Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Côte d’Ivoire : Première évaluation de l’’Accord inter ivoirien de Ouagadougou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • lundi 14 mai 2007 à 06h47min

Dacoury-Tablé, Sidiki Konaté et Djibril Bassolé

Le Comité d’évaluation et d’accompagnement de l’Accord de Ouagadougou pour la résolution de la crise ivoirienne s’est réuni le 11 mai 2007 dans la capitale burkinabè pour la première fois depuis la signature dudit Accord, le 4 mars 2007.

Selon le facilitateur, le Président Blaise Compaoré, il s’agissait « d’échanger sur les modalités de fonctionnement et sur l’organisation interne du Comité . Nous avons également fait une évaluation sur les actions menées depuis la signature de l’Accord et constaté que le processus est en bonne voie, malgré quelques retards à rattraper ».

Se prononçant sur les questions liées aux grades des militaires, le chef de l’Etat burkinabè a déclaré que « le Président ivoirien et son Premier ministre vont faire des propositions allant dans le sens de l’intégration des deux forces armées, pour permettre d’aller vers de nouvelles forces nationales ».

Voici l’intégralité du communiqué final ayant sanctionné la réunion.

Sur convocation du Facilitateur du Dialogue direct inter ivoirien, Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Comité d’évaluation et d’accompagnement (CEA), créé par l’Accord politique de Ouagadougou du 04 mars 2007, a tenu sa première réunion le vendredi 11 mai 2007 à Ouagadougou. Tous les membres du Comité étaient présents (Voir la liste en annexe).

En ouvrant la séance, le Facilitateur a remercié les représentants des Parties à l’Accord politique de Ouagadougou pour avoir répondu favorablement à son invitation. Il s’est réjoui du bon accueil fait par le Peuple Ivoirien dans son ensemble à l’Accord et a exprimé sa satisfaction pour l’esprit de dialogue et d’entente dont ont fait preuve les Parties signataires. Il les a félicités pour les efforts déployés dans l’application dudit Accord.

Après l’adoption de l’ordre du jour, le Comité a procédé à une évaluation minutieuse de la mise en œuvre de l’Accord politique de Ouagadougou, au regard du chronogramme.

Le Comité a noté avec satisfaction les progrès accomplis, notamment :
- la création et la mise en place du Centre de commandement intégré ;
- la nomination d’un nouveau Premier Ministre en la personne de Monsieur Guillaume K. SORO, Secrétaire général des Forces Nouvelles ;
- la formation d’un nouveau Gouvernement ;
- la suppression de la zone de confiance, la création et le déploiement d’unités mixtes ;
- l’adoption, par voie d’ordonnance, d’une nouvelle loi d’amnistie ;

Le Comité a également salué les nombreuses initiatives déployées sur le terrain pour favoriser la mise en œuvre de l’Accord politique de Ouagadougou, particulièrement le séminaire gouvernemental de Yamoussoukro et les messages à la Nation du Président de la République et du Premier Ministre appelant à la réconciliation nationale. Il a noté que l’Accord politique de Ouagadougou a insufflé une dynamique nouvelle de dialogue et de paix en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le Comité s’est réjoui de l’accueil très favorable qui a été réservé à l’Accord politique de Ouagadougou par la Communauté internationale et du soutien que celle-ci a bien voulu lui apporter, en particulier le Conseil de sécurité des Nations Unies.
Le Comité a rendu hommage à la société ivoirienne dans toutes ses composantes pour son engagement réel en faveur de la paix. Il a tenu à rappeler le rôle majeur que doit jouer la presse dans le processus de paix, conformément aux dispositions du paragraphe 6.6. de l’Accord politique de Ouagadougou relatif au Code de bonne conduite. Le Comité reste cependant préoccupé par les insuffisances constatées au niveau de certains organes de presse.

Le Comité a décidé d’installer un bureau permanent à Abidjan.
Il a convenu de tenir sa prochaine réunion à Ouagadougou dans le courant du mois de juin.

Avant de lever la séance, le Facilitateur a fortement exhorté les Parties à développer une concertation permanente et à activer la mise en œuvre du chronogramme de l’Accord politique de Ouagadougou, notamment en ce qui concerne le redéploiement de l’administration sur l’ensemble du territoire national, l’organisation des audiences foraines, le démantèlement des milices, le regroupement des combattants et le stockage des armes. Il les a également encouragés à accélérer l’adoption des textes réglementaires prévus par l’Accord politique de Ouagadougou. Il a en outre invité la classe politique ivoirienne à s’engager davantage dans la mise en œuvre de l’Accord.

Fait à Ouagadougou, le 11 mai 2007

www.presidence.bf

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : Le Premier Ministre Patrick Achi est de retour à Abidjan
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Patrick Achi hospitalisé en France
Côte d’Ivoire : Des victimes de la crise post-électorale s’opposent au retour de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Attaque contre une base militaire dans la nuit du 20 au 21 avril 2021
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libres de rentrer au pays
Côte d’Ivoire : Le gouvernement Achi I enfin dévoilé !
La Politique de la Mort ou la Mort de la Politique ? : Décryptage d’une nécro politique à l’ivoirienne
Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé
Côte d’Ivoire : Après les échéances politiques, place aux gestionnaires économiques et financiers !
Côte d’Ivoire : Deux soldats tués et quatre autres blessés dans une attaque à Kafolo
Patrick Achi : Un Premier ministre ivoirien venu d’ailleurs
Côte d’Ivoire : Patrick Achi est le nouveau Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés