Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les difficultés n’existent pas. Il y a seulement des challenges qui une fois relevés nous rendent expert dans un domaine qui nous était jusque là inconnu» Nora Samir

Air Burkina : 40 ans d’expérience, des innovations en perspectives

Accueil > Tourisme • • mercredi 23 mai 2007 à 07h41min

L’année 2007 marque le quarantième anniversaire de Air Burkina. Dans le cadre des activités commémoratives de ce quarantenaire, la compagnie nationale de transport aérien a organisé un cocktail dînatoire dans la soirée du lundi 21 mai 2007 au Ran Hôtel Somkèta de Bobo Dioulasso.

Faisant suite au conseil d’administration de la société, cette somptueuse soirée a été l’occasion pour les premiers responsables d’Air Burkina, d’annoncer solennellement, entre deux sons d’orchestre, les nouvelles perspectives de la compagnie aux couleurs nationales.

La compagnie Air Burkina peut aujourd’hui se targuer d’avoir servi sa clientèle pendant quarante années et sans discontinuer. C’est une exception parmi les compagnies nationales africaines. Outre l’exploitation directe ou indirecte du transport aérien sous pavillon burkinabè, l’activité d’Air Burkina s’étend aussi à l’exécution des opérations de travail aérien et à l’entretien des avions et des matériels aéronautiques.

Entre-temps admise à la privatisation, la compagnie nationale a vu le désengagement partiel de l’Etat à partir de février 2001, et l’entrée dans le capital, d’opérateurs privés nationaux et étrangers dont le consortium AKFED-IPS/WA qui détient 86% des actions. La restructuration financière qui a favorisé la privatisation de la société a été accompagnée d’une augmentation du capital qui est passé de 10 millions à 3 milliards cinq cent millions de francs CFA.

Forte de ses quarante années d’expérience dans le transport aérien sous-régional puis intercontinental, Air Burkina veut aujourd’hui rester compétitive sur un marché très concurrentiel du secteur des transports aériens, partagé entre plusieurs compagnies nationales et internationales. La société nouvellement privatisée entend se frayer un chemin dans l’air par le développement de son activité et le renforcement de la qualité de ses services à sa clientèle qui s’est d’ailleurs considérablement accrue ces trois dernières années.

Et pour ce faire, elle s’est fixé de nouvelles ambitions, tout en se donnant bien entendu, les moyens de continuer à investir et optimiser ses charges d’exploitation. Cela s’est traduit d’une part dans le renforcement de son parc appareils (1 Fokker 100, 1 Airbus A319, 1 MD87, 1 SAAB 340), d’autre part, dans l’augmentation de ses destinations au départ de Ouagadougou qui sont désormais au nombre de 9 (Abidjan, Dakar, Bamako, Cotonou, Lomé, Niamey, Bobo Dioulasso, Accra et Paris). Elle a aujourd’hui un chiffre d’affaires de 14 milliards de francs CFA, un personnel de 206 employés, avec dans son palmarès, plus de cent mille passagers transportés.

Bobo Dioulasso comme destination privilégiée

A l’issue de son dernier conseil d’administration tenu dans la matinée du lundi 21 mai 2007 au Relax hôtel de Bobo Dioulasso, Air Burkina a organisé un cocktail dînatoire à l’intention de ses partenaires, et des autorités de Bobo. Il y avait donc, au premier rang des invités, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mathieu Bêbrigda Ouédraogo, et le maire de la commune de Bobo Dioulasso, Salia Sanou.

L’orchestre Super Mandia de Bobo a assuré l’animation musicale de cette soirée et les invités avaient droit à une projection vidéo en continue sur écran géant, qui a présenté tout l’historique d’Air Burkina avec, en toile de fond, un zoom sur les dernières innovations de la compagnie.

Le directeur général d’Air Burkina qui a prononcé la première des deux allocutions officielles de la soirée a indiqué que le choix de la ville de Bobo pour abriter le conseil d’administration, tenait au fait que la ville, de par ses potentialités culturelle, touristique, artistique et surtout économique, contribue de façon significative au développement du Burkina.

Il était donc judicieux pour Air Burkina, selon Mohamed Ghelala, de participer à cet élan de développement, en donnant le coup d’envoi de la commémoration des ses 40 ans, dans la deuxième ville du Burkina, ce qui, toujours selon le DG, marque en même temps une augmentation du trafic d’Air Burkina à Bobo Dioulasso.

La seconde allocution de la soirée a été prononcée par le Président du conseil d’administration d’Air Burkina qui a lui aussi indiqué que les appareils de la compagnie nationale atterriront désormais plus fréquemment sur le tarmac de l’aéroport international de Bobo. Mamady Sanoh qui a ensuite insisté, avec la plus grande satisfaction, sur les toutes prochaines innovations de la compagnie, a annoncé entre autres progrès à réaliser d’ici novembre prochain, l’augmentation du trafic en destination de la France, l’acquisition de nouveaux appareils, et la croissance générale de l’activité d’Air Burkina. L’objectif visé étant, comme l’indique d’ailleurs un slogan de la compagnie, d’élargir les horizons, afin de rapprocher la clientèle de ses objectifs.

La commémoration des 40 ans d’Air Burkina devrait connaître de nouveaux temps forts en novembre prochain, avec une semaine spéciale dénommée « Semaine Air Burkina ». Au nombre des activités à mener, il est prévu une course cycliste, un championnat boowling, un relookage de l’agence et des représentations, un concert populaire à la place de la Nation, des jeux radio (radio-télé-presse), des publi-reportages (télé presse), une remise de cadeaux au anciens meilleurs clients, et aux meilleurs clients du moment, un gala Air Burkina à Ouaga-2000, etc.


AIR BURKINA : Performances d’après privatisation

- Une croissance de l’activité de plus de 50% (entre 2000 et 2006) avec plus de 3200 heures de vol par an ;
- Un doublement du trafic (de 55 000 à plus de 100 000 passagers)
- La mise en place et le fonctionnement d’un système de réservation (Gabriel) ;
- Automatisation des émissions de billets ;
- Automatisation de l’enregistrement des passagers à l’aéroport ;
- Mise en place d’un réseau intranet avec 3 serveurs (messagerie, comptabilité Gabriel) ;
- Adhésion au BSP IATA et à la clearing House ;
- Instauration d’un programme de fidélité ;
- Ouverture à l’intercontinental (Paris) ;
- Renforcement des ressources humaines à travers le recrutement de cadres et de personnels en contact avec la clientèle (hôtesses, stewards) ;
- Intégration d’un nouvel appareil Airbus A319 ;
- Formation et adaptation du personnel navigant technique et l’Airbus A 319 ;
- Lancement du site Internet et vente des billets en ligne ;
- Passage au billet électronique (E-tichet)

Source : Air Burkina (dossier de presse)


De nouvelles fréquences pour s’envoler plus souvent avec Air Burkina

Depuis le 1er mai, Air Burkina a revu son programme, suite à l’augmentation de la fréquence des vols :
- 5 vols hebdomadaires Ouaga-Bobo-Ouaga, à partir de 21 200 F CFA en tarif promotionnel et en aller simple.
- 2 vols hebdomadaires Ouaga-Accra, à partir de 80 000 F CFA (HT) en tarif promotionnel et en aller simple ;
- 3 vols hebdomadaires Niamey-Ouaga.

Source : Air Burkina (dossier de presse)

Par Paul-Miki ROAMBA

Le Pays

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés