas le courage de leur opinion, qu’ils taisent leur propos lugubres et non responsables.
      Je profite de ces ligne pour féléiciter et encourager toutes structures qui se battent pour l’organisation de cette anniversaire. Un héros est venu et les siens ne l’ont pas connu, ils l’ont haï, tué comme un chien pour ensuite le reconnaitre comme héros.
      Assez de vos hypocrisie. Le peuple a les yeux sur vous et vous reclamera des compte. Merci et bonne anniversaire à tous les honnêtes citoyens et homme du pays intègre.

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2007 à 11:29, par Lefaso.net En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    Il n’existe pas de cellule de communication au CDP ? Ou bien ils sont tous carents à ce ppoint-là pour laisser développer des arguments pareils.

    Si Sankara est reconnu comme héros national, vous devez organiser la commémoration de sa mémoire au lieu d’attendre que d’autres le fassent pour vouloir vous y opposer.

    Il s’agit d’un débat de grand intérêt internationale et il faut éviter d’exposer des analyses de quartier.

    Ilboudo

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2007 à 11:37, par citoyensidere En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    Je suis sidere par une telle reaction, de la part d’un depute du peuple burkinabe, fut-il du parti majoritaire.
    Comment peut-on se cacher derriere des arguments aussi peu pesants pour remettre en cause la
    commemoration de l’assassinat du President Thomas Sankara dont, au demeurant,la stature a largement depasse
    les frontieres de son Faso natal ?

    M. le Depute rappelle fort a propos la naissance des contestations altermondialites a Seattle.
    Les USA reconnaissaient-ils juridiquement les organisations qui y ont manifeste ? Cette
    question vaut pour tous les pays qui ont accueilli des rencontres internationales ou des
    manifestations altermondialistes ont eu lieu. Evidemment que NON !!!

    La hauteur d’esprit commande dans des cas d’espece de faire sienne cette formule d’un des penseurs
    francais, qui dit a peu pres ceci : je ne suis pas d’accord avec ce vous dites (ou faites) mais je me battrais
    pour que vous puissiez le dire. C’est le "b-a-b-a" du repect de la plurarite des opinions et des pensees politiques.

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2007 à 12:31, par Yamsôoba En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

      C’est avec Sankara qu’on a commencé à tuer des fils de ce pays !! L’avez-vous oublier ? Même Maurice que je ne cautionne pas n’a pas tiré dans la foule !! La revolution avec Sankara ca n’est que Propagande, Propagande et tortures....plus degagements d’innocents. Faites un bilan serieux de cette période et vous verrez que c’est en ce moment qu’on a divisé le peuple en deux, et n’oublier pas ces tortionnaires de CDR.
      Alors, ca suffit, même si on critique le CDP, sachez qu’on s’en fout de Sankara : Heros national, mon oeil !! Ca vient de l’exterieur, et vous savez pourquoi ? C’est toujours comme ca : ils n’ont pas vecu de l’exterieur ce que nous avons vecu ici...Ce n’est que les interventions enfantins à l’ONU et à la Tv que les autres pays connaissent....et comme c’etait iconoclaste ca les mystifiaient.
      Qui a tué tous ces gens ?Morts alors qu’ils etaient innocents , du temps de Sankara ? C’est peut être Blaise ? Et il n’était pas au courant peut être, Sankara !! Ca suffit !Les seuls heros que je connaisse ce sont ces innocents, qui comme Norbert Zongo, sont morts impunement ! Le drame c’est que qu sein du peuple, nou ne sommes que quelques uns à avoir une hauteur d’esprit suffisant pour comprendre ce genre de chose....tout n’est que manupilation...et le peuple n’existe que virtuellement ! Allez voir en France comment Sarkozy à été elu en manupulant les sondages....vous ne comprendrez probablement pas ceci non plus.

      Répondre à ce message

      • Le 12 septembre 2007 à 21:17 En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

        De quelle galaxie vous venez ? Rien de surprenant, vu votre curieux pseudo.

        Répondre à ce message

      • Le 16 septembre 2007 à 16:16 En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

        Tu as raison quelque part. Les droits de l’ homme ont ete serieusement eprouves sous Sankara. Mais ca commence unpeu plus tot avec Saye Zerbo et avec plus de force avec le CSP. Concernant le CNR, c’est sur le bilan en matiere des droits de l’ homme n’est pas brillant. Les fins ne sauraient expliquer les moyens si ns voulons vivre dans une soicete humaine. mais qui etait le n01 ? C’etait Sankara. Ile st aujour’ hui en train de manger les pissenlits par les racines. Donc, respetc a nos morts. Action publique eteinte. Pour lui. Mais comme il n’etait pas seul, qui etait le n02 ? Blaise Compaore. Il a toujours la chance de vivre, et de constituer la chance du Burkina, un pays qui n’a pas de petrole mais qui a Blaise. Avec toutes ces tueries, il doit repondre. Il n’ est pas forcement responsable, mais il doit nous expliquer ce qui s’est passe. Sinon on prend les enfants de Bon Dieu pr des canassons sauvagestaillables , corveables et mme tirables a merci. Accountability, ou es- tu ?

        Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2007 à 12:19, par Aziz Boulkiemdé En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    Monsieur le député, arrêtez de gâter votre nom ! N’avez-vous pas un seul ami proche qui vous aime encore pour vous dire que vous vous ridiculisez avec vos écrits ? Etes vous obligé d’écrire chaque fois dans les journaux ?

    1-Vous parlez de question, mais le dernier tiret de votre écrit, est une question qui ressemble bizarrement à une opinion. En quoi ce dernier tiret est une question ? Relisez souvent vos écrits !

    2-Quand à vos 2 premières questions elles n’ont aucune pertinence : a) Si les manifestations devaient donner les garanties que vous demandez ici, il n’ y aurait jamais de manifestations. De plus pourquoi des garanties et de quelles garanties vous parlez ? En tant que representant du peuple, cette commémoration vous trouve le sommeil à ce point ? b) Puisque vous vous inquiétez plus que le législateur, c’est à vous de nous dire, quelles sont les manifestations autorisées par la législation burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2007 à 13:43, par internaute anonyme En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    "Le président Thomas Sankara est reconnu par notre peuple comme un héros national. De ce point de vue, sa mémoire doit être respectée et glorifiée". Puisque vous admettez ce fait, alors pourquoi, avec vos camarades Députés, n’avez-vous pas mis en place un cadre légal permettant de rendre concrètement hommage au digne fils du pays pour tous les services qu’il a rendus à la Nation Burkinabé ? Si jusqu’à présent vous avez été incapable de le faire, pour de basses raisons que le Peuple Burkinabé n’ignore pas, figurez-vous, si donc vous vous êtes abstenus de permettre au Peuple du Burkina de rendre annuellement hommage à son plus illustre serviteur et défenseur, arrêtez de vous en prendre à Ceux qui ont eu la Sagesse de manifester leur Gratitude à leur Frère pour tout ce qu’il a fait pour Eux ! Rappelez-vous, Mr le Député, que tout règne ici bas est éphémère ! En revanche, la Mémoire du Peuple est infaillible et éternelle ! A ce titre, faites en sorte qu’à l’heure du bilan, vous puissiez au moins bénéficier de la Miséricorde du Peuple ! A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2007 à 17:10 En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    Degré zéro de la pensée politique ! Pauvres de nous, dire que c’est l’un de nos meilleures dépités ! Oùvoit-il un problème de légalité dans l’arrivée d’ONG au Burkina pour commémorer l’anniversaire de la mort de Sankara ? D’abord, des altermondialistes de l’espace CEDEAO n’ont pas besoin de visa pour venir au Burkina, et pour les autres, il leur suffit d’obtenir un visa en bonne et due forme. Si un étranger ne peut pas venir manifester au Burkina, c’est que notre pays est une dictature.
    Pour la sécurité, c’est du pipo, ces gens ne viennent pas protester comme à Seatle, mais participer à des débats puisqu’il n’y a pas de manifestations de rue prévues.
    Les articles de ce député ne sont pas toujours une lumière, mais là, il répand l’obscurité sur les esprits.

    Jean

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2007 à 10:05, par yamyélé En réponse à : > 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Qui en est le maître d’œuvre

    Hahahahahah !!!! Laissez-moi rire ! Quand j’écrivais ici que le Député Mahama nous pompait continuellement l’air, ce n’étaient encore vous qui m’insultiez dans vos écrits ? Et pourquoi vous vous retournez maintenat contre Maham ? Yamyélé a toujours raison car il analyse avant de lancer ses idées.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés